Nouvelles démissions au sein du gouvernement grec

 |   |  290  mots
La démission de Nadia Valavani survient quelques heures avant que le Parlement se prononce sur le train de réformes prévu dans le cadre de l'accord passé avec les créanciers.
La démission de Nadia Valavani survient quelques heures avant que le Parlement se prononce sur le train de réformes prévu dans le cadre de l'accord passé avec les créanciers. (Crédits : Capture d'écran YouTube)
La vice-ministre des Finances Nadia Valavani annonce sa démission dans une lettre adressée à Alexis Tsipras, mercredi. Elle y dénonce l'accord passé avec les créanciers. Manos Manousakis, secrétaire général du ministère des Finances, jette également l'éponge.

Publié le 15/07/2015 à 13:36. Mis à jour le 15/07/2015 à 14:47.

Nadia Valavani, qui était chargée au sein de son ministère des questions fiscales et des privatisations en Grèce, a fait savoir qu'elle n'était plus en mesure de siéger au conseil des ministres, mercredi 15 juillet. "Il est impossible de continuer d'appartenir au gouvernement", a signifié la vice-ministre des Finances et membre de Syriza dans une lettre adressée au Premier ministre Alexis Tsipras et relayée par le Huffington Post grec.

Elle estime notamment que l'accord avec les créanciers trouvé lundi 13 juillet est une"humiliation totale pour le gouvernement et le pays" . Elle renchérit, évoquant "une capitulation accablante". Selon Nadia Valavani, signer cet accord c'est "dégrader l'état d'une population appauvrie qui était sur le point de relever la tête", avec des mesures d'austérité qui engageront le pays sur une voie mortifère, ajoute-t-elle.

Démission à quelques heures du vote du Parlement grec

Nadia Valavani a annoncé son départ quelques heures avant que le Parlement grec se prononce sur le train de réformes prévu dans le cadre de l'accord. Mercredi,  Manos Manousakis, secrétaire général du ministère des Finances, a également jeté l'éponge, selon le journal grec Kathimerini.

Ils s'apprêtent à quitter le gouvernement Tsipras deux jours après la démission du ministre adjoint aux Affaires européennes, élu de Syriza, Nikos Chountis.

Le 6 juillet, le ministre des Finances Yanis Varoufakis avait également jeté l'éponge. Ce dernier expliquait sur son blog que l'Eurogroupe aurait souhaité son "absence" des réunions, et qu'Alexis Tsipras aurait considéré une telle option comme utile à la conclusion d'un accord.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/07/2015 à 18:47 :
quand le bateau coule les rats ( qui ont coule le bateau en rigolant ;-)))) ) quittent le navire, histoire d'expliquer a la prochaine election qu'ils n'ont rien cautionne et que donc il faut les reelire!
quel cynisme de bas etage !!
Réponse de le 15/07/2015 à 22:48 :
Ça fait des années que les Oligarques grecs et les financiers internationnaux avec la bénédiction de la Troïka ! se remplissent les poches avec l'argent dont le commun des mortels croit qu'il va dans les poches des GRECS ordinaires et vous prétendez que Syriza à coulé le bateau ?

Votre commentaire est effectivement ridicule !
a écrit le 15/07/2015 à 18:15 :
Elle a démissionnez parce que sa mère avait, 2 jours avant que les banques ne ferme, vidé son compte en banque. Evidement c’est mieux de dépenser soi-même ces 200.000,00 € plutôt que de les laisser en banque. On sait jamais.
Bof, alors pour ce qui est de la mentalité grecque !!
a écrit le 15/07/2015 à 17:50 :
Tsipras pensait avant tout au peuple en mangeant son chapeau :tout accepter pour que le peuple mange.Ses ministres c'est avant tout leurs égo qui est en jeux car ils font partie de la nomenclatura et ont leurs salaires de haut fonctionnaires :ils ont des principes mais pas de propositions alternatives crédibles
a écrit le 15/07/2015 à 15:57 :
Tsipras après le vote de ce jour devra aussi démissionner.
a écrit le 15/07/2015 à 14:57 :
Quand il s'agit de prendre ses responsabilités et les jours s'annoncent difficiles.......
a écrit le 15/07/2015 à 14:14 :
La liste risque d'être longue des ministres demissionnaires (Lafazanis, Kammenos...)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :