Schäuble vante les efforts de la Grèce

Le ministre allemand des Finances estime que la Grèce a effectué de gros progrès sur la voie des réformes demandées par ses créanciers internationaux, et se dit optimiste sur le déblocage d'une nouvelle tranche d'aide en mai. Athènes a dû accepter de réduire les pensions de retraite et de diminuer les allègements fiscaux.

2 mn

Si le gouvernement grec respecte tous les accords, les ministres des Finances européens pourraient finir l'évaluation le 22 mai et permettre le déblocage de la prochaine tranche d'aide (5,4 milliards d'euros, Ndlr), assure Wolfgang Schäuble.
"Si le gouvernement grec respecte tous les accords, les ministres des Finances européens pourraient finir l'évaluation le 22 mai et permettre le déblocage de la prochaine tranche" d'aide (5,4 milliards d'euros, Ndlr), assure Wolfgang Schäuble. (Crédits : © Fabrizio Bensch / Reuters)

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a assuré samedi que son gouvernement allait "atteindre les objectifs" pour conclure le 22 mai un accord avec ses créanciers devant permettre le déblocage d'une nouvelle tranche de crédit à la Grèce.

"Le tableau général est que nous allons atteindre les objectifs pour obtenir la conclusion (d'un accord) le 22 mai", a déclaré M. Tsipras à Bruxelles, en référence à la date du prochain Eurogroupe, réunion des ministres des Finances de la Zone euro.

Les créditeurs de la Grèce, la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international (FMI) ont repris mardi leur audit des réformes mises en oeuvre par la Grèce pour satisfaire ses créanciers.

Le porte-parole du gouvernement Dimitris Tzanakopoulos a déclaré qu'en cas d'accord, les réformes pourront être approuvées par le parlement d'ici le 15 mai.

Réduction des pensions de retraite

Sous la pression de ses créanciers, la Grèce a accepté en avril de réduire les pensions de retraite en 2019 et de diminuer les allègements fiscaux en 2020. Ces mesures doivent permettre des économies de quelque 3,6 milliards d'euros, condition à la poursuite du versement des prêts à la Grèce.

Cependant, M. Tsipras a déclaré qu'il ne procèderait pas à ces coupes sans engagement clair sur des mesures devant permettre un allègement de la dette de la Grèce.

Par ailleurs, des divergences subsistent concernant la dérégulation du marché du travail et la privatisation partielle de la compagnie de fourniture d'électricité PPC, deux sujets sensibles pour le gouvernement de gauche d'Alexis Tsipras.

Réunion à l'Eurogroupe le 22 mai

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, estime que la Grèce a effectué de gros progrès sur la voie des réformes demandées par ses créanciers internationaux.

"Si le gouvernement grec respecte tous les accords, les ministres des Finances européens pourraient finir l'évaluation le 22 mai et permettre le déblocage de la prochaine tranche" d'aide (5,4 milliards d'euros, Ndlr), dit-il dans une interview à un groupe de journaux allemands publiée dimanche.

Interrogé sur ce qui motivait son optimisme, Wolfgang Schäuble a évoqué "la grande détermination" déployée durant les négociations et le fait que le gouvernement grec entend "adapter plus encore le système des retraites à la réalité économique"."Ce n'est pas facile, je le sais. Et il veut aussi améliorer la collecte de l'impôt pour faire en sorte que les rentrées fiscales augmentent à nouveau à partir de 2020", dit-il.

Les ministres des Finances de la zone euro, l'Eurogroupe, se réuniront le 22 mai à Bruxelles pour discuter des progrès réalisés par Athènes pour mettre en oeuvre les réformes exigées avant tout nouveau déblocage de fonds, soit environ sept milliards d'euros.

(Avec AFP et Reuters)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 26
à écrit le 02/05/2017 à 9:26
Signaler
Que doit ou devra faire la France pour satisfaire ce monsieur. pas sûr que les avis de monsieur Schauble soient mobilisateur pour Monsieur MACRON. L'intelligence serait que les instances européennes (Schauble, commission des affaires sociales etc.)se...

à écrit le 01/05/2017 à 18:31
Signaler
Les grecques souffrent et ça ça lui plaît à Schauble, il est content.

à écrit le 01/05/2017 à 17:48
Signaler
Une petite caresse pour traire encore les "vaches"!

à écrit le 01/05/2017 à 17:19
Signaler
Très cynique, 10 millions d'habitants passés au rouleau-compresseur néo-libéral qu'il faut féliciter pour s'être résignés à leur sort. L'image de l'Europe n'en est pas ressortie grandie.

à écrit le 01/05/2017 à 14:30
Signaler
Il a parfaitement raison de vanter les résultats obtenus et à obtenir du massacre grec. Au suivant, doit-il escompter.

à écrit le 01/05/2017 à 9:59
Signaler
le chemin va etre long, et pour tt le monde! ce qui est inquietant avec les grecs c'est qu'ils passent leur temps a dire que comme ils ont atteint les objectifs, ils peuvent redepenser l'argent qu'on va leur effacer.... c'est dommage de vendanger s...

à écrit le 01/05/2017 à 8:13
Signaler
Sauf, cher BH, que l'intervenant auquel vous répondez avec plein d'erreurs a parfaitement raison. C'est bien la france qui a manoeuvré avec Goldman Sachs pour que la Grèce (qui ne demandait d'ailleurs rien à personne) entre de force dans la zone euro...

le 01/05/2017 à 14:54
Signaler
Un peu de sérieux sur un sujet sérieux et qui a de forts impacts sociaux en Grèce.. Par exemple..(le Monde n'est pas connu pour un journal lié à Goldman Sachs, très respectable à mon avis..). http://www.lemonde.fr/crise-financiere/article/2012/02/24...

à écrit le 30/04/2017 à 18:28
Signaler
"...obligée de réduire les pensions de retraite...". Tout est dit. Bon courage à tous : parce qu'il va nous en falloir beaucoup si on ne brise toujours pas le dominium allemand sur l'Europe...

le 01/05/2017 à 8:36
Signaler
En france il y a de la marge. Les retraités ont un niveau de vie superieur aux actifs. Et leur faire payer les dettes qu ils ont crees en votant Mitterrand, Chirac et Sarkozy ne serait que justice

le 01/05/2017 à 9:31
Signaler
Dites nous pour qui voter, vous qui êtes très malin... à critiquer vos ainés, honte !

à écrit le 30/04/2017 à 17:31
Signaler
Avec Tsipras les Grecs malheureusement se le sont fait mettre profond, mais tant qu'ils ne se révolteront pas plus férocement contre cette Europe qui les accablent (Allemagne en tete) ils souffriront le martyre, tout cela pour les banques ????

le 01/05/2017 à 14:05
Signaler
@grand: bon, la France peut leur donner Hollande, qui va être libre dans quelques jours, pour redresser le pays :-)

à écrit le 30/04/2017 à 14:32
Signaler
Laissez "vos" banques tranquilles ? Dommage pour vous que vous n'ayez aucune connaissance de la vérité historique. Alors, pour votre édification : 1- c'est "votre" psdt grand amateur de diamants africains qui s'est "arrangé" avec Goldman Sachs pour f...

le 01/05/2017 à 9:00
Signaler
Genre Fake news rien à dire vous êtes en première place.Incroyable vos propos digne de la propagande national socialiste qui a conduit aux partis extrémistes démocratiquement au pouvoir en Allemagne. On connait la suite pour ceux qui se souviennent d...

le 02/05/2017 à 8:51
Signaler
Pauvre de vous ! Même le fmi et l'eurozone reconnaissent et affirment officiellement (c'est écrit noir sur blanc dans leurs précédents rapports) que les aides à la Grèce ont été imposées pour garder les bq françaises hors de l'eau. Ah oui, c'est vrai...

à écrit le 30/04/2017 à 11:09
Signaler
"coupe dans les retraites" ? C'est la 14e (!!!!) coupe dans les retraites grecques en 7 ans. Tout ça à cause d'un eurogroupe qui n'a aucune base juridique et légale (et donc pas plus que ses diktats et juste pour sauver les banques françaises en perd...

le 30/04/2017 à 11:37
Signaler
Les banques, notamment, françaises ont pris leurs pertes en Grèce, et ce sont les états qui ont pensé que ce travail de financement du système grec était facile.. Donc laissez nos banques en dehors de cette question.

le 30/04/2017 à 15:46
Signaler
@retraite: 1) "Selon les chiffres officiels fournis par le ministère des finances grec dans sa base de données Helios, au mois de mars 2015, la Grèce comptait un peu plus de 2,6 millions de retraités. La pension moyenne brute s’élevait à 960,66 €" di...

le 30/04/2017 à 17:18
Signaler
@patrickb Si le montant moyen de la pension brute de droit direct, tous régimes confondus, s'établit à 1.306 euros bruts mensuels en décembre 2013, la pension nette, elle, s'élève à 1.216 euros. Mais attention, il s'agit d'une moyenne du montant d...

le 30/04/2017 à 19:14
Signaler
@lachose: pas du tout ce que j'ai lu et ce que mes connaissances en France me disent. 1730 euros me paraissent beaucoup. Pourrais-tu citer tes sources, car le sujet m'intéresse :-)

le 01/05/2017 à 16:47
Signaler
Tiens Patrickb fait de la désinformation. J'ai vu aussi des chiffres similaires à ceux donnés par la chose. Pourtant, cela ne manque pas les articles rappelant que le revenu moyen net des retraités français sont seulement un peu plus faibles ...

le 02/05/2017 à 8:23
Signaler
@rryv: 1) je cite Le Monde. Par conséquent si quelqu'un fait de la désinformation, c'est Le Monde et pas moi. 2) au lieu d'affirmer, donne tes sources :-)

à écrit le 30/04/2017 à 10:45
Signaler
Pauvre peuple grec Au lieu de faire un défaut de paiement , et renégocier la dette gigantesque du pays,du a des des interets sur interets, de la deushblank , bnp etc (cette population qui ne va jamais en prison) , le traite à la nation, Alexis Sipra...

à écrit le 30/04/2017 à 10:33
Signaler
Personnellement je ne suis pas un économiste, mais si Mr schaubre dit que çe pays à fait des effort , je suis prêt à le croire ... Cela est un bonne nouvelle pour les zone euro et tout les créanciers de la Grece.... Maintenant espérons espérons que ç...

le 30/04/2017 à 11:41
Signaler
C'est certainement vrai que les grecs ont fait beaucoup, et que la situation est gérable actuellement. Mais je crois que tous redoutent un changement politique qui réduirait en moins de 6 mois les efforts réalisés (cela était la tendance quand Varouf...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.