Banque de France : 2.500 postes menacés d'ici 2020

 |   |  346  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La Banque de France prévoit de supprimer 2.500 postes nets d'ici 2020 dans le cadre d'un plan stratégique destiné à gérer environ 5.000 départs naturels à la retraite et à adapter l'institution à ses missions, a indiqué ce mardi l'établissement bancaire à l'AFP. Le plan inclut 2.500 recrutements sur la période, avec une forte proportion de cadres.

Le plan stratégique de la Banque de France a été communiqué aux instances représentatives du personnel (IRP) lors d'un comité central d'établissement (CCE), début décembre. "Pendant six mois, nous allons travailler pour présenter une évolution de la structure de la banque d'ici 2020. A la fin du premier semestre 2012, il y aura communication d'un projet qui donnera lieu à discussion avec les IRP", a expliqué le directeur général des ressources humaines de la Banque, Frédéric Peyret.

Concrètement, les effectifs, qui se montaient à 13.009 équivalents temps plein (ETP) fin 2010, passeront à environ 10.500 en 2020. "Le gouverneur (Christian Noyer) a considéré que, comme dans la fonction publique, seul un départ sur deux serait renouvelé", a-t-il été précisé. "Ce qui marque la rupture, c'est que jusqu'à présent les rythmes de départ étaient plus modestes, mais nous avons devant nous un choc démographique qu'il faut transformer en opportunité", a fait valoir Frédéric Peyret.

L'établissement va devoir gérer une vague de départs massifs à la retraite, qui atteindront 700 par an à la fin de la décennie. Ce mouvement "va nous permettre d'accélérer une réforme qui a déjà été entamée il y a quelques années avec une politique d'investissements qui se traduit par une réduction des besoins en personnel", a exposé le directeur général des ressources humaines.

Les effectifs de la Banque de France ont déjà été réduits d'un peu plus de 2.000 personnes sur les dix dernières années, également par le biais du non renouvellement de départs en retraite.

"On nous a annoncé 2.500 suppressions d'emploi, mais pour nous, c'est a minima. Par déduction, cela va entraîner des fermetures de caisses, d'unités et d'implantations", a affirmé à l'AFP Chrystian Fraignaud, secrétaire général du syndicat FO à la Banque de France.

Concernant les succursales, "le gouverneur a confirmé la logique d'implantation départementale", a précisé Frédéric Peyret, indiquant qu'il existait aujourd'hui une trentaine d'implantations non départementales.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/01/2012 à 17:17 :
Beaucoup de commentaires sont totalement déplacés et prouvent que beaucoup de gens ignorent totalement ce que sont les missions de la BDF. La BCE est l'organe décisionnaire en matière de politique monétaire mais n'a aucun moyen de l'appliquer. La BDF est l'un de ses bras armé.
De plus, la BDF reverse tous les ans depuis 3 exercices plus de 2 milliards à l'Etat (1 milliard au titre de l'IS et plus d'1 milliard en dividende à l'état actionnaire). Cela signifie qu'elle ne coûte rien en matière budgétaire vu que ses salaires sont payés sur son compte de résultat qui est positif.
SVP arrêtez d'allumer par simple plaisir et renseignez-vous avant.
a écrit le 04/01/2012 à 14:30 :
à tout ceux qui critiquent les fonctionnaires de façon idéologique.
1. ils auraient bien aimé toucher ces salaires, mais ils sont tellement nuls qu'ils n'ont même pas présenté les concours.
2. parceque si c'est tellement bien, pourquoi n'y travaillent -ils pas?
3. ils veulent bien sur une bonne éducation pour leurs enfants, un system de santé de justice et de sécurité qui les protège, etc, etc
et par exemple pour la banque de france une monnaie autant que possible infalsifiable pour éviter à vos bas de laine de fondre sous une avalanche de fausse monnaie, cela nécessite des recherches, de la fabricaqtion et des gains sur des marchés export!
mais pour cela il faut un peu sortir et essayer de comprendre le métier de chacun!
a écrit le 04/01/2012 à 13:32 :
voila une NICHE ..SOCIALE .....
a écrit le 04/01/2012 à 11:41 :
Il etait temps....ils ne savaientt plus comment les occuper surtout à l imprimerie nationale... imprimerie ultra moderne pour imprimer des francs...quelle utilite
Vague de retraites à 55 ans et plus que confortable et il ferait mieux de ne remplacer aucun des 5 000 departs à la retraite...une des tres bonnes planques en France...
Si on va à cette vitesse pour diminuer les depenses publiques...on est en faillite dans deux ans...Preparez vos carnets de cheques ...et vos mouchoirs
a écrit le 04/01/2012 à 8:59 :
normal que chaque banque fasse son ménage, eux sont eu retard d'une dizaine d'année seulement..
a écrit le 04/01/2012 à 8:55 :
10 500 salariés encore? A-t-on besoin d'une BDF par département? Pourquoi pas par région? Quel est le rôme de la BDF acec la BCE? Pourquoi dans 10 ans seulement?
Réponse de le 04/01/2012 à 12:23 :
Quand on ne connait que le 1/10 du rôle de la BDF, on va se cultiver sur le site de la BDF afin de comprendre quel est le rôle?

Allez demander à tous les surrendettés quel est le role de la bdf... Si on était pas un pays trop sociale, je serai d'accord avec vous sur le fait d'en mettre un par région.
a écrit le 04/01/2012 à 4:12 :
J'adore!
L'euro existe depuis 10 ans et on a encore tout ce personnel surnuméraire à la banque de France (très bien payés et régime-spécialisés)? Et lorsque dix ans plus tard on a des risques de disparution de l'Euro, on fait le ménage?
On peut dire que ça c'est vraiment de la gestion au carré!
a écrit le 04/01/2012 à 2:33 :
petit rapport de la cour des comptes sur la banque de France:
http://www.ccomptes.fr/fr/CC/documents/RPT/BanqueDeFrance.pdf
a écrit le 04/01/2012 à 0:00 :
D'ici 2020 bien sur, et d'ici 2050 quoi d'autre?
Réponse de le 04/01/2012 à 2:17 :
Ca aurait due etre fait depuis 1999, depuis le passage a l'euro, la banque de france fait supporte a la communaute les frais de personnel en doublon avec la BCE. C'est du n'importe quoi.Ils sont la les economies, nous allons payer cette volonte politique de ne pas aller contre les syndicats.
a écrit le 03/01/2012 à 22:15 :
vont faire une SCOP de nantis ?
a écrit le 03/01/2012 à 19:06 :
Il est vrai qu'ils ont de tels avantages à la BdF que cela allègera un peu la dette. Il y a beaucoup de militaires cumulant leur retraite un salaire. Avec la BCE, à quoi sert au juste la BdF ? A moins qu'elle préparer déjà le retour du franc ?
Réponse de le 03/01/2012 à 22:57 :
La Banque Centrale Européenne définit la politique monétaire au niveau de la zone Euro, les Banques Centrales des Etats membres sont chargées de sa mise en place...elles ne viennent donc pas s'opposer, mais sont complémentaires !

Quand on commente un sujet, il est toujours préférable de le maitriser. Clairement ce n'est pas votre cas ! Alors par pitié, abstenez-vous !
Réponse de le 04/01/2012 à 11:08 :
Je crois savoir également que la Banque de France gère au niveau national les incidents de crédit et autres interdictions bancaires mais je peux me tromper
Réponse de le 04/01/2012 à 12:24 :
Quand on ne connais pas le rôle de la banque de France au niveau national, européen et international, allez consulter leur site pour vous cultiver. Cela vous évitera de dire des anneries!
a écrit le 03/01/2012 à 18:27 :
C'est un mauvais coût pour l'agirc qu'ils ont déja pollué sans avoir jamais cotisé.
Réponse de le 04/01/2012 à 7:50 :
les cadres de la BDF ne dépendent pas de l'agirc....
Réponse de le 04/01/2012 à 8:00 :
les cadres de la BDF ne dependent pas de l'agirc
Réponse de le 04/01/2012 à 18:14 :
Réponse à noveraz.
bien mais vous n'avez pas poursuivi et parlé du principe des bénévolences;il n'est jamais trop tard pour bien faire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :