LaTribune.fr

Edition quotidienne
du 6 juin 2018

L'analyse

PSA en Iran : pourquoi la suspension des activités est une catastrophe

Le groupe automobile veut obtenir une dérogation pour être protégé contre des sanctions américaines, après la décision de Donald Trump de revenir au régime d'embargo contre l'Iran. Si PSA limite l'impact sur ses comptes financiers, le groupe pourrait toutefois tirer un trait sur quasiment 15% de ses volumes mondiaux.
Psa prepare avec punch une nouvelle boite electrifiee pour 2022
Les ventes en Iran ont atteint 446.000 voitures en 2017, soit le premier marché étranger de PSA, devant la Chine. (Crédits : Pierre Albouy)
Mot de passe oublié

Merci de saisir l'adresse mail fournie lors de la création de votre compte, un email vous sera envoyé avec vos informations de connexion.

Si vous ne parvenez toujours pas à accéder à votre compte, n'hésitez pas à nous faire une demande par e-mail afin de modifier les paramètres de votre compte : diffusion@latribune.fr

Retour à la page de connexion
Mot de passe oublié

Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.

Retour à la page de connexion