Société Générale Congo, nouvelle filiale du groupe en Afrique subsaharienne

 |   |  346  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La banque rouge et noire a annoncé ce vendredi l'ouverture prochaine d'une filiale au Congo. A partir d'avril, elle proposera un service destiné à la clientèle entreprises puis l'étendra aux particuliers à compter du troisième trimestre 2012.

Société Générale  va ouvir prochainement une filiale au Congo, a annoncé le groupe ce vendredi. La nouvelle structure, baptisée Société Générale Congo, proposera ses services aux entreprises à partir d'avril, puis les étendra aux particuliers à partir du troisième trimestre, précise la banque dans son communiqué.

Une première agence sera installée à Pointe-Noire, puis une seconde sera ouverte en septembre à Brazzaville, capitale du pays. Des villes qui concentrent chacune plus d'un million d'habitants. "La création de cette nouvelle filiale a été facilitée et accélérée par la mise en place récente par le groupe d'une politique de gestion régionale de ses ressources en Afrique, dans le but d'une plus grande efficacité opérationnelle", explique la banque. Le réseau de banque de détail à l'international de Société Générale est implanté dans douze pays d'Afrique subsaharienne et sert plus d'un million de clients à travers ses quelque 250 agences. En 2011, le groupe y avait réalisé un résultat net part du groupe de 133 millions d'euros, contre 120 millions en 2010.

Ouverture de 112 agences dans le bassin méditerranéen en 2011

Lors de ses résultats annuels, Société Générale s'était d'ailleurs félicité du renforcement de ses fonds de commerce dans la région avec l'ouverture l'année dernière de 112 agences dans le bassin méditerranéen (Afrique du Nord, Proche et Moyen-Orient) et en Afrique Subsaharienne. Dans cette dernière zone, le groupe se revendique déjà "première banque par le total de bilan" en Côte d'Ivoire et "première banque par les encours de crédit" au Cameroun et au Sénégal.

En Afrique subsaharienne et outre l'extension de son réseau d'agences et la mise en place de centres de services partagés et d'une plate-forme informatique centralisée, Société Générale a prévu en 2012 le dépoloiement des solutions de paiement mobile et de sevices bancaires "à faible coûts", une offre simplifiée à destination des populations peu bancarisées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :