LaTribune.fr

Edition quotidienne
du 13 juin 2020

La polémique

Zoom cède à la censure chinoise : quand la Silicon Valley s'aplatit face à la Chine

L'entreprise américaine Zoom reconnaît avoir fermé les comptes de militants aux États-Unis et à Hong Kong, qui voulaient utiliser son application de vidéo-conférence afin de commémorer la répression meurtrière chinoise de Tiananmen, à la demande du gouvernement chinois. Zoom s'inscrit dans la droite lignée des géants de la Silicon Valley en Chine, qui se retranchent derrière "le respect de la loi locale" pour préserver leurs intérêts économiques.
Zoom a suivre a wall street
Zoom a cédé à la censure chinoise, comme de nombreuse entreprises de la Silicon Valley avant elle. (Crédits : Dado Ruvic)
Mot de passe oublié

Merci de saisir l'adresse mail fournie lors de la création de votre compte, un email vous sera envoyé avec vos informations de connexion.

Si vous ne parvenez toujours pas à accéder à votre compte, n'hésitez pas à nous faire une demande par e-mail afin de modifier les paramètres de votre compte : diffusion@latribune.fr

Retour à la page de connexion
Mot de passe oublié

Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.

Retour à la page de connexion