LaTribune.fr

Edition quotidienne
du 18 mars 2015

L'opinion

Ne craignez pas un krach obligataire!

Même si les prix des obligations sont à un niveau historiquement très élevé - d'où des rendements particulièrement faibles -, le risque d'une chute des cours est assez limité, en regard de l'histoire financière. De même que la possible contagion aux autres marchés paraît improbable. Par Robert J. Shiller, prix Nobel d'économie
Robert Shiller
(Crédits : Reuters)
Mot de passe oublié

Merci de saisir l'adresse mail fournie lors de la création de votre compte, un email vous sera envoyé avec vos informations de connexion.

Si vous ne parvenez toujours pas à accéder à votre compte, n'hésitez pas à nous faire une demande par e-mail afin de modifier les paramètres de votre compte : diffusion@latribune.fr

Retour à la page de connexion
Mot de passe oublié

Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.

Retour à la page de connexion