George Soros prêt à investir 1 milliard de dollars en Ukraine

 |   |  234  mots
Le financier veut aider l'Ukraine, au bord de la faillite.
Le financier veut aider l'Ukraine, au bord de la faillite. (Crédits : reuters.com)
Le philanthrope et financier propose de participer au développement de l'Ukraine en investissant dans l'agriculture et les infrastructures. A condition que l'Union Européenne le suive.

George Soros a annoncé lundi qu'il était prêt à investir un milliard de dollars en Ukraine si les pays occidentaux s'engagent à aider financièrement ce pays.

"L'Ukraine défend l'UE contre une agression russe" et soutenir son développement affaiblirait le président russe Vladimir Poutine, plaide M. Soros dans une interview publiée par le quotidien économique autrichien Der Standard.

Estimant le besoin de financement à 50 milliards d'euros, le financier se dit prêt à injecter lui-même un milliard de dollars (922 millions d'euros), notamment dans "l'agriculture" et "les projets d'infrastructure""Cela doit générer un profit", qui bénéficierait à sa fondation, et non à lui personnellement.

"Taux d'intérêt proches de zéro"

"L'Occident peut aider l'Ukraine en améliorant son attractivité pour les investisseurs", insiste George Soros: "Il doit y avoir une assurance du risque politique. Cela pourrait prendre la forme d'un financement mezzanine aux taux d'intérêt européens, très proches de zéro".

L'Ukraine est au bord de la faillite. Sa dette publique devrait atteindre 94% du PIB en 2015, sous les effets conjugués d'une profonde récession économique, d'une dévaluation record de la monnaie, et du conflit dans l'Est industriel. Une note d'analyse du groupe d'investissement ukrainien ICU prévoit une reprise de la croissance qu'en 2017, et une baisse de 7,6% du PIB cette année.

A lire aussi : Le plan de George Soros pour sauver l'Europe

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2015 à 21:42 :
Suivant Wikipedia, George Soros déclare à la chaîne de télévision CNN en mai 2014, que ses organisations (L’Open Society Foundations), financées par le congrès des Etats-Unis via le National Endowment for Democracy, ont pris une part importante dans les événements sanglants d’EuroMaïdan.
Il est une pièce majeure dans l’atteinte de l’objectif inavoué et sans partage des USA de maintien de leur hégémonie mondiale décrit dans –Le grand échiquier- 1997 de Zbigniew Brzezinski (Conseiller du président Carter de 1977 à 1981) qui écrit : « Sans l’Ukraine, la Russie cesse d’être un empire en Eurasie ». Cette mainmise sur l’Ukraine « pivot géopolitique» fait partie de ce plan permettant d’endiguer la Russie suivant l’analyse de Régis Chamagne de l’UPR : « le contrôle de l’Ukraine est dans le Grand Echiquier ».
Mais c’est aussi un prétexte pour endetter l’Ukraine détruite suivant la méthode désormais connue de la Stratégie du Choc développée par Naomi Klein et remplir les poches des ultralibéraux et des spéculateurs comme ce milliardaire non élu qui paradoxalement décide pour le monde entier sans élection et donc sans démocratie.
a écrit le 30/03/2015 à 18:10 :
pauvre ukraine !
a écrit le 30/03/2015 à 14:28 :
Je vous en prie, arrêtez de mettre "philanthrope" à chaque fois que vous parlez de Soros !
Réponse de le 30/03/2015 à 16:28 :
Chut ! il est aussi l'un des propriétaires de ce journal…. :-)
a écrit le 30/03/2015 à 11:27 :
C'était effectivement la deuxième raison pour laquelle les US devaient mettre la main sur l'Ukraine : les terres du pays n'ont pas encore été lessivées par l'agriculture intensive. La raison principale restant la pose de missiles de l'otan, bien sûr.
Réponse de le 30/03/2015 à 16:29 :
Tout à fait en accord avec vous. Monsanto va faire de l'Ukraine son plus grand laboratoire pour des pesticides et OGMs de l'Europe. Pauv' Ukraine…

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :