La BCE frappe fort

La BCE a décidé d'élargir de 20 milliards d'euros par mois ses rachats, à 80 milliards d'euros, et de les élargir à la dette privée. Les trois taux directeurs ont été abaissés. Le taux de dépôt est désormais à -0,4%.
La BCE a décidé de mesures fortes.
La BCE a décidé de mesures fortes. (Crédits : REUTERS/Kai Pfaffenbach)

La BCE sort le grand jeu. Dans un communiqué publié ce jeudi 10 mars, l'institution de Francfort a annoncé plusieurs mesures pour redresser les anticipations d'inflation. Le taux de dépôt, d'abord, sera abaissé de -0,3% à -0,4% après avoir été déjà abaissé de 10 points de base en décembre. Symboliquement, le taux de refinancement est abaissé officiellement à 0% au lieu de 0,05%, sanctionnant son inexistence factuelle. Quant au taux marginal, qui permet des refinancements hors des dates d'adjudication, il a aussi été abaissé de 0,3% à 0,25%. Mais c'est là aussi une mesure symbolique, surtout.

Le QE élargi à la dette privée

Mais la baisse du taux de dépôt, qui était attendue, est accompagnée de deux annonces plutôt fortement surprenantes. Le programme de rachats d'actifs (QE) est ainsi relevé de 20 milliards d'euros mensuels par mois à partir d'avril 2016, pour atteindre 80 milliards d'euros. C'est la fourchette haute des attentes. La date prévue pour la fin du QE étant toujours fixée à la fin mars 2017, ce sont 240 milliards d'euros au moins (le programme peut être élargi) qui seront rachetés. Le QE sera en tout de 1.680 milliards d'euros. Pour combler le manque de titres à racheter si l'on demeurait dans le cadre des dettes souveraines, la BCE a décidé une mesure très forte : le rachat de dette privée d'entreprises non financières notée en catégorie "investissement" par les agences.

Mesure choc

Il s'agit là d'une mesure choc. Pour la première fois, la BCE se lance dans le rachat de dette privée et elle le fait à grande échelle, avec un univers très large. Pour la première fois également, elle sort du canal habituel de transmission de sa politique monétaire par les banques. Elle agit donc directement sur l'économie réelle en favorisant l'émission de dette sur les marchés.

Nouveau TLTRO

Pour néanmoins répondre à la problématique des PME et des entreprises à risque, une nouvelle série, la troisième, de prêts à long terme (quatre ans) pour les banques, les TLTRO sera lancée. Le taux de ces prêts pourront être négatifs si les banques accordent davantage de prêts, sans doute pour soutenir les banques de la périphérie les plus fragiles et les inciter à prêter davantage.

Frapper fort

Mario Draghi devrait expliquer ces mesures dans sa conférence de presse qui débute à 14h30. Néanmoins, la BCE a donc décidé de frapper très fort en montrant qu'elle était prête à aller très loin dans la politique non conventionnelle. Son but est simple : convaincre qu'elle est déterminée à redresser l'inflation pour que les agents économiques reprennent confiance et que les anticipations d'inflation se redressent. En agissant directement sur l'économie réelle, la BCE prend acte des limites du système bancaire. Sera-ce néanmoins suffisant ? Dans un premier temps, l'euro a fortement reculé, passant après l'annonce de 1,0980 à 1,0840 dollar. Mais il est rapidement remonté au dessus de 1,11 dollar lorsque Mario Draghi a indiqué qu'il ne voulait pas remonter les taux "sauf si les faits changent."

Le succès de la BCE se mesurera donc à l'aune du temps. Vu l'ampleur des armes mises sur la table, cette fois la crédibilité de la BCE est réellement en jeu. En cas d'échec, la situation risque de lui échapper entièrement et un scénario à la japonaise ne sera pas à exclure.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 54
à écrit le 12/03/2016 à 15:17
Signaler
Si la BCE distribuait directement de l'argent aux populations plutôt qu'aux banque ce serait sûrement plus efficace pour relancer l'économie car les banque le garde pour spéculer !

à écrit le 12/03/2016 à 11:44
Signaler
Si les scores du FN ont augmenté, est-ce à cause de la contre performance européenne? Pour la croissance, le bon sens a-t-il de l'avenir? Si le pétrole n'avait pas baissé on aurait 0,4% de croissance... n'est-ce pas très drole l'Europe ?

à écrit le 12/03/2016 à 11:12
Signaler
La BCE frapperait fort... Nous aurions un PIB. On publie un PIB par habitant en $ constant 2000 en ppa. Des pays font un maximum en 2014: Australie 43219, Canada 42817, Corée 33629, Japon 35635, USA 52118, dans le monde également. Pour l'Eu...

à écrit le 10/03/2016 à 23:18
Signaler
En cas d'échec il ne restera plus qu'à larguer de l'argent depuis des hélicoptères volant au-dessus des consommateurs devenus trop constipés ! Solution à la Milton Friedman ...

à écrit le 10/03/2016 à 23:07
Signaler
Les mêmes "remèdes" globalement peu efficaces ne fonctionnent pas au Japon, l'Europe ne va pas faire exception...

à écrit le 10/03/2016 à 18:59
Signaler
Je jour où tout le système de chiffre explose Ca va faire très très mal .

à écrit le 10/03/2016 à 18:12
Signaler
Donc on reprend langue dans 6 ou 12 mois quand le taux de dépôt sera passé à -1% (ou encore moins) et le rachat d'actifs à 150, 200... milliards. Amusant ce jeu de plus je creuse, plus je creuse. Franchement, pour des bacs +18 (qu'ils disent), ils ne...

le 10/03/2016 à 19:00
Signaler
Merci

à écrit le 10/03/2016 à 18:06
Signaler
J’ai bien peur que ces milliards mis à disposition des banques pour une destination « logique » d’alimenter en crédit les entreprises et particuliers, ne soient effectivement détournés, vers des investissements plus rentables et rapides. Les banquier...

à écrit le 10/03/2016 à 18:02
Signaler
les mesures annoncées ne semblent pas convaincre les marchés financiers puisque après une courte embellie, le CAC 40 et les autres places financières de l'UE piquent du nez. Les arcanes de la politique monétaire sont pour moi insondables mais il me s...

à écrit le 10/03/2016 à 17:46
Signaler
c est pas beau la censure qui se cache derriere le 503 . 33 commentaires en ligne et seulement 10 visibles .

à écrit le 10/03/2016 à 17:35
Signaler
La seule solution pour redresser durablement la situation serait de purger les dettes privées et faire tourner la planche à billet (l'hélicoptères) pour les ménages directement. Avec ce surplus de pouvoir d'achat la consommation et l'inflation repart...

le 10/03/2016 à 18:09
Signaler
La BCE continue d arroser les marchés financiers et ca ca avoir le meme effet que les autres plans

à écrit le 10/03/2016 à 17:19
Signaler
Je suis mort de rire. La bourse fait tout le contraire que ce qu'avait espéré ! L'euro flambe (on est passé de 1.08 à 1.11 pire qu'avant dragui) , le cac comme le dow jones en baisse sur fond de baisse de pétrole (doù QE inefficace), les taux s'étai...

à écrit le 10/03/2016 à 17:05
Signaler
La BCE déroge-t-elle à son statut ?

à écrit le 10/03/2016 à 17:00
Signaler
La bourse s'est envolée pendant ... 3 heures ! Et elle coûte combien la dose de coke ?

à écrit le 10/03/2016 à 16:53
Signaler
l'effet sur les marchés a été dissipé en moins de 3n h !!!!

à écrit le 10/03/2016 à 16:47
Signaler
La seule consolation qu'on pourrait avoir, c'est de se dire que ces milliers de milliards n'ont pas été créés par les banques (bien qu'elles en profitent), mais par une institution financière commune à l'Europe. La BCE a enfin compris qu'il vaut mie...

le 11/03/2016 à 8:18
Signaler
D’accord pour le prochain stade à savoir alimenter directement les états par la BCE .Mais il faut pour cela, annuler l’art123 du traité européen de Lisbonne, ce que réclament depuis le crash de 2008 bon nombres d’économistes alternatifs. C’est la sol...

à écrit le 10/03/2016 à 16:41
Signaler
Godin est content lol ! Plus sérieusement , à part les traders comme moi (on a fait jusqu'à + 3 % en début d'après midi pour revenir à +0.5 % bref un énorme essoufflement) , qui ça intéresse ? On est en train de construire un machin incontrôlable qu...

à écrit le 10/03/2016 à 16:31
Signaler
Cela va très très mal finir pour nous bien entendu. Je ne peux plus les supporter j'en arrive à souhaiter le retour de l'échafaud.

à écrit le 10/03/2016 à 16:28
Signaler
On sort comment de toutes ces mesures non conventionnelles ? Réindexation de la dette sur l'or ou plutôt de l'inverse devrais-je dire, soit une once à 18000 $ ? L'impôt généralisé : taux négatif sur votre compte en banque ? Personne ne sait ...

à écrit le 10/03/2016 à 16:25
Signaler
P.I.A., PLAN d'INVESTISSEMENTS d'AVENIR 3ème lancement pour un montant de 10 Mrd sous peu. Usine Nouvelle et électroniques.biz . La quasi-totalité des 47 milliards d'euros déjà votés sera utilisée à la mi-2017. Valls vient d'indiquer le lancemen...

à écrit le 10/03/2016 à 16:25
Signaler
La situation économique doit être bien préoccupante pour que la BCE injecte une piqûre de morphine à haute dose. Bien entendu , les marchés qui ne font que spéculer , anticipent des gains potentiels. Un vrai casino notre économie , les chômeurs mond...

à écrit le 10/03/2016 à 15:45
Signaler
La situation est bien plus grave qu'on ne le croit (pas qu'en Europe d'ailleurs) et pourtant on met beaucoup d'argent dans le système. Cordialement

à écrit le 10/03/2016 à 15:45
Signaler
c est le moment où jamais de suivre les idées avancées par Mr Aglietta dans son article ici, est faire financer à bon compte un plan de grands travaux d'infrastructure et autour de l'énergie. De la relance européenne à peu de frais, des investissemen...

à écrit le 10/03/2016 à 15:44
Signaler
L'effet de ces mesures est surestimé. Si les entreprises n'empruntent pas assez, cela n'est pas à cause des taux d'intérêts, qui étaient déjà négligeables. Elles n'empruntent pas ou peu parce qu'elles n'ont pas confiance dans l'avenir, et qu'elles re...

à écrit le 10/03/2016 à 15:43
Signaler
il est temps de relancer de grands travaux d'infrastructures pilotés par les collectivités locales.la politique volontariste française était finalement la bonne,le modèle allemand vacille...

à écrit le 10/03/2016 à 15:43
Signaler
La BCE , frappe fort .. ? dans le vide surtout ...! car transférer et loger fiduciairement de la dette souveraine des pays de l'UE à la BCE ... pour prêter de l'argent sans intérêt ...a des pays ,(comme la France) qui fabriquent des dettes str...

à écrit le 10/03/2016 à 15:37
Signaler
Le maelström de la déflation (Allemagne 1931...) nous attend sans doute. L'Europe ne retient pas les leçons.

à écrit le 10/03/2016 à 15:04
Signaler
In fine, qu'est ce que cette action changera dès lors que le modèle de l'économie reste identique; à celui qui a produit toutes ces dettes ? Accompagner cette politique monétaire d'une obligation de financer des modèles économiques de rupture = éc...

le 10/03/2016 à 15:57
Signaler
@nopillard 10/03/2016 15:04 Qui est est "celui qui a produit toutes ces dettes" ? La réponse est très simple: nous tous puisque nous vivons au dessus de nos moyens depuis 40 ans (+/- 10ans, cela dépend des pays) Cordialement

à écrit le 10/03/2016 à 15:00
Signaler
Je m'interroge : inciter les banques à faire circuler les liquidités. Croire que le salut viendrai d'une politique de l'offre ! Les ménages et les entreprise n'empruntent que si elle ont un horizon dégagé ... les entreprises, une demande en face et l...

le 10/03/2016 à 18:51
Signaler
Je vous rejoins totalement. Tant que nous serons gouvernés (à l'échelle mondiale) par des gens qui ne pensent qu'à favoriser le libre-échange sans prendre en considération les effets récessifs sur la demande des pays développés, qui sont encore le...

le 11/03/2016 à 8:41
Signaler
Effectivement, les promesses des promoteurs de de l’Europe dans les années 80 les adeptes de la dérégulation a outrance, auraient dû nous conduire à un confort de vie sans cesse amélioré, a pouvoir espérer un avenir plus prometteur pour nos enfants...

à écrit le 10/03/2016 à 14:58
Signaler
Quand c'est irréaliste, la confiance n'est pas présente et cela sera toujours le cas tant que l'on agira sur du virtuel!

le 10/03/2016 à 17:38
Signaler
La "confiance" c'est du pipeau. Le genre de concept utilisé en économie quand on n'arrive pas à expliquer les choses. La seule chose qui compte ce sont les fondamentaux: les prix, la demande, l'offre et les financements disponibles.

le 11/03/2016 à 10:21
Signaler
Bien au contraire tout le reste n'est que du pipeau si la confiance n'est pas là. La preuve est sous vos yeux, chaussez vos lunettes.

à écrit le 10/03/2016 à 14:56
Signaler
Ce type et ses sbires sont complètement fous. Il faut les enfermer. Ce qu'il fait ne marche pas donc il continue ! A part les marchés financiers qui sont ravis d'une nouvelle injection de morphine, l'économie réelle continuera à être plombée. Les in...

le 10/03/2016 à 16:31
Signaler
vous auriez préféré qu ils montent les taux??

le 10/03/2016 à 16:53
Signaler
Même pas ! Le cac est négatif depuis le début de l'année lol ! Ca ne sert à rien; Et pourtant c'est mon métier , j'aurai tout intérêt à vous décrire un scénario rose. Mais Dragui sort le bazooka car la croissance est quasi nulle (revu à la baisse par...

le 11/03/2016 à 7:35
Signaler
@Réponse @RB83: Les taux négatifs sont par essence une absurdité qui consiste à penser que le futur est moins incertain que le présent, que le risque doit être pénalisé, ... avec toutes les conséquences qui sont entre autres, une mauvaise allocat...

à écrit le 10/03/2016 à 14:44
Signaler
Il est probable que le QE européen soit prolongé d'au moins un an. Il doit en effet trouver son pendant à proportion de ce qui a été fait aux USA et sur d'autres calculs d'autres diffusions monétaires. Il serait souhaitable que les taux négatifs soie...

à écrit le 10/03/2016 à 14:32
Signaler
Avec une inflation aussi faible et un euro trop fort, elle aurait tort de se priver.

le 10/03/2016 à 15:20
Signaler
@Sandee: Un euro trop fort, c'est quoi ? L'euro est passé de 1,40 à 1,08 et cela a changé quoi ? Ce que beaucoup ne comprenne pas, c'est qu'on achète des produits et services qui plaisent pour différentes raisons. Beaucoup paient à prix d'or des télé...

à écrit le 10/03/2016 à 14:25
Signaler
De toute façon, la BCE a bien compris que ça ne sert a rien d'avoir trop de retard dans les politiques de QE et de NZIRP. Je pense aussi que la BCE a compris tout l'intéret de faire une relance fiscale en favorisant l'investissement dans les grosses ...

à écrit le 10/03/2016 à 14:18
Signaler
Vivement l'etape suivante : Don de 1000€ pour chaque européen => C'est beaucoup plus efficace que de preter de l'argent aux banques => Il n'y aura pas d'effet gueule de bosi car rien a rembourser (comment les banques vont elles faire pour rembou...

le 10/03/2016 à 15:08
Signaler
Il faudra qu un jour de gré ou de force , la BCE prête directement aux états , puis annule par étape et dans des conditions à définir , la non restitution des sommes empruntées ..

le 10/03/2016 à 16:29
Signaler
elle refinance les états déjà depuis un moment en prenant les obligations d'état détenus par les banques...certes en respectant encore le poids de chaque pays dans l'actionnariat de la BCE. Ce que vous proposez quand vous dites de ne pas rembourser...

le 10/03/2016 à 16:30
Signaler
Evidemment "don" non sollicité, bref un impôt ou tout simplement du vol !

le 10/03/2016 à 20:10
Signaler
Ma remarque était succincte , le prêt de la BCE aux Etats est un don déguisé puisque au final il ne sera pas remboursé . Ce qu en fera l état le savez vous ? Il y a de multiples façons de dépenser mais rien n indique , que les détenteurs d obligat...

à écrit le 10/03/2016 à 14:17
Signaler
Hhmm.. Déjà, les 80 milliards et le -0,4% étaient connus depuis mini une semaine et anticipés. Pour mémoire, le qe rampant de la fed est de 135 milliards par mois. Et le qe sur 2 mois de la BoC est de 200 milliards de dollars. Maintenant, juste pour ...

le 10/03/2016 à 15:54
Signaler
pour tout amateur ou ancien étudiant de sciences économiques, c'est vrai que cette crise est "bien": c''est l'inconnu...D'ailleurs sommes nous dans une crise au sens classique ou est ce plutôt une mutation globale comme on en a pas connu depuis des ...

le 10/03/2016 à 18:56
Signaler
Pour ma part, et ça n engage que moi, bien sûr! Il ne s agit en aucun d une crise mais plutôt d une transformation d'une économie d équipement en une économie de rente. Cette transformation amène inévitablement à l accaparation du maximum de riches...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.