Journée très nerveuse à la Bourse de Tokyo

 |   |  347  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Bourse de Tokyo a replongé vendredi en seconde partie de séance, alors qu'elle avait fortement rebondi en début de journée au lendemain d'un plongeon de 7% de l'indice Nikkei 225. Elle a fini en légère hausse de 0,89% au terme d'une journée très nerveuse.

La tendance baissière observée jeudi a bien failli se confimer vendredi à la Bourse de Tokyo, au terme d'une journée très nerveuse . L'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes avait fait un retour dans le vert à l'ouverture au lendemain d'un plongeon de 7%. Vers 5h00 GMT, soit une heure avant la clôture, l'indice perdait 1,77%. A la clôture, il s'affichait finalement en légère hausse de 0,89%.

Nervosité du marché

De nombreux investisseurs semblaient de nouveau prendre des bénéfices, après le bond de quelque 80% du Nikkei observé depuis six mois, et avant un week-end de trois jours aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. "Les opérateurs se sont précipités pour prendre des bénéfices après la hausse de la matinée, voulant assurer leurs gains avant le week-end", a expliqué Toshikazu Horiuchi, courtier chez IwaiCosmo Securities. Il a souligné que le marché était "extrêmement nerveux". "Dès que le Nikkei est passé en territoire négatif, la vente a appelé la vente".

Rebond dans la matinée

Vendredi, la cote avait pourtant rouvert largement dans le vert et le Nikkei avait gagné plus de 3% dans le courant de la matinée à Tokyo. Mais le dollar a ensuite reperdu de la valeur face au yen, dont la dépréciation quasi-continue depuis six mois a fait les beaux jours de la place de Tokyo. Un yen plus faible élève en effet la valeur des revenus tirés de l'étranger par les entreprises nippones, une fois convertis en monnaie japonaise. Le rebond de la monnaie japonaise observé vendredi sur le marché des changes pesait en conséquence sur les titres des groupes exportateurs japonais.

Jeudi, le Nikkei avait déjà chuté de 7,32%, une baisse inédite depuis plus de deux ans, après la publication d'un mauvais indicateur en Chine qui avait entraîné un mouvement de vente devenu rapidement frénétique. Des interrogations sur l'éventuel retrait des soutiens exceptionnels à l'économie apportés par la banque centrale américaine (Fed) avaient aussi pesé sur le marché.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/05/2013 à 10:40 :
Distribuons nos milliards à nos meilleurs amis!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :