Grexit : la polémique s'envenime entre Athènes et Berlin

 |   |  717  mots
Pour Panos Kammenos, ministre grec de la Défense : Si la Grèce explose, l'Espagne et l'Italie seront les prochaines puis au bout d'un moment l'Allemagne. Il nous faut donc trouver une issue au sein de la zone euro mais cette issue ne peut pas être que la Grèce continue de devoir payer.
Pour Panos Kammenos, ministre grec de la Défense : "Si la Grèce explose, l'Espagne et l'Italie seront les prochaines puis au bout d'un moment l'Allemagne. Il nous faut donc trouver une issue au sein de la zone euro mais cette issue ne peut pas être que la Grèce continue de devoir payer." (Crédits : Reuters)
Dans la presse allemande, le ministre de la Défense grec, et chef de file des Grecs indépendants, parti de droite allié de Syriza au gouvernement, s'en prend au ministre des Finances allemand, accusé d'ingérence dans les affaires grecques. Il souligne le risque d'implosion de la zone euro en cas de sortie forcée de la Grèce.

Si la Grèce sort de la zone euro, l'Espagne et l'Italie finiront par en faire de même, met en garde le ministre grec de la Défense, dans une interview parue ce samedi dans le journal allemand Bild.

"Si la Grèce explose, l'Espagne et l'Italie seront les prochaines puis au bout d'un moment l'Allemagne. Il nous faut donc trouver une issue au sein de la zone euro mais cette issue ne peut pas être que la Grèce continue de devoir payer", dit Panos Kammenos.

Ce dernier est le chef de file des Grecs indépendants. Cette formation de droite souverainiste est alliée au sein du gouvernement grec au parti de gauche radicale Syriza, qui a remporté en janvier les élections législatives sur la promesse de mettre fin à la politique d'austérité exigée par les autres pays de la zone euro en échange de la poursuite du versement d'une aide financière internationale.

Plutôt une décote de la dette qu'un troisième plan d'aide

Panos Kammenos assure que la Grèce n'a pas besoin d'un troisième plan d'aide mais plutôt d'une "décote comme celle dont a bénéficié l'Allemagne en 1953 à la conférence de Londres sur la dette".

Première puissance économique de la zone euro, l'Allemagne, en premier lieu son ministre des Finances Wolfgang Schäuble, est en pointe pour exiger que le nouveau gouvernement à Athènes respecte les engagements pris par ses prédécesseurs et poursuive dans la voie de la libéralisation de l'économie grecque et de l'austérité budgétaire pour réduire sa dette.

Athènes et Berlin sont engagés dans une joute verbale. La Grèce a officiellement protesté auprès du ministère allemand des Affaires étrangères contre des propos jugés insultants de la part de Wolfgang Schäuble à l'égard de son homologue grec Yanis Varoufakis. Wolfgang Schäuble dément avoir tenu les propos que lui attribuent des médias grecs au sujet de Yanis Varoufakis, qu'il aurait jugé "stupidement naïf".

Demande de réparations de guerre

Au sujet du ministre allemand des Finances, Panos Kammenos déclare, selon Bild: "Je ne comprends pas pourquoi il s'en prend à la Grèce tous les jours avec de nouvelles déclarations. C'est comme une guerre psychologique et Schäuble empoisonne la relation entre les deux pays de cette manière."

Selon lui, Wolfgang Schäuble doit composer avec le nouveau gouvernement grec car ce dernier est l'émanation du peuple grec.

Panos Kammenos accuse l'Allemagne d'ingérence dans les affaires intérieures de la Grèce et ajoute: "J'ai le sentiment que le gouvernement allemand essaie de nous coincer et que certains veulent vraiment nous pousser en dehors de la zone euro."

Le gouvernement grec a relancé cette semaine sa campagne pour obtenir des réparations de guerre de l'Allemagne pour l'occupation de la Grèce par les nazis entre 1941 et 1944. L'Allemagne exclut de rouvrir ce dossier, qui, selon elle, a été définitivement réglé il y a des décennies.

Dans son interview à Bild, Panos Kammenos insiste sur cette demande de réparations: "L'or que les nazis ont pris à Athènes et emporté à Berlin valait beaucoup d'argent. Nous attendons une indemnisation pour cela et aussi pour le prêt forcé et la destruction de statues antiques."

Cesser d'accueillir les réfugiés

Il prévient en outre que la Grèce, porte d'entrée de l'Union européenne pour nombre d'immigrés, pourrait cesser d'accueillir des réfugiés en cas de sortie forcée de la zone euro.

"Plus aucun accord ne serait valide, plus aucun traité, rien. Nous ne serions plus contraints d'accepter les réfugiés en tant que pays d'entrée. Quiconque souhaite nous pousser hors de la zone euro devrait avoir conscience de cela", dit le chef des Grecs indépendants.

Il souligne aussi que la Grèce perd de l'argent avec les sanctions de l'Union européenne contre la Russie en raison de la crise en Ukraine. A ce titre, l'UE devrait verser des indemnités à la Grèce, dit-il. "Sinon, nous ne pouvons pas et ne voulons pas participer à des sanctions contre la Russie, qui ne font que nuire à notre économie", prévient-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/03/2015 à 8:14 :
Implosons...et essayons de la maitriser car si on explose en plein vol...bonjour les degats
L UE n'est pas viable sur ses bases actuelles....merci les politiques qui ont construit une europe pour quelques genereux financiers de haut vol....
a écrit le 15/03/2015 à 19:11 :
L'UE est un problème, il n'est pas une solution sinon on en parlerai plus!
a écrit le 15/03/2015 à 12:35 :
Vivement que la Grèce sorte de cette utopie qu'est l'Europe . que chaque pays retrouve sa souveraineté. L'Islande l'a bien compris en refusant de poursuivre son intégration.
Réponse de le 15/03/2015 à 16:34 :
Le problème n'est pas qu'ils sortent de l'UE, mais qu'ils sortent de la zone euro. S'ils souhaitent leur indépendance, qu'ils aient le courage de reprendre leur monnaie et de payer eux même leurs fonctionnaires au lieu de demander aux autres de l'argent pour le faire (en les insultant en plus).
Vous remarquerez qu'ils ne le souhaitent pas, ils ne sont pas fous. Ils se plaignent même que l'Allemagne envisage leur sortie.
Un retour à la Drachme, c'est dans la foulée une dévaluation énorme de leur monnaie, une perte de pouvoir d'achat correspondante pour les grecs pauvres (car les autres ont mis l'argent à l'étranger), et au final une nécessité encore plus forte de faire les réformes pour équilibrer ses comptes car personne ne prête à un pays qui ne respecte pas sa parole. L'exemple historique de l'Argentine est édifiant.
Retour à la réalité : Aucun état ne peut durablement dépenser plus qu'il ne gagne.
Réponse de le 15/03/2015 à 22:32 :
" Aucun état ne peut durablement dépenser plus qu'il ne gagne."
Pas vrai ! Vous avez vu les dettes publiques de la France ?? De l'Allemagne ?? Des USA ??
a écrit le 15/03/2015 à 12:32 :
Et bien, pour un Grec dit indépendant, il veut « trouver une issue au sein de la zone euro » et ne veut surtout pas sortir de l'euro... Il n'y aurait pas un « in » en trop ?
Marrant
Réponse de le 15/03/2015 à 13:20 :
@Gulpat: je côtoie les Grecs et je peux affirmer que ce sont des gens foncièrement malhonnêtes. Ils n'ont aucune intention de quitter l'UE, mais ils cherchent des prétextes pour dire "votre dette", vous allez vous asseoir dessus et on va même vous pomper un peu plus si vous nous en donnez l'occasion. L'Allemagne doit nous faire sortir de ce bourbier en virant la Grèce !!!
Réponse de le 15/03/2015 à 16:38 :
pourquoi voulez vous qu'ils souhaitent sortir de l'Euro, alors que cela leur permet de faire payer leurs fonctionnaires et leurs dépenses par les impôts des autres pays ?
Ils ne sont pas fous.
a écrit le 15/03/2015 à 9:14 :
"la Grèce n'a pas besoin d'un troisième plan d'aide mais plutôt d'une "décote " - intéressant jeu de mots!
a écrit le 15/03/2015 à 8:54 :
L'Europe est en train de s'offrir la Grèce à peu de frais , mais elle s'aperçoit désormais que ce pays loin d'être un investissement rentable lui demande de plus en plus de provisions et risque même de l'envoyer par le fond.
Réponse de le 15/03/2015 à 10:39 :
@Gerardc27: il ne faut pas exagérer, la Grèce pèse très peu en Europe. Bon, 100 milliards de perdus (répartis d'ailleurs sur plusieurs pays), c'est le risque que prennent les investisseurs, car comme j'aime à le dire "tout investissement comporte des risques, dont celui de perdre son argent". La crise sera plus aigue pour les Grecs, qui n'auraient jamais dû être admis dans l'UE (au même titre que les Turcs). Quant au retour à la drachme fortement dévaluée, je ne vois pas l'avantage économique pour un pays qui ne produit et n'exporte quasiment rien en dehors de ses olives et produits dérivés pour lesquels la concurrence de l'Italie et de la Tunisie, entre autres, est sévère :-)
a écrit le 15/03/2015 à 7:15 :
C'est l'Allemagne qui a la fin sortira de l'euro car la parité euro deutchmark c'est pareil. Alors cela conduira à une dévaluation massive de l'euro qui améliorera la competitivite des autres mais qui aggravera la dette en euro et alors l'inflation regrimpera pour effacer les dettes .. Tout c'est la théorie . Les risques d'explosion violente du System ira avec ..
a écrit le 14/03/2015 à 22:14 :
Bonsoir,

Comme tout un chacun en Europe : que nos chers amis Grecs commencent par recouvrir leurs impôts chez eux, avant de demander aux autres européens qui se serrent la ceinture de régler leurs impôts....
Ce que nos élus européens incompétents n'ont pas compris... en leur glissant des milliards d'euros sans aucun effort...

Je réitère chers Grecs prenez le temps de lire notre fabuliste préféré Jean De La Fontaine : La cigale et la fourmi ... Toujours d'actualité!
Réponse de le 14/03/2015 à 23:46 :
Preuve que vous ne savez pas ce qui se passe en Grèce : coté impôts, ils sont comme partout : les pauvres n'ont plus le sou et les riches se sont aimablement tirés. Et vous voulez les faire "payer"..?? (n.b. : même les factures d'armement françaises et allemandes ont leurs délais allongés à donf.)(pour goldman, là, par contre, c'est immédiat. Mais c'est "normal"...)
Réponse de le 15/03/2015 à 8:46 :
Tant d'ignorance de votre part est significative et montre à quel point vous aimez vous laisser manipuler par vos medias et vos politiciens véreux et corrompus. Commencer par penser par vous-même serait un bon début... Si possible, bien entendu. La fraude fiscale est MOINS élevée en Grèce que dans votre pette France parasite : plus de 75 %es Grecs sont fiscalement prélevés à la source. On en est loin en France qui vit aux crochets des Grecs. Et n'oubliez pas non plus que l'"aide" accordée à la Grèce l'a été EXCLUSIVEMENT pour sauver des bq foireuses et mal gérées, essentiellement françaises. Cette "aide" n'a jamais eu aucun autre objectif. Enfin, c'est votre jour d'accordéon élyséen qui, corrompu par la bq française et travaillant en sous-main pour celles-ci, a magouillé avec Goldman Sachs pour que la Grèce entre de force dans la zone euro; Grèce qui ne demandait rien. En outre, l'"aide" à la Grèce a déjà rapporté indûment à la France plus de 720 millions d'euros directement (+ des centaines de millions d'euros indirectement). C'est la France qui doit de l'argent à la Grèce et pas l'inverse. Arrêtez de parasiter et de truander la Grèce. Vous vivez à ces crochets et les Grecs en ont assez de nourrir des bouches inutiles, même tricolores. Le vrai chancre, la vraie honte, le vrai parasite de l'ue et de a zone euro, c'est la France et ce sont les français tricheurs, profiteurs, fraudeurs, incompétents et fainéants. Personne n'a besoin de la France qui ne représente qu'elle - même, c'est-à-dire rien. ET personne n'a besoin de parasites inutiles. Surtout pas la Grèce qui n'a aucune raison de renflouer vos caisses alors que votre pays a une dette 7 fois plus élevée que celle de la Grèce.
Réponse de le 15/03/2015 à 12:36 :
À Ohare
Ce n'est peut-être pas faux, mais dans ce cas-là, pourquoi ne quittez-vous l'euro et l'UE ?
Réponse de le 15/03/2015 à 14:20 :
Comparer la France et la Grèce, c'est : Comparer le bœuf et la Grenouille... je vous suggère de lire notre Fabuliste Jean De La fontaine..

La France, elle ne demande pas l'aumône!

L'Allemagne et la France apporte 50% du budget Européen...

Les autres pays 25 et +++ le reste et la Grèce rien de rien!

D'autres pays L'Espagne, Le Portugal, l'Irlande eux remboursent et sont bien loin de cette mise en scène actuelle déplorable,

Quand allez-vous vous décider à recouvrer tous ces milliards évaporés par vos dirigeants et consort...

L'Europe et les Européens en ont assez de vos jérémiades...

17 mois ou 18 mois de retraite hier auriez-vous oublié! en France nos retraites sont payées à 50% pour le Privé et 75% pour le Public depuis des années et vous hier ces bonnes retraites de 150% et puis quoi encore...

Confisquez les biens de vos dirigeants successifs et installez enfin un recouvrement réel de l'impôts...

Après il sera grand temps de critiquer la France et l'Allemagne, l'Espagne, le Portugal etc.

Dans l'immédiat méditez...
Réponse de le 15/03/2015 à 16:55 :
à Ohare La france ne se réforme pas assez a un déficit important oui mais elle a prêtée 50 milliards aux grecs : Sans la france,et l'allemagne, la grèce coulait alors vos leçons de morales :
Tsipras est un ballon de baudruche qui se dégonfle, et ce type d'extrême droite est en mode panique comme Valls ici ! Si les gars étaient sûr d'eux, ils n'auraient pas besoin d'éructer comme cela !
Le type parle des espagnols , italiens, mais ça n'a rien à voir, eux ont fait les efforts, et n'ont pas à sortir de l'euro, la grèce si !

On tourne en rond, ils ne veulent rien entendre, proposent des réformettes, bref ça peut durer longtemps comme ça ! Merkel est encore là pour 3 ans, ça ne va durer 3 ans comme ça, le grecs vont devoir capituler, faute de liquidités pour les banques aussi ! Pris à la gorge ils capituleront, avec des taux à 11 %, cds à 1750 et des banques à la ramasse, ils n'ont aucune marge de manoeuvre. C'est comme si hyper endetté vous menaciez votre banquier et lui rappelliez qu'il y a 20 ans votre compte était positif alors il doit être gentil avec vous lol et vous accordez un nouveau crédit, mais ça va pas ou quoi ?!

La croissance 2014 a été faible à 0,8 , 2015 est déjà très mal engagé avec la fuite des capitaux et le chômage qui recommence à augmenter !

La preuve ils doivent déjà revenir sur leurs promesses irréalistes, c'est hollande mais en pire lol !
Réponse de le 15/03/2015 à 16:58 :
à Ohare La france ne se réforme pas assez a un déficit important oui mais elle a prêtée 50 milliards aux grecs : Sans la france,et l'allemagne, la grèce coulait alors vos leçons de morales :
Tsipras est un ballon de baudruche qui se dégonfle, et ce type d'extrême droite est en mode panique comme Valls ici ! Si les gars étaient sûr d'eux, ils n'auraient pas besoin d'éructer comme cela !
Le type parle des espagnols , italiens, mais ça n'a rien à voir, eux ont fait les efforts, et n'ont pas à sortir de l'euro, la grèce si !

On tourne en rond, ils ne veulent rien entendre, proposent des réformettes, bref ça peut durer longtemps comme ça ! Merkel est encore là pour 3 ans, ça ne va durer 3 ans comme ça, le grecs vont devoir capituler, faute de liquidités pour les banques aussi ! Pris à la gorge ils capituleront, avec des taux à 11 %, cds à 1750 et des banques à la ramasse, ils n'ont aucune marge de manoeuvre. C'est comme si hyper endetté vous menaciez votre banquier et lui rappelliez qu'il y a 20 ans votre compte était positif alors il doit être gentil avec vous lol et vous accordez un nouveau crédit, mais ça va pas ou quoi ?!

La croissance 2014 a été faible à 0,8 , 2015 est déjà très mal engagé avec la fuite des capitaux et le chômage qui recommence à augmenter !

La preuve ils doivent déjà revenir sur leurs promesses irréalistes, c'est hollande mais en pire lol !
Réponse de le 15/03/2015 à 18:27 :
Désolé de vous apprendre que les fables de La fontaine sont en grande partie des copies d Aisope il y a quelques milliers d année (zut un Grec encore!!). Il faut connaître l'histoire!!!
a écrit le 14/03/2015 à 21:45 :
Ce 'gros' lourd est l'equivalent de Lepen vieux en France. Et en plus, c'est une champion du polulisme en Grece, couronne difficile a preserver car ce sont les champions d'europe du populisme, les grecs.
a écrit le 14/03/2015 à 20:45 :
La fin prochaine de l'Europe est une certitude, seule la date n'est pas encore fixée
Réponse de le 14/03/2015 à 23:47 :
Alors vous allez pouvoir me dire à quelle date les US vont remonter leurs taux, vu leur économie "flamboyante"... Faut pas nous QUE pour des billes, nous plus...
Réponse de le 14/03/2015 à 23:49 :
Sorry : rajoutez "prendre" entre nous & QUE.
a écrit le 14/03/2015 à 18:39 :
Bon : que tout le monde se "rassure" : la Grèce ne quittera pas l' "Europe". Tout simplement parce que l' "Europe" ne le veut pas. Mais les Grecs doivent donner le change sans rien obtenir. C'est tout. On passe à autre chose ou on continue les discutions inutiles..??
Réponse de le 15/03/2015 à 12:40 :
« Tout simplement parce que l' "Europe" ne le veut pas. »
Oui mais petite correction : tout simplement parce que les États-Unis (OTAN) ne le veulent pas. La géopolitique est ici au-dessus de l'économie.
Réponse de le 15/03/2015 à 16:43 :
Le problème n'est pas que la Grèce quitte l'Europe, mais qu'elle quitte la zone Euro. C'est très différent. Elle peut revenir à la Drachme et payer elle même ses dépenses avec la monnaie qu'elle imprime pour l'occasion. Comme cela si elle a besoin de quelques milliards de plus, elle les imprimera.
a écrit le 14/03/2015 à 18:26 :
Pour sauver La Grèce, je propose de leur offrir un Président digne de ce nom. Par exemple François Hollande. L'avantage de ce don, c'est que cela sauvera également la France.
a écrit le 14/03/2015 à 17:23 :
Ce personnage dit ne pas vouloir rembourser les dettes que son pays a contracté, il dit ne pas vouloir se soumettre à des sanctions contre la russie, décidées par une communauté de pays européens, mais affirme ne pas vouloir quitter cette même communauté !!
S'il veut rester dans cette communauté, il doit se plier à ses règles !
Réponse de le 14/03/2015 à 18:33 :
Vous n'avez pas compris : c'est en cas de sortie. Sauf que c'est l'ensemble de l'UE qui devrait demander aux US un dédommagement pour qu'ils puissent aller poser leurs missiles de l'otan en Ukraine, mais bon... Déjà qu'on leur achète pas trop de matos et qu'on les aide pas trop dans leurs guerres colonialistes, donc, on subit comme on peut...
a écrit le 14/03/2015 à 17:22 :
Ils sont bien gentils les grecs, mais quand on voit les maisons de leurs ministres avec piscine dans leurs îles, moi je n'ai aucune chance de me payer ça! Alors qu'ils se débrouillent entre eux comme ils veulent mais moi je ne veux pas payer pour eux!
Réponse de le 14/03/2015 à 18:10 :
ne sont ils pas entrés dans l europe sur sur un mensonge .compte faux. les dirigeants européens le savaient .????
Réponse de le 14/03/2015 à 18:34 :
Les maisons de nos oligarques et politiciens n'ont rien à leur envier...
Réponse de le 15/03/2015 à 10:25 :
Mais tout le monde se fiche éperdument de savoir que vous n’avez pas les moyens de vous offrir une piscine et que, donc, vous êtes sous-payé. C’est votre problème qui n’intéresse personne. Person, cela fait une dizaine d’années que je vis en Grèce et j’y ai acheté une maison avec un demi-hectare de terrain, vue mer et montagne et piscine 10 x 5 qui est même chauffée. Et alors ? Que vous soyez médiocre et jaloux n’y changera rien. Que les politiciens grecs aient eux aussi des belles villas n’est que justice pour des gens qui travaillent et gagnent correctement leur vie. Balayez devant votre porte et regardez vos politiciens français corrompus. Par exemple, au hasard, un ancien petit psdt (dans tous les sens du terme) à talonnettes, émigré de la 2e génération, qui a creusé le plus grand déficit de toute l’histoire de votre pays. Il n’est pas franchement sdf, je pense. Pas plus que votre ancien joueur d’accordéon qui, corrompu par vos bq françaises en déconfiture, a tout fait pour que la Grèce entre de force de la zone euro (Grèce qui ne demandait rien, d’ailleurs). Mais bon, faut bien que les français soient comme ils ont toujours été : des parasites vivant aux crochets des autres. Frannçais qui ont une dette 7 fois supérieure à celle de la Grèce, un chômage de plus de 25 % chez les jeunes, 500 sdf morts dans leurs rues l’an dernier, un enseignement et des soins de santé dignes du moyen-âge, une politique énergétique digne de la préhistoire, ... Sans oublier que la France, avec plus de 300.000 sites hautement contaminés et plus d’une centaine de sites radioactifs, est le pays le plus pollué d’Europe. Il est vrai que ce n’est pas dans ce dépotoir qu’on a envie de survivre ou de construire une piscine. Je comprends donc mieux que vous n’en ayez pas ... et que vous n’en aurez jamais les moyens, mon... pauvre.
a écrit le 14/03/2015 à 17:00 :
On parle d'argent, mais pas de démocratie, la tournure anti démocratique que prend la gouvernance européenne est inquiétante, bien qu'en nous faisant voter aux européennes, ils nous fassent croire qu'il s'agit de démocratie. Quelle est le pouvoir de l'Assemblée Européenne ?
Un réiquilibrage vers la prééminence du politique sur la finance est nécessaire, sinon les partis extrémistes continueront leur progression. Les gesticulations de Valls n'y changeront rien.
Réponse de le 14/03/2015 à 18:36 :
Si vous avez 5 minutes pour ouvrir les yeux, il faudrait que vous vous rendiez compte que nous sommes revenus en féodalité de l'argent. Sacré "démocratie", non..??
a écrit le 14/03/2015 à 16:51 :
Ce type nous explique tranquillement qu'il ne souhaite pas voir la Grèce quitter l'euro ni l'UE et il se dit "indépendant" ? Impayables ces Grecs ! (sans vilain jeu de mots !)
a écrit le 14/03/2015 à 16:01 :
revelateur de l'erreur strategique de la grece qui croit que la prise d'otages ' via la contagion' va se passer
la situation n'a plus rien a voir avec 2011, et aucun autre pays ne serait concerne! et surtout pas l'espagne l'irlande ou le portugal qui ont fait des efforts enormes et seront les premiers a beneficier d'un plan si besoin est....
plus ca va, plus je pense que le grexit n'est plus qu'une question de jours...
a écrit le 14/03/2015 à 15:12 :
Ce n'est pas parce que l'on a une grande «gueule» que la voix porte!...
Réponse de le 15/03/2015 à 11:05 :
Vous avez raison : regardez vos pdt et votre pays qui font bien rigoler dans le monde; Beaucoup de bruit...comme tous les tonneaux vides ... d'dées et de courage. Merci pour votre belle description de la france et des français
Réponse de le 15/03/2015 à 13:42 :
@ «à wisigoth» de 11h05: Ce n'est pas parce que l'on écrit en français que l'on est Français ou que l'on vit en France... Ne vous fiez pas aux apparences, à l'instar de Monsieur Panos Kammenos...Bon dimanche à vous!
a écrit le 14/03/2015 à 13:59 :
Grece, Turquie, Chypre : ces pays n'ont pas plus leur place dans l'UE que le Liban, la Syrie ou Israel.
Réponse de le 15/03/2015 à 12:49 :
On fait sortir la Grèce mais on fait entrer la Coatie et un jour l'Ukraine , qui, elle, va nous côuter un peu plus cher que la Grèce. Quel programme ! quel merveilleux avenir ! Serieusement, pensez vous que ctte Europe là puisse survivre à tant d'absurdités et d'aveuglement ?
Réponse de le 15/03/2015 à 16:18 :
Le problème n'est pas que la Grèce reste dans l'UE (ce qui est bien), mais qu'elle reste dans la zone Euro, ce qui oblige le reste des pays de cette zone à éponger en continu les dépenses des Grecs. Vous remarquerez que la grande majorité des Grecs veulent rester dans 'l'Euro, ce qui leur assure un paiement de leurs fonctionnaires, alors que s'ils sortent, ils se retrouvent à devoir s'assumer tout seul (ou à demander de l'aide à Moscou pour les financer...).
a écrit le 14/03/2015 à 13:54 :
Il nous explique pourquoi la Grèce doit sortir de l'UE et il a raison sur bien des points...la Grèce doit sortir, mais ce ne sera pas le déluge qu'il annonce...du moins pour l'Europe :-)
a écrit le 14/03/2015 à 13:43 :
L'Allemagne d'aujourd'hui se comporte comme celle d'hier et on laisse faire comme si on ne connaissait pas les conséquences.
Réponse de le 14/03/2015 à 16:12 :
hum a raison,ils deviennent les chefs de guerre comme jadis,ce n'est pas par la poudre mais par l'argent....ils sont inconsequents (l'argent et la bombe atomique sont dans l'humanité deux graves erreurs)
Réponse de le 14/03/2015 à 17:26 :
