LaTribune.fr

Edition quotidienne
du 1 octobre 2020

Les coulisses

La situation se gâte : Air France veut du chômage partiel pendant deux ans. Suffisant ?

Direction et syndicats de la compagnie aérienne française ont débuté les négociations sur le passage d'une activité partielle classique à une activité partielle longue durée de deux ans. La situation d'Air France s'aggrave. Le trafic replonge. L'objectif d'assurer en 2021 80% de ses capacités d'avant crise s'éloigne. Or, c'est cette prévision d'activité qui avait permis de calibrer le plan de suppressions de 6.500 postes (hors HOP). Un sureffectif est donc à craindre l'an prochain. D'autant plus si les plans de départs volontaires ne font pas le plein. Dans le même temps, des négociations sont en cours pour baisser le salaire minimum garanti des hôtesses et stewards pendant deux ans, mais aussi pour réduire leur nombre dans les cabines des nouveaux avions qui entreront dans la flotte.
Air france-klm en ligne de front face aux taxes vertes sur fond de crise sanitaire
(Crédits : REGIS DUVIGNAU)
Mot de passe oublié

Merci de saisir l'adresse mail fournie lors de la création de votre compte, un email vous sera envoyé avec vos informations de connexion.

Si vous ne parvenez toujours pas à accéder à votre compte, n'hésitez pas à nous faire une demande par e-mail afin de modifier les paramètres de votre compte : diffusion@latribune.fr

Retour à la page de connexion
Mot de passe oublié

Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.

Retour à la page de connexion