LaTribune.fr

Edition quotidienne
du 8 juin 2018

L'analyse

Autolib : Anne Hidalgo peut-elle sortir du bourbier ?

Le célèbre service d'auto-partage 100% électrique exploité par le groupe Bolloré affiche d'importantes pertes que les collectivités locales doivent en partie prendre en charge. Jugeant ces pertes excessives, la maire de Paris veut revoir le modèle économique et songe même à la solution dite du free floating, c'est-à-dire sans stations. En réalité, ses marges de manœuvre sont extrêmement étroites...
autolib
Autolib réclame plus de 46 millions d'euros aux communes participant à ce service. Un montant jugé excessif par la Ville de Paris. (Crédits : DR)
Mot de passe oublié

Merci de saisir l'adresse mail fournie lors de la création de votre compte, un email vous sera envoyé avec vos informations de connexion.

Si vous ne parvenez toujours pas à accéder à votre compte, n'hésitez pas à nous faire une demande par e-mail afin de modifier les paramètres de votre compte : diffusion@latribune.fr

Retour à la page de connexion
Mot de passe oublié

Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.

Retour à la page de connexion