Les patrons du Dax toujours mieux rémunérés en 2011

 |   |  468  mots
Copyright AFP - Martin Winterkorn, le patron de Volkswagen, a touché 16,6 millions d'euros en 2011
Copyright AFP - Martin Winterkorn, le patron de Volkswagen, a touché 16,6 millions d'euros en 2011 (Crédits : AFP)
Une étude menée par un cabinet de conseil allemand, HKP, souligne que les rémunérations moyennes des patrons des 30 groupes allemands côtés sur l'indice Dax se sont élévées de 8,7% en 2011 par rapport à 2010. Soit 5,04 millions d'euros en moyenne.

Pour les patrons des grandes compagnies côtées en bourse, la crise continue plus que jamais d'être un concept abstrait. Selon le cabinet de conseil francfortois HKP, la rémunération moyenne des patrons des 30 groupes allemands cotés sur l'indice Dax s'est élevée à 5,04 millions d'euros, soit une hausse de 8,7% sur un an. L'étude critique également un manque de transparence concernant la part variable.

Le bénéfice net moyen des entreprises du Dax a au contraire légèrement reculé l'an dernier, de 0,4% sur un an à 2,03 milliards d'euros, relève l'étude du cabinet de conseil francfortois HKP.

La part variable, l'inconnue des rémunérations

La part variable de long terme (bonus différés, primes indexées sur l'évolution du cours de l'action, etc.), versée avec quelques années de décalage, constitue de loin la plus grande tranche de la rémunération moyenne (2,4 millions d'euros), selon l'étude.

Cette part variable "peut complètement disparaître" en cas de nouvelle crise "ou nettement augmenter, sans que l'on puisse le voir dans les bilans", a critiqué Michael Kramarsch, l'un de ses auteurs, lors d'une conférence de presse.

Rémunérations fantaisistes

En effet, depuis 2006 chaque groupe du Dax publie dans son rapport annuel les rémunérations individuelles des membres de son directoire sur l'exercice écoulé. Mais il n'est jamais précisé combien ils ont effectivement touché les années précédentes grâce à la part variable de long terme.

"Nous voyons de plus en plus de rémunérations fantaisistes tournées vers l'avant, et jamais la réalité passée", a encore dénoncé M. Kramarsch. Il suggère par conséquent une réforme de la loi sur les sociétés par actions et davantage d'implication des actionnaires.

16,6 millions d'euros pour le patron de Volkswagen, record historique

En 2011 c'est Martin Winterkorn, le patron de Volkswagen, qui a décroché le gros lot avec une rémunération totale de 16,6 millions d'euros (hors tranche annuelle de pension de retraite) mais dont la part variable de long terme représente 88,6%), un record historique pour un patron du Dax.

Au niveau international M. Winterkorn s'est hissé en troisième position, derrière le patron de Walt Disney Robert Iger (21,85 millions d'euros) et le patron de Hewlett-Packard Léo Apotheker (18,12 millions d'euros), selon HKP.

Avec près de 9,36 millions d'euros Josef Ackermann, le patron de Deutsche Bank est arrivé deuxième en Allemagne et au 20ème rang mondial.

La rémunération moyenne des dirigeants du Dax reste toutefois inférieure à celle des patrons des 50 plus grandes entreprises européennes cotées (6,54 millions d'euros en 2011) et loin derrière celle des patrons des groupes américains de l'indice Dow Jones (12,47 millions d'euros), relève l'étude.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :