Le pays d'Europe avec le taux d'impôt sur les sociétés le plus faible est...

... la Hongrie. Le Premier ministre a annoncé un nouveau taux unique de 9% sur les bénéfices, qui devrait entrer en vigueur en 2017.
Jean-Christophe Catalon

3 mn

Le Premier ministre Viktor Orban a annonce hier une révision du taux d'impôt sur les société (IS), abaissé à 9% en 2017.
Le Premier ministre Viktor Orban a annonce hier une révision du taux d'impôt sur les société (IS), abaissé à 9% en 2017. (Crédits : Reuters/Sergio Perez)

À 18 mois des élections législatives de 2018, le gouvernement hongrois a décidé de se montrer généreux, même très généreux, avec les entreprises. Le Premier ministre Viktor Orban a annoncé hier une révision du taux d'impôt sur les société (IS), abaissé à 9% en 2017.

Il s'agit du plus bas de l'Union européenne, en-dessous de la Bulgarie qui prélève 10% sur les bénéfices. Sur le reste du continent, un seul pays affiche un taux à un chiffre : le Monténégro avec 9% également, selon les données de KPMG.

Aujourd'hui, la Hongrie applique un IS de 19%. Les entreprises dont les bénéfices sont inférieurs à 500 millions de forints (1,6 million d'euros) ne sont imposées qu'à 10%. Le nouveau taux est unique, il sera donc appliqué à toutes les sociétés quelle que soit leur taille.

Quid de l'harmonisation fiscale européenne ?

Le plan annoncé par le gouvernement prévoit également de baisser les impôts sur les ménages, déjà les plus faibles d'Europe à 15%. Le parlement a déjà approuvé le budget de 2017, pour le moment le gouvernement hongrois n'a pas précisé quand un vote sur la mesure aura lieu, indique le Financial Times. Viktor Orban reflète ainsi les positions des mouvements de droite, à l'image du camp républicain aux Etats-Unis, qui ne jurent que par les baisses d'impôts massives.

En Hongrie, les indicateurs macroéconomiques se portent plutôt bien, avec un taux de croissance de 2,1% prévu pour 2016 et de 2,6% pour 2017 - soit mieux que la moyenne européenne -, et une dette en baisse évaluée à 75% du PIB. Pour autant, l'impact du nouveau taux d'imposition sur l'économie devrait être relativement faible. Les entreprises étrangères, dont les constructeurs automobiles allemandes par exemple, bénéficient déjà d'avantages fiscaux, rappelle le Financial Times.

Reste que cette initiative hongroise reflète l'attitude des Etats membres de l'UE à l'égard du dumping fiscale. Lors de l'affaire Apple, où la Commission européenne a appelé l'américain a remboursé 13 milliards d'euros à l'Irlande, des voix se sont levées à Bruxelles pour porter plus fermement l'ambition d'une harmonisation fiscale... qui se fait toujours attendre.

> Lire aussi : l'Irlande décide de faire appel pour soutenir Apple contre Bruxelles

Jean-Christophe Catalon

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 19/11/2016 à 9:09
Signaler
Oui, mais la TVA est a 27%.... !!! Demandez-vous pourquoi il n'y a pas de magasins à Budapest !!! Ils affichent le prix hors TVA, et quand vous avez le prix net, vous allez voir ailleurs !!!

le 19/11/2016 à 21:17
Signaler
A Budapest j'habite près du marché couvert Lehel. La plupart des produits alimentaires coûtent moins cher qu'en France malgré le TVA à 27%. Pas loin il y a le Westend City Center, un complexe avec 400 boutiques, avec des prix affichés TTC bien sûr. E...

le 20/11/2016 à 21:01
Signaler
@expatrié, c'est bien, la vie est belle en Hongrie. Facile avec les 3 milliards d'euros par an que ce pays reçoit de la part des pays contributeurs nets de l'UE, comme la France...3 milliards pour 10 millions d'habitants...

à écrit le 19/11/2016 à 1:37
Signaler
Il est très bien cet homme : il battrait l'Irlande et le Luxembourg. Un futur président de l'eu, c'est clair.

à écrit le 18/11/2016 à 15:55
Signaler
LE néolibéralisme adore l'extrême droite, si nos médias de masse arrêtaient de confondre parti d'extrême droite avec des partis anti-système alors que c'est l'inverse, bref si les médias faisaient preuve d'un minimum d’honnêteté tout ces partis ne fe...

le 18/11/2016 à 16:19
Signaler
@citoyen blasé : tu nous fais encore une crise de persécutionnite ? Pas besoin d'être d'extrême droite pour faire des promesses électorales, ils en font tous, y compris tes potes du ps :-)

le 19/11/2016 à 1:38
Signaler
Encore bien vu, Citoyen. L'extrême est dans les gènes du capitalisme. Alors, malheureusement, nous y sommes condamnés.

le 06/12/2016 à 12:48
Signaler
Orban n'est pas d'extrême droite mais de droite. Le jobbik s'est l'extrême droite tandis que le fidesz s'est la droite. La politique économique d'orban comprends des éléments libéraux notamment sur le plan fiscal mais d'autres éléments de cette polit...

le 06/12/2016 à 13:01
Signaler
Vous délirez. L'extrême droite ne serait pas capable de pratiquer des politiques redistributives ? Pourtant, les nazis ont mis en place un état providence très développé. l’état providence allemand doit plus aux nazis qu’aux sociaux démocrates . lis...

à écrit le 18/11/2016 à 15:49
Signaler
Rendez vous pour un festival de barbecues chez Monsieur Orban, car là on grille!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.