LaTribune.fr

Edition quotidienne
du 29 août 2015

L'enquête

La dévaluation du yuan, une aubaine pour les groupes de luxe?

La dévaluation de la devise chinoise, décidée en août, secoue les places boursières. Pour le secteur du luxe européen, les effets de cette dépréciation du yuan intervient au moment où certaines multinationales s’interrogeaient sur leurs politiques de prix de leurs produits dans le pays.
Chine chanel Sacs à main
Avant la dévaluation de la devise chinoise, Chanel a choisi de réduire ses prix en Chine pour certains produits "iconiques". (Crédits : Reuters)
Mot de passe oublié

Merci de saisir l'adresse mail fournie lors de la création de votre compte, un email vous sera envoyé avec vos informations de connexion.

Si vous ne parvenez toujours pas à accéder à votre compte, n'hésitez pas à nous faire une demande par e-mail afin de modifier les paramètres de votre compte : diffusion@latribune.fr

Retour à la page de connexion
Mot de passe oublié

Un e-mail contenant vos informations de connexion a été envoyé.

Retour à la page de connexion