Plusieurs assureurs placés sous surveillance négative, Groupama pourrait basculer en "junk bond"

S&P envisage d'abaisser la note de l'assureur jusqu'à deux crans. L'agence place également sous surveillance négative Allianz, Aviva, Axa, Generali, CNP Assurances...
Copyright Reuters
Copyright Reuters

L'agence d'évaluation financière Standard and Poor's (S&P) envisage d'abaisser jusqu'à deux crans la note de l'assureur mutualiste Groupama SA, s'inquiétant de l'affaiblissement de sa situation financière, selon un communiqué publié vendredi.

Un abaissement de deux crans, de "BBB" actuellement à "BB+", ferait basculer Groupama dans la catégorie dite spéculative, qu'évitent certains investisseurs. S&P prévoit de se déterminer quant à l'évolution de la note de l'assureur dès la semaine prochaine, selon le communiqué.

L'agence craint que "la situation financière et le niveau de solvabilité réglementaire ne soient davantage affaiblis dans un contexte de marché très difficile, au point qu'ils ne soient plus compatibles avec une note BBB".

S&P mentionne notamment l'effacement de 50% de la valeur des obligations d'Etat grecques et les provisions liées aux participations de Groupama dans des institutions financières, comme Société Générale (dont l'assureur détient 4,25% du capital).

L'agence indique évaluer actuellement les conséquences du plan stratégique élaboré par la direction pour redresser les finances du groupe.
S&P s'intéresse en particulier à l'issue des négociations en cours avec la Caisse des dépôts concernant la cession de la participation de Groupama dans la foncière Silic (44%).

Si l'agence venait à considérer que ces négociations ne trouveront pas de conclusion à court terme, elle pourrait abaisser la note de Groupama de deux crans.
L'affaiblissement de la situation financière de Groupama depuis l'été a entraîné la révocation du directeur général Jean Azéma fin octobre.

Groupama solvable au 31 décembre

L'assureur mutualiste Groupama a assuré les représentants du personnel de sa solvabilité au 31 décembre, date de clôture des comptes, a indiqué vendredi une source proche du dossier.

Contacté, Groupama n'a pas souhaité commenter.

Cette information confirme celle publiée par L'Argus de l'assurance, selon qui l'équipe dirigeante a indiqué aux syndicats jeudi lors d'un comité central d'entreprise que le groupe "passerait le cap de l'année 2011", c'est-à-dire que sa marge de solvabilité (niveau de solvabilité par rapport à celui requis par le régulateur) serait supérieure à 100%.

L'agence d'évaluation financière Standard and Poor's (S&P) a annoncé vendredi qu'elle envisageait d'abaisser jusqu'à deux crans la note de l'assureur, s'inquiétant de l'affaiblissement de sa situation financière.

Un abaissement de deux crans, de "BBB" actuellement à "BB+", ferait basculer Groupama dans la catégorie dite spéculative, qu'évitent certains investisseurs. S&P prévoit de se déterminer quant à l'évolution de la note de l'assureur dès la semaine prochaine, selon un communiqué.$

Autres assureurs dans le collimateur

Par ailleurs, Standard & Poor's annonce ce soir placer sous surveillance avec implication négative plusieurs assureurs européens, décision qui fait suite à celle de placer 15 des 17 pays de la zone euro également sous surveillance négative.

"En fonction du résultat de notre examen des notes des pays membres de la zone euro, les notes à long terme de ces assureurs pourraient être abaissées d'un ou deux crans et les notes à court terme de certains d'entre eux pourraient être abaissées d'un cran", explique S&P.

Parmi les assureurs concernés : Allianz (Euler Hermes inclus), Aviva, Axa, Generali, Caisse Centrale de Réassurance, et CNP Assurances.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 13/12/2011 à 21:17
Signaler
Si on se demandait quelle note attribuer à ces mêmes agences de notation qui, à l'époque, avaient noté des positivement les crédits hypothécaires américains ; de telle sorte qu'ils ont pu être achetés puis revendus à une vitesse éclair par les acteur...

à écrit le 12/12/2011 à 18:12
Signaler
Groupama est sur le point d'être repris par un " collègue concurrent " , donc pas trop de soucis à se faire quant à son avenir ...

à écrit le 11/12/2011 à 15:25
Signaler
Goupama est insolvable ! Ce n'est pas un scoop ! Depuis 2 mois la direction cherche comment redresser les finances du groupe. Pauvre cerise ! D'ailleurs j'en veux pour preuve la derniere campagne de pub du groupe !! le champ du signe ???

le 15/12/2011 à 21:27
Signaler
Cher lecteur...et si tout ce remue ménage sur Groupama, n'était que vent de tempête semé par des syndicats mécontents pour discréditer, par pure vengeance l'ensemble de la boutique...? Par ailleurs Groupama sur le long terme, et le très lng terme res...

à écrit le 11/12/2011 à 11:19
Signaler
A force de dérèglementer à tout va entre autres de permettre aux assureurs de faire de la banque et vice versa et aux banques de détail de faire de la spéculation pour permettre aux traders de placer plus facilement suivant les rumeurs et humeurs du...

le 14/12/2011 à 16:37
Signaler
que de betises ... les règles de dispersion des placements n'ont pas évolué, et c'est parce que les futures reglementations Solva II pénalisent la détention d'actions qu'elles ont encore plus acheté d'obligations d'état... qui les mettent aujourd'hui...

à écrit le 11/12/2011 à 8:28
Signaler
Quelqu'un s'est il interrogé sur la prime de départ de son ancien dirigeant ? Des millions d'euros je pense !!! Chercher l'erreur ...

à écrit le 10/12/2011 à 17:34
Signaler
Cerise va plutôt mal. D'ailleurs elle rembourse de moins en moins bien et fait trainer les dossiers. de plus en plus de sociétaires quittent le bateau Groupama.

à écrit le 10/12/2011 à 13:49
Signaler
Mais au fait... à qui profite ces "dégradations" en cascades ? C'est pourtant assez simple : les états (et leurs banques et assurances) vont tous dépenser moins à l'avenir ! Donc pour les prêteurs (par l'intermédiaire des vrais acteurs financiers mon...

le 10/12/2011 à 14:16
Signaler
Il est clair que trop dépendre de l'extérieur pour les comptes publics n'est pas une bonne chose. Le Japon se moque des agences de notation, mais que va-t-il se passer lorsque les Japonais agés, de plus en plus nombreux, vont vouloir récupérer leur é...

à écrit le 10/12/2011 à 9:34
Signaler
Quelque part voir les commentaires sur les dettes souveraines de certains pays européens ça fait rigoler ! Cette information doit remettre les pendules à l'heure.. aux inconscients !!!!

à écrit le 10/12/2011 à 8:29
Signaler
Comment ne pas soupçonner les agences de notation de vouloir semer le trouble volontairement. Leur raison d?être est en jeu. L?absence de mauvaises nouvelles pour nourrir la spéculation ferait penser qu?elles ne servent à rien. En tout cas concer...

à écrit le 10/12/2011 à 7:06
Signaler
et le fric pique au assures ?qu est il devenu ?

le 10/12/2011 à 7:41
Signaler
Avec le temps va, tout s'en va

le 10/12/2011 à 10:52
Signaler
merci miss mais ca ne repondpas a mes questions

à écrit le 09/12/2011 à 21:53
Signaler
Il y a aussi des charges de structures de Groupama qui méritent une restructuration,par exemple les dépenses somptuaires de sponsoring voile (multicoque de record,monocoque pour la Volvo race...) dont l'efficacité en terme de communication ne satisfa...

le 10/12/2011 à 9:07
Signaler
Sans compter qu'il ferai mieux de remotiver leur troupe, fort de reconna?e que j'ai appris mon m?er gr? ?ux, mais j'ai vu et constat?eur changement de politique, plus aucune consid?tion sur leurs collaborateurs tant s?ntaire qu'itinerant, humainement...

le 11/12/2011 à 8:30
Signaler
Sans compter la prime de départ de l'ancien dirigeant. Pas de crise pour lui !!!

à écrit le 09/12/2011 à 19:01
Signaler
Finalement ce sont les assurés qui vont indemniser Groupama pour ses sinistres financiers.

le 11/12/2011 à 18:42
Signaler
Ben quand ça va mal c'est bien connu, l'assurance de l'assurance c'est l'assuré à qui on augmente sa cotisation......

à écrit le 09/12/2011 à 17:06
Signaler
Groupama a acheté 25 laboratoires d' analyse médicales .On attend la suite ...

le 09/12/2011 à 18:48
Signaler
ah? eh ben on risque de se rendre compte que c'est pas forcement leur plus mauvais investissement !!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.