"Subprime" : la SEC lance une enquête sur Standard and Poor's

 |   |  271  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le régulateur boursier américain lance une enquête sur la notation par l'agence d'une émission de titres structurés en 2007, juste avant l'effondrement du marché immobilier. Si elle devait déboucher sur d'éventuelles poursuites fédérales, il s'agirait d'une première depuis la crise des crédits subprime.

L'agence Standard & Poor's est sous le coup d'une enquête de la SEC, le régulateur boursier américain, qui s'interroge sur sa notation d'une émission de titres structurés en 2007 juste avant l'effondrement du marché immobilier, a annoncé sa maison-mère McGraw-Hill. McGraw-Hill, qui a indiqué il y a deux semaines vouloir faire de S&P une société indépendante, affirme coopérer pleinement avec la SEC, dans un avis publié sur le site du gendarme de la bourse américaine.
Le groupe de médias, qui a reçu une notification jeudi dernier de la SEC, souligne que cette enquête n'implique à ce stade "ni une inculpation formelle ni la découverte de malversation".

La perte du "triple A" américain également dans le collimateur

Si cette enquête devait déboucher sur d'éventuelles poursuites fédérales, il s'agirait d'une première pour une agence de notation dans le cadre de son travail d'évaluation de titres immobiliers, note le New York Times. La SEC s'interroge sur les conditions de la notation accordée en 2007 à une émission de titres adossés à des crédits (CDO), en l'occurence des crédits hypothécaire résidentiels, baptisée Delphinus. Le journal précise que l'autorité financière pourrait infliger des amendes à S&P ou lui réclamer des remboursements de bénéfices indus. S&P fait par ailleurs l'objet d'une enquête de la part des autorités sur les méthodes de calcul employées pour prendre sa décision d'abaisser d'un cran début août la note souveraine des Etats-Unis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/09/2011 à 9:55 :
RETOUR DE BÂTON !

à suivre ............
a écrit le 27/09/2011 à 19:19 :
Enfin ! Il se réveillent ! IL y a de gros soupçons de conflits d'intérêt dans l'affaire des notations des subprimes et des CDO depuis 2005 au moins, et ils auront mis 6 ans à réagir ! Par contre, il est possible qu'ils attaquent S&P uniquement pour se venger de la perte du AAA, et dans ce cas cette attaque est pitoyable. La SEC aurait été beaucoup plus crédible en attaquant AVANT, maintenant ils ont vraiment l'air ridicules.
Réponse de le 28/09/2011 à 6:19 :
Très clair, on a laissé passé des années l'énorme scandale des subprimes, c'est hallucinant ! 1er scandale. Et dès qu'ils dégradent les US, les US les attaquent (et uniquement eux) sur ces mêmes subprimes !
C'est un chantage / mesure de rétorsion d'Etat pour prévenir les agences de notation de rester mensongères sur leurs notations (trop) optimistes des US. 2ème scandale.
On n'est pas aidés ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :