L'Allemagne va remettre en route son fonds d'aide aux banques

Le gouvernement allemand annoncera vraisemblablement le 14 décembre la réactivation du SoFFIn, le fonds d'aide aux banques, qui avait été mis en place en 2008, après la faillite de Lehman Brothers.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Si la France continue de nier la nécessité d'une aide publique aux banques, l'Allemagne n'a pas ces pudeurs. Selon un porte-parole du gouvernement allemand, ce dernier devrait annoncer le 14 décembre, à l'occasion du dernier conseil des ministres de l'année, la réactivation du fonds d'aide aux banques, le SoFFin. Celui-ci avait été mis en place à l'automne 2008, après la faillite de la banque américaine Lehman Brothers, afin de venir à la rescousse d'établissements allemands menacés du même sort. Doté à l'époque de 480 milliards d'euros, il avait notamment renfloué la Commerzbank.

Commerzbank est sous les feux de la rampe

La banque, propriété de l'Etat allemand à hauteur de 25%, est à nouveau sous les feux de la rampe, crise de la dette dans la zone euro oblige. L'Autorité bancaire européenne (EBA) avait évalué fin octobre ses besoins en capitaux à près de 3 milliards d'euros. Nombre d'analystes sont convaincus que le groupe ne pourra faire l'économie d'une aide de l'Etat, bien que Commerzbank mette tout en oeuvre pour éviter cela. Lundi, la banque a ainsi fait part de son intention de rembourser 600 millions d'euros de dette par anticipation.

Les banques allemandes auraient besoin de 10 milliards d'euros

Au total, les banques allemandes ont besoin de 5,2 milliards d'euros d'argent frais, afin de surmonter la crise des dettes souveraines et d'afficher un ratio de fonds propres durs de 9% au moins, d'ici au 30 juin, avait estimé l'EBA voici un peu plus d'un mois. Mais celle-ci devrait publier jeudi ou vendredi de nouvelles estimations, et la presse allemande évoque un montant d'une dizaine de milliards d'euros...  Les banques françaises, elles, ont besoin de 8,8 milliards. Pour autant, "il n'y aura pas besoin de participation publique à l'augmentation du capital des banques", a assuré François Baroin, ministre de l'Economie, lundi soir sur France 3.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 08/12/2011 à 17:56
Signaler
Mme MERKEL n'a donc pas tout dit, elle est gonflée de faire la leçon aux autres. La France, elle n'a plus la confiance de son peuple, les gros problèmes sont encore devant nous et on risque de voir encore plus d'injustice se manifester pour rééquilib...

à écrit le 08/12/2011 à 7:24
Signaler
C'est de nouveau le clochard qui aide un autre clochard. L'Allemagne est hyperendettée comme la France et c'est donc avec des emprunts qu'elle soutient les banques qui sont trop endettées. C'est la spirale du surendettement qui frappe les Etats. Le s...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.