Cécile Duflot prépare une refonte du code de l'urbanisme

 |   |  723  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Invitée à l'occasion du 66e congrès de la FNAIM, la ministre du Logement a précisé ses projets. Si elle considère qu'une taxation renforcée des plus-values contribue à réparer les injustices, elle est favorable à une simplication des cadres légaux. Elle travaille pour cela main dans la main avec la garde des Sceaux, Christiane Taubira.

La ministre du Logement Cécile Duflot était présente ce matin au 66e congrès de la FNAIM. Très attendue par les professionnels de l'immobilier, assez remontés contre les différentes réformes proposées par son ministère, Cécile Duflot en a profité pour justifier les mesures déjà prises et cadrer le programme de réformes qu'elle compte mener à court et moyen terme. «Je ne regarderai jamais votre profession avec suspicion ou dogmatisme. Je m'en tiendrai toujours aux actes», a-t-elle lancé en préambule. Et de légitimer l'intervention de la «puissance publique» afin de résoudre le douloureux problème du logement. «Je crois profondément que cette intervention régulatrice débouchera sur un gain pour tous. Pour stabiliser le marché, il faut une régulation efficace, lisible et durable. En retour, la confiance se rétablira sur un marché rassuré. Je suis convaincue que les états d'esprit sont mûrs pour franchir cette étape. La loi cadre sur le logement et l'urbanisme que nous élaborerons lors du premier semestre de l'année prochaine concrétisera cette ambition», a-t-elle stipulé. Le mot est lâché: la ministre semble donc bel et bien décidée à aborder de front ce que tout le monde réclame à cor et à cri: une refonte du code de l'urbanisme, source de tous les maux à entendre toutes les parties prenantes du secteur. Et sur le sujet la ministre est formelle: «La priorité doit être donnée à l'offre nouvelle. Car sans un effort sur l'offre, toute action en faveur de la solvabilisation des acquéreurs dans l'ancien se traduira par une inflation des prix, et au final une captation par la rente foncière».

Urgence à agir dans le logement

Et de fait, il y a effectivement urgence à agir. Car comme l'a rappelé Cécile Duflot, un locataire sur quatre du parc privé dépense aujourd'hui plus de 40% de ses ressources pour se loger. «Frais d'agences, dépôt de garantie, loyers, charges... c'est simple, le logement coûte trop cher. Si nous souhaitons redonner du pouvoir d'achat à nos concitoyens, je tiens à l'affirmer sans détour: il faudra faire baisser ce coût». Et sur ce point, la ministre a tenu à faire part de ses convictions profondes en la matière: «Face à la nécessité que tous contribuent à la réduction des déficits, la taxation renforcée des plus-values n'est pas une spoliation, elle ne fait que réparer cette injustice». Propos qui n'ont certes pas dû faire l'unanimité parmi l'assistance... A entendre les responsables d'agences immobilières, l'arrêt des transactions proviendrait en effet de l'accumulation des récentes réformes fiscales et surtout l'accélération du rythme des modifications. «Les gens n'y comprennent plus rien. Et dans le doute, ils préfèrent ne rien faire. Les acquéreurs ont l'impression qu'ils vont être davantage taxés. Les vendeurs pensent également qu'ils vont payer plus d'impôts. On comprend mieux pourquoi le marché est gelé et risque de l'être encore plus ces prochains mois», lance le patron de MeilleursAgents.com, Sébastien de Lafond.

Simplification du cadre légal

Une bonne nouvelle pourtant pour la profession: la ministre appelle de ses vœux une simplification des textes en vigueur. «Notre ambition sera concrétisée par une seule loi, forte, solide et cohérente. Ce souci est partagé par la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, avec laquelle je travaille en collaboration étroite sur ce projet». Cette simplification sera-t-elle inscrite dans la durée? C'est ce souhaitent ardemment ces mêmes professionnels. Mais là, aucune précision de la part de Cécile Duflot. Laquelle ne peut parler, il est vrai, qu'en son nom. Et comme les gouvernements se suivent et ne se ressemblent pas, rien n'est moins sûr.

Mettre en musique la profession de foi

Ces propos ont-ils rassuré l'assistance du 66e congrès de la FNAÏM ? Si les professionnels ont bien compris qu'il ne fallait pas compter sur un retrait gouvernemental côté fiscalité, ils ont retenu la volonté de leur ministre de refondre le code de l'urbanisme et de simplifier les lois encadrant la construction. Soit une réelle avancée par rapport aux dispositifs actuels. Reste toutefois à mettre en musique cette profession de foi. Cécile Duflot concentre sur elle bien des attentes.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2012 à 18:39 :
C'est incroyable ce que l'on peut avoir comme idées lorsqu'on représente 2% des électeurs!
a écrit le 11/12/2012 à 18:38 :
Une question toute bête à Mme Duflot, est-ce que les moins-values seront remboursées?
Si oui, tant mieux, si non, c'est une injustice car bien souvent ces moins-values sont la conséquence des administrations locales ou autres qui ont décidé les passage d'une route ou autre édifices.
a écrit le 11/12/2012 à 17:11 :
Le crash immobilier est en route, comme en Espagne. Ce n'est pas une affaire de taxes mais une histoire de solvabilité des ménages.Ils n'en peuvent plus de se faire sucer le sang par les professionnels de l'immobilier, les spéculateurs et loueurs, les banques.
Les prix baissent en province, et la chose va s?accélérer. Un simple coup d??il à la courbe de Frigitt donne une bonne idée de la tendance.
Réponse de le 11/12/2012 à 19:01 :
Décidement l'Espagne c'est une idée fixe. Apprenez que l'Espagne a produit en 10 ans plus de logements que la France, le Royaume uni, l'Italie, et l'Allemagne réunis. En France, comme le dit si bien Mme Duflot, il manque des logements c'est pour cela d'ailleurs qu'elle les taxe. Logique , Isn't it ? Vous avez le droit d'imaginer un crash immobilier : A la grotte de Lourdes, j'ai prié pour vous...
a écrit le 11/12/2012 à 16:09 :
Petit immeuble modeste 17e, arrière cour, 5 étages, 8 studios de 30m², 1 appartement de 55m² sous combles ... LA VERITE : 2 vrais résidents en studios + 1 résident italien qui loue un meublé 900? le mois via une société basée en angletere + un couple d'irandais 1500? sans bail + le reste c'est la valse des valises à roulettes de touristes d'un jour ou une semaine entre 400? - 600? au black. BILAN : un seul déclare les locations, une locataire reçoit 5-10 messieurs par jour, un autre fait de la domiciliation fictive, 3 jeunes fument et se tapent des bouteilles toute la journée, des touristes chez MacDo, des commerçants qui n'ont plus de client, une vie de quartier pourrie .... qu'on ne vienne pas nous dire que la crise de l'immobilier n'est pas liée à un bon business au black avec origine des fonds défiscalisés en offshore, des magouilles administratives et autres, faute d'avoir des salariés capable de payer un loyer normalement. Cumulées, entre les taxes non perçues, les aides versées, le cash en transit, qui paye plein pot ? les 2 "vieux" de l'immeuble ! A VOMIR !
a écrit le 11/12/2012 à 16:09 :
Petit immeuble modeste 17e, arrière cour, 5 étages, 8 studios de 30m², 1 appartement de 55m² sous combles ... LA VERITE : 2 vrais résidents en studios + 1 résident italien qui loue un meublé 900? le mois via une société basée en angletere + un couple d'irandais 1500? sans bail + le reste c'est la valse des valises à roulettes de touristes d'un jour ou une semaine entre 400? - 600? au black. BILAN : un seul déclare les locations, une locataire reçoit 5-10 messieurs par jour, un autre fait de la domiciliation fictive, 3 jeunes fument et se tapent des bouteilles toute la journée, des touristes chez MacDo, des commerçants qui n'ont plus de client, une vie de quartier pourrie .... qu'on ne vienne pas nous dire que la crise de l'immobilier n'est pas liée à un bon business au black avec origine des fonds défiscalisés en offshore, des magouilles administratives et autres, faute d'avoir des salariés capable de payer un loyer normalement. Cumulées, entre les taxes non perçues, les aides versées, le cash en transit, qui paye plein pot ? les 2 "vieux" de l'immeuble ! A VOMIR !
a écrit le 11/12/2012 à 14:20 :
Bon si je comprends bien : primo :on taxe d'un seul coup les plus values de terrains constructibles à 60 % .Deuxio on constate qu'il n'y a plus de terrains constructibles mis en vente à cause de cette taxation. Tercio : par conséquent on allège les règles d'urbanisme pour augmenter l'offre de terrains constructibles. Je crains le pire pour les municipalités avec le duo Duflot Taubira.
a écrit le 11/12/2012 à 13:53 :
La Duflot, elle est locataire ou propriétaire ?
a écrit le 11/12/2012 à 13:04 :
Il n'y a pas d'un côté des locataires exploités et de l'autre de riches propriétaires millionnaires. Certains sont simplement propriétaires de leur résidence principale, ce qui est déjà très interressant car je ne vous cache pas qu'une fois la dernière traité payée, c'est une grosse bouffée d'oxygène au quotidien. Parfois ces mêmes personnes ont investit dans un petit studio qui a été utile pour les études des enfants et dont ils tirent un petit revenu venant compléter une retraite faible. Il n'y a pas plus de Porsche dans le garage que de grands crus classés dans la cave. Halte au fantasme!
a écrit le 11/12/2012 à 12:20 :
au total elle a parlé pour ne rien dire. félicitations et compliments.
a écrit le 11/12/2012 à 11:09 :
Il y a beaucoup de chefs d'entreprises qui aimeraient dégager entre 2 et 5% de marge nette ! Ça se voit que beaucoup ne savent même pas ce qu'est la réalité économique du pays ! Messieurs les rentiers, cessez de vous plaindre, vous en avez plus que profité depuis 15 ans avec le doublement des prix et des loyers quand les revenus et les profits des entreprises sont loin d'avoir doublé (pour les entreprises qui existent encore...)
Réponse de le 11/12/2012 à 11:31 :
Entrepreneur le mec en plus donc il est censé savoir que dans la vraie vie c'est moins simple et moins évident que sur le papier et que particulièrement en France on crêve des fantasmes peremptoires sur les rentes immobilières ou les chefs d'entreprises par exemple. C'est fou l'étroitesse d'esprit qui règne chacun dans son petit pré carré avec ses petites oeillères les autres sont des profiteurs etc.. Le populisme a de beaux jours devant lui.
Réponse de le 11/12/2012 à 12:19 :
Ca fait deux fois que vous répétez la même chose Rente Quichotte. Je note que vous ne répondez pas sur le fond et parlez de fantasmes alors qu'on vous oppose des faits !
Vous travaillez peut-être en défiscalisation ? Car les vrais gagnants de la rente immobilière sont tous ceux qui gravitent autour : promoteurs, notaires, conseils, défiscalisateurs en tous genres, avocats, diagnostiqueurs... sans parler des dessous de tables ! Et Entrepreneur a raison : les prix et les loyers ont factuellement plus que doublé en 15 ans, soutenus artificiellement par une fiscalité imbécile, alors que les revenus de l'immense majorité des salariés et le taux de profit des entreprises sont loin d'avoir doublé. C'est toujours la même rengaine : les gros propriétaires immobiliers et tous ceux qui vivent de la bulle, essaient de faire pleurer dans les chaumières en mettant au 1er rang les "petits. Ils crient à l'assassinat alors qu'ils se sont gavés et que les vraies victimes sont les petits investisseurs qui se sont fait abuser par la défiscalisation et bien entendu tous ceux qui cherchent à se loger à un tarif décent !
Alors qui a des oeillères ? Ou plus exactement qui veut en mettre aux lecteurs en simplifiant à l'extrême et en globalisant les problèmes des uns ? (pour mieux gommer les avantages exorbitants des autres)
Réponse de le 11/12/2012 à 12:32 :
Vous ne suivez pas, nous sommes parfaitement d'accord : ceux qui profitent d'une rente ne sont pas les propriétaires mais tout ceux qui profitent du mille-feuilles législatif, du lobbying et de certains statuts archaiques, donc sur la partie notaires (profession surprotégé au statut unique au monde pour laquelle la France vient encore de s'acquitter en toute discrétion d'une amende record afin de pérenniser ce statut) conseils, avocats et promoteurs je suis 100% d'accord avec vous, quant au mythe du rentier propriétaire il a vécu, entre les impayés, les taxes, le droit du logement qui devient extrêmement contraignant, les rendements en-dessous de 2% à Paris, les bailleurs sont loin, très loin d'être à la fête. CQFD
Réponse de le 11/12/2012 à 13:11 :
Merci pour votre clarification Rente Quichotte. Mais je ne suis pas sûr que nous soyons parfaitement d'accord : un secteur immobilier qui stérilise des dizaines de milliards de fonds privés et publics (au bénéfice de quelques uns et là nous sommes d'accord), tout ça pour produire des logements de piètre qualité et pas aux bons endroits, lorsqu'on se compare à des pays voisins, finalement ça fabrique de l'inefficacité économique. D'ailleurs bizarrement plus un pays a misé sur la bulle immobilière (Japon il y a plus de 20 ans , Espagne, Irlande, UK France, USA etc.) plus il se porte mal. Alors que les pays développés qui ont été "raisonnables" sur l'immobilier (Allemagne et Corée du Sud par exemple) ont des économies qui se portent (relativement) moins mal que les autres.
a écrit le 11/12/2012 à 10:56 :
Ceux qui crient a l'Allemagne de l'est : Ben les allemds sont moins moutons que les français, ils investissent dans l'économie pas dans la pierre comme les boomers français !
a écrit le 11/12/2012 à 10:52 :
Le rêve immobilier est un rêve de baby boomers !
Les jeunes d'aujourd'hui ont tout intérêt à n'avoir aucun fil à la patte afin de trouver du travail et des sources d'épanouissement là où ils existent.
On a bien compris que ça arrangerait les rentiers que les jeunes financent via l'immibilier (acession ou location) leurs retraites dorées, déjà qu'ils financent leurs retraites tout court alors que eux-mêmes n'en verront jamais la couleur ... Il faudrait de pas les prendre que pour des idiots ! D'ailleurs je les encourage à quitter la France qui leur offre peu d'opportunités et de laisser les papy boomers se financer eux mêmes leur future dépendance : en gageant leurs biens immobiliers par exemple...
a écrit le 11/12/2012 à 10:51 :
ca sera rigolo de voir s'il y a encore des gens suffisamment c... pour investir dans la pierre, avec une rentabilite zero, voire negative quand les gens ne paye pas leurs charges et impots, et sans possibilite de pv a la sortie......la bonne nouvelle c'est que ca va degonfler la bulle immo ! et plus vite qu'on ne croit !!!
Réponse de le 11/12/2012 à 12:35 :
Surtout qu'au delà du business scandaleux des promoteurs, le sujet tabout consistant à ficher les mauvais payeurs et ceux (souvent les mêmes) capables de tout détruire -pour le plaisir de nuire jusqu'au bout - n'est toujours pas abordé. C'est pourtant un des principaux facteurs de la désertion de ce secteur par les investisseurs... Mme Duflot n'a encore rien compris, pas plus que tous ses petits copains : il faut encore et encore stigmatiser, punir, taxer. Les faits l'ont déjà rattrapé, et les actes pris ou attendus ne feront qu'empirer l'implosion de l'offre locative....
a écrit le 11/12/2012 à 10:35 :
Faux cher ami. La situation espagnole n'est en rien comparable au marché français;
1/ les espagnols ont tiré leur économie grâce à la construction (et des fonds étrangers) bien au delà des besoins nationaux (biens mal placés et de constructions médiocres).
