Les banques chinoises vont prêter davantage

 |   |  397  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Banque centrale de Chine va réduire le niveau de réserves obligatoires des banques à compter du 18 mai afin qu'elles puissent accorder plus de crédits afin de soutenir la consommation des ménages chinois qui ralentit.

La Banque centrale chinoise a annoncé samedi 12 mai sur son site internet qu'elle allait réduire le ratio de réserves obligatoires des banques d'un demi-point de pourcentage à compter du 18 mai pour alléger les restrictions sur le crédit. Alors que la croissance dans la deuxième économie mondiale ralentit, la banque centrale chinoise a déjà baissé par deux fois en décembre et février ces réserves obligatoires, très élevées en Chine.

Cette décision, qui permet aux banques de prêter davantage, était largement attendue après la publication vendredi d'indicateurs économique décevants, notamment la plus faible hausse de la production industrielle en près de trois ans. Celle-ci n'a progressé que de 9,3% en avril contre 11,6% au premier trimestre. Il s'agit du chiffre le plus bas depuis mai 2009, lorsque la hausse avait été de 8,9%.

La croissance des ventes de détail ralentit à...+14,1%

La moindre vigueur de la deuxième économie mondiale se reflète également dans une augmentation moins rapide des ventes de détail, jauge de la consommation des ménages, qui ont progressé en avril de 14,1% sur un an, contre 15,2% en mars et 14,8% pour l'ensemble du premier trimestre. Les nouveaux prêts bancaires ont pour leur part fortement diminué en avril par rapport à mars, passant de 1.010 milliards de yuans à seulement 681,8 milliards de yuans (83,4 milliards d'euros).

Enfin, les investissements en capital fixe, qui contribuent à plus de la moitié de la formation du Produit intérieur brut (PIB) chinois, voient également leur hausse sur un an ralentir à 20,2% pour les quatre premiers mois de l'année, alors qu'elle était de 20,9% pour le premier trimestre.

Une inflation nettement inférieure à 4%

Dans le même temps, la hausse des prix à la consommation a ralenti à 3,4% sur un an en avril contre 3,6% en mars. Et le niveau de l'inflation reste nettement en-dessous du seuil de 4% fixé en mars par le gouvernement, qui surveille de près l'évolution des prix pour maintenir la stabilité sociale dans une période politiquement sensible, avec l'arrivée au pouvoir d'une nouvelle génération de dirigeants prévue à l'automne.

Un assouplissement monétaire semblait dès lors d'autant plus nécessaire que l'économie chinoise est de moins en moins tirée par la croissance des exportations, qui souffrent de la crise de la dette en Europe, et peine à trouver un relais dans la demande intérieure.


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/05/2012 à 16:04 :
Et on continue à tirer sur l'élastique...
Quand celui-ci va casser, tous aux abris...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :