LaTribune.fr

Edition quotidienne
du 10 février 2018

Le décryptage

Les cinq graves vulnérabilités qui pèsent sur la future loi de programmation militaire (2/2)

Le retour de la poudre de Perlimpinpin? Possible avec la loi de programmation militaire qui se termine au-delà du quinquennat d'Emmanuel Macron en 2025. D'autant que la trajectoire financière se cabre très fort en fin de LPM (2023-2025).
Parly n'a pas d'etats d'ame pour les djihadistes francais
Les budgétaires du ministère des Armées vont devoir s'équiper de piolets et de crampons pour respirer l'air des sommets. Car pour atteindre le pic de 50 milliards d'euros et donc les fameux 2% du PIB en 2025, le budget des Armées devra être augmenté de trois milliards d'euros par an sur trois ans (2023-2025). Une trajectoire financière inédite. (Crédits : POOL New)
Mot de passe oublié

Merci de saisir l'adresse mail fournie lors de la création de votre compte, un email vous sera envoyé avec vos informations de connexion.

Si vous ne parvenez toujours pas à accéder à votre compte, n'hésitez pas à nous faire une demande par e-mail afin de modifier les paramètres de votre compte : diffusion@latribune.fr

Retour à la page de connexion
Mot de passe oublié

Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.

Retour à la page de connexion