Avant d'affirmer des inepties, renseignez-vous ! L'Allemagne n'a pas de bombe atomique ! Vous acomptes n'importe quoi !!
a écrit le 14/03/2015 à 13:34 :
Qui a eu l'idée folle d'inventer l'UE? Sachant que c'est pas en changeant les données d'un problème que l'on le résout!
a écrit le 14/03/2015 à 13:16 :
athéniens , macédoniens , turcs ...tout un programme !
a écrit le 14/03/2015 à 12:47 :
Depuis des dizaines d'années que l'Europe porte la Grèce à bout de bras, pour fabriquer des fonctionnaires inutiles et des retraités, il semble que ce pays ait reçu suffisamment d'aides comme cela. Bien sur c'est injuste pour les pauvres types qui n'ont pas touché cet argent, mais ils faisaient partie du même pays, des mêmes passe droits, des mêmes fraudes, toute honte bue, ils y participaient indirectement, et tant que cela les avantageaient ils ne disaient rien. Maintenant qu'ils ont à affronter les conséquences de cette incurie collective, ils hurlent qu'on les spolie, mais que faisaient -ils donc avant, vis à vis de l'Europe ? Rien. Alors pas de menaces, ce pays ne pèse économiquement pas grand chose, il ne représente pas un danger financier majeur, quand à l'immigration c'est un truc de polichinelle, la Grèce ne retient pas les immigrés qui viennent chez elle puisqu'elle ne peut offrir ni travail ni argent . Le ministre en question ne cherche qu'un bouc émissaire pour masquer son impuissance..
Réponse de le 14/03/2015 à 21:15 :
Les regimes complementaires de retraite francais seront bientot en faillite. Les francais ne valent pas mieux que les grecs.
Moutons ou autruches????
a écrit le 14/03/2015 à 12:41 :
Cette crise montre depuis presque 8 ans les limites atteintes par la construction européenne. la Grèce avec ses déficits et son incapacité à réformer, la France avec son refus de s'intégrer davantage et le refus de payer pour les autres sonne la fin de l'EU telle que se construisant depuis lors. je ne mentionne même pas la GB. Pour qui s'est déjà rendu en GB, les contrôles côtés anglais relèvent de la paranoïa alors que quitter le RU par l'eurotunnel se fait sans contrôle. Il semblerait que la GB laisse alors passer n'importe qui sur son sol....enfin. l'euro est tombé bien bas et si l'on compare notre monnaie aux autres grandes monnaies le constat est alarmant. $1.05 contre plus de 1.30, 71 pence contre plus de 85 pence voilà encore 8 mois, A$1.38 contre plus de 1.85 voilà moins de 4 ans, NZD1.42 contre plus de NZD2.20 voilà aussi moins de 5 ans, parité avec le Franc suisse....les européens s'apauvrissent et tout le monde est content. Le problème européen est un problème de la dette interne ; Que la Grèce sorte ou reste, peut importe. L'euro aurait dû se faire en s'intégrant et non comme ce fut le cas. Alors au lieu de pleurer, il serait urgent de savoir où l'on va car un euro dans ces conditions, il finira par ne plus rien valoir.
Réponse de le 14/03/2015 à 21:51 :
Si vous compreniez les mecanismes monetaires utilises par chaque banque centrale, vous verriez que le QE de Draghi est responsable de cette chute, comme l'avait ete le dollar un an plus tot avec leur QE. Ca monte, ca baisse mais on ne se pauperise pas en interne parce que la dollar augmente, c'est plutot bon pour les exportations si on n'importe pas trop en dollars.
a écrit le 14/03/2015 à 12:34 :
Après la Grèce , se sera le tour de notre pauvre France qui, elle aussi est surendettée et ne pourra faire face à ses créanciers . Un remède : demander à la Russie ?
a écrit le 14/03/2015 à 12:32 :
La question TABOU: qu'Est-ce que les grecs ont fait pour avoir un déficit pareil. Lorsqu'un ami vient vous voir pour vous demander de lui venir en aide parce qu'il a pris dix crédits révolving (il ne vous en avouera qu'une), vous êtes en droit de lui demander ce qu'il a fait et si son comportement changera... ils ont bien vécu pendant trente ans avec l'argent qu'ils n'ont pas produit, et aujourd'hui, ils nous entraînent dans leur déficit et souhaiteraient ne pas rembourser ce qu'on leur a déjà donné... donner de l'argent à un mauvais payeur, Est-ce "s'immiscer" dans ses affaires ?
Réponse de le 14/03/2015 à 16:19 :
Pas " donner " mais bien " prêter " et avec intérêts qui ont même rapporté des centaines de millions rien qu'à la France. Les Grecs vivaient bien avant l'euro et pas de votre argent. Sérieusement, croyez-vous vraiment qu'un petit pays de 11 millions d'habitants, 2% du PIB européen, est la source de tous les malheurs de l'Europe ?
Réponse de le 14/03/2015 à 16:56 :
Bonjour Anna... Oui... vous avez raison... comment un petit pays de 11 millions d'habitants a-t-il pu avoir 321 milliards de dette ? La belle expression "prêter" vaut-elle encore lorsqu'on baisse à tout va le montant de la dette (révision, renégociation sont les termes diplomatiques pour dire "effacer une grosse partie de l'ardoise" -donc, comment s'agripper au pathétique argument des intérêts lorsqu'on réduit à chaque discussion le montant à rembourser? Tiens, je vais en parler à mon banquier et lui demander de me le faire à la façon grecque: je lui demande de l'argent, et à chaque fois que je vais le voir, il me baisse le montant qu'il me reste à lui devoir, par peur de me voir ne plus payer... Il va adorer... la dette grecque a coûté 1400 euros à chaque contribuable français... Je parlais de "tabou", vous, vous proposez une focalisation sélective proche de l'arnaque intellectuelle pour motiver un argumentaire,, sans compter que personne ne dit ici que la Grèce est la source de tous les maux... étrange, j'ai posé une question sur les belles années de dépenses d'avant la découverte de la dette... mais bon, je respecte votre point de vue, même si je le trouve stupéfiant... J'ai une question cynique: Est-ce que vous faites partie des gens qui paient des impôts ?
Réponse de le 14/03/2015 à 17:30 :
A vous lire, on pourrait croire qu'on a forcé les grecs à prendre notre argent, et que c'est pour çà que maintenant, ils ne veulent pas nous le rendre !!! Et pour la France, ils vont trouver un truc a reprocher à Pétain ??
Réponse de le 14/03/2015 à 18:13 :
Bonjour Newton " Pathétique argument " Si vous aviez le malheur de vivre en Grèce par les temps qui courent, vous trouveriez que l'argument se tient. Comparez la dette d'un état à la dette d'un particulier est un raisonnement stupéfiant pour reprendre votre expression. Et oui, je paie des impôts et la tva sur tout ce que j'achète.
Réponse de le 14/03/2015 à 18:22 :
@anna Non, on s'en fout de Pétain.
a écrit le 14/03/2015 à 12:25 :
La Grece n'a pas tout a fait tort concernant l'Allemagne. Apres la 2eme guerre mondiale, les 2 pays vaincus ont ete aides plus que d'autres pays '' vainqueurs''. Resultats.... Japon et Allemagne '' donnent a nouveau des lecons sur le plan de la '' guerre economique''. L' Allemagne refuse aujourd'hui a la Grece, ce qu'elle a elle meme obenue apres 1945. Je ne parle pas des indemnisations de ''guerre'' qui sont pour la Grece un argument, face une Allemagne parfois '' professeurale et moraliste''.
Réponse de le 14/03/2015 à 13:07 :
La base économique et industrielle allemande ou japonaise, même après la guerre, n'avait rien à voir avec la Grèce aujourd'hui. L'argent a pu remettre sur les rails une économie performante ravagée par la guerre, mais il ne créera pas magiquement une économie performante sur des bases peu solides (sinon ce serait déjà fait en Grèce avec l'argent facile permis par l'euro dans les années 2000).
a écrit le 14/03/2015 à 12:09 :
si déjà les grecs arrêtaient d'insulter leurs partenaires, il serait plus facile de trouver une solution, non ?
Réponse de le 14/03/2015 à 15:14 :
Tout à fait de votre avis!...
Réponse de le 14/03/2015 à 19:21 :
L’Allemagne Capitaliste arrogante, Merkel ne commande rien.
Sarkozy et hollande les 2 beaux toutous de Merkel.
Ils veulent reprendre le DM qui leur prenne la zone Euro se portera mieux.
Le Made In Germany Qualité moyenne sera 30 à 70% pus chère.
Et le Made in France s'exportera mieux et même chez nos amis grecs.
Réponse de le 15/03/2015 à 10:14 :
Pour pouvoir s' exporter, Le made in France a des décennies à rattraper en matière de marketing, logistique, rapport qualité/prix , sérieux, Sav, réactivité, considération des clients. Quand je commande sur internet aux USA j'ai les produits en 3 jours avec DHL, UPS ou Fedex.En Allemagne, en 2 jours avec UPS. En France, 5 à 7 jours quand GLS ne " perd" pas les colis ou n'abime pas les contenus (idem colissimo). Pour exporter, il faut déjà savoir fabriquer puis vendre (ou vendre et fabriquer.)
Réponse de le 15/03/2015 à 12:57 :
On se demande en vos lisant comment vous pouvez rester vivre dans un aussi horrible pays. La réponse c'est que, finalment, vous n'y trouvez pas la soupe si mauvaise.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :