Les Danois disent "non" à davantage d'intégration européenne

 |   |  603  mots
Les Danois ont refusé un projet de coopération renforcée avec l'UE
Les Danois ont refusé un projet de coopération renforcée avec l'UE (Crédits : © Fabian Bimmer / Reuters)
53,1 % des électeurs danois ont rejeté par référendum un projet de coopération renforcée avec l'UE dans le domaine de la police et de la justice. Un désaveu pour la classe politique danoise.

Les Danois ont rejeté par référendum un projet de renforcement de l'intégration de leur pays dans l'Union européenne. 53,1 % des électeurs convoqués jeudi 3 décembre ont voté « nej » (« non ») au projet d'adhésion du pays à Europol, l'agence européenne chargée de la lutte contre le crime organisé, les trafics et le terrorisme qui deviendra en 2016 un organisme supranational chargé de l'ensemble des affaires de police et de justice pour l'UE. Lars Løkke Rasmussen devra désormais négocier un accord « séparé » avec Europol. Une négociation qui s'annonce difficile.

Ce « non catégorique », comme l'a décrit le premier ministre libéral Lars Løkke Rasmussen, révèle une nouvelle fois qu'une majorité des Danois reste très sceptique sur le projet européen. Ce référendum avait été décidé par la précédente première ministre Helle Thorning Schmidt en février 2015 après l'attaque d'une librairie à Copenhague. En théorie, les attentats de Paris auraient dû renforcer l'idée d'une coopération européenne plus profonde, d'autant que la très grande majorité des partis politiques danois appelaient à « voter oui. » Mais plusieurs éléments ont joué contre le « oui. »

La question de l'immigration

D'abord, la campagne menée par le parti du peuple danois (Danske Folkeparti, DF) qui est arrivé deuxième lors des élections de juin dernier avec 21,1 % des voix. Ce parti a agité la crainte d'une arrivée massive de réfugiés dans le pays. Quoique membre du gouvernement de droite depuis les élections de juin dernier, DF a agité la menace de « quotas obligatoires » alors que la Suède est déjà débordée par l'afflux de réfugiés et que le Danemark a accepté dix fois moins de personnes sur son sol que son voisin oriental. Une partie de l'électorat danois est très hostile à l'immigration, comme le montre la poussée de DF qui n'avait obtenu que 12,3 % en 2011. La gestion assez chaotique de la crise des réfugiés par l'UE n'a pas dû aider le « oui » à progresser.

La question de la souveraineté

Deuxième point sur lequel le « non » a joué : l'idée qu'il existait une « instrumentalisation » des attentats de Paris pour faire accepter davantage d'intégration du pays dans l'UE. Le DF s'y oppose, mais aussi le parti de gauche radicale, la Liste Unique (Enhedslisten), quatrième parti du pays en juin avec 7,8 % des voix, qui a dénoncé un « oui » aux politiques économiques de l'UE. De façon générale, le camp du « oui » a souffert de la mauvaise image de l'UE et de la zone euro. En 1992 et en 2000, les Danois ont rejeté l'entrée de leur pays dans la zone euro, alors que leur monnaie, la couronne, a toujours été étroitement liée au deutsche mark ou à l'euro. Autrement dit, la question de la souveraineté a permis au « non » de l'emporter.

Défaite des partis pro-européens

Au final, cette défaite est un désaveu pour les pro-européens danois. Le premier ministre avait avancé le scrutin pour empêcher tout impact du référendum britannique, qui devrait se tenir dans les prochains mois. Une manœuvre finalement manquée. La participation de 72 % souligne le désaveu de la classe politique sur les questions européennes. Une grande partie des électeurs traditionnels des partis libéraux (Venstre) et Sociaux-démocrates ont en effet voté « non. » Simon Gade, le président du groupe parlementaire de Venstre, a considéré que les partis danois devaient faire un « examen de conscience » sur la question européenne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/12/2015 à 18:16 :
J' hallucine !!! il existe encore des pays en Europe o'u le peuple a le droit de décider par lui-même !!!! c'est horriblement populiste, non ??
a écrit le 05/12/2015 à 13:42 :
Regarder ce qui se passe entre la France, et l'Angleterre au niveau de la frontière, tout le désordre et l'insécurité se trouve en France, un gouvernement , n'est que de passage , le problème c'est les citoyens qui sont la pour des années , et qu'il supporte ce désordre, et l'insécurité , quand les citoyens comprendront , que nous sommes , des retardataires pour agir , contre la politique de l'émigration , la démocratie il faudrait que le gouvernement qu'ils soient de gauche ou de droite , prennent en considération le vote des citoyens , alors qu'aujourd'hui ce n'est pas le cas , il faut que les citoyens , au moment où ils vont voter , prennent la bonne décision , pour éliminer les hommes politiques , qui ont des responsabilités, mais ne font rien , pour arrêter ce qui risque, de devenir une bombe à retardement , pour la France , comme cela vient de se passer en France, mais aussi aux États-Unis, s'il faut travailler jusqu'à 90 ans, pour payer la sécurité de notre pays, la meilleure solution, c'est de renvoyer dans leur pays d'origine, tous ceux qui sont rentrés illégalement,
Réponse de le 05/12/2015 à 15:07 :
"Tout le désordre et l'insécurité se situe en France"

Au contraire : Les anglais se plaignent que les migrants ne restent pas bloqués en France.

Les anglais connaissent tout autant que nous des problèmes de migration illégale et de terrorisme, preuve que le problème n'est pas Schengen (dont ils ne font pas partie).
a écrit le 05/12/2015 à 10:28 :
Comme la Pologne, le Ryaume uni, la rep tchèque, on devrait dire que l'Europe n'est pas a la carte. C'est tout ou rien.
a écrit le 04/12/2015 à 22:23 :
Pour l entrée de la Turquie dans l Europe, l affaire étant déjà pliée, il ne sera même pas nécessaire de faire un référendum . C est ça la démocratie européenne.
Réponse de le 05/12/2015 à 11:23 :
Sauf révision constitutionnelle en France d'ici-là, la consultation par référendum pour l'éventuelle adhésion de la Turquie est obligatoire. Avis personnel, il faudrait la faire le plus vite possible afin de refermer définitivement cette boîte de Pandore.
Réponse de le 05/12/2015 à 15:12 :
L'adhésion de la Turquie était possible tant que les élites kémalistes étaient au pouvoir. Maintenant avec Erdogan, le fossé est devenu trop grand. On verra ce que la Turquie sera devenue dans 10 ans.
a écrit le 04/12/2015 à 19:55 :
nous aussi on a fait un réferendum en 2005 : résultat les politiques se sont assis dessus ; belle démocratie ! merci sarkozy
Réponse de le 05/12/2015 à 10:32 :
Réponse de 80% des personnes qui avaient votées "non" a la question sur l'Europe en France. "C'est surtout un vote d'opposition à la politique du gouvernement actuel"....
Merci d'avoir participer ;-)
Et moi je continue de me marrer
a écrit le 04/12/2015 à 14:48 :
Sarkozy-Hollande UMPS même combat, même comportement méprisant envers les Français. On nous fait croire que nous sommes en démocratie, mais il y a bien longtemps que nos gouvernants agissent comme des monarques voir même comme des dictateurs. Comment une poignée d'individus que le peuple vomit, peut-elle encore prétendre décider à sa place sans le consulter, pour les sujets brulants tels que la guerre, le terrorisme, l'immigration etc...! Notre système est à bout de souffle et a besoin d'être remplacé par une vraie démocratie participative ou la consultation du peuple doit être à la base de toute grande décision le concernant.
Réponse de le 04/12/2015 à 15:17 :
Ce que vous décrivez là est le prototype d'un système complétement bloqué ou rien ne pourrait jamais être décidé; les citoyens et les français en particulier étant systématiquement et de plus en plus contre tout. Plus de construction d'infrastructure, ça dérange, plus de construction d'immeuble HLM dans certains quartiers ou certaines villes, ça dérange etc;;;Notre système est peut-être imparfait mais il permet au moins de prendre des décisions. La démocratie directe ou participative est un leurre. C'est mettre toute décision dans la main de lobbies. Et comme à chaque fois devinez qui l'emporte: Ceux qui ont le plus de moyens, d'argent et travers cet argent un pouvoir important et ceci pour leur seul intérêt.
a écrit le 04/12/2015 à 14:45 :
Comme à chaque fois qu'un gouvernement convoque un référendum, les citoyens ne répondent pas à la question et en profite pour exprimer leur mauvaise humeur. C'est bien la limite de l'exercice. Je connais particulièrement bien le Danemark, j'y ai de la famille et j'y vais plusieurs fois par an depuis 25 ans. J'ai vu un pays se replier sur lui même ou à la xénophobie et le racisme ont augmenté considérablement. Le proche membre de ma famille qui y vit depuis 25 ans, marié à une Danoise, ayant des enfants nés dans ce pays se fait traiter régulièrement de sale français. A des périodes de sa vie, alors qu'il avait créé une entreprise, il a du subir des vexations policières sur simple dénonciation des ses concurrents. Idem avec le fisc. Aussi le résultats de ce référendum ne m'étonne pas. Comme le britanniques, les danois sont entrés à reculons dans l'Europe en ne voulant prendre que ce qui les intéressait. Entre parenthèse, les danois n'ont pas voulu de l'Euro, mais celui ci circule partout au danemark et sert de deuxième monnaie. Et apparemment ça ne gène personne.
Réponse de le 04/12/2015 à 16:44 :
Volilà le Socialiste de service qui connaît si bien les 28 pays, les visitant constamment.
Réponse de le 04/12/2015 à 17:02 :
¨Pourquoi répondez vous à ce P.S ? Il est si suffisant, et manifeste sa condescendance et son mépris. Nous sommes des Ignorants et Imbéciles, taisons-nous face à ce P.S enragé.
Réponse de le 04/12/2015 à 17:07 :
Qu'il vote P.S, et chacune et chacun de nous vote pour qu'il ou elle veut. Il va prétendre ne pas voter P.S. Laissons-le à science parfaite. Ne lui répondez plus.
Réponse de le 04/12/2015 à 19:08 :
Chère Fabienne, oui je vote PS depuis 40 ans et j'en suis plutôt fier. J'ai eu la chance dans ma vie de beaucoup voyager sur tous les continents, de rencontrer beaucoup de gens et je peux vous garantir que ça ouvre sacrément l'esprit et permet de voir les choses autrement que par le petit bout de la lorgnette. En tout cas la pauvreté de vos réponses sans aucun argument développé montre surtout vos préjugés et que vous fuyez le débat et la contradiction. Restez dans vos certitudes, le monde évoluera sans vous mais après ne venait pas vous plaindre si vous restez sur le bord de la route.
Réponse de le 05/12/2015 à 9:45 :
C'est bien de voyager ... Faut il aussi en tirer des enseignements ...

40 ans fidèle a un partie comme un chien a son maître n'ouvrira pas votre esprit critique face au changement de la société qui maintenant est mondialisé .

Ça vous fait quoi d'avoir vote pour une politique de droite ?

Réponse de le 05/12/2015 à 10:36 :
Je suis tellement d'accord avec vous laustralien22.
Ces questions européennes sont des sketchs, tout le monde s'en fou car personne ne voit vraiment les effets des décisions prises. Du coup ils déplacent leur incompréhension et par la même le sens des décisions...
Je rigole (nerveusement) quand je constate autant de réflexion de la part des gens qui votent.
Attristant
Réponse de le 06/12/2015 à 9:44 :
merci à Laustralien22 pour son commentaire qui raconte au moins quelque chose sur la base d'une expérience propre.
Je ne comprend pas comment les invectives de Fabienne & Co peuvent être publiées, qui plus est sur latribune qui était il y a encore quelques mois plutôt fréquenté par des gens constructifs.
a écrit le 04/12/2015 à 14:16 :
L'Euro à 28 !!!! est ingérable. Les sommets pour la forme, ne donnent plus lieu qu'à des conférences de presse de conclusion, vides de tout et creuses de tout. En quoi 28 pays différents et divergents en tout, peuvent s'accorder : manifestement en rien ! L'Europe a existé réellement du¨Président De Gaulle- Chancelier Adenauer, jusqu'au Président Mitterrand-Chancelier Khol. Le couple Franco-Allemand n'existe plus : leurs sommets et rencontres débouchent sur des conférences de presse creuses et vides de tout. La France est si abaissée-déclassée en Déficits Budgétaires et Commerciaux, vidée de plus en plus de son tissu économique, et de ses talents, dont la fuite est massive et s'accélère. L'avenir de l'Europe : ce sont des partenariats bilatéraux économiques, industriels, recherche, science, culture, de pays de meme niveau Italie-France, Espagne-France, Portugal-France, Belgique-France. L'allemagne fait cavalier seul et dit non à tout, comme les Britanniques. Allemagne assez prospère et saine, pour ne s'embeter de quelconque nain déclinant et déclassé comme La France, qui s'enfonce toujours plus faute d'AUCUNE REFORME QUE TOUS ONT ACCOMPLI. Le seul chomage d'europe à s'aggraver, est le chomage Français : tous les autres baissent. Chomage de 50 à 67 ans : donc pas de retraite, et misère faute de carrière complète Le Royaume-Uni est lui aussi assez puissant, et en croissance constante selon les années de 2.5 à 4%, pour ne s'encombrer de personne, et encore moins, de la décadente France. L'Allemagne est la 1ère puissance économique d'Europe et troisième du monde après U.S.A et Chine, et n'a plus besoin de se lourder de la France : des dizaines de milliers de P.M.E Allemandes Exportatrices ( ce sont elles Grosses P.M.E qui procurent des centaines de milliards d'euros d'excédents de la balance commerciale ), pas de seuil dissuasif à l'embauche +de 9 salariés, ou + de 49 ( en France déclenchant 70 impots et règlements de plus ) Code du Travail : 800 pages contre 4000 en France ( 3 pages en plus chaque mois. La loi se couvre elle-même " nul n'est censé ignorer la loi ". Le Chef d'entreprise de T.P.E ou P.M.E doit respecter les plus de 4000 pages : la loi lui interdit de les ignorer ) Tracasseries Administratives lui empêchant d'etre intellectuellement, en paix, et performant pour son travail. Fiscalité punitive et confiscatoire. La France s'entete au suicide et déclin. Le Royaume Uni récupère une large part des Français dissuadés de réussir. La France forme des jeunes, qui s'expatrient pour réussir. " mon ennemi c'est la finance " " c'est vrai que je n'aime pas les riches, et je considère que l'on est riche dès 4000eur/mois " (" Moi Président Je " (17 fois ) " (promesse tenue : fiscalité toujours plus agressive, punitive et confiscatoire ) le vocabulaire a changé : Aisés au lieu de Riches. P.S Français le plus archaique du monde, toujours désespérément enteté dans la lutte des classes de Marx : " opposition dogmatique permanente des modestes et aisés : fiscalité massacrante ) Le Royaume Uni est la première puissance Financière d'Europe et son avance ne cesse de s'accroitre. Les Ennemis de " Moi Président Je " ( 17 fois ) Finance et Classes " aisées" stigmatisées, et Riches, et jeunes talents formés par la France, sont les meilleurs Amis de nos concurrents qui leur " déroulent le tapis rouge " (déclaration de David Cameron Chef du Gouvernement Britannique. Le Ministre Sapin, avait bêtement ironisé en réponse " je le vois mal réussir à dérouler un tapis rouge sur la mer et sur la Manche, pour les Français "
Réponse de le 04/12/2015 à 15:08 :
Sans la France l’Allemagne n'est rien. La France est le premier client de l'industrie allemande, et la France est loin devant l’Allemagne en terme de création de startup dans les nouvelles technologies ce qui fera la différence dans les années qui viennent. Franchement je passe souvent en allemagne, et je préfère largement vivre en France. L'Allemagne est un pays dont les infrastructures sont en train de se dégrader à grande vitesse faute d'investissement public.La politique économique allemande basée uniquement sur le mercantilisme va trouver rapidement ses limites. Volkswagen n'en est que le premier symptôme. quand à la grande Bretonne, sa croissance n'est due qu'à deux facteur la finance et le secteur immobilier. Mais cette croissance malheureusement ne sert pas aux peuples anglais. Ceux ci commence à s'apercevoir que le gouvernement actuel est en train de détruire les services publics et le peu de protection sociale qui reste. Ca a l'air de vous gêner mais la politique du gouvernement Britannique actuel ne contribue qu'à une seule chose: Continuer à enrichir les plus riches. Une réalité que vous contestez. quand aux jeunes Français qui partent, savez-vous que les Britanniques arrivent les premiers dans ce domaine; les français étant en 5ème position. Quand aux impôts, il faut mieux en payer certains en France comme l’impôt sur le revenu plutôt qu'en allemagne ou en Angleterre ou la aussi la fiscalité n'est intéressante que pour les plus riches. Et je pourrai continuer longtemps.
Réponse de le 04/12/2015 à 16:17 :
Le Fardeau de L'impot sur le revenu en France est supporté par 47% des Citoyens, il en sera bientôt ainsi pour LA C.S.G. Cameron a remporté la majorité absolue au parlement à lui seul : venant des seuls riches ? Qui vote Socialiste en Grande Bretagne, Pourquoi les non riches ne votent pas pour les Socialistes.
Réponse de le 04/12/2015 à 16:31 :
Que les Entreprises Allemandes et Françaises commercent ensemble, comme avec tant d'autres pays, et c'est tout. La relation entre les deux dirigeants politiques ne sert plus à rien, et ne débouche sur rien, langue de bois vague et creuse, à chaque sommet : agaçants et insupportables ces sommets factices.t. Pire Le Français est le caniche, béni oui-oui de l'Allemande, qui impose tout. Que représente-il ce candidat à sa réélection depuis son entrée à l'Elysée : REFUSANT toutes Réformes Vitales, anti-déclin ACCOMPLIES PAR TOUS. Impossibles, Campagne Quinquennale de Réélection Présidentielle oblige.
Réponse de le 04/12/2015 à 19:22 :
@ Élodie: pas si simple. Le parti conservateur a gagné les élection avec 36,9% des voix ce qui est loin d'être le majorité absolue. Le mode de scrutin britannique a ceci de particulier qu'il s'agit d'un scrutin uninominal à 1 tour c'est à dire que le candidat arrivé en tête dans sa circonscription est élu quelque soit le pourcentage de voix qu'il a récolté. C'est un peu comme si dimanche soir le FN était élu dans les circonscription où il est arrivé en tête. En Grande Bretagne lors des dernières élection le parti travailliste est arrivé second avec 30,5% des voix.
a écrit le 04/12/2015 à 14:00 :
C'est surtout un désaveu de la vision mercantile et mondialiste de l'UE qui sacrifie les peuples européens aux lois du marché et à l'entrée de millions de migrants qui amènent avec eux des coutumes et des croyances qui sont en contradiction avec les valeurs et les idéaux de l'Europe.
Réponse de le 04/12/2015 à 14:20 :
L'espace de libre circulation Schengen, est une passoire pour tous les illégaux et trafics
Réponse de le 05/12/2015 à 11:34 :
@Pierre 62 : le problème n'est pas la libre circulation à l'intérieur de l'espace Schengen mais l'insuffisante étanchéité de ses frontières extérieures. Il est regrettable que les moyens qui étaient autrefois affectés au contrôle des frontières intérieures de l'espace Schengen n'aient pas été redéployés au contrôle des frontières extérieures. Qu'on ne vienne pas dire qu'il est impossible de rendre une frontière terrestre hermétique (se souvenir du rideau de fer). Par ailleurs il y a bien sûr des choses à modifier à Schengen, en particulier un système d'expulsion unique et systématique des indésirables de manière que le fait d'y avoir posé pied ne constitue pas un viatique pour y demeurer indéfiniment.
a écrit le 04/12/2015 à 13:59 :
Le même référendum ferait un tabac pour le NON dans chaque pays européen.
OU est le droit fondamental des peuples à disposer d'eux-mêmes ?
Il faut en finir rapidement avec la dictature européenne.
Réponse de le 04/12/2015 à 16:20 :
Absolument d'accord avec vous.
Réponse de le 05/12/2015 à 20:04 :
Toutes les élections nationales depuis 40 ans, avant et après le référendum de 2005, ont été remportées par des partis europhiles (PS et UMP).

Il ne faudrait donc pas surexploiter le résultat de ce référendum vieux de 10 ans, que beaucoup ont pris comme une occasion pour taper sur le gouvernement national de l'époque...
a écrit le 04/12/2015 à 13:55 :
Ce n'est pas en France que la classe politique actuelle prendrait le risque d'un referendum. Car le peuple y est méprisé, proie du populisme. Vive les élites éclairées auto-proclamées!
Réponse de le 04/12/2015 à 16:09 :
De telles élites qui pondent des normes sur tout, et n'importe quoi
a écrit le 04/12/2015 à 13:55 :
On ne peut pas leur en vouloir à nos voisins Danois. Il est vrai que l'UE montre le visage d'une organisation chaotique, anarchique qui se cherche depuis 25ans, qui ne progresse pas, qui ne s'organise pas, avec des politiques économiques, géopolitiques contradictoires d'un pays à l'autre, des voltefaces, des polkas en tout genre, des tombereaux de réglementations qui ne font pas avancer le continent. Alors, garder ses distances doit leur paraître beaucoup plus raisonnable pour garder la maitrise de leur destin !!!
a écrit le 04/12/2015 à 13:24 :
Les Danois disent "non" à davantage d'intégration européenne

Ils ont raison les Danois,

et nous les français nous avions voté NON au Référendum de 2005 ;

C'est l'UMP PS des Sarkozy Fillon Wauquiez Pécresse Estrosi Valls qui ont trahit le Peuple de France.
Réponse de le 04/12/2015 à 13:52 :
Hollande n'a pas consulté l'opinion publique quand il a décidé de ferrailler à droite à gauche, alors que cela aurait été un minimum. Il a oublié (ou à volontairement occulté) l'avis populaire. Ce n'est pas mieux.
Réponse de le 04/12/2015 à 14:35 :
En effet, Hollande et les socialistes perpétuent et aggravent toutes les pétaineries initiées par l'UMP qui se déguisent en LR Nouveau Centre qui se déguisent en UDI ;
a écrit le 04/12/2015 à 13:18 :
Il faut dire que notre Europe ne fonctionne pas correctement.... De moins en moins de démocratique, elle est peux représentatif de la population ( surtout des notable et politique) et elle n'entends plus les cris des nations européenne...
le dernier traité ( semblant de constitution) a été rejeter et adopter contre l'avis des Français. Cette Europe est incapable de nous défendre, au niveau judiciaire et militairement. Elle est incapable de nous défendre économiquement et politiquement, son seul but aura été de nous affaiblir nation après nation.... Avant de vouloir plus d'intégration que cette union remplisse ses devoir de protections et de vision démocratie de son fonctionnement ....
a écrit le 04/12/2015 à 13:16 :
Je n'ai jamais compris pourquoi les 4 pays scandinaves n'ont pas cherché à créer leur propre alliance, celle de l'Europe du Nord, à laquelle pourrait même se joindre l'Allemagne, au regard de leur mentalité très proche, de leur fierté (laissez parler un Suédois des vikings, pour eux ce sont des héros!) et de leur sens civique très developpé. Ce vote ne m'étonne pas du tout.
a écrit le 04/12/2015 à 12:56 :
Les classes politiques sont européistes alors que les peuples ne le sont pas et s'ils ont le malheur de se prononcer a ce sujet, on les traite de populiste!
a écrit le 04/12/2015 à 12:46 :
Sont bien plus futés que nous. Il leur reste encore la possibilité de dire Non, chose que l'on ne nous laisse plus, à nous, le droit d'exprimer (référendum) .
a écrit le 04/12/2015 à 12:27 :
pardon mais j'ai un peu du mal à comprendre le rapport entre les quotas d'immigrés/refugiés, et le vote demandé aux danois qui concernait plutôt la coopération policière entre états européens mais bon...
Si quelqu'un peut m'expliquer...
Réponse de le 04/12/2015 à 13:14 :
En effet, je ne vois pas le rapport non plus. Je ne connais pas les détails de la mesure proposée de coopération européenne police/justice mais cela devrait aller dans le bon sens. Dans les référendums, le risque est que les votants se défoulent et ne répondent pas à la question posée.
Cordialement
Réponse de le 04/12/2015 à 13:31 :
Moi aussi.La coopération policière entre états européens est une évidence qui ne nécessite pas un référendum!
L'article est très incomplet.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :