Délocalisations : et si Arnaud Montebourg se trompait de combat ?

 |   |  473  mots
Arnaud Montebourg aurait-il tort sur les délocalisations?
Arnaud Montebourg aurait-il tort sur les délocalisations? (Crédits : AFP)
Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, doit annoncer vendredi ses propositions pour inciter les entreprises à relocaliser en France. Mais un rapport de l'Insee publié mercredi montre que ces pratiques ne concerneraient qu'une minorité des entreprises françaises, qui s'installeraient, de surcroît, en grande majorité dans l'Union Européenne...

Alors que le ministre du Redressement Productif dénonçait lundi lors d'un déplacement en Gironde des « années de délocalisations outrancières », il semblerait que l'Insee ait décidé de le faire mentir. Dans un rapport publié mercredi, l'organisme révèle que seulement 4,2% des 28.000 sociétés françaises non financières de 50 salariés ou plus ont délocalisé des activités à l'étranger entre 2009 et 2011. Est-ce suffisant pour jeter sur la délocalisation la responsabilité d'un chômage qui ne cesse de croître? Selon l'Insee, ces pratiques ont favorisé la suppression de 20.000 emplois en France, soit 0,3% de l'emploi salarié en 2011.

Souvent, ces sociétés sont déjà présentes à l'étranger par le biais de filiales, ou par un dynamisme à l'exportation. C'est pourquoi l'on retrouve en tête des pays d'accueil des délocalisations, l'Union Européenne, qui rassemble 55% des sociétés ayant délocalisé au moins une activité. La Chine, souvent montrée du doigt pour ses bas salaires, a attiré 18% des délocalisations d'entreprises basées en France, comme le montre la carte ci-après.

 

Selon l'enquête, ces délocalisations sont d'abord motivées par la recherche de coûts de mains d'oeuvre faibles, mais également par la perspective de toucher de nouveaux consommateurs. Les délocalisations vers la Chine et l'Inde peuvent donc s'expliquer en partie par la taille de leur marché intérieur. Au sein de l'Union européenne,  "les sociétés ont d'abord recherché la réduction des coûts de production autres que les salaires et les motifs sont plus diversifiés", explique le rapport.

L'envergure internationale d'une entreprise favorise les délocalisations

Par ailleurs, l'industrie manufacturière et les services de l'information et de la communication sont les domaines d'activités les plus friands de délocalisation : 8,8% des entreprises de ces deux secteurs ont choisi la délocalisation pour augmenter leur marge de man?uvre. Dans l'industrie manufacturière, la fabrication d'équipements électriques (25% de sociétés concernées) et celle de produits informatiques, électroniques et optiques (22%) sont particulièrement concernées. Dans les services d'information et de communication, ce sont surtout les services liés aux activités informatiques qui ont délocalisé (11%). À l'inverse, la construction, les transports, l'hébergement, la restauration et l'immobilier ont très peu délocalisé entre 2009 et 2011 (moins de 1% de sociétés concernées).

L'envergure internationale des groupes favorise cette stratégie de délocalisation: 12,7% des sociétés déjà présentes à l'étranger par le biais de filiales ont délocalisé au cours des trois dernières années. Ce taux atteint 20,8% lorsqu'elles appartiennent en plus à un groupe étranger. Les sociétés exportatrices ont également délocalisé beaucoup plus souvent (7,7%) que celles dont le marché est uniquement français (0,7%).

 

Voir le rapport de l'Insee











 
 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/06/2013 à 9:19 :
18 % des entreprises par en Chine, mais quel pourcentage de salariés ?
a écrit le 13/06/2013 à 8:14 :
Il est tellement nul qu'il n'intéresse même plus les internautes.
a écrit le 12/06/2013 à 22:48 :
Les hommes politiques actuels (d'un extrême à l'autre) se fichent éperdument du sort de leurs concitoyens. Seul compte l'argent que l'on peut retirer de ce "métier" inventé par notre société moderne. Avant, on les appelait rois et maintenant il s'agit d'une oligarchie de hauts fonctionnaires d'état. On nous enfume à longueur de temps et personne ne dit rien. Finalement, c'est peut être ceci la démocratie moderne !
Réponse de le 13/06/2013 à 8:14 :
Voici un commentaire que vous devez copiez/collez dans chaque forum où vous allez, non ? Pas besoin qu'il y est le moindre rapport avec l'article.
L'aigreur permanente, ça ne doit pas aider à bien vivre...
a écrit le 12/06/2013 à 20:04 :
l'erreur c'est lui faut pas chercher il ne sert a rien au gouvernement d ailleurs comme tous les les politiciens qui le compose
a écrit le 12/06/2013 à 19:34 :
la france c'est qques grosses boites et bcp de petites et tres petites... une petite boite qui delocalise, c'est comme un autoentrepreneur qui aurait ete designe par pinel pour devenir une multinationale, ca risque d'etre tres rare... apres les grosses boites font leur choix en fonction de la ou elles se font le moins vomir dessus, et en france, c'est pas rendu
a écrit le 12/06/2013 à 17:04 :
d un autre cote, il y a ce qui est reelement delocalise et ce qui aurait du etre cree en france et qui finalement va l etre ailleurs et qui n apparait pas dans les statistiques.
ex quand renault cree une usine a tanger, c ets pas une delocalisation car il ne ferme rien en france (enfin pour l instant). par contre si cette usine n aurait pas existe, peut etre que renault aurait investi dans une usine en france
Réponse de le 12/06/2013 à 18:39 :
De 2009 à 2011, la période est bien mal choisie. Les sociétés avaient déjà délocalisé bien avant et pendant la crise, la plupart des sociétés avaient d'autres priorités que la construction de nouveaux sites de production. Les investissements étaient quasiment à l'arrêt.
Le fait que la délocalisation se fasse en Europe ne change pas grand chose. Quant à affirmer que les sociétés qui font fabriquer en Roumanie ne cherchent pas la baisse des coûts salariaux, c'est vraiment prendre les gens pour des demeurés.
Réponse de le 12/06/2013 à 20:02 :
ils auraient investi en france si ils n?avaient pas eu intérêt à investir à Tanger, on inverse la cause et l'effet. Qu?un tiers des "délocalisations " aient lieux vers l?Europe "historique " des 15 est au contraire significatifs : ces pays ont des niveaux de vie, de salaires, et de protection sociale relativement comparables, au nôtres : pour quoi donc bénéficient ils de l?arbitrage, à notre détriment ?
Ce qui frappe , c?est surtout ce chiffre : les délocalisations étudiées représentent 6000 emplois par an. L'économie française produit 60.000 chômeurs par mois...une hémorragie à peut être eu lieue avant. mais aujourd'hui, le problème n?est pas dans lutte contre les délocalisations. en tout cas, la solutions ne se trouvera pas dans ce combat la...
a écrit le 12/06/2013 à 16:42 :
le problème ce n'est pas une querelle de personne mais la mentalité bien française de chercher le grain de poussière dans l'?il du voisin, notre industrie n'est plus compétitif face au monde d'aujourd'hui et le consommateur français paye maintenant son manque de jugement.
il n'y a de richesse que d'homme.
a écrit le 12/06/2013 à 15:56 :
Mr Le journaliste, je suis désolé mais votre titre est trompeur. Le vrai titre devrai être" Pourquoi Arnaud Montebourg se trompe toujours?" et la réponse est exactement. "Arnaud Montebourg est un incompétent comme la plupart de ses compères. Si les politiques français étaient vraiment compétents ou bien intelligents, ils créeraient des sociétés qui feraient deux des gens riches. Or comme il semble que leur cerveau soit limité, il ont choisi une voit de garage, ou ils sont surs de ne pas finir sur le caniveau. Car comme le disait mon grand père, il y a toujours de gens sur terre pour croire au Père Noël...qui croiront toujours leur baratin..
Réponse de le 12/06/2013 à 18:42 :
Quand on affirme que les autres ont un cerveau limité, on s'efforce d'écrire dans un français correct. Cela masque au moins la vacuité du post et la philosophie de comptoir.
Réponse de le 12/06/2013 à 19:52 :
ben de fait, l?erreur de diagnostic est une constante chez ce ministre..
a écrit le 12/06/2013 à 15:48 :
Se trompait de comabt ? Mais il sert à quoi ?

Il n'a sauvé aucune boite, il est plus néfaste qu'autre chose, il se trompe sur toute la ligne, à part son combat contre l'évasion fiscale, avant qu'il ne soit ministre.
a écrit le 12/06/2013 à 15:38 :
Ce qui est étonnant c'est que les services de l'état, Redressement productif et INSEE dans le cas présent, ne fonctionnent pas du tout ensemble et on dirait même que souvent 'ils "se tirent dans les pattes". Il serait urgent de créer une commission que personne n'écoutera.
a écrit le 12/06/2013 à 15:37 :
la slovaquie, 5 millions d'habitant, produira dans deux ans 1.2 millions de voitures..... autant que la france.......

le bâtiment, soit disant non délocalisable.. emploie 300 000 travailleurs de pays de l'est.... en toute "légalité".. apparente...... alors que le bâtiment en france licencie.... il va falloir se poser un jour les bonnes questions.......

les multinationales délocalisent leur services comptables en roumaine, pour toutes les activité France....... ça génèrent des complexité inouies... voulues ou non d'ailleurs..... ainsi que des retards de paiements... organisés......

bref.... la mondialisation oui, mais.. si c'est déshabiller Paul pour habiller Jacques, moins cher..... pas étonnant que le système s'écroule.........

a écrit le 12/06/2013 à 15:33 :
Mr Le journaliste, je suis désolé mais votre titre est trompeur. Le vrai titre devrai être" Pourquoi Arnaud Montebourg se trompe toujours?" et la réponse est exactement. "Arnaud Montebourg est un incompétent comme la plupart de ses compères. Si les politiques français étaient vraiment compétents ou bien intelligents, ils créeraient des sociétés qui feraient deux des gens riches. Or comme il semble que leur cerveau soit limité, il ont choisi une voit de garage, ou ils sont surs de ne pas finir sur le caniveau. Car comme le disait mon grand père, il y a toujours de gens sur terre pour croire au Père Noël...qui croiront toujours leur baratin..
a écrit le 12/06/2013 à 15:23 :
Montebourg arrêtez le massacre notre pays n'a pas besoin de vous pour couler. Trop payé vos collaborateurs doivent bien se marrer en voyant au quotidien votre niveau d'incompétence. A cause de vous tous les mois les chiffres du chômage augmentent et en plus vous n'avez pas honte.
Réponse de le 13/06/2013 à 8:17 :
À cause de lui, c'est peut être un chouia exagéré, non ?
Que par contre son côté grandes déclarations à l'emporte-pièce ne marche pas bien, c'est sûr. Faut dire qu'on n'est plus sous Sarkozy, avec lequel il n'y avait que ça.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :