Pékin fait plonger le cours du bitcoin

 |   |  469  mots
Les bitcoins ne sont pas émis par des autorités compétentes, ils n'ont pas de cours légal ni le même statut légal que les monnaies fiduciaires et ce n'est en aucun cas une authentique devise, a averti la banque centrale chinoise sur son site internet.
"Les bitcoins ne sont pas émis par des autorités compétentes", ils "n'ont pas de cours légal" ni "le même statut légal que les monnaies fiduciaires" et "ce n'est en aucun cas une authentique devise", a averti la banque centrale chinoise sur son site internet. (Crédits : Reuters)
La monnaie virtuelle a vu ce jeudi son cours en yuans s'effondrer de 35% après une mise en garde de la banque centrale chinoise qui a déclaré que "les bitcoins ne sont pas émis par des autorités compétentes" et qu'ils "n'ont pas de cours légal".

Sale journée pour le bitcoin. Alors que la Banque de France a fustigé ce jeudi le "risque financier certain" qu'il représentait, la monnaie virtuelle a vu son cours en yuans s'effondrer de 35% après une mise en garde cette fois de la banque centrale chinoise.

"Aucun cours légal"

"Les bitcoins ne sont pas émis par des autorités compétentes", ils "n'ont pas de cours légal" ni "le même statut légal que les monnaies fiduciaires" et "ce n'est en aucun cas une authentique devise", a averti l'institution sur son site internet.

Ce communiqué au ton sévère a causé un électrochoc chez ses utilisateurs chinois: sur la plateforme électronique BTC China, le cours du bitcoin a chuté brutalement de 7.050 yuans (1.150 dollars) à 4.521 yuans (737 dollars), avant de légèrement réduire ses pertes.

Les particuliers "ont la liberté de participer" à la "vente de cet article (le bitcoin) sur internet"

Les particuliers "ont la liberté de participer, à leurs propres risques, au marché d'achat et de vente de cet article (le bitcoin) sur internet", a cependant précisé la banque centrale, dans une notice corédigée par les autorités de régulation financière et le ministère de l'Industrie et des technologies de l'information.

Les institutions financières ou assurant des transactions ne doivent pas fournir de prix en bitcoins pour leurs produits ou services, ni s'engager dans des échanges de bitcoins, a également rappelé la Banque populaire de Chine (PBOC).

Le cours du bitcoin a dépassé les 1.000 dollars fin novembre contre 200 dollars un mois plus tôt

Les plateformes électroniques permettant d'acheter ou vendre la monnaie virtuelle doivent s'enregistrer auprès du régulateur des télécoms conformément à la loi, et la banque centrale continuera de "surveiller" leurs activités, a précisé la notice.

La valeur des bitcoins s'est envolée depuis leur création - tout en enregistrant au printemps dernier un mini-krach - mais comme la monnaie n'est adossée à aucune activité réelle, son cours est soumis à une forte volatilité. Il a ainsi dépassé fin novembre la barre des 1.000 dollars pour la première fois, contre environ 200 dollars un mois auparavant.

BTC China est la plus grande plateforme d'échange de bitcoins dans le monde

Alors que les restrictions imposées par Pékin limitent les choix d'investissements des Chinois, le bitcoin a connu un succès fulgurant dans la deuxième économie mondiale. Fondée en juin 2011, BTC China est devenue la plus grande plateforme d'échange de bitcoins dans le monde, avec un volume de transactions de 1,8 million d'unités en novembre.

A lire aussi :

>> Comment acheter ses cadeaux de Noël (ou une pizza) avec des bitcoins

>> La Banque de France démonétise le bitcoin

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/12/2013 à 16:00 :
Le Bitcoin a vite repris son cours normal. Après avoir "valsé" un peu hier suite aux déclarations de la banque de France et de Chine, le Bitcoin s'est re-stabilisé aux alentours de 1000$.
C'est une preuve de plus de sa solidité. Il va pouvoir reprendre sa hausse. Songez juste que si le Bitcoin s'impose comme un outil crédible pour le transfert d'argent à l'international, il pourrait valoir rapidement 100 fois cette valeur.
Cela va agacer beaucoup de monde et on peut s'attendre à d'autres tentatives d'intimidation de la part des "institutions" financières dépassées par leur époque.
a écrit le 05/12/2013 à 17:39 :
Bah de toute façon les monnaies n'ont de valeur que ce que leurs utilisateurs leur accordent. De mon point de vue, par exemple, le dollar vaut moins que le PQ dont je me sers.
Réponse de le 05/12/2013 à 21:33 :
Et pour l'euro ?
Réponse de le 06/12/2013 à 9:51 :
@Thargor: Tu veux bien m'en donner quelques rouleaux alors?
a écrit le 05/12/2013 à 16:02 :
Le bitcoin est-il autre chose qu'un outil de spéculation pour geeks ?
Réponse de le 05/12/2013 à 16:19 :
C'est moins dangereux que la roulette russe !
a écrit le 05/12/2013 à 15:52 :
Contrairement aux monnaies fiduciaires le bitcoin est basé sur une activité réelle le minage de bitcoins. Mais les états ne voulant pas perdre leur contrôle sur les populations, ils ont tout intérêt a essayer de le déstabiliser comme pekin viens d'essayer de le faire..
Réponse de le 05/12/2013 à 16:05 :
c'est rigolo les gens qui voient des complots partout
Réponse de le 05/12/2013 à 16:18 :
Nous on peut rigoler de la naiveté de certains, parce qu'on n 'a pas de bitcoin : +50 % ou -50 % en 15 jours, ca ne nous crispe pas..
Réponse de le 05/12/2013 à 16:23 :
Une activité réelle, le minage ??? MDR
Réponse de le 05/12/2013 à 16:33 :
Bien sûr que le minage est une activité réelle. Réfléchissez deux minutes.
Il faut une puissance de calcul très importante pour générér de nouveaux bitcoins. Cela se traduit donc par une consommation d'énergie qui se chiffre facilement. Et comme l'énergie est une ressource comme une autre, le coût du minage est loin d'être nul. La rentabilité du minage est une des questions majeures que se posent les utilisateurs de ce système.
Il existe même du matériel dédié pour cela, et la vente de ce matériel crée de l'activité aussi réelle qu'on peut l'imaginer, dans l'économie du 'vrai monde'.
Réponse de le 06/12/2013 à 9:55 :
Y a des ingénieurs qui pensent développer (ou développe peut être déjà) des IC (circuits intégrés) spécifiques pour miner plus rapidement!
Réponse de le 06/12/2013 à 14:08 :
L'énergie n'est pas une ressource. On fabrique de l'énergie à partir des ressources, aujourd'hui essentiellement fossile... On fabrique du matériel à partir d'energie issue de ressources fossiles pour contrecarrer une activité devoreuse d'energie....issue de ressources fossiles.
L'énergie sert à transformer des ressources qui viendront à manquer en monnaie virtuelle... Ptain on touche le fonds !
Réponse de le 08/12/2013 à 11:23 :
t'es complètement hors sujet ced . en + ça veut rien dire.
tout a fait d'accord nihilis . le materiel de minage existe et n'est pas donné. ils ont fait des gros efforts pour réduire les couts de consommation d'electricité et augmenter la capacité de minage. moi je me lance dans le minage.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :