Un collectif syndical et associatif appelle à la création d'un "pôle financier public"

Attac, l'association Droit au logement, la fondation Copernic et plusieurs syndicats sont quelques uns des signataires d'un courrier envoyé aux candidats à la présidentielle. Ils demandent la constitution d'un pôle financier public qui permettrait à l'Etat de peser sur la sphère financière.

2 mn

Copyright Reuters

Un collectif de syndicats du secteur financier et bancaire et d'organisations de défense des droits a annoncé mercredi avoir adressé un courrier aux candidats à l'élection présidentielle pour réclamer la création d'un "pôle financier public au service des droits". Les membres du collectif demandent à rencontrer les candidats pour débattre de ce sujet. Parmi les premiers signataires figurent l'organisation altermondialiste Attac, l'association Droit au logement (DAL), la Fondation Copernic, ainsi que de nombreuses structures syndicales des secteurs financiers et bancaires, dont la fédération CGT finances, la fédération SUD PTT, des syndicats de la Caisse des dépôts, des Caisses d'Epargne, du Crédit foncier ou encore de la Banque de France.

Peser sur la sphère financière

Dans ce courrier, transmis à l'AFP, le collectif relève que "la crise et les politiques d'austérité (...) compromettent l'accès d'une fraction de plus en plus large de la population à un certain nombre de droits fondamentaux constitutifs de notre modèle social". Parmi ces droits, ils citent le droit à l'emploi et à un revenu décent, le droit au logement, à une protection sociale de haut niveau, à des services publics de qualité, à l'inclusion bancaire ou encore à un cadre de vie respectueux de l'environnement.

Le collectif juge qu'il y a "nécessité et urgence à ce que la puissance publique se dote d'un instrument lui permettant d'influer directement sur la sphère financière". Il préconise par conséquent de créer un pôle financier qui "serait constitué par la mise en réseau d'institutions financières dans lesquelles l'État dispose d'une influence certaine, directement ou indirectement".

Au moins cinq institutions financières au départ

Ce pôle regrouperait des institutions publiques, comme la Banque de France, la Caisse des Dépôts, la Banque Postale, l'Agence Française de développement, ou dont l'activité relève d'une mission de service public comme le Crédit foncier. Le collectif précise que "toute banque ou société d' assurance dans laquelle l'Etat viendrait à prendre une participation majoritaire ou à laquelle seraient attribuées des missions de service public", en ferait "bien évidemment partie".  Il ajoute que le rôle de ce pôle public ne sera pas de "prendre en charge ce qui n'est pas rentable pour laisser le reste au secteur privé, mais de jouer un rôle de catalyseur pour attirer" d'autres financements.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 02/02/2012 à 15:11
Signaler
Attac a ce chic bobo de toujours regarder dans la bonne direction mais de se perdre en route. Disons que l'on se demande bien pourquoi ces organisations votent pour les socialistes qui pratiquent la même politique que l'UMP à savoir celle d'une écono...

le 02/02/2012 à 16:44
Signaler
pour prendre des participations dans les 70 plus grands groupes vous pouvez acheter des actions en bourse, ils sont cotes le francais ne veut pas acheter d'actions ( il se fait chaque fois rincer) il prefere l'assurance vie, ou l'immobilier ( ou il ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.