La Grèce va connaître la "stabilité", assure Hollande

La victoire de Syriza aux élections législatives est un succès important pour la Grèce et l'Europe, a déclaré le président de la République, dimanche. De son côté, le président de l'Eurogroupe a annoncé vouloir accompagner la Grèce "dans ses efforts de réformes ambitieuses". Voici les principales réactions des hommes politiques suite à la victoire d'Alexis Tsipras.
C'est un succès important pour l'Europe qui doit entendre le message des Grecs qui s'engagent à faire des efforts, ils en ont déjà faits beaucoup, mais qui veulent aussi du progrès social, qui veulent aussi de la croissance, a déclaré François Hollande.
"C'est un succès important pour l'Europe qui doit entendre le message des Grecs qui s'engagent à faire des efforts, ils en ont déjà faits beaucoup, mais qui veulent aussi du progrès social, qui veulent aussi de la croissance", a déclaré François Hollande. (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)

Le président français a estimé que la victoire de Syriza, dimanche 20 septembre, montrait que l'avenir de la gauche était dans l'affirmation de ses valeurs mais aussi dans le réalisme, le faible score des dissidents de Syriza montrant selon lui qu'une autre stratégie ne fonctionnait pas.

    Lire aussi >> La Grèce entre en résistance

François Hollande a ajouté lors d'une conférence de presse à Tanger, au Maroc, qu'il avait eu le Premier ministre grec sortant Alexis Tsipras au téléphone pour le féliciter de cette victoire "qui paraît plus large que prévu".

"C'est un succès important pour le mouvement Syriza et pour Alexis Tsipras. C'est un résultat important pour la Grèce qui va connaître une période de stabilité avec une majorité solide", a dit François Hollande.

Les Grecs "s'engagent à faire des efforts" mais "veulent du progrès social"

"C'est un succès important pour l'Europe qui doit entendre le message des Grecs qui s'engagent à faire des efforts -ils en ont déjà faits beaucoup -, mais qui veulent aussi du progrès social, qui veulent aussi de la croissance", a-t-il poursuivi.

"Avec Alexis Tsipras nous avons convenu de travailler ensemble, avec d'autres, pour que cette idée de la gauche puisse être promue en Europe. Je me rendrai sans doute en Grèce dans les prochaines semaines", a encore dit le président français.

 "Efforts de réformes ambitieuses"

Le président de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem a également  félicité Alexis Tsipras pour la victoire de son parti Syriza lors des élections législatives de dimanche en Grèce. Il s'est dit "prêt à travailler étroitement avec les autorités grecques et à continuer à accompagner la Grèce dans ses efforts de réformes ambitieuses."

 Les Grecs "disent clairement" qu'ils veulent gouverner

"Pensant à Syriza et Alexis Tsipras. Le peuple grec n'abandonnera pas", a écrit Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, sur Twitter.

Enfin Pablo Iglesias, le leader de Podemos, a estimé que par ce vote les Grecs "disent clairement" qu'ils veulent gouverner.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 26
à écrit le 22/09/2015 à 9:50
Signaler
La stabilité oui mais dans l'instabilité croissante et permanente. C'est le syndrome du tapis roulant qui donne l'illusion d'avancer, alors qu'en réalité te régresse, dés lors qu'il s'arrête. Ce que fait la France depuis plus de 3 ans Sauf que A T a...

à écrit le 22/09/2015 à 8:13
Signaler
Ce personnage est un manipulateur maladroit d'opinion publique. Il a été élu en actionnant la haine du riche au PS et en profitant de la campagne anti-sarkozyste. Maintenant il trône au Château et ne fait rien d'autre que des discours dont tout le mo...

à écrit le 22/09/2015 à 6:52
Signaler
Dans l'ordre des dominos: Grece, Portugal, Italie, Espagne, France. Il vaut mieux en effet qu'Hollande se persuade que la Grèce est sauvée!..

à écrit le 21/09/2015 à 22:29
Signaler
Seulement des journalistes, et qui acceptent de faire semblant encore.... Hollande, c'est du vent : il n'a aucune vision d'avenir, et il n'a ni l'intégrité, ni les compétences, ni la volonté, ni le charisme d'un président : il ment et fait semblant,...

à écrit le 21/09/2015 à 19:11
Signaler
Si c'est comme la courbe du chômage de notre pays, les Grecs sont pas sortie de la mouise... Et le plus dingue c'est que le président y crois et pense être réélu en 2017... Mais bon si il ne se présente pas qui le peut?

à écrit le 21/09/2015 à 19:09
Signaler
La Grèce va vers la stabilité et pour la France on a déjà atteint l'immobilisme! Sachant que Hollande va aller voir Tsipras en octobre, je pense qu'il attend de lui d'apprendre à comment jouer du pipeau et comment améliorer son niveau de la flûte. Il...

à écrit le 21/09/2015 à 18:47
Signaler
parcequ'il y a encore en France quelqu'un qui peut se fier des prévisions de HOLLANDE? sans blague qui?

à écrit le 21/09/2015 à 18:45
Signaler
Stabilité chez notre bon président, ça veut dire que la Grèce va rester où elle est déjà, au fond du trou? La croissance de gauche est bien connue, ça fait 3 ans 1/2 que les français en entendent parlé mais n en n ont pas encore la couleur

à écrit le 21/09/2015 à 18:07
Signaler
scoop: selon Hollande Israêl n'aurait pas la bombe nucléaire!!

à écrit le 21/09/2015 à 16:59
Signaler
C'est vraiment n'importe quoi ce "monsieur".....

à écrit le 21/09/2015 à 16:45
Signaler
Qu'en sait-il? Quelqu'un pour le faire taire? Pour qui se prend t-il? Un jour il regrettera d'avoir voulu être président. Quelle honte cet homme !

à écrit le 21/09/2015 à 14:45
Signaler
ajout de mon pseudo

à écrit le 21/09/2015 à 14:43
Signaler
QUELS SONT VOS ARGUMENTS POUR FAIRE UN TEL PRONOSTIQUE ? NOUS CONNAISSONS EN FRANCE VOS PRÉVISIONS CONCERNANT LA COURBE DU CHÔMAGE ET LA REPRISE ÉCONOMIQUE CELA DEVRAIT VOUS INCITER A RESTER PRUDENT;

à écrit le 21/09/2015 à 14:14
Signaler
@ BONJOUR : Le GRAND SCHTROUMPF a parlé..... LA GRECE EST SAUVEE ALLELUIA ...... AU PLUS HAUT DES CIEUX !!!! Nous en FRANCE NOUS ENTENDONS LA BONNE PAROLE DEPUIS DEUX ANS et nous courrons de catastrophes en catastrophes GLOIRE A ...

à écrit le 21/09/2015 à 12:56
Signaler
Ce Hollande et ses discours sans intérêt devient un grand comique. Si sa présence ne causait pas autant de tort au pays, on pourrait rire. Les grecs se fichent de ses blablas. Il aura sans doute enterré le socialisme français. Reconnaissons-lui ce mé...

à écrit le 21/09/2015 à 12:39
Signaler
Comme nous avons connu l'inversion de la courbe du chômage en 2014 et la croissance en Juillet 2013. Même comme madame Irma, notre "Ttop cher Président" ne vaut pas un clou.

à écrit le 21/09/2015 à 12:14
Signaler
Cet illusionniste qui nous sert de président, se permet de faire des " prédictions " digne de Madame Soleil, pour l'avenir de l'économie Grecque, alors qu'il nous balade à nous Français depuis plus de trois ans, en faisant des prédictions de cartoman...

à écrit le 21/09/2015 à 12:08
Signaler
Si c'est Hollande qui le dit, vous pouvez prendre cela pour argent comptant...ou peut-être, pour les plus réalistes, pour une blagounette :-)

à écrit le 21/09/2015 à 11:26
Signaler
Sans votre article, on voit parfaitement l'hypocrisie et le double langage de nos politiques français et européens. En réalité, le résultat de ces élections est un boulet pour les gouvernants européens actuels et ce boulet grossit a chaque élection e...

à écrit le 21/09/2015 à 10:39
Signaler
si c'est lui qui le dit il y a tout lieu de penser que c'est le contraire qui va se passer! il aurait au moins pu sortir un truc drole genre ' on va inverser la courbe de la stabilite', ou autre, hein?

à écrit le 21/09/2015 à 9:09
Signaler
Vu la pertinence de ses analyses économiques j'ai des craintes pour la Grèce....!

à écrit le 21/09/2015 à 9:03
Signaler
Voilà encore un mensonge à l'international ...et pourquoi stabilité ...? parce qu'enfin elle doit faire des réformes structurelles ...? inversement dans ce cas..., alors la France va vers de l'instabilité ....

à écrit le 21/09/2015 à 9:03
Signaler
Déjà pas foutu de s'occuper de la France, qu'il laisse donc les Grecs tranquilles et cesse de fourrer son nez partout

à écrit le 21/09/2015 à 8:53
Signaler
Oui, Mollande, la Grèce va connaître la stabilité de la misère. Les Grecs vont bosser jusqu'à la fin de leurs jours rien que pour payer les intérêts des prêts aux banques. Et leurs oligarques (avec leur Rolex) vont continuer à trinquer à Bruxelles, à...

à écrit le 21/09/2015 à 8:35
Signaler
Bref, tout le monde est content, c'est pas beau çà?

à écrit le 21/09/2015 à 8:20
Signaler
si c'est notre super Mario qui le dit pas de souci maintenant on attend la confirmation du Franco espagnol et le monde est sauvé.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.