Évasion fiscale, le hold-up du siècle

 |   |  433  mots
Pour l'économiste James Henry (à droite), L'équivalent des 2/3 de la dette mondiale est dissimulé dans les paradis fiscaux. / DR
Pour l'économiste James Henry (à droite), "L'équivalent des 2/3 de la dette mondiale est dissimulé dans les paradis fiscaux". / DR (Crédits : DR)
[Replay] Imaginez un monde dans lequel vous pourriez choisir de payer ou non des impôts tout en continuant de bénéficier de services publics de qualité payés par les autres. Ce monde existe : c'est le nôtre. Aujourd'hui, les multinationales peuvent dégager des milliards d'euros de bénéfice sans s'acquitter du moindre euro d'impôt.

Les riches contribuables ont tout loisir de dissimuler leurs fortunes à l'abri du secret bancaire suisse ou dans des trusts domiciliés à Jersey. L'évasion fiscale a pris de telle proportion qu'elle menace aujourd'hui la stabilité de nos États. Entre vingt mille et trente mille milliards de dollars sont ainsi dissimulés dans les paradis fiscaux, soit l'équivalent des deux tiers de la dette mondiale !

Le pillage de nos richesses

Xavier Harel, ancien journaliste à La Tribune et auteur du livre La grande évasion, le scandale des paradis fiscaux, nous emmène aux îles Caïmans, dans le Delaware aux États-Unis, à Jersey, en Suisse ou encore au Royaume-Uni pour nous faire découvrir l'industrie de l'évasion fiscale.

Il démonte avec humour les savoureux montages de Colgate, Amazon ou Total pour ne pas payer d'impôt. Il dénonce aussi le rôle des grands cabinets de conseil comme KPMG, Ernst and Young ou Price Water House Cooper dans ce pillage de nos richesses. Il révèle enfin au grand jour l'incroyable cynisme des banques comme UBS ou BNP qui ont été renflouées avec de l'argent public mais continuent d'offrir à leurs clients fortunés des solutions pour frauder le fisc.

Mais l'évasion fiscale a un prix. En Grèce, Xavier Harel nous montre comment un pays européen a basculé dans la faillite en raison de son incapacité à lever l'impôt. Faillite qui nous menace tous si rien n'est fait pour mettre un terme à ces incroyables privilèges dont jouissent aujourd'hui les grandes entreprises et les riches fraudeurs.

>>> VOD Evasion fiscale, le hold-up du siècle

_______

>>> FOCUS Les grosses fortunes ont toutes sortes de moyens à leur disposition pour dissimuler leur argent dans les paradis fiscaux. Apprenez à faire comme eux !

Des fuites sans précédents ont permis à de nombreux gouvernements d'engager des poursuites contre des fraudeurs ayant dissimulés de l'argent dans les paradis fiscaux. Des milliards de dollars d'arriérés d'impôts ont ainsi été récupérés.

Le Consortium international des journalistes d'investigation, qui réunit des journalistes de plusieurs dizaines de pays, vient de publier des données sur pas moins de 120.000 entités offshores domiciliées dans une dizaine de paradis fiscaux. Vous voulez savoir comment certains contribuables peu scrupuleux s'attachent les services d'avocats et de conseillers financiers payés à prix d'or pour dissimuler tout ou partie de leur fortune dans des territoires opaques ? Alors lancez-vous dans le jeu interactif du parfait fraudeur !

>>> WEBDOC Découvrez le jeu "l'évasion fiscale pour les débutants"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/02/2017 à 4:54 :
Relire le titre de l'article, le problème c'est qu'ils ne paient pas l'impôt !
Imaginez un monde dans lequel vous pourriez choisir de payer ou non des impôts tout en continuant de bénéficier de services publics de qualité payés par les autres. Ce monde existe : c'est le nôtre. Aujourd'hui, les multinationales peuvent dégager des milliards d'euros de bénéfice sans s'acquitter du moindre euro d'impôt.
a écrit le 19/08/2014 à 15:18 :
Lorsqu'un parasite devient assez (s)cupide pour mettre en danger la survie de son hôte, il se passe souvent des réactions assez vives. Ça commence.
Par ailleurs, toute opération d'optimisation fiscale entraîne mécaniquement un appauvrissement d'un membre de la famille de celui/celle qui élabore cette stratégie d'optimisation. La question est : pourquoi s'en fiche-t-il ?
a écrit le 31/07/2014 à 15:07 :
On a coupé la tête des rois par le passé...
a écrit le 29/07/2014 à 10:21 :
214 milliards de fraude ficale et 1400 milliards d evasion ficales , cela donne1614 milliards qui ne vont pas dans le pot comun de la france,? LADETTE NECSSITERAIS NE PAS SI TOUS LE MONDE PAYERAIS SONT DUE A LA NATION? ? QUE FONT LES GENS QUI NOUS GOUVERNENT???IL N Y PAS PLUS AVEUGLE QUE CEUX QUI NE VEULENT PAS VOIR???
a écrit le 27/07/2014 à 0:06 :
Parler de hold-up est grotesque. On parle ici des conséquences prévues ou imprévues de législations illisibles et contraire à l'esprit des lois qui veut que personne n'est supposé l'ignorer.
a écrit le 26/07/2014 à 14:48 :
Pour éviter la "fraude" fiscale, c'est assez facile conceptuellement, il faut le simplifier, l'attacher aux personnes physiques plutot qu'aux personnes morale, le faire voter autant que possible localement par referendum.
Mais dans ce cas, évidement l’impôt serai à la fois visible, sous contrôle et plus bas. Toutes la classe d'eunuques et de parasites sociaux, syndicats de toute obédience, politiciens, planqués à vie de la fonction publique, qui vit de cette manne n'arriverait plus à tondre autant la bête. Et ça c'est inconcevable, donc mieux vaut un peu de perte en ligne et avoir un plus gros butin, quitte à donner quelques coups de matraques.
Réponse de le 28/12/2014 à 18:47 :
Nul besoin de cracher des insultes pour argumenter sur un sujet si grave (et si technique). Il est plus pédagogique de démontrer (démonter?) le mécanisme par avec un exposé clair et détaillé. Et pour en finir, je connais beaucoup de fonctionnaires (enseignants, infirmiers, policiers...) qui ne se considèrent pas comme des eunuques ni des parasites sociaux, et ce ne sont pas sûrement ceux-là qui planquent de l'argent dans des paradis fiscaux... Un peu de modération!!!
a écrit le 26/07/2014 à 5:46 :
La BNP connaît les paradis fiscaux mieux que quiconque...L’État ferme pourtant les yeux.
Réponse de le 26/07/2014 à 13:17 :
La BNP effectivement organise une partie de l'évasion fiscale, l'état ferme les yeux aussi mais le pire c'est aussi l'Europe qui laisse faire l'évasion fiscale et qui même dans des cas la favorise. . Il ne faut pas se leurrer tout cela est très bien organisé pour que l'argent des riches et des multinationales esquivent le plus possible l'impôt. .Par contre les pauvres et les classes moyennes prendront en pleine face les cures d'austérité . .
a écrit le 26/07/2014 à 5:39 :
Chacun se doit de protéger ses intérêts. Marre de la gabegie de nos politiques. Quand on sait qu'en France beaucoup se serrent la ceinture pour honorer ses obligations fiscales et que FH donne 11 millions d'euros au Mali...ça peut justifier l'évasion fiscale.
Réponse de le 26/07/2014 à 10:22 :
On paiera avec nos impots l'évasion fiscale des autres. C EST EFFECTIVEMENT UNE GABEGIE !
a écrit le 26/07/2014 à 1:01 :
Trop d'impots tue l'impot ... La Grèce n'est pas en faillite parcequ'elle ne peut pas lever l'impot mais parceque les capitaux ont fuit le pays et que la population fait désormais 30 à 40% de ses transactions sous forme de troc (donc pas d'échange de monnaie ni de TVA ou impots) et où beaucoup de salaires sont payés en bonne partie en nature ... Quand on parle de paradis fiscal, on ne parle jamais des enfers fiscaux ... C'est dommage car cela permettrait de trouver des solutions ...
a écrit le 25/07/2014 à 23:09 :
Il est évident que l'évasion fiscale est le holdup du siècle. . .C'est très facile grâce aux paradis fiscaux qui sont si nombreux tout cela organisé par les banques et les états complices. . . . Mais il ne faut pas oublier que se sont les gens d'en bas qui devront se serrer la ceinture et subir les conséquences d'une perte de qualité des services publics . .mais le peuple continue de s'abrutir devant la TV et dispose encore de quoi bouffer . . .autant dire que le système a encore de beaux jours devant lui !
a écrit le 25/07/2014 à 16:14 :
Si ces richesses ont été créées honnêtement, cad en respectant les droits fondamentaux des individus, si leurs possesseurs veulent les mettre dans des paradis fiscaux, où est le mal ? Ils sont propriétaires de leur fortune il me semble ? Cet article dit en gros QU'IL FAUT VOLER LES RICHES SIMPLEMENT PARCE QU'ILS SONT RICHES. Belle mentalité d'envieux et de jaloux ...
Réponse de le 26/07/2014 à 10:19 :
les riches doivent payer leurs impots comme tout le monde. Moi je ne paye pas mes impots dans les paradis fiscaux. POURQUOI EST CE QUE LES RICHES NE PAIERAEINT PAS D IMPOTS COMME LES CLASSES MOYENNES ?
Réponse de le 26/07/2014 à 13:28 :
Les riches paieront moins d'impôt car c'est eux qui sont au pouvoir . . les politiques ne sont que des marionnettes à leur ordres donc logique qu'ils s'occupent de leurs intérêts. Le peuple continue à aller encore voter il est donc d'accord avec ce système donc les riches peuvent dormir tranquilles !
Réponse de le 26/07/2014 à 14:45 :
pas la peine de répondre à ce genre de personne.

Ce n'est qu'un troll.
a écrit le 25/07/2014 à 10:36 :
TRES BON ARTICLE? IL Y A ENCORE DES JOURNALISTES QUI FONT DU TRES BON TRAVAIL ?J ESPERE SINPLEMENT QUE NOS HOMMES POLITIQUE REGARDENT ARTE ET LA TRIBUNE???
Réponse de le 25/07/2014 à 12:25 :
Cela se saurait !
a écrit le 24/07/2014 à 22:41 :
Nettoyons d'abord en France !
Car ,cela fait près de 40 ans que nos Députés votent chaque année un Budget en déficit de 30 à 40 Milliards....
C'est la première escroquerie à éliminer .

Appamée
a écrit le 24/07/2014 à 22:34 :
Encore un article qui mélange évasion fiscale et fraude fiscale !
L'évasion fiscale est légale,la fraude fiscal est illégale ,ça fait une grosse différence ...

Appamée
a écrit le 24/07/2014 à 16:52 :
Depuis quand une entreprise bénéficie de services publics ???? L'entreprise est uin concept fumeux, il s'agit d'une personne morale, correspondant à des interactions humaines dans u ncade particulier. Seuls les êtres humains bénéficient des services publics (si tant est que des services publics puissent être intéressants par rapport à des services privés). Une entreprise n'a pas à payer d'impot, un impot est forcément sur une personne physique.
Réponse de le 24/07/2014 à 22:06 :
Entreprise ou personne physique, c'est exactement pareil. Et oui une entreprise bénéficie des services publics, que ça vous plaise ou non : police, armée, hopitaux, profs etc , sont là pour les employés comme les chefs. Arretez de nous prendre pour des...
Réponse de le 25/07/2014 à 13:26 :
une entreprise est une personne morale, donc un écran de fumée. Ce sont les gens qui travaillent dans l'entreprise et ses clients qui bénéficient des services publics. Ce sera exactement pareil quand une entreprise sera hospitalisée pour maladie, ira à l'école, ou encore aura un pv pour excès de vitesse. Vous vous prenez très bien tout seul. Vous devez être de ceux qui pensent que "la société" existe en dehors des individus qui la composent, j'imagine ...
Réponse de le 29/07/2014 à 0:07 :
avec les services publics les plus nuls de la planète et quand je dis nuls c'est encore pire que cela : les écoles les lus nuls de la planète, une insecurité totale malgré des flics partout !!!! une médecine nulle, allez laissez tomber avec vos vos sévices publics R A S L E B O L de cette gabegie generalisée avec notre argent
a écrit le 24/07/2014 à 14:22 :
voter droite ou gauche ne sert pas à grand chose puisque nos gouvernants sont impuissants et se contentent d'augmenter les impôts du petit peuple puisqu'il faut combler le trou des finances exigé par les financiers ( qui sont souvent les premiers à se loger dans les paradis fiscaux) ; on est au 21ème siècle et on se croirait sous "l'ancien régime" !!
au fait l'argent des paradis fiscaux représenterait 2/3 de la "Dette" ? on comprend tout !
Réponse de le 24/07/2014 à 16:53 :
Ben voyons, et ce sont les financiers qui votent un budget de l'état français en déficit depuis 40 ans ? Ce n'est pas plutôt des hommes politiques démagogues et clientélistes ?
Réponse de le 26/07/2014 à 14:40 :
ce sont eux qui font élire les hommes politiques, ne l'oublions pas.
a écrit le 24/07/2014 à 12:45 :
Il me semble que le problème vient du fait que nous avons :

- Assisté au développement fulgurant de nouvelles technologies
- Assisté à la baisse du coût des transports
- Démantelés les contrôles des changes
- Décidé l’ouverture des frontières,

Le tout sans réfléchir une seconde à toutes les conséquences qui allaient en découler.(D’où l’échec collectif de la gestion de la gestion de la mondialisation souligné par Klaus Schwab, dans LES ECHOS du 20 janvier 2014)

Il en résulte que le principe libre circulation des personnes, des capitaux et des biens est devenu supérieur au principe fondamental de l’article 13 des droits de l’Homme qui veut que chacun contribue équitablement, en fonction de ses possibilités, à la dépense publique.

Conséquence : il est maintenant très simple d’échapper à l’IRPP et à l’ISF. Il est impossible d’échapper à la taxe d’habitation et à l’impôt foncier. Il est difficile d’échapper à la taxe professionnelle, sauf à délocaliser des usines. Quant à la TVA, c’est le type même d’impôt bien adapté à la mondialisation, comme la taxe sur les billets d’avions etc, car ce sont des impôts sur la consommation. (D’où la TVA sociale malheureusement jetée violemment aux orties après avoir été mise en place à la hussarde).

Les gouvernement serait avisé de créer un groupe de travail qui ferait des propositions pour résoudre l'équation suivante :

1 Il faut X euros pour financer la dépense publique.
2 Supposons que nous suspendions tous les impôts existants en attendant le rapport du groupe
3 Par quels moyens trouver ces X euros, de telle sorte que les riches acquittent équitablement leur contribution (même si elle est importante en valeur absolue, ce qui est normal) sans avoir le sentiment d’être des vaches à lait, et que les classes moyennes et pauvres cessent d’avoir une perception d’injustice flagrante.

Bien entendu le groupe serait bien inspiré de suggérer la suppression de la règle de la majorité pour les questions fiscales en Europe, et serait bien inspiré de suggérer des maxima et des minima pour tous les impôts (comme c’est le cas pour la TVA), le tout suggérant de fortes sanctions (type Maastricht, c’est à dire 0,5 % du PIB) pour les pays qui biaiseraient d’une façon ou d’une autre.

Enfin devant l'impossibilité de contrôler les comptes des grands groupes mondialisés, notamment les filiales situées dans les paradis fiscaux, il faut imaginer des impôts sur les sociétés forfaitaires, basés sur des éléments objectifs (chiffre d'affaires etc....) et définir soigneusement la notion d'abus de droit qui résulterait d'un excès dans la fameuse "optimisation fiscale".

Rappelons que l'évasion fiscale coûte 1.000 milliards d'euros à l'Europe dont 80 milliards à la France. Or, le déficit de la France est de l'ordre de 75 milliards d'euros. Ca ne peut plus durer.

Citoyen indigné
Réponse de le 25/07/2014 à 9:58 :
JE SUIS AUSSI UN INDIGNE ? ET VOTRE RAISONNEMEMT EST TRES BIEN? BRAVO???
Réponse de le 25/07/2014 à 12:28 :
Rien de tout cela,
Seulement le manque (curieux) de volonté de mettre fin à ce genres de pratiques... ne me dites pas qu'avec les inventeurs de taxes que nous avons dans ce pays il n'y en a pas 1 qui a eu l'idée de taxer le CA de boites qui traficotent avec les paradis fiscaux ?
a écrit le 24/07/2014 à 10:27 :
C'est normal que des gens quittent la France pour la Belgique pour payer moins d'impots ? Oui, ils ont le droit, c'est la liberté.
Mais alors, la France doit leur faire payer ce dont il profitent en France d'une autre manière ? Par exemple, augmenter les impots pour ceux qui vivent à l'étranger mais ont des bénéfices en France ?
Réponse de le 24/07/2014 à 14:25 :
entendu : 2/3 de la Dette serait logée dans les paradis fiscaux ! il y a dette parce qu'il manque de l'argent dans la caisse de l'état et que des nantis grugent ...
au petit peuple les augmentations d'impôts exigés par les Financiers ! vous semblez trouver normal ........
a écrit le 24/07/2014 à 9:32 :
Pour résumer, Si tous les contribuables, absolument tous, grandes multinationales comprises, payaient leur impot, notre niveau de contribution en serait diminué de près de 30% . et les entrep^rises tomberaient alors à un taux d'imposition autour de 20% C'est une évidence... et c'est ce que les patrons demandent !!!
Réponse de le 25/07/2014 à 10:16 :
vous avez tous compris,? si on deduis aussi la fraude fical ,,on ne payerais que le repboursment de la dette,? ET L ENTTIENT DU PAYS???
a écrit le 24/07/2014 à 7:12 :
Je ne sais si le montant de la dite "évasion fiscale" permettrait de combler le déficit français. Si c'était le cas, on pourrait bien parler de scandale, mais il me semble que les politiques sont les champions pour faire dépenser à la France, l'argent qu'elle n'a pas. Alors quelle est la situation la pire : des entreprises qui essaient de rémunérer leurs actionnaires et salariés (intéressement, assurance vie, PEA, perp, ldd, etc.) avec des bénéfices délocalisés, ou une caste de personnes qui organisent depuis 30 ans une quasi faillite : un pays qui n'arrive pas à faire appliquer des principes forts (égalité, justice par exemple), qui a une qualité de service qui se dégrade (hopitaux, police), avec des couts salariaux qui explosent (nombre de fonctionnaires) et qui ne fait que prélever des taxes ou impôts pour compenser cette gabegie financière, je me demande bien qui est le plus ripoux des 2 catégories....
Réponse de le 24/07/2014 à 11:34 :
@ pic sous
Si vous avez regardé le documentaire d'Arte, vous avez du rater 2 infos :
1°/ l'optimisation fiscale ne profite pas aux salariés qui voient leur intéressement disparaître.
2°/ Le services publics correspondent à une demande réelle voire vitale des populations (santé, éducation, sécurité, défense) et garantissent un certain degré de civilité & civilisation. ce que ne fait aucunement le capital des actionnaires des grosses boites. vous comparez ce qui n'est pas comparable.
a écrit le 23/07/2014 à 22:55 :
Il y a 2 catégories de contribuables, ceux qui peuvent pratiquer l'évasion fiscale et les autres qui hurlent et trépignent de frustration et de désespoir.
La solution en France est assez simple. Il suffit de rétablir un impot juste et proportionné. Taxer à 75 % n'est pas juste. Le reste n'est que blabla.
Réponse de le 25/07/2014 à 17:23 :
Rappelons nous que en d'autres temps y compris de paix le taux marginal de l'impôt atteignait parfois 90%: par exemple aux Etats Unis pour financer le New Deal qui a sorti l'Amérique de la dépression. Tout cela pour dire que sans vraie volonté politique, sans vrai dessein il n'y pas d'acceptation à l'impot c'est la vraie question, plus que son taux car les impôts c'est toujours trop. Les français payent relativement moins d'impôts sur le revenu que nombre de pays (scandinaves, US, Canada ...), rechignent plus que les autres sans doute parce qu'ils ont l'impression qu'il n'ya a plus un juste retour des choses, et parce qu'ils ont l'impression que les efforts sont finalement - en ces temps de crise - davantage demandé à la classe moyenne qu'aux classes les plus aisées.
a écrit le 23/07/2014 à 22:41 :
Si il a évasion c'est que nous sommes prisonniers du fisc
C'est bien connu que l'argent prive est sale mais propre et blanchi un fois qu'il est devenu public par la ponction fiscale
En plus ok pour les impôts mais pas ok pour qu'il soit remis a cgt ou sud ...!
a écrit le 23/07/2014 à 22:21 :
l'évasion fiscale et l'optimisation fiscale sont en grande partie responsable d ela crise que nous traversons !!!!!!!!
a écrit le 23/07/2014 à 21:54 :
On entend dire évasion fiscale, mais alors pourquoi l'administration défiscalise les riches et s'attaque aux corporations d'employés précaires alors que l'on dénonce des fonctionnaires en double. Voila l'incurie administrative d'un Etat qui ne fait pas son travail... nous avons par la dette des machines infernales à fabriquer de l'austérité, de la croissance nulle et qui vole les citoyens et les empêche de fonder un foyer. C'est une logique de vampirisme dont on a un splendide exemple avec la Grèce qui perd 25% de pib en 6 ans... avec des comptes à hauteur de centaines de millions. On a un système à a Rastignac! Car si on parle intérêt général, il faut parler fonds de retraite. Nous avons des idiots sur la place publique européenne qui fabriquent du chômage par millions, des petits pères la déroute! Ce sont des fureurs qui racontent n'importe quoi et qui veulent se prélasser sur le dos des autres. On parlait d'un Etat plus maigre et agile, des paroles aux actes, nous ne sommes pas chez Sylla qui fait éliminer des familles françaises ou les pousse à l'ostracisme forcé! On fait de la déportation en Europe en refusant de considérer les problèmes! Il existe des politiciens dangereux qui fabriquent le chômage et s'enrichissent personnellement en démolissant l'économie! On appelle cela un parlement démocratique? Faut oser... Il faut rétablir une saine démocratie qui aille dans le sens d'une justice réelle!
a écrit le 23/07/2014 à 20:59 :
C'est la question dracket d'Etat qui pousse à exiger les baisses d'impôts et du soutien à l'activité. Au lieu de cela on joue à la finance casino et on ruine la société, -25% de dette en grèce ce qui conduit à réduire le poids des administrations sur la sphère productive qui est pénalisée.
a écrit le 23/07/2014 à 19:19 :
Et comment se fait-il que le parlement européen aide, selon les dénonciations, certains Etats à faire de la fraude? La dette, se poursuit, la croissance est nulle, le chômage galope... Si l'évasion est un hold-up, il faut cesser d'embaucher des feignants qui font la moitié du travail.
Réponse de le 24/07/2014 à 14:34 :
à n'importe quoi : oui sans les paradis fiscaux il n'y aurait sans doute pas de dette !
le comble c'est que les financiers trichent et qu'il nous font le chantage de la dette en prêtant l'argent détourné aux états.
a écrit le 23/07/2014 à 19:01 :
Il est si simple pour nos administration d’augmenter l’impôt de la population, que de réaliser véritablement leur travaille d’équité fiscale et sociale. La solution n’est pas de prendre pour cible la richesse individuelle, qui contribue à l’enrichissement collectif et généralement par le fruit du travail, mais bien d’éliminer les monopoles qui truste des filières et fond surpayer honteusement le résultat de leur travaille. Malheureusement l’état Français est le premier à donner le mauvais exemple en rackettant 57 % du PIB de la France, alors que la moyenne de prélèvement des autres états est de 42 %. Ou sont les 30 % qui manquent au Français ?
Encore une belle démonstration de l’incompétence de nos fonctionnaires et en particulier Français.
Réponse de le 25/07/2014 à 13:27 :
+ 1000 !!!
a écrit le 23/07/2014 à 18:25 :
Demandez au directeur financier de la campagne Présidentielle de François HOLLANDE comment il fait ?
Ce qui est encore ^plus bizarre les comptes de la campagne sont conformes à la loi ?
Ou est passé la différence ?
a écrit le 23/07/2014 à 18:04 :
Ce n'est pas un hold-up, c'est l'oeuvre d'une entreprise mafieuse destinée à détruire les démocraties. C'est l'oeuvre de Reagan, Thatcher qui ont mis en application les idées néo-libérales. US et UK GO HOME.
Réponse de le 23/07/2014 à 18:26 :
t François HOLLANDE lors de sa campagne à l'élection Présidentielle
Réponse de le 24/07/2014 à 16:50 :
Pauvre JB38, en bon communiste il affirme des idioties en pensant comme Goebbel que si elles sont suffisamment répétées, elles deviendront vraies ...
a écrit le 23/07/2014 à 18:01 :
Son prochain libre "La grande illusion, le scandale des parasites fiscaux": subventions, niches fiscales, privilèges des politiques, journalistes, syndicalistes, fonctionnaires, banquiers et autres zombies ... versés grâce aux impôt prélevés sur le travail de ceux qui bossent.
Il défend le système qui le nourrit.
a écrit le 23/07/2014 à 17:43 :
L'évasion fiscale c'est avant tout un danger pour les démocraties parce qu'elle élargit le fossé entre les riches et les pauvres. Pauvres honteusement exploités... il faut bien que quelqu'un travaille et crée de la richesse. Les riches pensent avoir gagné pour toujours leur combat sur le communisme... Le communisme... une idée qui a de l'avenir.
Réponse de le 25/07/2014 à 16:12 :
Le communisme, une idée d'avenir ? Sauf aujourd'hui pour les cubains, les vénézueliens et les coréens du nord, hier pour les boat people vietnamiens et les génocidés cambodgiens, et avant hier pour els diezaine de millions de victimes des goulag, du grand bon en avant chinois, de l'holodomor, des purges, etc etc ... Pour JB38, LE GENOCIDE A DE L'AVENIR !!! peut-il nous citer un génocide perpétré par un pays qui se dit libéral ? hein ? JB38, un exemple ? ah là là, ces communsites, tjrs un problème avec la réalité. La réalité est fasciste pour les communistes !!!
Réponse de le 25/07/2014 à 21:43 :
2 guerres mondiales peut-être?
a écrit le 23/07/2014 à 17:24 :
Documentaire intéressant vu hier soir sur Arte.
Ce que je retiens notamment, c'est qu'au pays de l'establishment, les députés ne manquent pas de mordant lors des interrogatoires des représentants des sociétés mises en cause.
Alors messieurs les députés français à quand les mêmes séances en France ???
a écrit le 23/07/2014 à 16:46 :
C'est quoi un service public de qualité ? en a t on vraiment besoin ou bien desquels avons nous vraiment besoin? As t' on besoin que des fonctionnaires pensent à la place d'autres individus ? Et si l’impôt était moins confiscateur , parlerait on de montages et de paradis fiscaux ?
a écrit le 23/07/2014 à 16:42 :
Laisser passer les gros poissons s’en prendre aux gagne-petit.
Qui sème le vent récolte le FN.
a écrit le 23/07/2014 à 16:42 :
Ce sont les RICHES qui ENRICHISSENT un pays pas les PAUVRES. Il faut l'expliquer à HOLLANDE et toute sa clique. Un pays qui saurait attirer tous les riches sans les spolier serait riche d'un seul coup et en ferait profiter les pauvres qui seraient de ce fait moins pauvres. Qui va aller faire comprendre cela à nos politique et gouvernants incompétents notoires qui augmentent les impots et taxes au lieu de s'attacher à développer le business qui crée de la valeur et de la richesse.
Vive les RICHES !!! accueillons les en France et nous ne parlerons plus négativement de l'argent
Réponse de le 23/07/2014 à 17:32 :
va donc voir aux US si la théorie du ruissellement ça fonctionne.
va donc voir au UK si l'accueil des riches leur a permis de diminuer leur déficit commercial des biens qui est près du double du nôtre (faut le faire, avec un environnement qui est sensé être bien plus "business friendly" que nous).
Réponse de le 23/07/2014 à 19:11 :
Pourquoi ne citez-vous, pas la Suisse un pays qui propose le SMIC 3 000 € ? Avec une gouvernance du pays qui récompense le travail et non l’oisiveté.
Réponse de le 23/07/2014 à 23:07 :
C'est sûr que citer un paradis fiscal en exemple, un pays sangsue, on se demande pourquoi effix n'y a pas pensé...
Réponse de le 24/07/2014 à 10:48 :
"LES RICHES" est une femme vénale
Réponse de le 24/07/2014 à 12:29 :
Vous avez vu le prix des locations en suisse ?
Réponse de le 24/07/2014 à 12:30 :
C est pour ça qu'il y a de plus en plus de riches et de plus en plus de pauvres.
Réponse de le 25/07/2014 à 9:17 :
@ effix : je reviens des USA et de la GB, la théorie du ruissellement fonctionne !!!

Curieux, partout ou le nombre de riche augmente, le nombre de pauvres recule, ça n'interpellent pas tous les collectivistes de la planète ????
a écrit le 23/07/2014 à 16:08 :
Des voyous
Des profiteurs..
Des lâches.
Je sens que du mépris pour eux, pour leur incivisme vers notre pays...
Réponse de le 23/07/2014 à 16:46 :
Mais si nous avions tous ces riches en France vous seriez contents car vous ne seriez plus dans un PAYS EN VOIE DE SOUS DÉVELOPPEMENT et ils ne fuiraient plus face à la spoliation sous prétexte d'égalité (qui n'existe que dans les esprits). Si l'état se fixait cet objectif dans deux ans votre discours serait : nous voulons encore pls de riches car nos impôts et taxes baisseraient et la richesse nationale serait colossale (comme notre dette aujourd’hui de 2.000 milliards d'euros que nos politiciens sont incapables de résorber depuis 35 ans).
Donc changeons de politique et faisons un pays pour riches ainsi les pauvres seront moiins pauvres et il y aura plus de travail pour tous.
Réponse de le 24/07/2014 à 10:52 :
la preuve à Jersey, où selon le documentaire de Mr Harel, 10000 personnes (sur une île minuscule) doivent mendier de la nourriture et un logement à des programmes sociaux : une proportion effarante comparée à celle de la société française.
a écrit le 23/07/2014 à 15:46 :
La dernière phrase est la bonne : les états savent ils lever les impôts qu'ils imaginent. Du temps des états nationaux, taxer les bénéfices des entreprises paraissait intelligent.
Avec la mondialisation, cela l'est bcp moins.
Un état doit se focusser sur la facturation des services rendus et l'imposition des Valeurs ajoutées concrétisées et livrées sur son territoire. Le reste est dans les nuages. Les postures "pillage de nos richesses" feront de plus en plus sourire.
Réponse de le 23/07/2014 à 22:47 :
Focusser ? Qu'est-ce à dire?
a écrit le 23/07/2014 à 15:07 :
Une monnaie commune (l'euro) et 28 politiques fiscales différentes. Cherchez l'erreur...
Réponse de le 23/07/2014 à 15:37 :
nous, nous l'avons vite vu! eux, non, pourquoi d'après vous? n'auraient -ils pas un "quelconque interêt ?.....
Réponse de le 23/07/2014 à 19:20 :
La liberté du choix de 28 politiques différentes et pourquoi pas l’oser ? Vous préférez l’esclavage à une politique qui vous vole plus de 80 % de votre travail… Sinon faite partie des voleurs, pardon de l’administration.
Réponse de le 23/07/2014 à 21:52 :
ben, justement avec ce qu'on nous file au travail, vous ne pensez pas qu'on nous vole?
a écrit le 23/07/2014 à 13:48 :
Je voudrais réellement féliciter cet excellente enquête journaliste réalisée par Xavier Harel à gauche sur la photo. Son reportage est passé hier sur Arte/Thema et j'en reste stupéfait.

Je trouve fabuleux de voir qu'il y a encore de grands journalistes capable d'expliquer simplement sans sombrer dans le catastrophisme et les effets de phrases "sensationnels"

MERCI !
Réponse de le 25/07/2014 à 10:30 :
100% DACCORD? MAIS LES SUJETS EVATION FICALE ET FRAUDE FICALE ET GRAVE POUR LA FRANCE ET POUR LES AUTRE NATIONS???
a écrit le 23/07/2014 à 13:37 :
vous savez ce qu'on dit "c'est pas la crise pour tout le monde".
a écrit le 23/07/2014 à 13:35 :
Et là on n'entend ni député, ni sénateur, ni droite, ni gauche ! Tous complices pour s'engraisser et nous prendre pour des c....
Réponse de le 23/07/2014 à 15:18 :
Bien vu !
Réponse de le 23/07/2014 à 17:52 :
Faut dire qu'on vote pour eux. Plusieurs fois et depuis longtemps (FN et Mélenchon mêmes types parasites).
a écrit le 23/07/2014 à 13:08 :
En Grèce, incapacité à lever l'impôt ou à supprimer les fonctionnaires massivement embauchés ou les 2 ?
Réponse de le 23/07/2014 à 16:20 :
@Grèce: en Grèce , tout est taxé (23% de TVA sur les produits et services normaux, 13 % sur la bouffe, taxe annuelle de 240 euros quand on a une petite voiture, etc.), Leur problème c'est les gros poissons qui sont partis ou ont délocalisé. Mais crois-moi le menuy fretin en prend plein la tête :-)
Réponse de le 24/07/2014 à 14:28 :
plein de gens ne paient pas l'impôt en grèce ! les armateurs riches , l'église et on assomme le petit peuple car il fo bien payer les trous ! ça paraît dingue ....
a écrit le 23/07/2014 à 12:59 :
Et cet argent qui ne sert pas à payer l'impôt, à quoi sert-il alors ? Ne circule t'il pas d'une manière ou d'une autre dans le circuit politico économique ?
Réponse de le 23/07/2014 à 13:29 :
Libre a vous de le croire. Mais ce firc ne sort pas de la bulle financière dans laquelle il se reproduit. Merci la Fed, la BCE et la BOE.
a écrit le 23/07/2014 à 12:14 :
LONDRES, 18 juillet (Reuters) - Après plusieurs tentatives repoussées par sa cible, le groupe pharmaceutique américain AbbVie a annoncé vendredi avoir conclu le rachat du britannique Shire pour environ 32 milliards de livres (40,5 milliards d'euros), une opération qui lui permettra de diversifier son portefeuille de produits tout en réduisant ses impôts.
AbbVie, qui réalise aujourd'hui près de 60% de son chiffre d'affaires avec un seul produit, l'Humira, un traitement de la polyarthrite rhumatoïde, déboursera 24,44 livres en numéraire et 0,896 action nouvelle AbbVie pour chaque action Shire, soit une valeur globale de 52,48 livres sur la base du cours de clôture d'AbbVie jeudi et 53,19 livres sur la base du cours moyen pondéré des 30 dernières séances.
A la Bourse de Londres, l'action Shire gagnait 2,7% à 49,37 livres à 9h42 GMT.
Shire, créé au Royaume-Uni mais dont le siège est à Dublin, produit entre autres des traitements de certaines maladies rares et de l'hyperactivité, et réalise la majeure partie de ses ventes sur le marché américain.
Le groupe américain prévoit de créer une nouvelle structure dont le siège sera situé sur l'île anglo-normande de Jersey. Le taux effectif d'imposition de celle-ci sera de 13% contre environ 22% actuellement pour AbbVie aux Etats-Unis, ce qui pourrait faire de l'opération l'une des plus importantes transactions motivée par des raisons fiscales.
Ce mécanisme dit d'"inversion fiscale" avait déjà été à l'origine de la tentative avortée de rachat d'AstraZeneca , l'un des grands noms de la pharmacie britannique, par l'américain Pfizer pour près de 70 milliards de livres.
Le PDG d'AbbVie Richard Gonzales a déclaré que le nouveau groupe bénéficierait de la meilleure plateforme de développement de produits, d'un réseau plus solide et de meilleures capacités en recherche et développement. "La fusion d'AbbVie et de Shire est avantageuse pour les actionnaires des deux groupes", a-t-il dit.
Lundi, le conseil d'administration de Shire s'était dit disposé à recommander une offre d'AbbVie à condition qu'elle soit une nouvelle fois améliorée, alors qu'il avait rejeté les quatre propositions précédentes.
Par ailleurs, le laboratoire britannique a relevé vendredi ses objectifs annuels et anticipe désormais une croissance de 30 à 35% de son bénéfice non-GAAP par ADS, contre 25 à 30% auparavant.
Shire a fait état d'un chiffre d'affaires record de 1,5 milliard de dollars pour le deuxième trimestre et d'une bond de 42% de son résultat non-GAAP par ADS, à 2,67 dollars. (Paul Sandle, Marc Angrand et Mathile Gardin, édité par Wilfrid Exbrayat)
Réponse de le 23/07/2014 à 19:25 :
Et oui trop d'impôts tuent l’impôt.
a écrit le 23/07/2014 à 12:10 :
PARTAGE?dans la vie il y a des droits et des devoirs?LES LOIES SUR L EVASSION FISCALE DOIVENT ETRE DESORME INTRNATIONNALES? sans paRtage equitable, il n y aplus dequilibre EST LE MONDE ECONOMIQUE VA AUX K A O???
a écrit le 23/07/2014 à 12:08 :
les riches n'ont jamais payé d'impots dans l'histoire et les gens ont toujours trouvé ça normal. et ça continue
Réponse de le 23/07/2014 à 14:47 :
il est bien connu que les riches ne payent aucun impôt! Savez-vous qui paye 80% de l'impôt sur le revenu en France? l'ISF est payé seulement par les pauvres?
a écrit le 23/07/2014 à 12:04 :
l'évasion fiscale était considérée comme un moindre mal lorsque c'était une occupation bourgeoise, maintenant c'est plus dangereux lorsque tout le monde en rêve.... Comment pourrait il en être autrement avec les mécanismes de défiscalisation mis en place par les différents gouvernements? Les anciennes lois de Robien, Besson, Dom-Tom, etc, à quoi servent elles réellement si ce n'est à faire plaisir à des copains? Comment la haute administration peut elle laisser perdurer et prospérer des mécanismes de défiscalisation sans aucune mesure d'impact? Notre époque est celle d'une bourgeoisie fin de race qui se réfugie dans les discours et qui perd le sens des mesures et des proportions.
a écrit le 23/07/2014 à 11:35 :
Ah, après avoir instauré tous les impôts les plus sots, empêché les riches de continuer à investir, les avoir poussés à se barrer dans des paradis fiscaux ou à l'étranger, les petits français vont venir se plaindre ! Un hold-up ! Pour moi la hold-up c'est le budget de l'EN pour des résultats lamentables par exemple ! C'est quand 32% du PIB va à l'assistanat, qu'il y a 1000 chômeurs de plus par jour parce que des fous ont cru que les entreprises allaient tout financer. Trop tard pour vous les français.
Réponse de le 23/07/2014 à 11:50 :
que faites vous des entreprises qui touchent de l'état, font d'énormes bénefs, mais se cassent tout de même? ! vous avez une opinion là dessus? sans compter que celles ci ont demandé des "sacrifices" aux employés??!
Réponse de le 23/07/2014 à 12:08 :
dans vos propos un peu simpliste, il manque le moteur de l'action. Qui a pu instaurer ces impôts que vous critiquez? Vous êtes partisan de la génération spontanée?
Réponse de le 23/07/2014 à 14:46 :
@ "@ la bonne blague" : citez moi un seul exemple d'entreprise qui a touché de l'argent de l'état, fait d'énormes bénefs et s'est cassée, sans payer aucun impôt. Un seul exemple, et vous aurez toute ma considération.
Réponse de le 23/07/2014 à 15:44 :
quand bien même , certaines auraient payées des impôts, que faites vous de la "trahison", envers les ouvriers, qui ont acceptés des sacrifices", vous savez baisse de salaires pour garder son emploi, et tout le st frusquin? des voyous, oui! et tant pis pour votre considération !
Réponse de le 23/07/2014 à 15:44 :
quand bien même , certaines auraient payées des impôts, que faites vous de la "trahison", envers les ouvriers, qui ont acceptés des sacrifices", vous savez baisse de salaires pour garder son emploi, et tout le st frusquin? des voyous, oui! et tant pis pour votre considération !
a écrit le 23/07/2014 à 10:47 :
le sujet de l'article est interressant mais pas nouveau depuis plus de 40 ans ce phénomène perdure chez les multinationales qui savent échapper a l'impôt tout azimut et tous les états de la planète sont concernés , le plus grave ce que ces multinationales échappant a l'impôt créent les dettes des états et les impôts sur les salariés et les pauvres avec la cohorte de taxes , un phénomène sans precedent meme les USA pourtant pays pas socialiste est concerné par la fuite des impôts et il semble depuis quelques mois que le ton change et les menaces sur les multinationales sont plus ..fortes qu'avant .. mieux vaut tard que jamais .. si il n'y a aucune règle du jeu et que tout est permis on peut aussi s'extraire de tout et en arriver au chaos
a écrit le 23/07/2014 à 10:46 :
Plus l'évasion fiscale est importante plus la pression fiscale sur ceux qui paient est lourde pour financer les retraites, la santé, l'éducation, les infrastructures de communications, la défense ...
Donc pour faire baisser la pression fiscale, il faut lutter contre l'évasion fiscale.
Quand je vois ces commentaires d'encouragement à l'évasion fiscale, on est soit dans le chacun pour sa pomme, soit dans l'ignorance, soit dans la bêtise!
Réponse de le 23/07/2014 à 12:09 :
au moins quelqu'un qui a du bon sens!
Réponse de le 23/07/2014 à 13:05 :
Complétement d'accord avec X15.Les impôts qui ne sont pas payés par les riches c'est les autres qui les paient(augmentation de la TVA par NS et FH malgré ses promesses de campagne). Et les riches investissent l'argent épargné (en ne payany pas d'impôt) en spéculation financière et achat de la dette de l'état.
Souvent ceux qui critiquent "l'assistanat", la protection sociale,c'est les premiers à profiter de l'état providence.
Réponse de le 23/07/2014 à 13:15 :
Vous êtes bien le seul à nous faire croire que vous ne voulez pas préservez votre argent de la rapacité du fisc ! A moins que vous ne viviez de la redistribution de l'argent des autres ? le terme "évasion" est bien approprié : la France est devenue une prison !
a écrit le 23/07/2014 à 10:36 :
d'accord pour une certaine mesure, mais ce ne sont pas 'nos (ou 'vos') richesse.

l'impot est aussi un vol organisé. Il en faut, mais ca commence a suffir. Donc il faut faire la part des choses.
a écrit le 23/07/2014 à 10:23 :
On devrait plutôt se poser les bonnes questions pourquoi cela dure aussi longtemps en levant les bras au ciel " on n'y peu rien" . voilà vous avez tout compris .
a écrit le 23/07/2014 à 10:23 :
L'optimisation fiscale telle que pratiquée par ces grandes multinationales est un vol manifeste. L'utilisation faite de l'impôt quel qu’il soit peut être discutable, mais en tant que tel ne peut pas être illégitime.Par contre les chiffres astronomiques annoncés qui dépassent tout entendement sont eux illégitimes
Les multinationales et leur kyrielles de prestataires de services annexes sont des rapaces qu’il faut absolument anéantir.
a écrit le 23/07/2014 à 10:14 :
l'évasion fiscale est responsable du déficit de la France. Il est grand temps de faire le nécessaire pour lutte contre ça !
Réponse de le 23/07/2014 à 11:53 :
Le déficit français n'est pas dû à l'évasion fiscale ! Mais d'accord avec vous sur le fait qu'elle y contribue.
Réponse de le 23/07/2014 à 22:59 :
De mémoire la fraude sociale= 60 milliards, la fraude des entreprises = 300 milliards, la fraude fiscale = 3000 milliards, et la dette est de 2000 milliards. La fraude peut tout à fait rembourser la dette
Réponse de le 24/07/2014 à 14:30 :
à n'importe quoi : oui sans les paradis fiscaux il n'y aurait sans doute pas de dette !
le comble c'est que les financiers trichent et qu'il nous font le chantage de la dette en prêtant l'argent détourné aux états.....
a écrit le 23/07/2014 à 9:35 :
Felicitations a ceux qui peuvent se proteger des rapaces gouvernementaux.
Réponse de le 23/07/2014 à 10:15 :
oui les peuple paie pour eux !
Réponse de le 23/07/2014 à 10:41 :
C'est l'inverse : Ils paient pour le peuple... et tentent simplement d'échapper à ses griffes insatiables !
Réponse de le 23/07/2014 à 11:37 :
exact! ce sont les peuples qui morflent pour eux, comme toujours pour boucher les gouffres qu'eux ne paient pas ! TOUT pour les UNS, RIEN pour les CON-TRIBUABLES!! pas de kdo pour les faibles, mais tout est permis pour les forts! et ça ne date pas d'hier, hélas !
Réponse de le 23/07/2014 à 11:39 :
Vous êtes risible! vous nous prenez pour des quiches, ouy alors, nous ne devons pas avoir "les mêmes valeurs" !!
a écrit le 23/07/2014 à 9:25 :
Jamais l'évasion fiscale n'a été illégale lorsqu'elle est réalisée dans les règles de l'art. En parlant de Total, je crois que l'état français en est actionnaire et qu'il est bien heureux de toucher ses dividendes chaque année.
a écrit le 23/07/2014 à 8:56 :
Imaginez une République comptant 577 députés et 370 sénateurs, chacun percevant environ sept fois plus que le salaire de ceux qu'ils sont censés représentés. Imaginez un parlement européen comptant 751 parlementaire. Imaginez un rapport de la Cour des comptes dénonçant, chaque année, le gaspillage de l'argent public sans qu'aucune conséquence n'en soit tirée. Imaginez des élus irresponsables de leur gestion. Imaginez un ancien Premier Ministre expliquant, pour se défendre, que l'argent liquide sur son compte de campagne provient des fonds secrets, dont il peut faire ce qu'il veut, et que c'est donc légal. Comme l'a rappelé le Conseil Constitutionnel l'an dernier, (Loi de finance pour 2013) en censurant l'amendement de Karine Berger, optimisation fiscale est un droit et non un délit. En revancher, parler des paradis fiscaux sans évoquer le gaspillage de l'argent public est un malhonnête intellectuellement. Lorsque l'impôt est illégitime, l'éluder est un devoir.
Réponse de le 23/07/2014 à 9:37 :
Tres bien dit c'est n devoir de e prteger ds rapaces ouernementaux.
Réponse de le 23/07/2014 à 10:08 :
alors en 2017 votez kemlin !
fin de l emploi á vie dans la fonction publique
diminution du train de vie de l etat de 30 %
suppression des 2/3 des deputes et senateurs
remise de l entreprise au centre de la vie politique
pas un ministre qui n a pas travaillé dans une entreprise etc ...... bref le bon sens !
Réponse de le 23/07/2014 à 10:41 :
a ai , si le système parlementaire qui n'est pas parfait loin de là , des gens votent encore meme s'ils sont aujourd'hui dans un marasme incroyable et les turpitudes morales de certains élus , si ce système ne vous plait pas , allez en corée du nord ou dans des pays ou vous n'aurez rien a dire et qu'a vous faire dépouiller légalement par le dictateur et ses séides qui viendront un jour sonner a votre porte , il suffit de voyager dans certains pays pour se rendre compte l'immense joie d'habiter en europe ou l'on a des droits et devoirs mais certains s'en moquent bien tant qu'on peut croire influer sur les réels dirigeants ..
a écrit le 23/07/2014 à 8:27 :
Etonne par les commentaires, il faut avoir une lecture fanatique pour ne pas voir les travers du neo-liberalisme mondialise. Quand a la lutte desclasses, elle est quasi finie puisque les riches ont gagne la guerre par un savant melange de de-education, d'abrutissement par l'entertainment, et surtout de segmentation des classes sociales.
Réponse de le 23/07/2014 à 9:11 :
Le néo-libéralisme mondialisé c'est des centaines de millions de gens libérés de la grande misère dans les pays émergents. Le socialisme c'est l'entrée dans la misère pour tous. L'histoire a parlé. La France peut poursuivre sa descente.
Réponse de le 23/07/2014 à 9:22 :
Le néo libéralisme n'existe pas contrairement au libéralisme. Aucun pays au monde n'a encore appliqué un système libéral : aucun. Que ce soit en Europe, en GB, aux USA ou en amérique du sud, les systèmes en place ne sont libéraux. Dans le meilleurs des cas, il s'agit d'une forme de capitalisme de classe (beaucoup confondent d'ailleurs libéralisme et capitalisme), à tendance fortement concervatrice et protectionniste. Ceci n'est pas du libéralisme. Je vous invite à vous inviter sur ce qu'est le libéralisme, et à ne plus employer des superlatifs inutiles comme néo libéralisme (qui suppose l'existence d'un libéralisme ancien).
Réponse de le 25/07/2014 à 13:31 :
@ Gragol : aucun pays n'est entièrement libéral, certes, mais des mesures libérales ont été pris par tous les pays quui se sont développés. Comment reconnait-on une mesure libérale ? c'est une mesure qui renforce les droits fondamentaux des individus. Le capitalisme de classe est une expression, vide de sens pour information.
Sinon, on peut aussi reconnaitre un pays plus ou moins libéral en regardant le poids de l'état dans son économie. Nous ne sommes pas très libéraux en France ....
a écrit le 23/07/2014 à 8:19 :
on ne parle que de la France, mais vu le niveau atteint, j'ai pas vraiment l'impression que les "gentils" riches des pays liberaux soient plus disposes à s'acquitter de l'impôt. Alors, où est le problème ?
a écrit le 23/07/2014 à 8:14 :
Il a exempté d'impots les Français qui possèdent un gros patrimoine de tableaux et de forêts. C'est incroyable, Fabius, qui est richissime, possède de nombreuses oeuvres d'art. Nos politiques professionels UMPS sont à mourrir de rire, ils nous prennent vraiment pour des cons !
Réponse de le 23/07/2014 à 8:27 :
Pourquoi y a t il encore des gens qui entretiennent le système en votant pour ces personnes; La France est un pays de oui oui et de Cigale
Réponse de le 24/07/2014 à 14:44 :
ne votez plus car les politiques ne peuvent rien faire contre les riches qui trichent !
sans les paradis fiscaux il n'y aurait sans doute pas de dette ! 2/3 de la dette y est parti
le comble c'est que les financiers trichent et qu'il nous font le chantage de la dette en prêtant l'argent détourné aux états.
a écrit le 23/07/2014 à 8:00 :
Le jour ou l'état français acceptera de enfin ramener nos impôts au même niveau que ceux des autres, alors cette évasion diminuera de façon importante! Et si nous avions moins d'impôts que les autres, alors nous attirerions les capitaux étrangers et nous serions plus riches! C'est aussi simple que cela !
Réponse de le 24/07/2014 à 11:15 :
Faux de A à Z.
l'évasion fiscale est internationale. cessez de croire que la France est le pire pays du monde, ou alors quittez-le. De tous les coins du monde le fric arrive en Suisse et aux Iles Caïmans. Y compris et surtout des US et de l'UK.
Réponse de le 24/07/2014 à 14:37 :
oui sans les paradis fiscaux il n'y aurait sans doute pas de dette !
le comble c'est que les financiers trichent et qu'il nous font le chantage de la dette en prêtant l'argent détourné aux états.
a écrit le 23/07/2014 à 7:45 :
Ne pas oublier que si il y a des paradis fiscaux , c'est qu'il y a des enfers fiscaux ... la socialie en est le plus bel exemple
Réponse de le 23/07/2014 à 8:14 :
comme si l'evasion fiscale ne concernait que notre pays.
Réponse de le 23/07/2014 à 10:18 :
oui les entreprises du monde entier ne font pas d'évasion fiscale sauf les françaises mdr
a écrit le 23/07/2014 à 6:49 :
C'est l'état français et sa dépense de 57% du pib largement mal utilisée qui est responsable de la déchéance du pays. Les socialistes sont les grands défenseurs de cet état qui écrase et étrangle la France. Leçon de morale en prime ! C'est foutu, il faut partir. Cet état ruiné deviendra de plus en plus oppressant avant de s'effondrer.
Réponse de le 23/07/2014 à 7:39 :
On parle d’exode depuis des années. Entre temps, Paris s’est classée N°1 pour l’innovation (PWC), la France est devenue 1ère du Deloitte Fast 500 EMEA, la France est dans les tout meilleurs pays pour le e-Government etc…
Ce sont les plus fiables/solides qui restent. Et les laxistes qui partent. Comme Fabrice Tourré à NY, qui a pas mal contribué aux subprimes.
N’hésite pas à partir tout de suite. Faut faire de la place aux patriotes.
a écrit le 23/07/2014 à 4:48 :
Je pense que lorsque le journaliste qui écrit cet article parle de multinationales qui ne paient rien, il est complètement a côté de la plaque et devrait regarder un peu plus devant lui...il verrait certainement comme tout le monde pourquoi l'argent ne rentre pas dans les caisses et surtout pourquoi cet argent sort des caisses de l'état !!!
a écrit le 23/07/2014 à 0:47 :
En France, la moitié de la population vit dans un paradis fiscal : pas d'impot sur le revenu et des services publics de qualité payés par les autres.
Réponse de le 24/07/2014 à 14:40 :
faux : ceux là même paient la tva sur leur consommation : ils doivent se nourrir, s'habiller, se chauffer etc.. ceux qui paient des impôts ont des réductions substancielles pour les aides à la personnes, niches et quotient familial ...
Réponse de le 24/07/2014 à 22:59 :
réponse à mimosa
Erreur ! Tout le monde paye laTVA ,mais la moitié des Français ne paye pas d'impôt et touche des aides de l'Etat en plus de leur salaire .
Appamée
a écrit le 22/07/2014 à 23:28 :
Dans mon entourage l'exode a commencé l'année dernière et maintenant je vois le phénomène s'amplifier de plus en plus, avant un couple de temps en temps, cette année 5 d'un coup, tous se tirent à l'étranger. J'ai mis mes enfants à l'Anglais, changement d'école à la rentrée, on sera prêt à s'en aller aussi à notre tour, j'attends de voir quel guignol on aura après Hollande pour savoir si on reste ou pas.
Réponse de le 23/07/2014 à 7:57 :
mais oui on vous croit !
Réponse de le 23/07/2014 à 8:19 :
Rester au chomage en France ou faire des travaux non qualifiés quand on a un bagage scolaire est une hérésie. Il faut partir. Surtout qu'à la lumière des 40 ans de pouvoir UMP et PS en France, il nous attend rien de bon (chomage de masse, paupérisation, révoltes populaires, insécurité, attentats islamistes, banqueroute du pays à la grecque).
Réponse de le 23/07/2014 à 10:19 :
On n vous retient pas
Réponse de le 24/07/2014 à 14:47 :
sans les paradis fiscaux il n'y aurait sans doute pas de dette !
le comble c'est que les financiers trichent et qu'il nous font le chantage de la dette en prêtant l'argent détourné aux états.
nos gouvernants impuissants exécutent ! de droite ou de gauche pas le choix !
a écrit le 22/07/2014 à 23:23 :
Ce type d'article est fait pour diviser. C'est le principe actuel : la DIVISION des français, relancer la LUTTE DES CLASSES, rendre jaloux les uns par rapport aux autres, créer des TENSIONS SOCIALES (le mariage des marginaux qui pouvait s'organiser sans semer le bordel, mais Taubira a un ego surdimensionné qui devrait la pousser à aller chez un psy !), LAISSER FAIRE, RÉPRIMANDER publiquement UNE personne, NE PAS INTERVENIR pour faire peur aux français (pro palestiniens), S'ATTARDER sur des FAITS DIVERS pour toucher la sensibilité des français, etc .... il vaut mieux écouter quelques fois Radio Tele Suisse Romande pour oublier le stress des médias français et leurs informations tronquées et non suivies. Eh oui !
Réponse de le 24/07/2014 à 11:20 :
informations non tronquées et tellement suivies par les médias suisses que les lanceurs d'alertes sur les banques suisses sont envoyés en taule et sont contraints de passer par Wikileaks pour donner la vérité.
a écrit le 22/07/2014 à 23:10 :
Je m'étonne de voir la médiocrité de l'article, s'il y a de l'évasion fiscale, c'est que l'on cherche à tuer le contribuable, à 75% vous vous feriez plumer, pas moi ! ensuite, les profiteurs sont biens ceux qui vont manger au râtelier des prestations de l'état comme en France et les politiques qui se gavent et s'engraissent sur le contribuable, mais pensez-donc, ils sont arrivés à créer non pas 23 régions, mais 7 régions qui vont venir sur les 23 régions, ils font fort le politique !
Réponse de le 23/07/2014 à 0:43 :
J'espère qu'ils vous ont jeté des miettes avant qu'ils partent...ce serait triste sinon.

(d’ailleurs, avant Maastricht, impossible de sortir avec son argent de France comme c'est le cas aujourd'hui... tout a une explication.)
a écrit le 22/07/2014 à 23:02 :
Si ce livre n'est pas fait pour semer la zizanie l'auteur s'est trompé de cible ???
Dans tous les cas, si la France faisait une politique pour attirer les riches, nous aurions en France un niveau de vie supérieur à beaucoup de pays dans le monde, du travail car les riches dépensent de l'argent (un pauvre ne peut pas malheureusement), des entreprises riches, des impots moins lourds, une vision pour le futur plus sereine etc ...
Mais la majorité des français est constituée de "petits jaloux" d'envieux, de frustrés, de paresseux et veulent de l'argent sans travailler et avec le maximum de revenu et de loisirs. Vous ajoutez à cela des politiciens qui entretiennent cette culture de l'oisiveté et aprés quelques années vous avez la France d'aujourd'hui.
Refaisons revenir les riches en France sans les spolier et nous recommencerons à avoir des lendemains plus positifs.
Faites passer le message aux médias!!
a écrit le 22/07/2014 à 22:57 :
avec les services (écoles nulles, justice incapable etc)
a écrit le 22/07/2014 à 22:18 :
Voilà pourquoi l Europe et l euro vont disparaître même s il ne sont pas vraiment responsable
Réponse de le 22/07/2014 à 22:58 :
Oui, ils disparaîtront car se sont des contresens économiques ...
a écrit le 22/07/2014 à 21:18 :
Tout a fait. Par exemple, en, France, le PEA, le credit impot recherche, les Qataris qui peuvent investir sans payer d'impots sont de vrais paradis fiscaux et representent un vrai pillage de la richesse des français.Pas besoin d'aller aux Caymans ou au Delaware.
Réponse de le 22/07/2014 à 21:52 :
Le plafond du PEA en fait un instrument d'optimisation fiscale ridicule pour les riches. Sans le PEA, disparition des actionnaires individuels français sur la bourse de Paris (le compte titres étant lourdement imposé)..En termes de placement exonéré, les assurances vie sont plus intéressantes pour les riches.
Réponse de le 22/07/2014 à 21:54 :
Le "pillage de nos richesses" et le "pillage de la richesse des français": ils se seraient enrichis par le vol, sans travailler ?
Supprimez les créateurs de richesse et vous pourrez organiser vos concours de mendicité.
C'est bien le socialisme et autres idéologies du même type qui permet de "bénéficier de services publics de qualité payés par les autres (qui travaillent) " ! Cela s'appelle de l'esclavage.
Belle propagande de parasites fiscaux !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :