LaTribune.fr

Edition quotidienne
du 18 janvier 2020

L'enquête

Quand Carlos Ghosn règle ses comptes avec le Japon et... la France

POLITISCOPE. Lors de sa conférence de presse, Carlos Ghosn a martelé qu'il était la victime d'une guerre économique entre la France et le Japon en dénonçant la décision de l'État français en 2015 d'appliquer la loi Florange à Renault-Nissan, ce qui lui permettait de disposer d'un droit de vote double. Une décision qui aurait nourrit l'amertume des Japonais qui en retour, selon Ghosn, aurait fomenté la chute de l'ancien magnat de l'automobile.
Ghosn voudrait etre juge au liban plutot qu'au japon
L’ancien patron a clairement dénoncé la décision de l’État français de disposer d’un droit de vote double à Renault-Nissan. (Crédits : REGIS DUVIGNAU)
Mot de passe oublié

Merci de saisir l'adresse mail fournie lors de la création de votre compte, un email vous sera envoyé avec vos informations de connexion.

Si vous ne parvenez toujours pas à accéder à votre compte, n'hésitez pas à nous faire une demande par e-mail afin de modifier les paramètres de votre compte : diffusion@latribune.fr

Retour à la page de connexion
Mot de passe oublié

Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.

Retour à la page de connexion