Le ralentissement de la croissance en zone euro confirmé

 |   |  210  mots
Les croissances nulles enregistrées en France et en Italie expliquent en partie la faible progression du PIB de la zone euro.
Les croissances nulles enregistrées en France et en Italie expliquent en partie la faible progression du PIB de la zone euro. (Crédits : REUTERS/Philippe Wojazer)
Le produit intérieur brut (PIB) des 19 économies de la zone a progressé de 0,3% entre avril et juin, un taux peu élevé qui s'explique notamment par la croissance nulle enregistrée en France et en Italie.

La croissance économique a ralenti au deuxième trimestre dans la zone euro, avec notamment une stagnation en France, deuxième économie du bloc, montrent les données publiées vendredi par l'institut européen de la statistique. Le produit intérieur brut (PIB) des 19 économies de la zone euro a progressé de 0,3% sur la période s'étalant d'avril à juin par rapport aux trois mois précédents et de 1,6% sur un an, a annoncé Eurostat.

Ce taux peu élevé s'explique notamment par la croissance nulle enregistrée en France et en Italie. Des économistes avaient également évoqué fin juillet, lors de la première estimation, les incertitudes liées à l'impact économique du Brexit. Ailleurs dans la zone, la croissance a été de 0,4% en Allemagne, 0,7% en Espagne et 0,6% aux Pays-Bas, selon Eurostat.

Croissance de 1,7% sur un an au sein de l'UE

Ces chiffres sont conformes aux attentes des économistes interrogés par Reuters et confirment les premières estimations d'Eurostat publiées fin juillet. La croissance au premier trimestre a été de 0,6% par rapport aux trois mois précédents et de 1,7% sur un an.

Le PIB de l'ensemble de l'Union européenne a pour sa part progressé de 0,4% au deuxième trimestre, de 1,8% sur un an.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/08/2016 à 23:37 :
De toute façon l'Euro est mort : Avant les économies des pays "Euro" convergeaient, depuis l'Euro, ils divergent (et pas qu'en regardant la Grèce !!).
Que la moyenne soit un peu positive ou un peu négative nous fait une belle jambe.
Il faudrait plutôt expliquer comment on pourra continuer longtemps ainsi.
a écrit le 13/08/2016 à 13:37 :
Allons bon, voilà qui ne va pas faire les affaires électorales de "ça va mieux". Décidément en matière de prescience, il est aussi mauvais que dans le reste, le "désastre immobile".
Réponse de le 14/08/2016 à 19:02 :
Rassurez-vous avec les trucages faciles de Catégories de chomeurs : A B et C, ses 50000 " formations ", il aura cassé momentanément le thermomètre du chomage, d'ici à 7 mois. Les faux chiffres du chomage vont s'effondrer, pour exploser après les élections. Cà ne suffira pas : 1er tour d'avril dans sept mois : 1/ Le Pen 2/ Nico 3/ Mélenchon 4/ Bèrou
a écrit le 13/08/2016 à 9:59 :
on resume
la france de hollande est nulle
ah ben oui ca on le savait!
le fn se frotte les mains a l'idee d'etre au pouvoir en 2017 grace a ses allies au pouvoir
bravo, donc
a écrit le 13/08/2016 à 0:51 :
et pourtant ils n'ont pas arrêté de relever leurs manches de leurs petits bras !
a écrit le 12/08/2016 à 19:21 :
sur un an,croissance française supérieure a la croissance us!continuez a vous lamenter!LOL!
Réponse de le 13/08/2016 à 10:53 :
Vous me faites penser au gars qui saute du dernier étage d' un gratte ciel. A chaque étage il dit : jusque là tout va bien. en bas c est vous en mai 2017.
Réponse de le 14/08/2016 à 10:19 :
Merci de le rappeler.
Mais le concert des pleureuses a décrété que tout va mal en France. Et que c'est de la faute du gouvernement et de F Hollande.
Cela sans même prendre la peine de consulter les indicateurs éco.
Leur seule consolation serait le retour du petit Sarkozy. Et pour peu qu'il nomme Balkany à Bercy...
Réponse de le 14/08/2016 à 19:18 :
La france est en excédents budgétaires, excédents commerciaux, excédents sociaux, taux de chomage 4% . 1er Exportateur au monde. Les investissements progressent de 11% par an. Les sièges Sociaux, et multinationales, affluent en France. Les talents partis, ingénieurs, et chercheurs reviennent en masse. Il ne faut pas que celà se sache avant le 1er trimestre. Le candidat va LUI-MEME le révéler à la stupeur générale : avec çà ! 45% au 1er tour.
Réponse de le 14/08/2016 à 19:21 :
Raison de plus ! pour Taxer Lourdement l'énergie : tant qu'on l'aura pas compris.
a écrit le 12/08/2016 à 17:56 :
Les attentats de même que les grèves à répétition et casseurs ont eu un impact certain en France.
Réponse de le 14/08/2016 à 19:10 :
C'est d'ailleurs Martinez LUI-MEME qui a donné l'Ordre aux vigiles de son siège à montreuil, de se mettre à l'écart, prendant que les siens ont cassé les deux portes vitrées, pour se décupabiliser de toutes ses casses : permanences P.S, C.F.D.T, Hopital Necker pour enfants, et milliers de magasins. Depuis tout est classé sans suites : normal : les Procureurs dépendent directement du Parquet lequel directement du pouvoir. La " justice " n'est pas indépendante
a écrit le 12/08/2016 à 17:40 :
Le P.I.B Annuel de l'Allemagne dépasse de 900 milliards d'euros celui de la " france " Sans précédent et irrattrapable, et l'écart s'accroit encore cette année : 2 fois plus de croissance du P.I.B encore cette année. " Moi Président Je ", menaçait le Royaume Uni. Cependant, Dès sa nomination Théresa May a d'abord survolé l'arrogante et médiocre " france ", pour se rendre directement chez Angela ( j'aurais fait de meme )qui lui accorde un statut adapté, et l'assure qu'elle l'aura : Angela est la seule autorité des 27 . Au retour, elle a fait escale chez Normal 1er, qui s'est écrasé comme à chaque fois. En 2012, il promettait d'imposer et d'obtenir la renégo du traité Européen, il a du l'écraser, et ravaler sa promesse, le jour meme de sa première visite à Angela. La france a perdu toute crédibilité, respectabilité, et autorité en europe. Il doit donc coller à Angela et s'aligner sur ses positions, pour paraitre grand. La france est déclassée définitivement : écart irrattrapable. L'essentiel de l'industrie n'existe plus, les multinationales et siègent sociaux désertent la france pénalisante. Meme l'agriculture Allemande dépasse l'ex toute première d'europe ( la france du déclin ) impensable il y a cinq ans ! Les français détestent les riches, la finance, et les entreprises qui font des bénéfices sont stigmatisées et subissent la haine de ces français : les français récoltent ce qu'ils ont semé, félicitations. Mr Martinez, le peuple français est à votre ressemblance, vous pouvez cachez votre satisfaction derrière votre épaisse moustache.
Réponse de le 13/08/2016 à 22:50 :
Dommage pour vous, avec le Brexit, la France récupère sa 5 eme place de PIB mondial.

PIB 2015 :

GB : 2172 milliards
France : 2182 milliards

Source : http://www.reuters.com/article/us-britain-eu-france-economy-idUSKCN0ZM1T5
a écrit le 12/08/2016 à 17:32 :
Pour comprendre ce qui arrive à la croissance il suffit de relire Adam Smith. Théorie sur la stagnation puis le déclin du capitalisme. Epuisement des ressources naturelles, croissance de la population, engorgement du marché, baisse des salaires et du taux de profit....Nous y sommes et c'est pour toutes ces raisons (essentielles entre autres) que la croissance économique est en panne. Après, à chacun d'en tirer les conséquences, et pour ma part, je ne vois rien de très réjouissant.
Réponse de le 13/08/2016 à 10:03 :
la theorie de la croissance c'est pas smith
c'est domar, solow et autres ultra neokeynesiens qui ne prennent que des initiatives de court terme etatiques car a long terme ( 2 trimestres) on est tous morts
faudra revoir votre theorie mon ami!
a écrit le 12/08/2016 à 15:59 :
En france on n'a encore rien compris. Il faut Taxer l'énergie, et l'essentiel sera résolu.
a écrit le 12/08/2016 à 15:12 :
On nous avez dit L EURO est surevalue le petrole est trop cher si ces deux elements baissent l economie repartira , L EURO a baisse de 20/100 le petrole est passe de 100 dollars a 45 dollar le baril et rien ne s ameliore tout va bien pour MR HOLLANDE.Surtout ne changeons rien .
a écrit le 12/08/2016 à 14:42 :
intéressant
a écrit le 12/08/2016 à 14:33 :
Pour une croissance il faut de l'espoir le grand problème de notre pays dans lequel le mot espoir disparaît au fur et à mesure des années et cela depuis des décennies. Des politiques complétement déconnectées des aspirations des citoyens, des politiques enfermés dans leur bulle, leur tour d'ivoire, leur caste, leur magouille, leur mensonge, leur malhonnêteté .... des discours qui sonnent soit creux soit faux. La France qui gouverne n'est plus dans la réalité de tous les jours. Regardons ce que disent les politiques: démocratie, république, laïcité, terrorisme des mots qui dans leur bouche n' a aucun sens, alors que nous aimerions entendre croissance, baisse du chômage, pouvoir d'achat, et ce qui concerne directement la classe politique, probité, égalité, fin des privilèges, renouvellement, respect de la France et non ce qu'ils ont fait de notre pays une république bannière de copains coquins et les affaires qui concernent TOUS les partis politiques ne montrent que magouilles et corruption avec ce qu'il y de plus intolérable oser parler d'intégrité dans ce monde de voyous profiteurs à tous les niveaux d'argent public directement ou indirectement. La France en panne oui d'une classe politique PROPRE qui fasse honneur au mot politique et à ce grand nom FRANCE sur lequel elle essuie ses pieds.
a écrit le 12/08/2016 à 14:30 :
Hollande toujours à la ramasse. Il ne comprend rien. La croissance va se chercher en exportant et il favorise les delocalisations. Jospin l'avait compris et reussit son quinquennat. Les francais ont du pouvoir d'achat en plus (essence moins cher...) mais il achete les produits de nos champions fabriqués en low cost et qui trichent sur la TVA et l'optimisation fiscale. Balayons ces incapables à Bercy ou dénonçons une complicité active entre le capital (le grand) et les dirigeants socialistes, vive Macron le plus ultraliberal que la droite envie à la gauche. La droite LR ne fera que la meme chose. C'est triste à mourir et malheureusement Hollande et Sarkozy veut se representer.
Réponse de le 13/08/2016 à 2:05 :
M.Hollande n'y est pour rien,lisez l'attrice, on vous parle de ralentissement dans L'UE,idem dans le monde,et de plus la France a ses caractéristiques que vous dénoncer et qui ont commencé dès les années 80,se n'est pas pire qu'en G-B. il faudrait au moins 15 ans,ou encore 10,pour modifier cette état de fait,en plus ,ensuite vous critiquer les français qui achètent les produits étrangers, je ne vous donne pas tout à fait tort,mais que faire en si peu de temps,convaincre les français d'acheter français, mais en Europe ,l'atelier c'est l'allemagne, alors bon courage pour changer tout le système, vous le carrez peut-être, mais pas moi!mes amitiés.
a écrit le 12/08/2016 à 14:23 :
Alors ça pour une surprise...
a écrit le 12/08/2016 à 14:14 :
Avec la tête de croque-morts qu'ils font, ils ont dû trouver la solution pour enterrer la croissance ??
a écrit le 12/08/2016 à 13:11 :
La charge publique qui monte sans arrêt et le privé qui s'écroule effectivement cela fait une croissance nulle et sans doute négative depuis longtemps.
Réponse de le 13/08/2016 à 2:08 :
mais vous avez fait un peu d'économie? la charge du privé diminue,avec des milliards de bénéfices pour les plus riches,de qui se moque-t-on,vous savez commet on calcule la croissance?
a écrit le 12/08/2016 à 12:48 :
Quand allons nous revenir a des monnaies se faisant concurrence sur notre continent, au lieu de rechercher l'uniformisation dans cette globalisation propice aux multinationales financières?
a écrit le 12/08/2016 à 12:48 :
Si le chomage baisse avec çà, il sera clair que celà émanera du trucage : transfert d'une catégorie à une autre, et les 500000 " formations ". Cela durera le temps des élections.
a écrit le 12/08/2016 à 12:42 :
Pourtant , la désinfo estivale opiacée ..., de l'Insee et de la Banque de France ...avaient une autre lecture plus généreuse de notre régression économique....!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :