LaTribune.fr

Edition quotidienne
du 9 mars 2018

Opinions

Comment soutenir l'industrie de défense à l'export

L'industrie française de défense pâtit d'une mauvaise image auprès du public à un moment de son histoire où elle bat des records de ventes à l'export, succès commerciaux qui permettent à certains de prédire qu'elle représentera bientôt autant d'emplois directs que le secteur automobile. Néanmoins, aucun contrat de défense important ne saurait se nouer sans l'appui des établissements financiers. Or, ces derniers sont trop souvent défaillants, évitant d'intervenir dans ce qu'ils appellent des « commerces du vice » (ou « vice businesses »). C'est ici que l'Etat doit intervenir afin de soutenir l'indépendance de nos acteurs économiques et leurs ambitions à l'export.. Par Alexandre Papaemmanuel et Yann Wendel
Rafale Egypte Dassault Aviation
Aucun contrat de défense important ne peut se nouer sans un appui financier conséquent, compte tenu de son caractère stratégique et de son montant ; ce pari sur l'avenir doit donc être soutenu dans la durée par des établissements financiers. Or, les organismes bancaires, indispensables à la bonne conduite des affaires de défense sont trop souvent défaillants. (Crédits : Dassault Aviation)
Mot de passe oublié

Merci de saisir l'adresse mail fournie lors de la création de votre compte, un email vous sera envoyé avec vos informations de connexion.

Si vous ne parvenez toujours pas à accéder à votre compte, n'hésitez pas à nous faire une demande par e-mail afin de modifier les paramètres de votre compte : diffusion@latribune.fr

Retour à la page de connexion
Mot de passe oublié

Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.

Retour à la page de connexion