DIRECT BNP : une amende record de 16 milliards de dollars un temps évoquée ?

 |   |  476  mots
Les autorités américaines auraient envisagé une amende de 16 milliards de dollars à l'encontre de BNP Paribas.
Les autorités américaines auraient envisagé une amende de 16 milliards de dollars à l'encontre de BNP Paribas. (Crédits : reuters.com)
Des menaces brandies sur la négociations sur le traité de libre-échange entre la France et l'Union européenne, des directeurs sur la sellette... le sort de BNP Paribas continue de miner les relations entre Paris et Washington. Les dernières évolutions du dossier en direct.

 D-Day pour la BNP? L'amende de 10 milliards de dollars qui plane sur la banque française s'est invitée au menu des discussions entre François Hollande et Barack Obama, reçu pour célébrer les 70 ans du débarquement de Normandie. Si le dîner a bien eu lieu, jeudi soir, le sujet, lui est loin d'être clos ce vendredi. 

  • Une amende encore plus salée? 

Le montant des sanctions évoquées par les autorités américaines a grimpé jusqu'à... 16 milliards de dollars, selon l'agence Reuters qui évoque des sources proches du dossier. C'est encore plus que le record historique atteint avec l'amende infligée l'an dernier à JPMorgan qui atteignait déjà 13 milliards de dollars. 

Pour rappel, les procureurs de New York enquêtent sur les activités de la banque française, soupçonnée d'avoir contourné des sanctions contre plusieurs pays (dont le Soudan et l'Iran) entre 2002 et 2009. 

  • Fabius inquiet pour les négociations transatlantiques

Le ministre des Affaires étrangères, qui s'est déjà exprimé sur le sujet quelques jours plus tôt, hausse le ton ce vendredi. Interrogé sur RTL, Laurent Fabius a déclaré à ce propos: 

"Ce traité (transatlantique) ne peut exister que sur une base de réciprocité (...) Évidemment, si dans le cas d'une banque européenne, c'était de l'unilatéralisme qu'il s'agissait, et non pas de réciprocité, ça risque d'avoir des conséquences négatives."

  •  Georges Chodron de Courcel sur la sellette? 

Le régulateur bancaire de New York, Benjamin Lawski, demanderait le départ du directeur général délégué de BNP Paribas, Georges Chodron de Courcel, révèle jeudi l'agence Reuters citant "une source au fait du dossier". Celui-ci figurerait parmi plus d'une dizaine de collaborateurs que le régulateur souhaiterait voir quitter l'établissement de crédit, dans le cadre du réglèment du contentieux qui oppose la banque française et les autorités américaines, ajoute Reuters.

Selon cette même source, le départ de Chodron de Courcel, qui est directeur général délégué de BNP Paribas depuis juin 2003, en charge de la banque de financement et d'investissement, serait probable. Toutefois, tant une porte-parole de la banque que le régulateur bancaire ont refusé de commenter ces informations, précise l'agence.

Les administrateurs de la banque feraient toutefois "bloc" et soutiendraient "à l'unanimité" la direction et sa stratégie, selon une autre source citée par Reuters. Cette dernière ajoute que la BNP n'envisageait pas le départ de hauts dirigeants dans le cadre des négociations avec les autorités américaines.

Ce n'est pas ce qu'affirmait jeudi le Wall Street Journal, qui selon des sources anonymes, indiquait que le président du groupe, Baudouin Prot lui-même, serait sur la sellette. 

(Article créé le 06/06/2014 à 07:15, dernière mise à jour: 09:37)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/06/2014 à 15:54 :
La solution ne pas voter l'accord commercial Europe USA, demander dédommagement financier aux banques américaines qui ont coulées la Gréce
a écrit le 08/06/2014 à 0:41 :
C bien TREIZE, Vendredi Prochain ?!!
a écrit le 07/06/2014 à 23:41 :
attendez le chantage n'est pas fini, on va monter plus haut. Mais dommage on les vendra les Mistral, et on leur en facturera le double pour la fraude des multinationales à la TVA;
Non mais on est pas des moutons , nous!
Réponse de le 08/06/2014 à 16:26 :
Votre commentaire ici
t'es quoi alors ..?
une de ces trimbales nouvelles ?
a écrit le 07/06/2014 à 23:38 :
il faut identifier les banquiers qui ont sciemment enfreint les lois, et les mettre en prison !
on l'a bien fait pour kerviel non ?
Je pense que ca serait un bon signal pour la justice americaine qui pourrait alors revoir tres nettement l'amende a la baisse.
Réponse de le 08/06/2014 à 4:06 :
Bien sur baissons acceptons la sanction et l'ingérence que dis je? le Diktat de l'Oncle Sam. Mais quel cullot et dire que ce sont eux qui ont vendu à travers le monde leur emprunt toxiques " subprimes" à toutes les banques,.emprunts dont la qualité a été approuvé par leur agence de notations qui notent nos pays. Ils sont responsable de la grave crise économiques que le monde a traversé et n'ont eu de comptes à rendre à personne. emprunt certifié par les agences de notations amérocaines qui jugent la qualité des finances des pays de la Zone uro. Les banquiers n'ont enfreint aucune loie, ce sont des établissement situés hors USA qui sont à l'origine du détournement des sanctions. de plus BNP est puni pour avoir utilisé le dollars comme monnaie , c'est la seulle justification( bidon) qu'ils ont trouvé tellement ils avait la haine. Le rackete à grande échelle., ni plus ni moins.
a écrit le 07/06/2014 à 18:29 :
Il est grave qu'une Agence de Presse délire sur des ragots. Le secret s'impose au Juge. Comment vouloir d'une procédure convenable, il s'agit ici d'une seule négociation avant un éventuel procès, s'il trahit sa propre justice ? Il est tout aussi grave que des journaux dits "sérieux" délirent à leur tour en avançant des chiffres qu'ils ne connaissent pas. S'ils sont donnés par le Juge ou sur ses indications, il s'agit de complicité puisque l'on tente par ce moyen de faire pression sur l'opinion et en portant à la connaissance des tiers, les agences de notations, des éléments propres à pénaliser plus que fortement BNP. La dérive de la Presse est considérable et devrait être recadrée. En France elle bénéficie de subventions importantes, il en est important ailleurs. Par ailleurs Le Ministre ne s'exprime pas correctement. Il se doit de poser des problèmes de fond : ceux de la compensation neutre du dollar. Dans la vidéo il indique que l'amende serait trop importante !! Ce qui veut dire qu'il disposerait d'informations et que la BNP est coupable. Or, il ne sait rien car le plus haut niveau n'a pas communiqué avec le gouvernement et BNP ne souhaite pas plaider coupable. Il est indispensable de tirer à l'arme lourde sur les américains en ne tombant pas dans le syndrome de Stockolm qui voit la victime abonder dans le sens de son agresseur. Le juge se basant toujours sur l'opinion publique locale et internationale. Mais il conviendrait surtout d'être plus sérieux.
a écrit le 07/06/2014 à 14:51 :
Oui, c'est du chantage . La France se retrouve bien seule, ou sont les fonctionnaires atlantistes, ou est Baroso le liquidateur, a quoi elle sert l’Europe...........
