LaTribune.fr

Edition quotidienne
du 21 juin 2018

L'opinion

L'assurance de personnes... bientôt sans personne ni assurance ?

A l'heure de l'intelligence artificielle et de l'homme augmenté, la fréquence de révision septennale des lois bioéthiques est inadaptée au contexte actuel d'emballement technologique. L'enjeu est bioéthique, mais aussi politique, pour que les avancées techno-médicales irriguent l'ensemble de notre société. Par Jean-Louis Davet, directeur général délégué du Groupe VYV.
Jean-Louis Davet, VYV, MGEN
Jean-Louis Davet, Groupe VYV. (Crédits : DR)
Mot de passe oublié

Merci de saisir l'adresse mail fournie lors de la création de votre compte, un email vous sera envoyé avec vos informations de connexion.

Si vous ne parvenez toujours pas à accéder à votre compte, n'hésitez pas à nous faire une demande par e-mail afin de modifier les paramètres de votre compte : diffusion@latribune.fr

Retour à la page de connexion
Mot de passe oublié

Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.

Retour à la page de connexion