Dexia aurait besoin d'être à nouveau recapitalisé

 |   |  434  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Selon un parlementaire, le gouverneur de la banque nationale belge, Luc Coene, a déclaré que "Dexia avait besoin d'être recapitalisé" aussi vite que possible. Le gouverneur n'aurait en revanche pas précisé le montant des nouveaux capitaux nécessaires.

La banque franco-belge Dexia, qui a dû être renflouée par les Etats français, belge et luxembourgeois, a un besoin urgent de nouveaux capitaux pour se maintenir à flot, a déclaré mercredi le gouverneur de la banque nationale belge lors d'une commission parlementaire, selon des propos rapportés par un parlementaire belge. Le gouverneur de la banque nationale, Luc Coene, a fait cette déclaration lors d'une audition de la commission des Finances qui se tenait à huis-clos.
 D'après Jean-Marie Dedecker, Luc Coene n'a pas spécifié le montant des nouveaux capitaux nécessaires, mais a déclaré que la banque avait besoin d'être recapitalisée aussi vite que possible. La direction de Dexia a répété durant ces derniers mois que la clé pour le groupe était d'obtenir des garanties pour se refinancer et que la question d'une recapitalisation ne se posait pas.

Il manquerait envrion 7 milliards à Dexia

La banque nationale belge a confirmé que Luc Coene avait assisté à la commission, mais n'a pas pu confirmer ses déclarations. Ni Dexia, ni la Banque de France, ni la Caisse des dépôts, son plus gros actionnaire, n'ont souhaité commenter ces informations. Un porte-parole du ministère des Finances français n'était pas immédiatement joignable. Une source proche du dossier a indiqué à Reuters que Dexia tiendrait une réunion de son comité stratégique ce jeudi mais que l'ordre du jour porterait sur les cessions en cours et non pas sur d'éventuels besoins en capital. "Ils ont vraiment besoin de capital pour renforcer la banque", a commenté un analyste basé à Londres. "Ils leur manque environ sept milliards d'euros en termes de capital", a-t-il estimé.
Dexia a dû être secourue une seconde fois en octobre 2011 par le biais d'un plan de démantèlement mis à en place par Paris, Bruxelles et le Luxembourg. La Belgique a nationalisé la banque de détail belge et de nombreuses cessions d'actifs ont été lancées mais pas toutes avec succès.

Dexia ne vaut plus qu'environ 350 millions d'euros en Bourse

Dexia a accusé une perte nette de 11,6 milliards d'euros en 2011 et attend le feu vert de la Commission européenne pour obtenir une garantie d'Etat pour 90 milliards d'euros de financement.
Dexia ne vaut qu'environ 350 millions d'euros en Bourse mais le total de son bilan dépassait 400 milliards d'euros à la fin 2011. Bien qu'en forte baisse, la taille du bilan de Dexia est considéré par certains analystes comme systémique en cela qu'un défaut de paiement de la banque aurait des conséquences incalculables sur le système bancaire européen.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/04/2012 à 7:38 :
Merci Pierre Mariani, beau boulot, belle anticipation pour ce PDG hors pair dont le principal merite est d'être le symbole du système de copinage Sarkozy (ex-dircab).
a écrit le 26/04/2012 à 15:47 :
Merci M. Noyer (en tant que gouverneur de la BdF, et président de l'autorité de contrôle prudentiel et de fait de la Commission Bancaire), Merci Mme Lagarde (en tant que Ministre de l'Economie) , Merci M. Sarkozy (en tant que Ministre d'Etat de l'Economie, des Finances et de l'Industrie).
a écrit le 26/04/2012 à 13:27 :
Pas de souci : la BdF, la CDC et la banque postale sont l'argent du pays (soit, le notre) dont ... inépuisable. Mentalité sarko-sienne, bien sûr...
a écrit le 26/04/2012 à 13:22 :
Les citoyens n'acceptent plus de payer pour les banques ! Laissons faire la FAILLITE, on n'en mourra pas...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :