Qui veut voir les banquiers en prison ?

 |   |  401  mots
La banque britannique Barclays a été au coeur du scandale sur la manipulation du Libor. Copyright Reuters
La banque britannique Barclays a été au coeur du scandale sur la manipulation du Libor. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon un sondage de l'association internationale d'activisme en ligne Avaaz, près de 90% de Français, Allemands et Britanniques pensent que les responsables de manipulation des marchés devraient encourir des santions pénales dont des peines de prison.

Avaaz poursuit son combat contre les abus du secteur financier. L'association internationale d'activisme en ligne vient à la fois de publier un sondage et de remettre une pétition ayant recueillis 700.000 signatures. Elle a saisi l'occasion du vote hier par la commission des affaires économiques du Parlement à Bruxelles de la proposition de législation européenne pour l'introduction de sanctions pénales contre les abus et manipulations de marché dans le secteur bancaire. Ces mesures font suite au scandale sur la manipulation du taux  interbancaire Libor.

Plus de 700.000 signataires

Avec un titre très explicite: "put banker behind bars" (Mettez les banquiers derrière les barreaux), la pétition a recueilli 723.844 signatures et elle a été remise officiellement au parlement mardi 9 octobre entre les mains de la députée, Arlene Mc Carthy, rapporteur pour cette proposition de directive. 

L'association Avaaz, née aux Etats-Unis, revendique au total 16 millions "d'abonnés" sur internet dont 1,3 million en France.

Un sondage en faveur des sanctions pénales

En parallèle, l'association publie un nouveau sondage d'opinion YouGov/Avaaz réalisé sur internet auprès de 3700 Français, Allemands et Britanniques. Et les résultats sont sans appel: 90% des Français et 89% des Allemands et des Britanniques pensent que les banquiers responsables de fraude ou de manipulation de marchés devraient encourir des sanctions pénales, dont des peines de prison.

Le sujet est certes fédérateur dans ce climat de "bank bashing" mais cette quasi-unanimité laisse tout de même songeur au regard par exemple de la vague de sympathie qu'avait soulevé Jérôme Kerviel pourtant reconnu coupable de fraude à l'encontre de son employeur, la Société Générale.

78% des Français et 76% des Allemands estiment de plus que les Etats membres de l'Union européenne devraient établir des sanctions pénales communes pour punir les banquiers responsables de fraude.

La prison plutôt qu'une amende

En large majorité les personnes interrogées plaident pour plus de sévérité contre individus: 60% des Allemands, 56% des français et 70% des Britanniques souhaitent que les banquiers reconnus coupables écopent d'une peine de prison plutôt que leur banque ne paye une amende.
 

Les quatre banques les plus mal jugées

Les banques jugées responsables des pires abus dans la finance sont : Barclays et RBS (Royal Bank of Scotland) en Grande-Bretagne, Société Générale en France et Deutsche Bank en Allemagne.
 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/10/2012 à 11:17 :
J'aurais pensé que les seuls à ne pas être favorables à l'emprisonnement des banquiers, seraient les banquiers et les employés de banque...
Mais ils ne représentent pas 10% de la population !
Dire qu'il y a encore des gens pour les absoudre ou pour n'avoir pas compris le sens de la question !
a écrit le 11/10/2012 à 8:57 :
messieurs de la politique , si vous voulez le retour de la confiance et donc de la relance ,
vous savez ce qu'il vous reste a faire , les coupables en prison.
conseil aux autres , comme rien n'a changé , et les banquiers prennent vos economies pour jouer au grand
casino qu'est la finance , remboursez vos dettes , ne laissez rien sur vos comptes , et investissez dans du physique qu'est l'or ou l'argent , la garantie qu'offre l'etat est bidon , car ils n'ont plus de sous ...
et la valeur du papier argent repose uniquement sur la confiance ,
a écrit le 10/10/2012 à 16:50 :
Nous nous sommes fait abuser en tant qu'employés pour exploiter notre clientèle,donc vous.Vendre des augmentations de capital à nos clients, sur mensonges de Mrs Votron(agneau du suivant) et LIPPENS (Fortis banque Belgium).!
Non seulement en prison mais leurs innombrables biens( acquits sur le compte de tous) devraient être saisis.


a écrit le 10/10/2012 à 14:11 :
Au bout d'une corde ou coupé en deux par la guillotine reviendrai moins cher...
Réponse de le 10/10/2012 à 15:13 :
La 2ème solution facilietrai le compactage des lots...
a écrit le 10/10/2012 à 13:21 :
Et aussi beaucoup de nos politiciens.
a écrit le 10/10/2012 à 11:56 :
Mince... le quidam-lambda gavé de télé s'est rendu compte que Kerviel n'était qu'un salarié et non un décideur. Décidément, la propagande ne fonctionne plus aussi bien...
a écrit le 10/10/2012 à 11:48 :
La vraie question est pourquoi les banquiers ne sont pas encore en prison ?
Réponse de le 10/10/2012 à 11:59 :
si y a faute il doit y avoir sanction On ne parle pas d erreurs de saisies ou d erreurs humaines ce sont sont des choses qui ont été faites consciement et à dessin en se moquant des concéquences Ca assainira la profession , mettra en garde contre les tentations et rétablira la confiance indispensable au bon fonctionnement de l economie D ailleurs ca devrait être étendu à tout domaine , comme la politique , au hasard ...:)
Réponse de le 10/10/2012 à 11:59 :
si y a faute il doit y avoir sanction On ne parle pas d erreurs de saisies ou d erreurs humaines ce sont sont des choses qui ont été faites consciement et à dessin en se moquant des concéquences Ca assainira la profession , mettra en garde contre les tentations et rétablira la confiance indispensable au bon fonctionnement de l economie D ailleurs ca devrait être étendu à tout domaine , comme la politique , au hasard ...:)
Réponse de le 10/10/2012 à 12:48 :
Oui Jenny bonne question, ils devrait depuis longtemps être en dehors de l?état de nuire.
a écrit le 10/10/2012 à 11:46 :
iL est devenu indispensable que les voyous de la finance, les dirigeants et administrateurs banquiers en tête, soient traduits par devant Justice aux fins qu'ils soient jugés et condamnés à de lourdes peines de prison.
Réponse de le 10/10/2012 à 15:14 :
moi, simple salariée j'applaudis... oui vous avez raison
a écrit le 10/10/2012 à 11:42 :
Et en plus ça porte ses fruits, comme en Islande...
Réponse de le 10/10/2012 à 11:53 :
Il est même étonnant, Bob, que l'Islande ait eu besoin de vendre des kilomètres-carrés à un milliardaire chinois, et qu'un de leurs dirigeants soit venu en Islande pour conclure des accords sur l'exploitation des ressources fossiles du pays... Non, Bob. L'Islande a remboursé en avance une partie des prêts du FMI, mais elle court toujours après de l'espèce bien réelle. Car elle sait ce qui va lui arriver. Le "redressement" de l'Islande est une fable. Par contre, le seul pays qui a vraiment roulé ses créanciers est l'Equateur. Mais là, tout le monde reste discret sur le sujet...
Réponse de le 10/10/2012 à 12:32 :
@Yvan, d'accord sur l'équateur, mais l'Islande a quand même mis en prison ses banksters et ça a plus au FMI (http://www.bakchich.info/international/2012/08/27/le-fmi-felicite-lislande-pour-son-bras-dhonneur-aux-banquiers-61619) !
Réponse de le 10/10/2012 à 14:53 :
Pour combattre le fléau de la corruption en Europe, il fallait commencer par un nettoyage de l'Union européenne, qui n'intéresse à personne d'autre que les députés et autres hauts et petits fonctionnaires qui savent bien en profiter aux frais des citoyens européens. Pour ce qui est des banques, la corruption commence aux Etats-Unis. La corruption entraîne la corruption, car même ceux qui au départ sont honnêtes finissent par vouloir aussi en profiter... c'est humain.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :