Une faillite virtuelle chez Swedbank mais des licenciements bien réels

 |   |  291  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
La banque suédoise va supprimer 600 postes, en Suède et dans les pays baltes. La veille, une rumeur avait évoqué une possible faillite de la filiale lettone de Swedbank.

Cette fois-ci, c'est pour de vrai. Malheureusement pour les salariés de Swedbank. La banque suédoise, qui avait fait lundi l'objet d'une rumeur de faillite, a annoncé ce mardi la suppression de 600 postes, dans le cadre du plan de restructuration annoncé lors de la publication de ses résultats du troisième trimestre. Lequel s'était pourtant soldé par un bond de 34% du bénéfice net, à 3,48 milliards de couronnes suédoises (0,4 milliard d'euros). Dans le détail, Swedbank supprimera 300 postes en Suède, et 300 autres dans les pays baltes.

Une rumeur de faillite a circulé sur Twitter

Les pays baltes, où la banque est très présente. En particulier en Lettonie : Swedbank est l'établissement financier le plus important du pays, avec une part de marché de 20%. Une importance qui explique pourquoi la population lettone s'est précipitée lundi sur les distributeurs de Swedbank, afin de retirer le plus d'argent possible, une rumeur colportée sur le réseau social Twitter évoquant une possible faillite de la filiale lettone de la banque. En quelques heures, dix millions de lats (14 millions d'euros) ont été retirés de cette dernière, soit dix fois plus que la demande habituelle.

La banque Krajbanka avait fait faillite en novembre

Le patron de la filiale lettone de Swedbank, Maris Mancinskis, et le Premier ministre letton, Valdis Dombrovskis, sont montés au créneau, affirmant que cette rumeur était infondée. Mais chat échaudé craint l'eau froide : en 2008, les Lettons avaient vécu la faillite de la plus grande banque du pays, la Parex Banka. Et, pas plus tard que le mois dernier, ils ont assisté au dépôt de bilan d'une autre banque locale, Krajbanka. De quoi éprouver une certaine nervosité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/12/2011 à 18:11 :
Bonjour "lecteur":),
Comme bien d'autres banques, Swedbank doit réduire la voilure dans certaines activités afin de se conformer aux nouvelles réglementations du secteur, qui exigent que le ratio de fonds propres durs des banques soit égal ou supérieur à 9%.
a écrit le 13/12/2011 à 18:58 :
@bonjour Madame Lejoux, pouvez vous nous en dire plus sur la nature des difficultés dece groupe suédois ( spéculations, crise de la dette, manque de liquidé ...)
merci

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :