LaTribune.fr

Edition quotidienne
du 8 décembre 2014

Territoires

Pourquoi l'aéroport de Bordeaux doit rester français

L’annonce de la vente de 49,9 % du capital de l’aéroport de Toulouse Blagnac, par l’Etat, à un consortium sino-canadien donne l’occasion à la mairie de Mérignac de souligner les enjeux stratégiques qui pourraient se jouer en cas de vente par l’Etat de sa participation au capital de l’aéroport de Bordeaux - Mérignac.
Aéroport de Bordeaux-Mérignac
La dualité de la plateforme aéroportuaire bordelaise, qui lie aviation civile et aviation militaire doit être prise en compte par l'Etat dans le cas d'une potentielle mise en vente de sa participation au capital (Crédits : P.R)
Mot de passe oublié

Merci de saisir l'adresse mail fournie lors de la création de votre compte, un email vous sera envoyé avec vos informations de connexion.

Si vous ne parvenez toujours pas à accéder à votre compte, n'hésitez pas à nous faire une demande par e-mail afin de modifier les paramètres de votre compte : diffusion@latribune.fr

Retour à la page de connexion
Mot de passe oublié

Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.

Retour à la page de connexion