LaTribune.fr

Edition quotidienne
du 1 décembre 2015

L'analyse

La solidarité des pays riches, élément clé de la COP21

Si les pays industrialisés ne soutiennent pas les pays pauvres et émergents touchés par les effets du réchauffement climatique, les négociations de la COP21 pourraient tourner court. En jeu, un « fonds vert » de 100 milliards de dollars annuel. C'est mal parti...
Afrique électricité éolienne
Alimenté par les pays développés (la France contribuant à hauteur de 1 milliard de dollars), le Fonds vert, un mécanisme financier de l'ONU créé en 2010 lors de la COP16, à Cancun, a pour objectif d'opérer les transferts de fonds des pays les plus avancés vers les pays les plus vulnérables au changement climatique. (Crédits : Reuters)
Mot de passe oublié

Merci de saisir l'adresse mail fournie lors de la création de votre compte, un email vous sera envoyé avec vos informations de connexion.

Si vous ne parvenez toujours pas à accéder à votre compte, n'hésitez pas à nous faire une demande par e-mail afin de modifier les paramètres de votre compte : diffusion@latribune.fr

Retour à la page de connexion
Mot de passe oublié

Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.

Retour à la page de connexion