a écrit le 07/06/2014 à 11:00 :
La BNP va servir d'exemple au reste du monde .... on dirait !... et botter les fesses de François ?
a écrit le 07/06/2014 à 10:10 :
Nous sommes en guerre avec les US, une guerre idéologique et économique dont les composantes auront dans le futur des conséquences sur notre façon de vivre. Les américains veulent nous imposer leur mode de vie, de pensée, bref, nous coloniser.
Ils sont et resteront impérialistes et seront d'autant plus dangereux qu'on leur résistera, surtout qu'ils ne sont pas dans une forme économique éblouissante, même s'il nous est constamment rappelé le "boom" (Mirage?) du gaz de schistes qui tirerai leur économie.
Leur déficit du commerce extérieur se creuse de mois en mois, ce n'est pas le signe d'une économie florissante.
a écrit le 07/06/2014 à 7:32 :
Une tactique pour faire accepter le dossier transatlantique...à ecouter Fabius dejà acté
a écrit le 07/06/2014 à 7:29 :
a toujours nier l'ntervention des elus dans les affaires de justice
nous avons une flagrande demonstration de leur implications
a soutenir la finance au lieu de soccuper de l'emploi
voir l'amande de bnp est egale a 20 pour cent de l'austerite
qui a dit que les banques ete en deficit le mensonge
qui fait deborder la vase
a écrit le 07/06/2014 à 7:17 :
Quand on sait que Scooterman 1er et Montebourde sont deux anciens "young leaders" de la french american foundation, on comprend bien que leurs protestations et menaces au TAFTA sont factices et qu'en réalité ces soumis n'agiront jamais dans l'intérêt du peuple français !
a écrit le 07/06/2014 à 7:12 :
après la bnp a qui le tour ? sg?
a écrit le 07/06/2014 à 4:15 :
Montebourg évoque une peine de mort pour la BNP en cas de maintien de la sanction. Faut-il penser dès maintenant et sérieusement à retirer ses économies de cette banque en sursis ?
Réponse de le 07/06/2014 à 9:20 :
oui je vous conseille car pour retrouver son rang i faudra au moins 15ans et au passage auront tondu a la fois les actionnaires et les clients et voila c'est tout
a écrit le 07/06/2014 à 0:50 :
L'europe est la zone économique no 1 dans le monde .
Si les USA continuent leur guerre économique sous couvert de leur justice , l'UE peut revoir ses partenariats avec les US et faire basculer une partie de ses accords commerciaux sur l'axe sino russe .
L'oncle sam devrait être sensible à cet argumentaire .
Réponse de le 08/06/2014 à 0:34 :
Votre commentaire ici
Pauvre Français !
a écrit le 07/06/2014 à 0:37 :
Quand on sait que les principaux donateurs de la campagne d'obama sont les banques américaines (données publiques : plusieurs centaine de millions de dollars ) , que le trésor américain dominé par des anciens de GS (voir le reportage d'arte) a liquidé lehman pour supprimer un concurrent , que la banque française ne s'est pas fait arnaquer par les subprimes (escroquerie purement US avec la complicité de leurs agences de notation ) et qu'elle a des velléités de développement aux USA, difficile de ne pas y voir du terrorisme économiste de la part de washington surtout qu'on connait la partialité de leur justice ....
a écrit le 06/06/2014 à 23:22 :
les américains avec les subprimes , les agences de notation et leurs juges élus sont
l' ennemi N° 1 de l' Europe .
a écrit le 06/06/2014 à 22:48 :
Si BNP Paribas doit couler, et bien qu’elle coule et cela définitivement !!! Hors de question que mes impôts servent une nouvelle fois à renflouer les banques ! La coupe est pleine : les banquiers connaissent parfaitement les lois mais croient pouvoir passer outre ? Et bien qu’ils en paient le prix fort ! N’en déplaise à la minable aristocratie politique française ; le Roi étasunien a dit…! Le président Hollande irait-il jusqu’à contester le principe de la séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judicaire d’un pays, fût-il étranger ?
Réponse de le 08/06/2014 à 20:00 :
(-YL74-) Malheureusement si elle coule ce seront nos impôts qui étancheront les pertes ! Il s'agit de la 1ère ou 2ème banque européenne selon les modes de classement. Croyez-vous que si ce Titanic coule ce sera sans douleur ?!
a écrit le 06/06/2014 à 21:59 :
C'est pas grave, il faut taxer toutes leurs entreprises qui fraudent la TVA, et leur en prendre le double
Réponse de le 08/06/2014 à 0:49 :
Dans la pratique ce post est répréhensible partout
a écrit le 06/06/2014 à 21:56 :
Allez savoir pourquoi ceci arrive maintenant , certainement lié aux alliances transatlantique.
Par contre ne pas payer sera impossible pour BNP .
Faute il y a c'est sure mais le cas extrême si la facture est élevé il suffit de ventre la banque Belge Fortis … tout simplement et la terre continue à tourner
a écrit le 06/06/2014 à 20:47 :
Et après ça, les Américains se demanderont encore pourquoi on ne les aime pas. Le monde est si cruel !
a écrit le 06/06/2014 à 20:46 :
et ça va se répercuter sur QUI????? question à 10 eur..
a écrit le 06/06/2014 à 20:35 :
Demande du Président français au Président américain qu’il intervienne ? Menace du ministre des Affaires étrangères sur le traité transatlantique ? Décidément, les politiques français ont du mal à comprendre le principe de la séparation des pouvoirs.
a écrit le 06/06/2014 à 19:42 :
Une raison de plus pour cesser d'utiliser le Dollar US dans les transactions internationales...
a écrit le 06/06/2014 à 18:05 :
les amendes des américains ne sont-elles pas basées sur un multiple des bénéfices ou par exemple les 2 ou 3 dernières années de bénef ?
a écrit le 06/06/2014 à 17:51 :
Une amende à 1,5 Kerviel ça fait beaucoup...
Il faut leur envoyer notre Don Quichotte national, Montebourg, assisté de notre pitbull Marine.
a écrit le 06/06/2014 à 17:37 :
Il ne faut pas payer,pas céder au chantage et avoir recours a un tribunal international.
Quel est le problème de réduire de taille de la banque sans les marché en Dollars.
L'important c'est le bénéfice et de toute manière il faut réduire l'importance et l'exposition au dollars.C'est la seule assurance de ne pas s'exposer a des amendes illegales de nouveau
a écrit le 06/06/2014 à 16:47 :
Coup dur pour celui qui n'aime pas les riches et dont le véritable adversaire est la Finance ! C'est tartuffesque !
a écrit le 06/06/2014 à 13:02 :
Chaque pays devrait avoir sa propre monnaie nationale, l'euro ne va jamais s'imposer en tant que monnaie internationale et le dollar va disparaître dans quelque temps. L'idée d'une monnaie internationale s'est accrue après la 2ème Guerre et n'a fait que favoriser l'Etat yankee. La tendance croissante parmi les grandes puissances émergentes est celle d'utiliser leur monnaies nationales dans toute transaction internationale. Et ça marche.
Réponse de le 06/06/2014 à 15:48 :
Enfin nous avons trouvé la Boule de Cristal qui manquait à la France et la plus belle nouvelle est que le dollar va disparaitre. Il faut absolument avertir Obama !! Hollande !!! il y a du travail pour toi et si tu ne reçois pas une claque en faisant cette annonce cela signifie que la Boule aura parlé avant à Obama ah ah !
DERISION
Réponse de le 06/06/2014 à 19:16 :
c'est pas si bête ce qu'il a dit, on parle déjà de la chute du dollar en amérique.
pour en savoir un peu plus je recommende lire cet article pro.stansberryresearch.com/1404EOAJULY1/PPSIQ581/?h=true
Réponse de le 07/06/2014 à 14:46 :
Allez French bashing.....
a écrit le 06/06/2014 à 12:44 :
cette afaire concerne une banque de l'Union mais d'autres Entreprise européennes pourraient être affectées sur des sujets considérés comme sensibles par les US. Cette affaire va bien au-delà de la BNP car elle doit montrer une Europe souder et prête au bras de fer avec les US. La BCE a également un jeu à jouer sur ses positions vis à vis du dollar. Cette affaire devrait souder l'Eurogroupe et montre notre force politique et monétaire, dans le cas contraire le FN a raison l'EUROPE n'existe pas.
a écrit le 06/06/2014 à 12:05 :
La France socialiste est faible, même en Europe. Les rodomontades de Fabius sont sans effet. BNP paiera. Les ennemis de la finances ruinent ce pays, c'est la débâcle totale. Le socialisme c'est ça. Bravo les USA !
Réponse de le 06/06/2014 à 13:14 :
On voit immédiatement l'effet de l'entrée en scène du "gouvernement" : la facture augmente de 60 % !
Réponse de le 06/06/2014 à 17:25 :
Le "gouvernement" a commencé à s'en mêler et aussitôt la facture augmente de 60% !
Réponse de le 07/06/2014 à 14:43 :
Heureusement qu'on est pas tous comme vous, sinon la France n’existerez plus depuis longtemps ( mais je vais être censurer),
a écrit le 06/06/2014 à 12:02 :
et on veut faire une négociation commerciale europe-us???? et pourquoi devrait on suivre les embargos américains ?que l'Europe (ou un de ces pays )prenne leur décision en toute indépendance et ne soit pas le toutou des us!
et si on leur demandait, aux banques US 1000Milliards, pour nous avoir mis dans la crise à cause de leur subprimes????
a écrit le 06/06/2014 à 11:56 :
Alors si je comprends bien. Quand JP Morgan ou Bank of America crée sciemment des subpimes et plongent le monde entier dans une crise financière sans précédent (obligeant l'état américain à soutenir tout le système à coup de centianes de milliards de dollars), ils sont condamné respectivement à 13 et à 11 milliards de dollars. Quand les dirigeants de Goldman Sachs trafiquent les comptent de la Grèce, ils ne paient rien et ne vont pas en prison. en revanche qd BNP Paribas fait des montages financiers en accord avec la réglementation européennes, mais qu'ils les font en dollars US, l'administration américaine en conclue à la fraude et menace de faire payer 10 voire 16 milliards de dollars. Où est l'égalité de traitement ? C'est avec ces gens là que l'Europe négocie un traité de libre-échange ? A un moment, il est temps que l'Europe tape du poing sur la table!
Et à mon avis, il ya carrément du cynisme là dessous. Les Etats-Unis sont en train de négocier en sous-main des traité avec l'Iran et Cuba. Et à mon avis, l'embargo va assouplir d'ici 4 ou 5 ans. Donc comme ils ne pourront plus s'en servie, ils ont décidé de le rentabiliser!
a écrit le 06/06/2014 à 11:53 :
Cet ennemi La Finance, spécule quotidiennement sur les monnaies. le niveau des deals quotidiens aujourd'hui est proche des 4'000 milliards de dollars! Alors 10 ou 15 milliards d'amende pour un fraudeur? on ne va pas pleurer.
a écrit le 06/06/2014 à 11:50 :
les us traitent le monde et en particulier la france comme des paillassons ,il serait temps pour nous de revoir nos alliances et de cesser de dépendre d'eux.
Réponse de le 06/06/2014 à 14:00 :
Vous avez raison, allions nous à la Russie, la Chine, la Corée du Nord et la Syrie. Et imposons a ces gros remplis de coca une véritable démocratie populaire, mode franchouillard ou type baasiste, ou les robins sont aux ordres des curés... lapsus, aux ordres des politiciens.
Réponse de le 07/06/2014 à 14:55 :
Un peu de respect pour la FRANCE, on ne se couche pas devant l’impérialisme américain nous monsieur!
Réponse de le 07/06/2014 à 15:35 :
J'ai vos post en-dessous. Effectivement, la 3ème guerre mondaile à commencer, ou cette mentalité particulière aussi bien à la source de l'inquisition que du fascisme ou du marxisme revient. Et il faudra bien que les humanistes, républicain et démocrate, se battent à nouveaux contre ses réac caché derrière ce qui se relève derrière les fanfaronnades et rodomontades d'un autre époque nationalistes masqués sous les noms de patriotismes. Foin de ses soit-disant mieux français qui épure ce pays de la St-Barthélémy à Vichy.
Vive la perspicacité d'un Samuel Johnson face aux nouveaux petits "pierre lavaleux" !
a écrit le 06/06/2014 à 11:32 :
Et n'oublions pas que tous ces parangons de vertu sont les mêmes qui ont failli faire exploser le système bancaire en 2008 avec leurs idées fumeuses !!!
a écrit le 06/06/2014 à 11:20 :
Qui rigolait bien et encourageait les USA à taper fort sur les suisses... et en faisant de même ?
a écrit le 06/06/2014 à 11:03 :
finalement Kerviel est un petit joueur à coté !
a écrit le 06/06/2014 à 11:02 :
les grands acteurs de la 2ème guerre mondiale livrent déjà la 3ème, qui est économique et industrielle (voir in-Q-tel arme de la CIA). Le procureur de NY est un soldat en mission, parmi d'autres. Espérons que nos politiciens l'ont compris. On le verra si la France vend ses Mistral et si l'Europe suspend les négociations sur le traité de libre échange.
Réponse de le 06/06/2014 à 22:11 :
Tout à fait d'accord, et nous Français , on se chamaille entre nous, et les autres en profite.
Réponse de le 07/06/2014 à 14:58 :
Enfin un français:10/10
a écrit le 06/06/2014 à 10:38 :
Les français n'accepteront pas éternellement de se faire piétiner sur leur propre sol, hier c'étaient les femen qui souillent nos églises et nos musées, aujourd'hui c'est le racket des USA;
a écrit le 06/06/2014 à 10:09 :
Est ce le top départ pour le bank run BNP ?
a écrit le 06/06/2014 à 10:06 :
Vont ils aller en prison pour fraude comme Kerviel ?
Réponse de le 06/06/2014 à 11:25 :
Ah ben non, naïf que tu es...Là, on parle des patrons, pas des marmitons...
a écrit le 06/06/2014 à 10:06 :
Très français, ça ! Jamais de sanction, on laisse tout faire, du Taubira dans le texte. Pas de pot au USA on respecte les lois.
Réponse de le 06/06/2014 à 10:28 :
Oui bravo voilà comment il faut traiter les banquiers
Les grosses claques et pourquoi pas dd la prison
C est de la délinquance et il fait arrêter de pleurnicher Bnp savait très bien ce qu elle fesait
a écrit le 06/06/2014 à 10:04 :
Il s'agit clairement d'un chantage de l'administration américaine, un avertissement au pays européens de se coucher, signer le traité transatlantique, et peut-être même annuler la vente des mistrales.
Réponse de le 06/06/2014 à 10:50 :
Croyez-vous vraiment ce que vous écrivez ? Si vous vous étiez renseigné un tant soit peu sur les dessous de toute cette affaire (alertes multiples, fausses déclaraztions'etc.) vous n'écririez-pas cela.
a écrit le 06/06/2014 à 10:02 :
Sur l'année 2009 la BNP a fait 7 milliards de dollars de bénéfice essentiellement dus à la division banque de financement et d'investissement (12 milliards). Il semble que l'amende soit de l'ordre de grandeur des bénéfices "illégaux" faits par la BNP de 2002 à 2009.
a écrit le 06/06/2014 à 10:01 :
vous dites autorite americaine
alors que 'est l'etat de new yorck une grosse difference
cet etat ne bas pas monnaie donc inffraction non recevable
a écrit le 06/06/2014 à 9:54 :
Inutile de s'inquiéter, il s'agit de business dans des sphères ou tout vas très bien, filiale US de la BNP hors de France. Le tout est qu'il ne refilent pas la facture au contribuable Français.
a écrit le 06/06/2014 à 9:30 :
Et allez donc ! 16 milliards, pourquoi pas 100 ou 200 milliards, 2.000 milliards ? Quand un État dominant la planète sans concurrence peut taper dans la bourse de n'importe qui, il n'a plus de limites, rien ne peut l'arrêter.
Nous sommes les esclaves du dollar : il est urgent de faire une monnaie mondiale qui ne soit pas soumise aux intérêts d'une grande puissance : vive le Bitcoin !
Réponse de le 06/06/2014 à 10:14 :
+1
Bitcoins for ever
a écrit le 06/06/2014 à 9:28 :
il vont arriver à froisser tout le monde: Merkel, Poutine, et maintenant Obama.
La réputation d'arrogance française n'est pas prête de disparaitre .
a écrit le 06/06/2014 à 9:26 :
Courage à vos hommes politiques. Se tenir droit devant les américains et faire le ménage de siècle à BNP Paribas
a écrit le 06/06/2014 à 9:21 :
L'ennemi de la finance défend les banques ! Quel retournement en deux ans ...
Réponse de le 06/06/2014 à 11:57 :
il faut appendre à écouter...
il n'a pas dit ennemi ..il a dit mon " adversaire" est le finance...
il ne défend pas la banque, il trouve la sanction justifiée mais Disproportionnée ce qui empêchera la banque de prêter pour relancer la croissance.....Nuance
Réponse de le 06/06/2014 à 19:37 :
La finance est tellement son ennemie qu'il a nommé Bruno Roger, (associé gérant de chez Lazard) Grand Croix de la Légion d'Honneur..
Réponse de le 07/06/2014 à 15:02 :
Arrêtez de tirer contre votre pays,La campagne électorale est terminée,vous êtes un républicain ou pas?
a écrit le 06/06/2014 à 9:15 :
Vous êtes tombé dans le piège. Maintenant, l'amende va être négociée et vous serez forcé de voter le traité en contrepartie. Traité négocié en secret et, qui donne la possibilité à une boîte américaine de trainer un état en justice si les lois et règlements qui s'y appliquent sont contre son business. Bravo ! Fin diplomate pris par les noix de votre incompétence et de votre servilité à la chose financière.
Réponse de le 06/06/2014 à 11:06 :
Bravo M le diplomate vous avez bien resume le deal du siècle . Peut être ont ils aussi prévu un petit dédommagement moral pour les futures signataires de l'accord transatlantique histoire qu'ils puissent continuer a bien dormir la nuit ...
Réponse de le 06/06/2014 à 11:32 :
Je ne suis pas d'accord avec vous. du côté de Bruxelles, ils ont bien compris qu'il y avait une montée d'eurosepticisme. Faire passer le trainté de l'ibre-écange en force, c'est simplement, ouvrir un boulevard au nationalismes et précipiter la fin de l'union européenne.
Réponse de le 07/06/2014 à 15:05 :
Bravo, quel courage, vous avez déjà céder au chantage!
a écrit le 06/06/2014 à 9:13 :
On se demandait déjà : Mais il est où Fabius ?? eh bien le voilà, toujours menaçant comme un crocodile en peluche....

"Quand le soleil de la culture est bas sur l’horizon, même les nains projettent de grandes ombres."
(Karl Kraus)
a écrit le 06/06/2014 à 9:13 :
au gouvernement français dans cette affaire: la Loi américaine, respectable, n'est pas la Loi du Monde. Tous vont y perdre. Mais il faut aussi balayer devant notre porte; notre comportement sur des dossiers récents (GE, les OGM..), n'a rien n'est pas non plus acceptable.
a écrit le 06/06/2014 à 9:06 :
Tiens, Mr Fabius découvre l'unilatéralisme américain. Faudrait peut être éviter de dormir....en réunion.
Réponse de le 06/06/2014 à 14:11 :
la finance les complices de notre president ayez confiance on nous prend pour des c....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :