LaTribune.fr

Edition quotidienne
du 26 avril 2018

L'analyse

Shadow banking : les risques de contagion demeurent

La Banque de France, qui organisait ce mercredi une conférence sur la finance parallèle, insiste sur la nécessité de mieux connaître les interconnexions des acteurs traditionnels de la banque et de l’assurance avec cet autre pan, devenu massif, de la finance peu ou pas régulée. Elle appelle de ses voeux des stress tests de liquidité prenant en compte la gestion d’actifs.
Shadow banking BdF CSF gestion d'actifs
Evolution du shadow banking depuis 2007 : les actifs des organismes de placement collectif exposés à un risque de sortie massive (FE1, en vert) à 32.300 milliards de dollars, représentent 75% des actifs du système financier parallèle, selon le Conseil de stabilité financière (CSF). Ce sont principalement des fonds obligataires, mixtes et monétaires, ainsi que des hedge funds. (Crédits : Banque de France / CSF)
Mot de passe oublié

Merci de saisir l'adresse mail fournie lors de la création de votre compte, un email vous sera envoyé avec vos informations de connexion.

Si vous ne parvenez toujours pas à accéder à votre compte, n'hésitez pas à nous faire une demande par e-mail afin de modifier les paramètres de votre compte : diffusion@latribune.fr

Retour à la page de connexion
Mot de passe oublié

Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.

Retour à la page de connexion