LaTribune.fr

Edition quotidienne
du 20 décembre 2017

L'idée

Nous vivons dans un monde de moins en moins violent... et nous ne le savons pas

LA CHRONIQUE DES LIVRES ET DES IDÉES. Dans « La part d'ange en nous » (éditions Les Arènes), Steven Pinker, professeur de psychologie à l'université de Harvard, montre chiffres à l'appui que le nombre de morts par violence (rapporté à la population) tend à diminuer dans l'histoire humaine. Une thèse qui va à rebours de notre perception habituelle. Pourquoi il y a une telle différence entre les faits et notre attitude spontanée ? C'est à quoi répond cet essai passionnant de plus de 1.000 pages, bestseller international enfin traduit en français dans une édition mise à jour.
Steven Pinker
Steven Pinker. (Crédits : Rose Lincoln / Harvard University)
Mot de passe oublié

Merci de saisir l'adresse mail fournie lors de la création de votre compte, un email vous sera envoyé avec vos informations de connexion.

Si vous ne parvenez toujours pas à accéder à votre compte, n'hésitez pas à nous faire une demande par e-mail afin de modifier les paramètres de votre compte : diffusion@latribune.fr

Retour à la page de connexion
Mot de passe oublié

Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.

Retour à la page de connexion