LaTribune.fr

Edition quotidienne
du 24 mai 2018

L'opinion

L’âgisme, dommage collatéral des politiques de financement du "grand âge" ?

La prise en charge de nos aînés est indissociable de la question cruciale de son financement. Au point que l’on peut se demander si la question du financement n’est pas à l’origine d’une forme de rejet et de stigmatisation des personnes âgées. Ce phénomène porte un nom : l’âgisme. Par Charles Dauman, DG de DomusVi Aide et Soins à Domicile et Valérian Boudjemadi, maître de conférences en psychologie sociale à l’Université de Strasbourg.
personnes âgées vieux
(Crédits : Reuters)
Mot de passe oublié

Merci de saisir l'adresse mail fournie lors de la création de votre compte, un email vous sera envoyé avec vos informations de connexion.

Si vous ne parvenez toujours pas à accéder à votre compte, n'hésitez pas à nous faire une demande par e-mail afin de modifier les paramètres de votre compte : diffusion@latribune.fr

Retour à la page de connexion
Mot de passe oublié

Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.

Retour à la page de connexion