La BCE détient 1.000 milliards d'euros de titres avec ses rachats de dette

 |   |  214  mots
Le président de la BCE, Mario Draghi, ne devrait rien annoncer de spectaculaire à l'issue de la réunion du conseil des gouverneurs qui se tiendra jeudi mais il pourrait évoquer une prolongation ou une modification de ce QE.
Le président de la BCE, Mario Draghi, ne devrait rien annoncer de spectaculaire à l'issue de la réunion du conseil des gouverneurs qui se tiendra jeudi mais il pourrait évoquer une prolongation ou une modification de ce QE. (Crédits : Reuters)
Le programme de rachat de titres de dettes publiques et privés par la BCE a franchi le seuil symbolique de 1.000 milliards d'euros la semaine dernière, 18 mois après son lancement.

Le montant des actifs détenus par la Banque centrale européenne (BCE) a atteint la semaine dernière le seuil symbolique des 1.000 milliards d'euros après 18 mois de rachats de dette souveraine des pays de la zone euro. La BCE a racheté pour 11,14 milliards d'euros d'obligations d'Etat lors de la semaine au 2 septembre, sur un total de 13,75 milliards d'euros de titres acquis.

Un an et demi après le lancement de ce programme d'assouplissement quantitatif (QE), destiné à relancer l'activité et à redresser l'inflation dans la zone euro, les résultats sont au mieux mitigés. Le crédit bancaire est certes reparti mais il reste peu dynamique et l'inflation demeure éloignée de l'objectif de la BCE d'une hausse des prix légèrement inférieure à 2%.

Un programme censé expirer en mars

Dresser un bilan est toutefois risqué car il est impossible de savoir quel serait l'état économique de la zone euro sans cette initiative de la BCE. Ce programme, qui consiste à racheter 80 milliards d'euros d'actifs chaque mois, est censé expirer en mars prochain. Le président de la BCE, Mario Draghi, ne devrait rien annoncer de spectaculaire à l'issue de la réunion du conseil des gouverneurs qui se tiendra jeudi mais il pourrait évoquer une prolongation ou une modification de ce QE.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/09/2016 à 15:24 :
La BCE permet, oblige, que l'on fasse des dettes et les rachète pour mieux vous tenir au collet! C'est une pompe a m.! Quand on voit le paradis promis qu'il nous construise dans l'UE, il est temps de s'enfuir!
Réponse de le 07/09/2016 à 16:31 :
Pourtant...le financement de la dette publique par la planche a billet, il me semble pourtant que c'est l'alpha et l'omega de tous les chantres de la fin de l'Europe. Bref, ca n'est pas la cohérence qui vous etouffe.
a écrit le 07/09/2016 à 11:31 :
La BCE serajt donc le premier actionnaire de l'Europe, à l'égal de la BoJ, surnommée la "baleine japonaise" comme premier acheteur et premier détenteur d'actions.
En somme, une économie dirigée, administrée, pour redonner un peu d'inflation .
Ce qui revient à dire que les banques centrales, qui vivent au rythme donné par la Fed, utilisent toutes les mêmes recettes. En vain .
a écrit le 07/09/2016 à 8:27 :
La dette ou la soumission des politiciens envers les marchés financiers.

Jusqu'ici tout va bien...
Réponse de le 07/09/2016 à 10:19 :
En fait c'est surtout la soumission des politiciens envers le court-termisme.
Réponse de le 08/09/2016 à 12:04 :
Les politiciens sont court termites on est entièrement d'accord mais c'est parce qu'ils sont soumis aux marchés financiers dont la règle est le court terme.

Gagner le plus possible en un minimum de temps.

Bon vous allez me courir après partout de la sorte ?
a écrit le 06/09/2016 à 21:17 :
Message privé à Mario Draghi: "c'est plus facile de dissimuler les dettes publiques des états que de relancer l'économie de la zone euro, hein super Mario!?!" Peut-être que si on lui file 300 millions d'euros ça le motiverait... Plus sérieusement, hormis l'incompétence de la BCE, tout ça doit forcément cacher quelque chose sinon pourquoi s'entêter à ne rien proposer de concret pour relancer l'économie de la zone euro...
Réponse de le 07/09/2016 à 5:52 :
@Vassilis 06/09/2016 21:17
La BCE n'attend que Vous. On va vous nommer Directeur ou membre du Directoire de la BCE , et vous résoudrez les problèmes de non inflation dans la ZE.
Cordialement
a écrit le 06/09/2016 à 20:47 :
La BCE détient 1.000 milliards d'euros , et alors ? La France a une dette de 2000 milliards
Rappelez-nous quand la BCE détiendra 10 000 milliards, là ça aura de la gueule
Réponse de le 07/09/2016 à 0:09 :
2150 milliards et c'est sans compter les collectivités locales.
a écrit le 06/09/2016 à 18:59 :
Les actionnaires milliardaires sont satisfaits, la BCE comble sans arrêt ce gouffre sans fin qu'est la dette.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :