Migrants : des citoyens organisent l'aide dans plusieurs pays européens

 |   |  1776  mots
Partout en Europe, les citoyens trouvent des solutions locales pour venir en aide aux réfugiés.
Partout en Europe, les citoyens trouvent des solutions locales pour venir en aide aux réfugiés. (Crédits : REUTERS/Alexandros Avramidis)
L'Europe fait face à un afflux sans précédent de réfugiés. Alors que les gouvernements tergiversent, peinant à trouver une solution, les citoyens multiplient les initiatives pour aider les réfugiés.

Venir en aide aux réfugiés avec ses moyens, voilà ce que font de nombreux citoyens à travers l'Europe alors que les demandeurs d'asiles affluent et que les leaders de l'Union européenne cherchent une solution commune.

Le 4 septembre, l'ONU a appelé à répartir au moins 200.000 demandeurs d'asile au sein de l'Union européenne, avec la contribution de tous les pays membres. La Commission européenne table, quant à elle, sur 160.000. Or, la Pologne, la Hongrie, la Slovaquie et la République tchèque refusent toute politique de quotas.

Pour résoudre cette situation, les gouvernement pourraient s'appuyer sur les nombreuses initiatives citoyennes au sein de l'Europe. Tour d'horizon des plus innovantes.

Les actions des Européens envers les réfugiés

  • En Allemagne et en Autriche, des start-up, une applications et un site pour connecter réfugiés et locaux

L'une des premières priorités est de loger les réfugiés. La plupart vivent dans des camps, souvent à l'extérieur de la ville, sans côtoyer les résidents locaux, rendant difficile l'intégration dans le pays. Ayant compris la nature du problème, une jeune berlinoise avait en novembre 2014 mis sa chambre à la disposition d'un demandeur d'asile malien, alors qu'elle partait quelques mois au Caire. A la suite de cette expérience, elle a créé avec son copain un site internet " Refugees welcome " (Flüchtlinge Willkommen), qui met en relation des demandeurs d'asile avec des personnes prêtes à les accueillir chez elles en Allemagne et en Autriche. Les voyageurs et locaux se contactent en ligne, pour que les premiers logent temporairement et gratuitement chez les seconds. L'association trouve, alors, le futur colocataire et aide à financer les coûts d'hébergement, via des micros donations. 184 personnes ont été placées pour l'instant. Les inscrits viennent d'Afghanistan, du Burkina Faso, du Kenya, du Mali, du Niger, du Nigeria, d'Irak, d'Iran, du Pakistan, de Russie, du Sénégal, de Somalie et de Syrie.

Toujours à Berlin, des startups apportent une assistance aux réfugiés, en fournissant des formations, de l'aide à la création d'entreprise ou en favorisant la prise de contact avec des Allemands, comme le raconte le correspondant de Libération à Berlin. Par exemple, la startup Über den Tellerrand kochen (cooking outside the box) intègre les réfugiés en proposant de cuisiner pour créer des liens. La plateforme Workeer,  elle, offre 300 emplois dans l'administration, les services à la personne ou la gastronomie aux migrants.

A Dresde, où le mouvement anti-immigration Pegida est très présent, des jeunes entrepreneurs, des firmes Heinrich & Reuter Solutions et Saxonia Systems, ont créé une application. Elle donne aux réfugiés l'accès aux services locaux et aux informations locales, rapporte le Washington Post. Un outils précieux qui répond à des questions telles que : quelle est l'adresse des autorités locales qui s'occupent des questions d'immigration ?

  • Au Royaume-Uni et en Irlande, l'hospitalité et les dons s'organisent

Répondre à l'urgence consiste aussi à apporter des biens aux réfugiés. Les dons britanniques affluent à Calais. A tel point que les associations sont dépassées, selon Libération. Ce mouvement de solidarité, récent, répond aux attaques anti-migrants orchestrées par les tabloïds anglais, fin juillet. Un groupe Calaid, né sur Facebook, organise l'apport de ces dons. "Nous avons récolté 85.000 livres (116.000 euros) en un mois", explique James Fisher, un des membres, à Libération. Sur une plateforme de Crowdfunding, l'association a récolté 11.331% de la somme demandée (1.000 pound soit 1.365.70 euros) ! Ces fonds financent les allers-retours entre Londres et Calais et le travail en collaboration avec les organisations sur place.

Recevoir les migrants avec hospitalité, voilà le but du mouvement City of sanctuary. Afin d'atteindre cet objectif, il a créé un réseau de villes "fières d'accueillir des réfugiés". Sheffield a été la première en octobre 2005. Depuis, plus de 40 villes, au Royaume-Uni et en Irlande, font partie du réseau, dont Birmingham, Bristol, Londres, Leicester et Glasgow. Elles s'engagent à offrir des opportunités pour créer des liens entre les locaux et les réfugiés et à former une coalition entre les organisations qui s'occupent des demandeurs d'asiles.

  • En Grèce, les habitants créent des camps

Afin de recevoir les réfugiés arrivant chaque jour sur l'île de Lesbos, des résidents locaux ont fondé leur propre camp d'accueil, géré par des volontaires. Parmi ceux-ci, se trouve le village « All Together », fondé par Efi Latsudi. Elle et son équipe ont créé des hébergements temporaires pour près de 80 personnes, selon le Gardian. Un autre camp se trouve derrière le restaurant de Melinda Mc Rostie. Elle y accueille 150 réfugiés, auxquels elle donne trois repas par jour, grâce aux dons des touristes et des locaux.

  • En France, un site propose d'héberger des réfugiés

Sur le modèle du dispositif allemand « Refugees welcome » (Flüchtlinge Willkommen), le site CALM, Comme A La Maison, met en relation des réfugiés mal logés ou sans domicile fixe avec des particuliers, depuis janvier 2015. Il s'appuie sur une communauté grandissante de citoyens souhaitant s'engager sur l'accueil des réfugiés et, à terme, sur une plateforme web qui permettra un impact plus important. Ce dispositif veut répondre, au-delà de l'hébergement, au besoin important et grandissant d'inclusion socio-professionnelle des réfugiés en France. L'accueil dure entre deux semaines et neuf mois.

En quatre jours, le site a reçu près de 600 propositions d'hébergement, selon Libération et 50 réfugiés, en provenance de Syrie, d'Erythrée ou du Soudan, ont fait une demande. Afin de poursuivre son développement, le site va lancer une campagne de crowdfunding fin septembre, selon France Info.

  • En Espagne, des villes s'associent et l'Église contribue

Afin d'aider la centaine de milliers migrants qui arrivent en Europe, Madrid et Barcelone se sont associées pour former un "réseau de villes", indique le site l'Indépendant. Les deux cités, dirigées depuis les dernières élections par des conseils municipaux de gauche formés de mouvements de citoyens, ont critiqué la gestion par le gouvernement espagnol de la crise des migrants. Pour améliorer la réception des réfugiés, la mairie de Barcelone a rencontré des ONG locales pour organiser l'enregistrement des migrants arrivant dans la ville et pour les placer dans des familles prêtes à les accueillir.

L'Eglise assiste, également, les migrants. Les programmes de la fondation Tierra de Todos et Cardijn association, créés par le Diocèse de Cádiz et Ceuta, ont aidé 3.536 personnes l'année dernière, selon le Gardian, avec des cours de langues, l'accès aux premiers secours ou l'apport de soins aux plus âgés... Par ailleurs, un programme propose aux jeunes des appartements pour quelques mois, le temps de se construire une vie. Tandis qu'un service d'urgence reçoit les arrivants afin qu'ils se reposent et prennent contact avec leurs famille.

Ces deux initiatives ne sont qu'un des nombreuses mobilisations dans le pays, répertoriées sur une page Facebook, qui se propose de faire connaitre et partager les action d'aide aux réfugiés.

  • En Hongrie, les dons s'organisent

Les action partent parfois de simple constat. C'est le cas du groupe Migszol (Migrant Solidarity) qui s'est formé à Szeged, au sud de la Hongrie, selon le Gardian. Des amis ont remarqué les réfugiés dormant autour de la gare sans aucune protection contre le froid. Ils créent alors une page Facebook pour récolter du matériel pour eux. 1.000 membres s'inscrivent en quatre jours. L'initiative prend une ampleur nationale et les donations affluent, jusqu'à 6m forints ( 18.8750 euros) en août, selon le Gardian. Aujourd'hui, 2.600 membres adhérent à la page et 200 bénévoles viennent en aide à prés de 800 migrants chaque jour, en s'occupant par exemple de payer leurs factures d'électricité et d'eau.

  • En Italie, un village défend un réfugié et un centre s'autogère

En Italie, un village s'est uni pour défendre un réfugié. A Capriglio, dans le Piedmont, les 281 habitants ont fait appel de la déportation d'un demandeur d'asile de 23 ans,  Abu Talb Mridha, selon le Gardian. La commission de Turin, ayant décidé de son retour au pays, le Bangladesh ne faisant pas partie des États listés par l'Italie pour l'assistance humanitaire.

Plus au sud, à Rome, des volontaires viennent tous les jours accueillir les migrants au  centre culturel Baobab, qui héberge 300 réfugiés venant principalement d'Érythrée, de Somalie et du Sud Soudan. Les bénévoles offrent des repas, apportent des vêtements et répondent aux besoins des arrivants. Ce centre, unique, est « autogéré » par la communauté Érythréenne depuis des années, selon le site liberties.

  • En Islande, les citoyens se mobilisent pour l'asile

Parfois, les citoyens rappellent à leur gouvernement le devoir d'assistance. En Islande une page Facebook, rejoint par 5% des 330.000 habitants, demande à ce que le pays accepte davantage de réfugiés fuyant le conflit syrien. Les organisateurs précisent vouloir accueillir et assister les réfugiés, contredire les discours « haineux » et faire pression sur le gouvernement. En effet, celui-ci avait annoncé la réception de 50 réfugiés syriens, un nombre jugé dérisoire pour les 17.000 personnes ayant rejoint la page.

 A la suite de l'initiative, le Premier ministre Sigmund David Gunnlaugsson a annoncé qu'une commission composée de plusieurs ministres serait chargée de déterminer combien de réfugiés seraient acceptés, ajoutant que le gouvernement n'avait pas de quota prédéterminé. Pour prouver la capacité de l'île à recevoir des réfugiés, la page Facebook rappelle l'éruption soudaine du volcan Eldfell, en 1973 sur les petites îles Westman, à la suite de laquelle 4.000 personnes sont arrivées en Islande. Selon les statistiques nationales, le pays de 323.000 habitants, a accueilli 1.117 immigrés en 2014 et il compterait actuellement 99 réfugiés et 210 demandeurs d'asile selon l'ONU, rappelle ITélé.

  • En Serbie, une organisation informe le réfugiés

La Serbie a elle-même connu la guerre, et les réfugiés qui vont, malheureusement, avec. Cet expérience est une des raisons qui poussent les habitants de la capitale à se  mobiliser massivement pour venir en aide aux migrants, selon Libération.

A Belgrade, une organisation non gouvernementale Asylum Info Center, créée en août, fournit des informations aux demandeurs d'asile dans la capitale. Elle met des ordinateurs à disposition des réfugiés. Ils peuvent aussi parler à des avocats, des psychologues et des volontaires qui les informent sur le droit d'asile dans le pays, et les institutions médicales, si besoin. Le tout dans plusieurs langues.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/10/2015 à 17:47 :
Bonjour,


Je suis à la recherche de témoignages pour un article sur l’afflux des migrants en Europe. Je suis en Terminale et j’écris dans le journal du lycée. Mon article a pour but d’expliquer la situation aux plus jeunes. Je veux qu’en lisant l’article, chacun puisse trouver sa place et son rôle dans cette situation. C’est pour cela que j’aimerais mettre en avant les actions d’entraide avec des témoignages.
Le témoignage de bénévoles de votre association pourrait expliquer la situation aux jeunes sous un angle nouveau!




Pourquoi avait vous décidé d’aider les migrants (quel a été l’élément déclencheur) ? Comment avez-vous aidé les migrants (dons, associations, accueils) ? Comment c’est passer les échanges, les rencontres, avec les migrants (difficultés, sentiments…) ?


Cordialement, MORANT Florine.
a écrit le 07/09/2015 à 5:37 :
Bonjour à tous ! est ce que els maires qui font du social avec l'argent des administrés leurs ont dit de combien les impôts locaux allaient augmenter pour pouvoir entretenir ces faux réfugiés mais véritable avant garde de DAECH. Que ces soi disant réfugiés en âge de combattre retourne en SYRIE et se battent les armes à la main comme des hommes au lieu de vivre de la charité dans les pays étrangers! si tous les peuples victimes du colonialisme avaient fait la même chose, fuir, le VIETNAM...... l'ALGERIE et combien d'autres pays seraient toujours sous le joug du colonialisme !
Réponse de le 07/09/2015 à 7:47 :
@ Booboo, Faut arreter de nous bassiner avec le colonialisme et la victimisation des pays colonisés.
Regardez le top 15 des pays les plus riche par tete.QATAR, SINGAPOUR, HONG KONG, KOWEIT, ETATS UNIS, BRUNEI, IRELAND....Toutes des anciennes colonies.
a écrit le 06/09/2015 à 18:15 :
Seules les élections de décembre pourront commencer à inverser ce flux à défaut du chômage. En décembre, montrez aux socialistes votre désaccord.
a écrit le 06/09/2015 à 16:33 :
Malgré la machine médiatique, qui tente désespérément de nous convertir au politiquement correct, en nous expliquant où est le bien et le mal, une large majorité de Français reste totalement opposée à une immigration laxiste. Personne n'est dupe, et nous vendre que l'arrivée et l'installation de cette nouvelle population est une chance pour notre pays, relève de la plus grande supercherie que la France n'ait jamais connue. En effet, comment financer le logement, les coûts de santé, de scolarisation, de couverture maladie et de retraite pour ces futurs citoyens français ; alors même que notre pays est sur-endetté depuis 40 ans? Comment expliquer demain à un retraité, qui aura cotisé toute sa vie, qu'on ne pourra pas lui rembourser sa paire de lunettes ; alors qu'un clandestin, qui lui n'aura jamais versé un euro dans les caisses de l'Etat, y aura droit, grâce à l'AME (aide médicale d'Etat)? On peut être à la fois sensible, humain et réaliste. Et la réalité, pour un homme politique, c'est d'agir en homme responsable, c'est-à-dire de décider en fonction de ce qui est possible et de ce qui ne l'est pas. Mais on ne gère pas un pays sous le coup de l'urgence et de la compassion. Quant aux "artistes" donneurs de leçons habituels, qui viennent de signer une lettre ouverte demandant l'accueil davantage de clandestins, ils sont dans leur rôle. Celui de participer à l'endoctrinement des esprits, sachant qu'ils ne seront en aucun cas impactés par cette situation nouvelle, puisque vivant dans des quartiers où les camps de migrants sont inexistants, car indésirables. "Faites ce que je dis, mais ne regardez pas ce que je fais" résume bien leur philosophie.
a écrit le 06/09/2015 à 16:01 :
C'est vraiment abjecte de culpabiliser les moins pauvres pour qu'ils aident les plus pauvres.
Nos gouvernants relies par les médias est le maître a ce jeu.
Pas UNE fois je n'ai pu lire dans les journaux que les grands de la finance et de la bourse allaient se mettre en avant et résoudre ce problème.
Tout cela va mal se terminer
a écrit le 06/09/2015 à 13:18 :
Pas de problème, je viens donner aux migrants tout ce que vous voudrez bien me donner.
a écrit le 06/09/2015 à 8:15 :
Sauf que la lOI n° 2012-1560 du 31 décembre 2012 relative à la retenue pour vérification du droit au séjour et modifiant le délit d'aide au séjour irrégulier pour en exclure les actions humanitaires et désintéressées (1) pondue par E. VALLS dès décembre 2012 ne punit plus une aide désintéressées aux sans papiers.

Cette loi est sans doute passée inaperçue dès le début du mandat de François Hollande. Probablement en vue de l’accueil des migrants d'aujourd'hui. De la à penser que tout était planifié...
a écrit le 06/09/2015 à 8:03 :
La loi française n'autorise pas le recel de clandestin.
a écrit le 06/09/2015 à 1:29 :
Il est étonnant que l'Etat joue un rôle de passeur en bafouant les lois de la République qu'il a mis en place. Quid de l'espace de Schengen, des lois concernant les sans papier. Qui du distingo entre migrants sans papier et réfugiers ?
a écrit le 05/09/2015 à 18:19 :
avant de dire que la france va acceuillir des refugies ,nos dirigeants feraient bien de se poser la question de savoir si la france a finacierement les moyens de le faire ,les logements ,le travail ;l'education ;les soins medicaux ,de tout ces gens alors que chaque hiver des français meurent de froid et de faim dans la rue,qu'il y a cinq millions de chomeurs ,que l'on est incapable de gerer le probleme des migrants a calais ,soyez realiste la france n'a plus les moyens de soulager toute la misere du monde!
a écrit le 05/09/2015 à 15:11 :
Il faut avoir le courage de débattre des questions de fond - 3. Les fondements de la migration sont-ils la guerre ? Non. La guerre est l'un des éléments des migrations mais le plus important est sans conteste l'information que les populations ont désormais sur l'état social de pauvreté qui les touche. Elles se vivent comme les victimes et leur vie leur semble insoutenable, la haine leur fait désigner à la fois des bourreaux souvent imaginaires qui sont dans le même temps vus comme de possibles sauveurs. Le phénomène est comparable à celui de la ruée vers l'or américaine : Il y a un problème et quelqu'un a dit qu'il y avait une solution, la-bas, ailleurs, alors ils partent. Sans savoir ou ils s'arrêteront, ils avancent en bravant tous les dangers, sans commune raison humaine, ils sont certains que rien ni personne ne les empêchera d'atteindre leur but tout autant qu'ils doivent tout y risquer. Il y a la un ferment idéologique. Klarsfeld pour l'avoir suggéré sur Twitter s'est fait couvrir d'insultes, sans doute n'a-t-il pas été complet, mais c'est bien nous qui favorisons cette idéologie. En comparaison l'idéologie islamiste leur offre une apparente solution pour rester mais elle sert aussi de repoussoir, de prétexte au départ ou parfois de véritable raison. D'une manière paradoxale et étrange nous combattons ceux qui les fixent mais sommes ennuyés qu'ils viennent. Ils combattent des dictatures esclavagistes que nous supportons, sinon imposons. Ce racisme encore colonialiste de notre part, il faut bien employer ces mots, en produit ou en active ainsi un autre. Notre richesse présente, il faut se débarrasser du passé, est-elle dépendante réellement de cet entretient ? La pauvreté induit donc des solutions racistes, idéologiques, violentes qui sont inadaptées, formant un ensemble déclencheur au départ. A ces violences nous répondons par la guerre quant à ces départs qui forment des arrivées nous ne savons répondre. A cela nous ajoutons des principes rigides qui voudraient voir la destruction totale de l'un pour que les solutions soient explorées. Nous ne saurions parler à ceux-ci ou ceux-là. Les japonais n'auraient jamais été les amis des américains qui leur ont mis deux bombes nucléaires sur la tête s'ils n'avaient été complètement vaincus. On justifie faussement ainsi les bombes par une rigidité réciproque. Ce jusquauboutisme, nouvelle religion moderne, n'existait pas aux temps du Roi : la guerre en dentelles était emprunte de dignité dans le contexte et il pouvait être digne voire élégant d'esprit d'admettre que l'on avait perdu ou que l'on se trouvait inférieur, ainsi le combat n'avait pas lieu. Ce qui a fait notre civilisation est d'être arrivés à ce niveau. Nous l'avons perdu, il conviendrait de le retrouver. Une rigidité monétaire s'ajoute au tableau : pour de fausses raisons nous refusons de reconnaître leurs signes monétaires créant de fait cette pauvreté. En réglant par intelligence quelques points de fond nous devrions pouvoir dépasser cette question économique. Il y a la quelques lignes pour avancer. Il est triste d'avoir attendu que nous y soyons poussés.
a écrit le 05/09/2015 à 14:01 :
Pour aider et développer ces pays, après des années de vote de budgets à l'échelle européenne, aprés des années d'aides de la communauté internationale, après les interventions militaires européennes et américaines...qui certes n'ont pas été parfaites mais qui auraient permis à des leaders éclairés de montrer le chemin, après....

RIEN n'y fait. RIEN n'y fera JAMAIS.

L'Afrique et le Moyen-Orient seront toujours sous le jougs de dictateurs et/ou de leaders religieux fous qui n'apportent rien à leur pays mais qui montrent sans arrêt du doigts les pays européens.
Stop à la culpabilité.

Un exemple parmi d'autre de la réussite : le Zimbabwe.

RÉVEILLEZ VOUS ! AIDEZ VOUS VOUS-MÊMES !
a écrit le 05/09/2015 à 13:05 :
Je suis sidéré de voir la galere des pauvres migrants...
Nous devons etre tous solidaires Pourquoi ne pas accepter un prelevement de 2 pour cent sur nos revenus par exemple pour aider ces malheureux…
A méditer et agissons….
Réponse de le 05/09/2015 à 14:04 :
A différentes échelles : en France, en Europe, dans les instances mondiales....

Vous participez deja.
Et depuis longtemps.

Mais pour quel résultat ?
Quel bilan ? Aucun bilan n'est jamais fait des actions menées et de l'argent dépensé.

Interrogez vous.
a écrit le 05/09/2015 à 12:53 :
Ceux qui pendant des décennies ont été incapables de résoudre les problèmes, de La Courneuve, de Grigny, de Clichy sous Bois, de Marseille, de Roubaix, de Berlin Neu Kölln, de Duisburg, de Wuppertal, de Bruxelles, de Liège... la liste est loin d'être exhaustive vont résoudre comme par miracle, l'afflux de centaines de milliers, bientôt de millions d'illégaux, dont on ne sait qui ils sont, d'où ils viennent, sauf qu'ils comptent sur la générosité d'états en faillite, d'européens qui ont les poches percées. Inchalla,inchalla.
Réponse de le 06/09/2015 à 18:12 :
Vous avez raison Paul. On en parle demain au boulot.
a écrit le 05/09/2015 à 12:45 :
Il faut avoir le courage de débattre des questions de fond - 2. L'Islam est-il fautif et l'ilslamisme est-il à combattre ? On fait en général la différence entre les deux, sans débat. Pourtant il faut tordre le bras, en France pour entendre dire par quelques uns seulement que ce que font les islamistes n'est pas bien. Ces pratiquants avec les mosquées qu'on leur construit au nom de la "laïcité" que même Marine Le Pen approuve [Elle est à fond pour la laïcité c'est à dire implicitement pour le communautarisme tout en le dénonçant ! Allez comprendre. ] montrent au contraire qu'ils appliquent plus qu'avant les préceptes des islamistes qui eux, s'enfoncent pourtant ouvertement dans une action raciste et une guerre de civilisation. Doit-on alors combattre les islamistes pour cette raison : ils mènent une guerre de civilisation religieuse qui vise d'abord à convertir une masse humaine permettant ensuite de nous envahir ? Il serait possible à tout dictateur de tuer des gens pour de multiples raisons sans que nous ayons à intervenir mais pas possible à d'autres d'instaurer par les même moyens une religion commune dont le fondement est civilisationnel. Sinon quel serait le problème ? Nous tuons nous mêmes beaucoup de gens pour tout un tas de raisons. On nomme cette posture chez les autres l'Islam "radical" et l'on vient même de lui trouver en novlangue un tout nouveau nom. Pourquoi, pour ne pas dire les choses ? Pourtant il conviendrait alors de s'assurer que les principes de cette religion soient épurés de cet objectif raciste et civilisationnel et que tout pratiquant non seulement prête serment en ce sens mais se "civilise". Ainsi, toute entrée sur nos territoires serait acceptée, s'il se doit, à cette aune. Car le constat des pratiques en cours montrent que lorsque les secondes générations voteront, ce seront bien des élus islamistes qu'ils choisiront. L'on ne peut se résoudre à un vote défensif tout provisoire pour le Front National. L'on verra alors une moindre hésitation que la notre pour la transformation complète de notre civilisation et de notre pays. Faire ce constat est une simple posture stratégique qui d'évidence s'impose.
Il n'est pas possible de défense l'idéologie naïve d'être "ouverts" d'esprit en mettant en péril à ce point nos acquis millénaires.
a écrit le 05/09/2015 à 12:14 :
la france a une longue tradition d'accueil des réfugiés.alignons nous sur l'allemagne et osons en accueillir plus de 10000 ce samedi!la france est un pays riche,quand on voit le train de vie des français(voitures neuves,vacances pendant 3 mois,cuisines équipées dernier cri)on doit les inciter a mieux partager avec ceux qui sont dans le désespoir!
Réponse de le 05/09/2015 à 12:49 :
Pourquoi pas éviter que ces réfugiés le soient ? Pourquoi ne pas remonter déjà le seuil monétaire que nous leur imposons si bas ? Arrêtez d'être cynique, élu ps.
Réponse de le 05/09/2015 à 18:28 :
elu PS
vous etes comme les associations qui veulent tout mais pas chez eux ,personnes ne vous empeche de prendre des refugies chez vous,comme les français que vous dites qui vivent comme des riches ,faudrait vous mettre au courant qu'il y a en france 5 millions de chomeurs et que votre parti PS et incapable de regler le probleme ,ne vous inquietez pas d'ici peut vous ferait parti du passé sauf que les français devront supporter les degats causés par cinq de PS!
Réponse de le 06/09/2015 à 8:32 :
La France est un pays riche! Allez raconter ça à ceux qui défilent aux restos du cœur et qui devront partager un peu plus.
a écrit le 05/09/2015 à 11:28 :
Tous ces commentaires font froid dans le dos. Que de haine déversée là! Un pays qui n'est plus capable d'accueillir des réfugiés est un pays mort. Mais je n'irais pas jusqu'à vous souhaitez de connaitre une guerre un jour en bas de chez vous.
Réponse de le 05/09/2015 à 17:43 :
Même constat ... mais je rajouterais que je suis fière de voir au combien les gens chez nous s'organisent pour apporter de l'aide aux réfugiés qui fuient la guerre au moyen orient.

Ne perdons pas notre âme ..l'Europe doit rester une lumière, une terre de protection pour ceux qui fuient la mort et le désespoir créé par cette guerre sans fin en Syrie.
a écrit le 05/09/2015 à 11:27 :
pourquoi tous ces migrants qui sont majoritairement des musulmans ne se tournent ils pas vers ces grands pays musulmans riches à milliards des revenus du pétrole !le Qatar qui préfére investir dans l'immobilié ou les clubs sportifs , l'Arabie saoudite L'Algérie ou le Maroc : son roi est l'homme le plus riche du monde ! Facile de mettre en cause le manque de solidarité des européens catholiques
a écrit le 05/09/2015 à 11:21 :
Ceux qui pendant des décennies ont été incapables de résoudre les problèmes, de La Courneuve, de Grigny, de Clichy sous Bois, de Marseille, de Roubaix, de Berlin Neu Kölln, de Duisburg, de Wuppertal, de Bruxelles, de Liège... la liste est loin d'être exhaustive vont résoudre comme par miracle, l'afflux de centaines de milliers, bientôt de millions d'illégaux, dont on ne sait qui ils sont, d'où ils viennent, sauf qu'ils comptent sur la générosité d'états en faillite, d'européens qui ont les poches percées. Inchalla,inchalla.
a écrit le 05/09/2015 à 10:57 :
Basta, basta la tragi-comédie. Les commentaires des lecteurs dans les pays européens, notamment en France, Allemagne et Italie, montrent dans leur écrasante majorité, que les peuples européens nes ont pas dupes. Les émissions de télévision, les tentatives d'émouvoir les opinions par des journalistes aux ordres qui pleurent à l'antenne à l'heure de pointe (Klaus Cleber sur la ZDF) parce qu'un chauffeur de bus transportant des migrants leur souhaite la bienvenue en Allemagne; cela fait pleurer le présentateur vedette, on ne sait qui est le chauffeur du bus, ni ses passagers, comment le saurait-on , il n'y a aucun contrôle, mais il faut pleurer et faire pleurer le bon peuple, pour vendre la pilule de migrations qui prennent la forme d'invasion . Il faudrait lire le livre bestseller d'Udo Ulfkotte (ancien journaliste de la Frankfurter Allgemeine Zeitung) mis à la porte, car politiquement incorrect, le livre s'appelle "Gekaufte Journalisten", "journalistes achetés". On sait comment on tente de faire les opinions, on sait comment la guerre contre l'Irak a été vendue aux Américains, on sait comment on tente par tous les moyens de vendre aux européens,l'idée que tous ceux qui viennent en Europe du Moyen-Orient et d'Afrique, sont des réfugiés de guerres!
a écrit le 05/09/2015 à 10:51 :
Une question qui me tarabuste. Si on est prêt à accueillir autant d'immigrés politiques et économiques, expliquez moi pourquoi il y a tant de SDF en France et que l'administration sociale paie à prix d'or des chambres ou s'entassent des familles? Y aura-t-il suffisamment d'espace dans la résidence secondaire La Sapinière de Mougins?
a écrit le 05/09/2015 à 10:39 :
Basta, basta la tragi-comédie. Les commentaires des lecteurs dans les pays européens, notamment en France, Allemagne et I
a écrit le 05/09/2015 à 10:36 :
Il faut avoir le courage de débattre des questions de fond. Bachar el-Assad est-il un ennemi ? Nous sommes ici sur un point irréel, nous avons dénoncé les crimes de la seconde guerre mondiale avec comme totem idéologique le gazage des gens. Cette vision n'est pas partagée par tout le monde car l'on pose aussi la question de la bombe atomique et de toute sorte de forme d'assassinat par des forces militaires offensives. Des conventions ont dit que cette pratique particulière -pas les autres- n'était pas bien. Nous voudrions appliquer cette pratique au monde entier comme beaucoup d'autres, ainsi ceux qui y déroges parce qu'ils n'ont d'autres moyens sont considérés comme "fautifs" et il devient impossible de faire alliance avec eux. Tous les autres qui massacrent autrement sont des gens avec qui il est possible de faire alliance et de recevoir à l'Elysée. On mélange ainsi la micro : les moyens utilisés et la macro : le but à atteindre. Bien entendu nous oublions que nous sommes les fournisseurs des gaz et que nous avons été les premiers il n'y a pas si longtemps à les utiliser tandis que des procès pointe l'utilisation, certes ciblée, d'un autre éléments chimique pou assassinat : le polonium. C'est en fonction de ces théories tordues que nous laissons les islamistes envahir des pays et que nous recevons leurs populations qui profitent ou pas de la situation pour immigrer. A cela il faut ajouter les "printemps arabes et ukrainiens" provoqués de façon sauvage sans en mesurer aucunement les conséquences. La population française subit ces dérives des "droits de l'homme" toutes idéologiques et nocives. Malheureusement il faudra beaucoup d'efforts après un changement radical de gouvernement pour revenir à une situation normale.
a écrit le 05/09/2015 à 10:35 :
Attention MIGRANTS n'est pas DEMANDEUR D'ASILE SELON LES CRITERES DE L'ONU. De plus je suis fort étonnée de voir que ce père de famille est retourné enterrer les siens dans le même lieu ou ils étaient si menacé (je compatis cependant à son malheur).
SURPRENANT NON ASILE MERITE OU PAS.
a écrit le 05/09/2015 à 10:34 :
Après cette vague de compassion, les pays européens feront quoi de tous ces réfugiés, alors qu'il y a déjà un chômage monstre ? Car il n'arrive pas que des Syriens d'un pays écrasé par la guerre (merci Bush et autres), mais d'une grande part de l'Afrique et de l'Asie.. Que ferons-nous quand nous serons totalement submergés par diverses vagues successives de migrants qu'on est dans l'incapacité de recueillir ? Car il faut être charitable, certes, mais aussi réaliste. Ou alors les Européens acceptent la dilution totale de leur civilisation et une division par 2 ou plus de leur niveau de vie. Il ne faut pas se leurrer la très grande majorité ne retournera jamais dans son pays d'origine.
a écrit le 05/09/2015 à 9:49 :
Surtout si c'est leurs voisins qui ouvrent leur porte.
Après il y a les francais qui les retrouveront dans le RER ou dans le métro en train de mendier et les francais qui de leur village carte postale seront soulagés d'apprendre que les grandes villes deja saturées participent à cette formidable élan de générosité.
Que d'hypocrisie !
a écrit le 05/09/2015 à 9:12 :
Les droits de l'homme, la charité, l'aide aux migrants qui fuient les guerres ont bon dos. Tout ce qui est partial n'est pas crédible! Quand les chrétiens de Syrie , d'Irak, d'Egypte se sont fait massacrer, où étaient toutes ces bonnes âmes, où étaient les évêques, pourtant les chrétiens ont été obligés de fuir la Syrie ou l'Irak, par Daesh et compagnie, ou de se convertir à l'islam, de payer la zimma, Daesh, AlNusra et compagnie entre autres aidés par les occidentaux: des évêques syriens ont disparu en Turquie pays de l'OTAN, des églises ont été transformées en bureaux de Daesh ou en mosquées, des prêtres ont été assassinés. Il faudrait peut-être vous réveiller, droits de l'hommistes, féministes, et "antiracistes", religieux chrétiens occidentaux qui n'ont rien compris et qui sont bien lâches. Il faut arrêter de raconter n'importe quoi, personne ne contrôle les milliions de migrants qui affluent en Europe: entre les soi disant syriens et irakiens il y a des Nordafricains, des Turcs, des faux passeports syriens sont en circulation. Un seul député, Alain Marsaud, (député des Français de l'étranger) a souligné toute cette supercherie.Marsaud, ancien juge antiterroriste sait de quoi il parle. Bien sûr que dans le tas il y a de "vrais" réfugiés, mais combien sont-ils? Des quittances en arabe sont délivrées à Bodrum, Turquie, indiquant les montants perçus en dollars par les passeurs. L'Europe va à la libanisation, demain il sera trop tard pour nos enfants et nos petits-enfants, à cause des irresponsables inconscients qui dirigent l'union européenne.
a écrit le 05/09/2015 à 8:13 :
Après avoir vu le sondage concernant les français sur l'accueil des réfugiés, j'ai honte d'être de droite.
Réponse de le 05/09/2015 à 10:48 :
Vous ne devriez pas, @toto, car la question que vous réduisez à "ces" migrants que vous voyez actuellement, on parle de 200 000, n'est pas exactement le sujet. Ou du moins il y en a deux pour le moins. Se pose aussi et surtout la question de 1,8 milliards de migrants potentiels à court terme. Que penserez-vous alors s'ils se mettaient en marche ? Ce n'est pas en affaiblissant tout le monde que le problème va se régler. Ces gens doivent rester chez eux. par contre nous devons ensemble en débattre des conditions. j'ai pointé il y a très peu de temps sur sur fil de la nécessité d'un plancher monétaire par exemple parmi d'autres mesures visant à requalifier les régions. Il s'agit d'une question à plusieurs facettes et la honte est une émotion qui empêche de traiter lucidement les vrais problèmes.
a écrit le 04/09/2015 à 19:59 :
Très bien : comme en Allemagne, ça va faire de la main d'oeuvre pas chère.
Réponse de le 04/09/2015 à 20:36 :
La Syrie était une colonie française et les français ont en bien profité et aujourd'hui y a-t-il un retour en faveur du peuple. Rien c'est honteux d'être profiteur à ce point.
Réponse de le 05/09/2015 à 10:26 :
commentaire ridicule, la syrie comme d'autre, ont voulu leur independance et l'on eu. On ne leur doit rien depuis des decenies. Pourquoi pas demander des dommages et interet a l'allemagne qui a pillé la france pdt la 2eme GM aussi?
a écrit le 04/09/2015 à 18:48 :
FLASH Special ! La solidarite entre freres Mulsulmans a poussé l'Arabie Saoudite, La Jordanie, le Qatar, l'Egypte et l'Azarbaijan a acceuillir les migrants. Non je deconne! Laissons les pays chretiens se demerder, rien a faire de nos freres mulsumans.
Réponse de le 04/09/2015 à 20:41 :
@jEAN BALKIN : Oui pourquoi les pays musulmans n'accueillent ils pas leurs frères curieux non ! tout simplement qu'il ne veulent pas accueillir l'avant garde de DAESH ! de plus les accueillir QUI VA PAYER surement pas les bobos qui font la charité mais avec l'argent des autres n'est ce pas Mmes et Mrs et intellectuels ou supposés tels les acteurs enfin tous ceux qui vivent sur notre dos n'est ce pas M. HOLLANDE et sa clique ras le bol au fait M. HOLLANDE que deviennent les MISTRALS toujours pas vendus alors heureux de votre bêtise ........
Réponse de le 04/09/2015 à 21:09 :
Extrémisme chrétiens => charité, amour du prochain , Extrémisme musulmans => DAECH. CQFD!!!
a écrit le 04/09/2015 à 18:47 :
Et si cet afflux d'émigrés n'était qu'une manœuvre de DAESH POUR ENVAHIR L'EUROPE et IMPOSER L'ISLAM ??? Pourquoi ces envahisseurs ne luttent pas les armes à la main pour défendre leur pays alors vous voyez que mon idée n'est pas si stupide!!! . Les réfugiés syriens les USA ont proposés de les entrainer et de les armer avez vous beaucoup de volontaires pour aller au combat NON ! alors pourquoi cette fuite. Que l'on accueille les femmes , les enfants, et les vieillards tout à fait pour mais les hommes non qu'ils combattent pour leur pays un point c'est tout dehors
a écrit le 04/09/2015 à 18:39 :
profitons de cette aubaine pour en embaucher (medecins,ouvriers du batiment,siderurgie etc) manque 400000 bras travailleurs en france,faisons le menage dans nos assistes du travail
Réponse de le 05/09/2015 à 9:06 :
@élu ps: et qui a créé cette société d'assistés permanents ? bon, tu vas battre ton chef en créant 400 000 emplois, lui n'en a promis que 60 000 :-)
Réponse de le 05/09/2015 à 10:18 :
Parce qu'elle ne manque pas de talents les facultés de médecine en France.
Seulement vous préfèrez ce qui vient de l'étranger, c'est beaucoup mieux.
J'espère voir un retour de bâton electoral par les prochaines générations que vous vomissez tant.
Réponse de le 05/09/2015 à 10:38 :
@ elu PS: où avez-vous vu qu'on manque de bras en France, alors qu'il y a 4 millions de chômeurs ???
a écrit le 04/09/2015 à 18:08 :
JE SUIS CONTENT DE VOIR QUE DES GENS SE MOBILISE ENFIN POUR AIDE LES REFUGIERS. ENFANTS ONT NOUS APRENEZ// ENFANT DE TOUT PAYS UNISEZ VOUS// BEAUCOUP DES GRANDS DE CE MONDE L ON OUBLIER. TANT ILS SONT DANS LEURS CONFORT EGOISTE QUOTITIENT???
Réponse de le 04/09/2015 à 20:22 :
Vous auriez pu vous arrêter aux 3 premières syllabes de votre commentaire, on aurait compris l'essentiel.
a écrit le 04/09/2015 à 17:45 :
Excellente initiative de la part de ces citoyens généreux, mais pour vraiment aider les migrants ils feraient bien mieux de prendre des fusils et d'aller en Syrie régler le problème des islamistes. Seulement voila ils ne veulent rein voir pendant ce temps les barbares peuvent continuer à égorger en silence
Réponse de le 04/09/2015 à 19:00 :
@FAUTPAPOUSSER : vous croyez que j'irai me faire tuer pour protéger une bande de lâches vous rigoler que les syriens soi disant réfugiés prennent les armes et défendent les armes à la main leur pays au lieu de fuir comme des lâches accueil des femmes, des enfants et des vieillards oui les hommes dehors ras le bol d'entretenir des lâches !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :