LaTribune.fr

Edition quotidienne
du 26 octobre 2016

L'opinion

Quatre fausses bonnes raisons pour imposer une formation qualifiante aux chauffeurs de VTC

De nombreux articles dans la presse ont montré l'inanité de certaines questions de cet examen et la forfaiture de ce transfert vers le réseau consulaire où le lobby des taxis est particulièrement puissant. Peu d'articles, en revanche, ont discuté l'intérêt même d'un tel examen. En prime, un petit tour d'horizon mondial des solutions. Par Richard Dardera, chercheur au CNRS Latts (Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés), Ecole des Ponts ParisTech.
Richard Darbera
Ce type d'examen sanctionne depuis longtemps l'accès à la profession de taxi. Mais selon Richard Dabéra (photo), on est en droit de se demander s'il remplit bien sa fonction de garantir un service de qualité. (Crédits : Reuters)
Mot de passe oublié

Merci de saisir l'adresse mail fournie lors de la création de votre compte, un email vous sera envoyé avec vos informations de connexion.

Si vous ne parvenez toujours pas à accéder à votre compte, n'hésitez pas à nous faire une demande par e-mail afin de modifier les paramètres de votre compte : diffusion@latribune.fr

Retour à la page de connexion
Mot de passe oublié

Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.

Retour à la page de connexion