2/ la non diversification les a plongé dans une crise très violente rendant insolvable nombre d'acquéreurs.
3/ les espagnols malgré la baisse ne reviennent pas sur le marché.
4/ la tension sur les logements en France, particulièrement dans les grandes agglomérations ne faiblira pas.
5/ le nombre de propriétaires en France reste faible et acquérir son logement principal avant la retraite reste un objectif des français.
6/ cela fait 5 ans qu'on nous bassine avec une ''baisse inéluctable'' qui ne vient pas ou peu.
7/ les secousses de la bourse et les cours de l'or très élevés orientent toujours les investisseurs vers des petits biens bien situés qui maintiennent les cours.
Bref, une correction va s'opérer avec un marché à deux vitesses: les biens de qualité bien situés continueront à se vendre très bien. Les taudis énergivores éloignés des grands centres continueront à plonger. Ceux qui espèrent l'éclatement d'une bulle vont rester locataires pendant longtemps...
a écrit le 11/12/2012 à 9:40 :
ce que je reproche à Duflot et à Moiprésident, c'est de chercher à diviser, d'un côté les locataires, leur electorat de base qu'ils cherchent à combler et de l'autre les fameux "rentiers" (dixit Duflot) qu'ils détroussent via de nouvelles taxes et en donnant des leçons de morale. Le fameux "choc" qu'ils attendaient c'est tout le monde qui le reçoit. Déjà, les elections partielles ont donné une indication de ce que les français pensaient de ces hausses vertigineuses d'impôt. On peut s'attendre au pire avec les idées gauchistes de Mme Duflot
Réponse de le 11/12/2012 à 10:02 :
Mme Duflot n'a pas compris le principe économique " l'argent des uns fait l'argent des autres" (Alfred Sauvy). Je pense que c'est un manque de formation.
Les gens investissent l'argent qu'ils gagnent dans le circuit économique, ce ne sont pas des rentiers (vision passeiste) et cela entraine la création d'emplois. L'Etat est mauvais investisseur. Ce n'est pas à Mme Duflot à jouer les redresseurs de torts. La politique économique que ce gouvernement a initié provoque déjà une vague de chômage (45.000 chômeurs de plus ce 3ème trimestre).
Réponse de le 11/12/2012 à 10:38 :
Ah, l'Etat est mauvais investisseur ? pour affirmer cela bien entendu vous allez prendre l'exemple du Crédit Lyonnais, comme tout bon dogmatique têtu de droite. Mais, vous ne parlez pas, c'est amusant, des vraies réussites, type Rhône-Pouenc et autres de l'industrie, qui sont devenues des stés internationales, à forte rentabilité d'ailleurs, grâce à 2 points positifs découlant de leur nationalisation : l'accès au crédit dont ces stés ont pu bénéficier, "robinet ouvert", puisque c'était la signature de l'Etat (même pour une grosse sté privée, essayez de trouver un crédit...) et l'accès à la recherche fondamentale, type CNRS et contrats croisés universités/labos etc... Une mine d'or pour ces sociétés qui ont pu investir en R&D à très bas coût....
Réponse de le 11/12/2012 à 10:51 :
Donc l'état sait y faire lorsqu'il s'agit de biaiser la concurrence avec des avantages comparatifs inaccesibles au privé et backé par les subsides de l'impôts, vous n'avez en rien démontré qu'il s'agit d'un bon investisseur, loin de là. En l'occurrence, s'agissant de politique du logement l'état s'est toujours montré être un bien piètre bailleur de fonds publics, d'ou la situation actuelle.
Réponse de le 11/12/2012 à 13:13 :
A part construire à grands coups de défisc dans des zones où il n'y avait pas de demandes, il a montré quoi ? A part de l'opportunisme ?
Zéro partout, balle au centre !
Réponse de le 12/12/2012 à 13:30 :
pour Marianne du 11/12/2012 à 10:38
félicitation pour votre tentative d'argumentation,
mais hélas:1- les multinationales françaises empruntent, à taux moindre que l'Etat sur les Marchés (grâce à l'impulsion Bérégovoy, qui, inculte, se fiait aux dires de ses conseillers)
En effet, emprunter via les banques coûterait plus cher.
2-les multinationales intelligemment dirigées font beaucoup, beaucoup de recherche.
Je ne suis pas du tout un universitaire à formation économique, mais un vulgaire pékin qui lit, gratuitement, sur internet, les articles "Economie"
Mais sans doute ai-je tort?
a écrit le 11/12/2012 à 8:55 :
Je viens d espagne et je peux simplement dire une chose: trouvez moi des espagnols qui se rejouissent de l eclatement de la bulle immobliere? mme duflot veut punir via les pv tous ceux qui possedent un bien ,il faudra qu elle assume aussi son bilan : 310 0000 logements au lieu des 500 000 prevus
Réponse de le 11/12/2012 à 9:31 :
Ce qu'il y a de positif dans votre message est que vous admettez qu'il puisse exister une bulle immobilière. Beaucoup n'en sont pas à ce degré de réflexion. En revanche, je pourrais vous présenter des wagons entiers d'espagnols qui n'ont pas acheté justement parce qu'ils considéraient que l'on était en pleine bulle immobilière et qu'il n'était pas raisonnable d'acheter trop cher. Ceux-là, aujourd'hui, se réjouissent, et passent à l'achat tandis que les autres sont collés avec des prêts dont le solde du tableau d'amortissement est supérieur à la valeur du bien (negative equity). Il y a bien sur des espagnols ravis de l'éclatement de la bulle immobilière. Ceux-là pourront non seulement acheter mais aussi disposer d'une épargne résiduelle de sécurité parce qu'ils n'auront pas cru que l'immo, ça monte toujours.
a écrit le 11/12/2012 à 8:52 :
Un scénario à "l'Allemagne de l'Est" version W.Ulbricht se dessine en France même: citoyens prisonniers de leur pays derrière un mur fiscal, immobilier ancien résidentiel délabré faute de travaux et de rentabilité nette pour les financer, clapiers neufs proches d'usines maintenues en vie sous perfusion, immigration économique, fonction publique gargantuesque....
Réponse de le 11/12/2012 à 9:49 :
régime totalitaire en marche similaire a la R.D.A.,triste réalité !
a écrit le 11/12/2012 à 7:10 :
Il est où le problème ? Je vais vous le dire : vous vous enrichissez en dormant lorsque vous êtes détenteur d'un patrimoine immobilier. Moi je me lève tous les matins pour faire tourner une boîte. Quand je fais 100 euros de marge brute, je paye 33 d'impôts puis la CSG puis encore l'impôt sur le revenu (sans parler de toutes les autres taxes). Avant de faire une marge j'aurais payé des salaires et donc des charges sociales et de la TVA. Moralité : je bosse et ne m'enrichis pas, le rentier bosse et s'enrichit. Tout a une fin car l'économie française s'effondre avec ce système de la rente.
Réponse de le 11/12/2012 à 8:48 :
C'est super de parler sans rien connaître. Une location après impôts et csg rapporte mions de 2 % par an. Sans compter les aléas loyers non payés et remise en état, sauf à louer un taudis, ce que je me refuse de faire. Conclusion Aprés le départ de mon (seul et unique locataire) je vends et vais acheter pour mes propres loisirs. L'état construira à ma place . Bravo Cécile!
Réponse de le 11/12/2012 à 10:29 :
Entrepreneur le mec en plus donc il est censé savoir que dans la vraie vie c'est moins simple et moins évident que sur le papier et que particulièrement en France on crêve des fantasmes peremptoires sur les rentes immobilières ou les chefs d'entreprises par exemple. C'est fou l'étroitesse d'esprit qui règne chacun dans son petit pré carré avec ses petites oeillères les autres sont des profiteurs etc.. Le populisme a de beaux jours devant lui.
a écrit le 11/12/2012 à 7:04 :
Déjà qu'on arrête les aides fiscales au secteur (et qu'on punisse sévèrement la corruption des élus) Il n'y a aucune raison objective que les actifs et les entreprises financent la rente immobilière et les parasites qui gravitent autour.
Signé : un chef d'entreprise qui en a marre des retards des gens qui sont obligés de faire 3 heures de transports par jour faute de pouvoir se loger près du travail !
Réponse de le 11/12/2012 à 11:23 :
@RacketImmo
Merci pour votre remarque sur les heures de transport.
Je me suis toujours demandée pourquoi les entreprises de La Défense ne portaient pas collectivement plainte contre le combo de nuisible SNCF/RATP pour l'état lamentable du RER, pour le service non rendu aux clients, bref pour toutes les heures de productivité de perdu à cause de ce système de transport.
En outre, double peine pour les banlieusards qui sont loin mais payent des impôts locaux de folie car on leur promet un RER toutes les 10 minutes, ce qui n'arrive jamais sauf le dimanche
a écrit le 11/12/2012 à 5:33 :
J'ai du mal à comprendre, si on a peu de revenu on touche l'apl et tout le reste, il est ou le problème ? Il n'y a pas de piscine pour les HLM c'est ça le soucis alors même que très peu paye un loyer à 100% (voir aucun) ?? Si on parle de ceux qui bossent et qui payent la évidement c'est un problème ils sont juste naif il serait tellement mieux à la maison, c'est ça le message ? On parle de qui au juste et pour quel type de logement ? je lis que Taxer sera plus juste ? Donc j'ai un coup de bol parce que mon village à pris de la valeur et je suis donc un salaud de sale bourge qu'il faut plumer ??? L'immobilier ce sont les banques via les prêts qui globalement décident du marché, en quoi une taxe y change quoi que soit ? regarder le calcul sur ce lien, j'ai bien l'impression qu'on a le culot d'intégrer les aides sociales comme un revenu !
http://lexpansion.lexpress.fr/economie/vaut-il-mieux-travailler-au-smic-ou-vivre-des-aides-sociales_255360.html
a écrit le 11/12/2012 à 3:12 :
Sauf qui peu avec cette mégalomane.
a écrit le 10/12/2012 à 23:09 :
Pourquoi ne pas utiliser tous les châteaux que possèdent certains syndicats ( CGT, FO ) et les comités d'entreprises ? La plupart comptent plusieurs dizaines de chambres avec des milliers de lits, sans compter les centaines de maisons de vacances de ces mêmes comités d?entreprises et de syndicats...
Réponse de le 10/12/2012 à 23:57 :
pourquoi pas bien entendu il faut les utiliser - on voit que Mme duflot se porte bien , depuis qu'elle est aux affaires
Réponse de le 11/12/2012 à 9:10 :
Sur la photo, elle se frotte les mains (geste des manipulateurs et des calculateurs) de satisfaction....
a écrit le 10/12/2012 à 22:53 :
Quand Duflot, qui a massacré Villeneuve St Georges en 10 années de mandat local, parle d'urbanisme ... on a le sentiment d'entendre un boucher parler de chirurgie ...
Ridicule et effrayant !!!
a écrit le 10/12/2012 à 21:32 :
sauvez vous la rigolotte revien !
a écrit le 10/12/2012 à 21:25 :
A tout les petits mer....deux sur ce forum qui s'en prennent à leurs aînés ou à ceux de leur âge mais qui, EUX, sont travailleurs, prévoyants et courageux, je leur dit de se retrousser les manches, d'arrêter de gémir et de s'y mettre. Qu'ils nous montre ce qu'ils savent faire! Tout juste bon à pleurnicher en bon franchouillards parceque le voisin qui travaille a les moyens de se payer une voiture ou une maison. La vie est difficile, arrêtez de croire ce que les socilaos vous disent. Arrêtez de rêver devant les gagnats du Loto, çà ne vous arrivera pas. Arrêtez d'idôlatrer des footeux et autres stars de seconde zone.
Réponse de le 10/12/2012 à 21:32 :
Puisqu'on vous dit que vous allez payer ! Je sais pas moi, prenez des vacances...
Réponse de le 11/12/2012 à 0:30 :
Eh bien oui, arrétez de vous plaindre et mettez vous à travailler M. Totor.
Réponse de le 12/12/2012 à 10:51 :
Que la vie est difficile pour cette génération qui s'est enrichie en période de forte inflation et de faible chômage, et qui exige de la génération suivante qu'elle paie leur propre retraite et la leur, qu'elle rembourse leurs dettes et paie pour leur dépendance.
a écrit le 10/12/2012 à 21:05 :
Qu'elle ne touche à rien, ou qu'elle donne cela à des vrais pros.
a écrit le 10/12/2012 à 20:52 :
Autre solution messieurs les rentiers pour se récupérer : pour les pensionnés, on vous baisse vos retraites comme en Grèce et pour ceux qui travaillent encore, on repousse l'âge de départ à 70 ans.
C'est vous qui voyez...
Réponse de le 10/12/2012 à 22:17 :
Mais figurez-vous que je suis preneur de cette mesure.
Je reconnais que dans mon cercle de proches, je ne suis pas suivi....mais qu'y puis-je?
En modulant une baisse nette de 15% des pensions SS et AgircArco, l'Etat n'aurait plus d'emprunt à faire côté caisses retraites Privé.
Et les retraités cesseraient de promener leur bedaine en croisières futiles ou en hôtels méditerranéens.
Ils se concentreraient sur leur cercle familiale et réfléchiraient à leurs obsèques.
Mais alors....combien de faillites pour les croisièristes et pour les employés d'hôtel Nord Africains ou Turcs ?
Quadrature du Cercle, problème vieux de 2.400 ans.
Réponse de le 11/12/2012 à 6:30 :
BONJOUR,
les retraités ne sont pas tous de gros "obèses", et n'ont pas tous et résidences secondaires, et,
vacances sur 365 jours. Les retraites promises, il y a quelques décennies sont déjà amputées, d'une partie; là n'est pas la question!!! Peut-être que toute "notre vieille France" est à remettre à plat dans TOUS les domaines, et, que nos "CHERS POLITIQUES" chers dans tous les sens,
s'attaquent enfin à une refonte totale, des distributions de logements sur TOUTE LA FRANCE,
et, non pas, dans certaines régions, (et, que l'on ne nous dise pas, que les gens sont là où il y a du travail, puisque beaucoup d'artisans et commerces ne trouvent pas d'employés), que l'on révise nos distributions en tous genres (aides nombreuses et variées) et, que l'on s'attaque à la réelle valeur d'un logement, mais, les bailleurs privés sont LIBRES, sauf ceux qui en font un commerce, et là il faut revoir la copie. J'ai encore beaucoup d'arguments à développer. A suivre. Signée: une vieille "nantie" à abattre de 61 ans et non retraitée..............
Réponse de le 11/12/2012 à 13:27 :
@ pépépamoko: ne croyez pas que tous les retraités peuvent se permettre croisières et bedaines. Si c'est votre cas, vous êtres un privilégié, qui peut donner à d'autres. Cherchez le montant de retraite moyen et vous verrez
a écrit le 10/12/2012 à 20:48 :
Connaissant les compétences et l'intelligence incontestées de nos deux intéressées, je pense que seul un très bon texte pourra en découler !:)
a écrit le 10/12/2012 à 20:36 :
Il va falloir s'y résoudre : la France n'échappera pas comme l'Espagne, l'Italie, le Royaume Uni, l'Irlande...à une sévère purge. Messieurs les rentiers immobiliers, vous paierez comme tout le monde. Votre erreur a été de croire aux sirènes de la défiscalisation et de la hausse continue des plus values.
Inutile de bouder non plus : si vous ne vendez pas ou ne louez pas, vous paierez quand même des impôts : l'imagination de Bercy est sans limites et vous êtes trop vieux pour monter sur les barricades.
Réponse de le 11/12/2012 à 0:32 :
Parfaitement ! EN attendant ils se plaignent, et insultent à la fois les politiques et ceux qui ne sont pas d'accord avec eux, les jeunes, et les locataires... Quellle bande de pleurnichards !
Réponse de le 11/12/2012 à 0:34 :
Si on ne peut plus vendre et plus payer les impôts sur sa maison, on peut toujours y foutre le feu, pour éliminer le foncier bati, reste le racket sur la propriété du terrain mais c'est un moindre mal. Idem pour les voitures victimes du racket fiscal. Vous allez sur une grande place avec des jerrican plein le coffre et vous télephonez à une chaine d'info. Vous voyez qu'on peut encore s'amuser un peu. Plus sérieuseent, il n'y a rien derière les projets de ces deux harpies, enfin rien d'utile, juste la mise en oeuvre de leur saloperie d'idéologie marxiste et la confiscation des biens pour mieux tenir le peuple sous le joug.
a écrit le 10/12/2012 à 20:05 :
L'état dépense 40 milliards par an en subventions à l'immobilier, ce qui profite essentiellement aux vendeurs et aux promoteurs (oui, ceux qui se plaignent !!!). Cette nouvelle taxe ne fait que récupérer une petite partie de cette somme énorme et inutile.
Réponse de le 10/12/2012 à 20:49 :
Et ce d'autant plus que ces aides maintiennent artificiellement des prix élevé sur un marché de l'immobilier vérolé !
Réponse de le 11/12/2012 à 11:29 :
@Bien
J'ai cru que ceux qui se plaignaient étaient les propriétaires, ni les vendeurs ni les promoteurs qui se sont bien gavés sans prendre bcp de risque.
Réponse de le 11/12/2012 à 11:49 :
L?état maintient également de façon artificielle le faible nombre de logement HLM . En effet il y aurait 16000 logements vacants rien qu'en ile de France
a écrit le 10/12/2012 à 19:55 :
perso : j'ai fait construire des apparts en province : ça a pris 2 ans entre les démarches administratives, les fouilles (zone archéologique), la construction, etc .
Depuis, j'envisageais de revendre une partie des apparts pour faire construire sur des terrains familiaux, mais mon notaire m'a dissuadé de le faire, en cas de cession, ma sci sera considéré comme promoteur immobilier, avec outre les taxes sur la plus-value particulièrement fortes, une taxation à 20% de TVA... alors que je n'ai RIEN récupéré de TVA sur la construction !! Si ça ne s'appelle pas de la spoliation !!? ..; et comme j'envisageais au passage d'investir dans une création d'entreprise, tout est bloqué : les créations de logements, les créations d'emplois, les dépenses d'investissements !!! BREF : Dans cette histoire, certe anecdotique mais symptomatique, Bercy a TOUT perdu !!!
Réponse de le 10/12/2012 à 21:03 :
venez chez nous en belgique ! vous serez mieux.
Réponse de le 10/12/2012 à 21:24 :
Ah oui ? Le pays où ceux qui travaillent sont encore plus taxés qu'en France ? La poilaaaade !!!
Réponse de le 10/12/2012 à 21:49 :
C'est parce que vous offrez des conditions très avantageuses aux riches, et en particulier aux éxilés fiscaux Français. Taxez mieux ces favorisés, et les travailleurs paieront moins de taxes.
a écrit le 10/12/2012 à 19:42 :
Le mieux est d'attendre 2017 pour vendre. Les incapables auront été dégagés aux élections !
Comment peuvent ils croire que les prix baisseront en ajoutant de nouvelles taxes et contraintes ? Les gens arrêteront de vendre et attendront plusieurs années.
Réponse de le 10/12/2012 à 20:06 :
Il me semble que les incapables ont bien du mal à choisir le dirigeant de leur parti, après avoir perdu les élections présidentielles...
Réponse de le 10/12/2012 à 20:30 :
...peut-être que les copé-fillon sont aussi nuls que Hollande-Ségo- Montebourg etc, ... mais vu la claque malgré tout reçue ce w-end aux législatives partielles, à votre place, je ne la ramènerais pas trop !!! perso: aux municipales, je voterai probablement pour le maire socialiste actuel (politique très centriste), ...mais pour 2017, vous pourrez vous assoire sur mon vote !
Réponse de le 10/12/2012 à 21:52 :
Je rajouterais que l'UMP avait un paquet de guignols comme ministres : il n'y a qu'à compter combien ont été virés suite à un scandale : celui avec les cigares, celui avec les jets privés, celle qui voulait aider les dictateurs du Maghrb et a acheté un appart sur place dans des conditions douteuses, le dircab du logement qui logeait en HLM malgré un salaire énorme, le ministre des finances logé gratis dans un 600 m2 aux frais de l'état, etc...
Réponse de le 10/12/2012 à 23:59 :
pire ce jour
a écrit le 10/12/2012 à 19:40 :
Bien sur les pro de l'immobilier sont obligés de composer avec les socialos pour conserver leurs boulots. Mais les proprios qui n'ont pas cent ans et qui sont en bonne santé peuvent attendre de meilleurs jours.
Réponse de le 10/12/2012 à 20:08 :
De meilleurs jours ? Parce que vous croyez qu'il y aura des jours plus favorables après la hausse délirante qui a eu lieu ? Parce que vous croyez que la France va échapper miraculeusement à l'éclatement de la bulle immobilière qui a lieu dans quasiment tous les autres pays ? Sur quelle planète vivez vous ???
Réponse de le 10/12/2012 à 20:24 :
cher ami socialo, vous verrez bien!
a écrit le 10/12/2012 à 18:56 :
Mme.Cantat ex Duflot a t/elle les qualifications requises ???
a écrit le 10/12/2012 à 18:54 :
Encore une loi de simplification qui risque de compliquer les choses
a écrit le 10/12/2012 à 18:52 :
le marché immobilier est mort pour les mois à venir.
Réponse de le 10/12/2012 à 20:09 :
C'est ce qu'on appelle une hibernation, non ?
a écrit le 10/12/2012 à 18:49 :
Pour ceux qui ne supportent pas les menteurs, ci-dessous un lien vers une horloge pour la nouvelle présidentielle: http://www.comptearebours.com/21261/temps-restant-avant-que-flamby-ne-parte.html
Réponse de le 10/12/2012 à 20:10 :
Il semble qu'il manque 5 ans dans ce calcul...
a écrit le 10/12/2012 à 18:44 :
il va falloir trouver de la place pour construire les goulags !
Réponse de le 10/12/2012 à 20:10 :
Quel rapport avec le sujet ?
a écrit le 10/12/2012 à 18:42 :
On ne compte pas sur les socialos pour revenir en arrière sur les PV, on attend qu'ils dégagent. On verra bien aux prochaines élections comment on fera pression sur la droite.
Réponse de le 10/12/2012 à 20:12 :
SI vous pensez vraiment que les vendeurs concernés par cette taxe vont faire changer le résultat des élections, vous vous trompez complètement. Ce public a déjà voté à droite la fois précédente, il fera de même à la prochaine élection, bref, cela ne changera strictement rien.
a écrit le 10/12/2012 à 18:40 :
taubira you are the seme of cecile duflot , pas de mot dans le dictionnaire francais pour vous caractériser , taubi or not taubi , du fland or not du fland
Réponse de le 10/12/2012 à 20:13 :
Je pense que La tribune devrait supprimer ces messages qui ne sont que des insultes, messages qui sont donc illégaux et n'apportent rien au débat. MERCI DE SUPPRIMER CES MESSAGES ILLEGAUX.
Réponse de le 10/12/2012 à 20:27 :
il est interdit d'interdire
a écrit le 10/12/2012 à 18:23 :
Taubira et duflot qui travaille ensemble?????
Ohhh my god!
Pourquoi tant de haine contre nous??
Ils vont nous tuer! On va être des coréens du nord!
Tous en bleu, en vélo avec des logements public!
Réponse de le 10/12/2012 à 18:58 :
nous sommes déja au goulag hollandais spoliateur !
a écrit le 10/12/2012 à 18:20 :
et toujours à la bouche LA JUSTICE
SOCIALE!!!!! spolier d'honnêtes épargnants des fruits de leur labeur
avec des taxations confiscatoires est ce que madame la nouvelle Ministre appelle la Justice?????
déshabiller Pierre pour habiller Paul?!
quelle preuve d'inventivité !!!
Mais inutile de vouloir polémiquer avec
des sourds.....notre seule défense c'est la résistance passive... cessons d'investir dans le locatif.....sauf peut être en Belgique?????
Réponse de le 10/12/2012 à 18:57 :
Oui, c'est bien cela, la "justice sociale", c'est toujours plus d'assistanat. Un puits sans fond, puisque une fois calé sous sa perf, le seul truc que va faire le malade est qu'on augmente sa dose ...
Réponse de le 10/12/2012 à 19:02 :
Duflot-Cantat ne va pas réquisitionner les logements somptueux de Fabius,Moscovici et cie .
**********************************************************************************************************..
Réponse de le 10/12/2012 à 19:06 :
la justice sociale n/existe plus en république totalitaire hollandaise !
*******************************************************************************
Goulag hollandais inspiré par l/union soviétique et la R.D.A.
********************************************************************
Réponse de le 10/12/2012 à 20:15 :
Arrétez de délirer. N'oubliez pas que les propriétaires spolient aussi leurs locataires, qui paient jusqu'à 40% de leur salaire sous forme de loyer. SI cela n'est pas de la spoliation, il faudra changer la signification de ce mot dans le dictionnaire.
Réponse de le 10/12/2012 à 20:42 :
Chacun est libre , un locataire n'a qu'à devenir propriétaire ou n'as qu'à changer de lieu d'habitation s'il n'a pas les moyens de vivre là où il vit !
Réponse de le 10/12/2012 à 21:55 :
Chacun subit des contraintes qui restreignent sa liberté. A commencer par un marché immobilier aux prix surgonflés par 40 milliards d'aides de l'état.
a écrit le 10/12/2012 à 18:13 :
"Pour stabiliser le marché, il faut une régulation efficace, lisible et durable."... Je suis juste mort de rire. Si vous voulez reellement stabilisé le marché, cesser la fiscalité confiscatoire que ce soit pour les plus-value ou pour les loyer. Cesser de traité les proprietare de voleur. Cesser d'imposer sans arret des normes qui ne veulent rien dire et surtout, cesser les niches fiscales immobilieres du type scellier... C'est tout! Mais c'est sur que ce doit etre extremement difficile a comprendre pour un enarque incompetant....
Réponse de le 10/12/2012 à 18:32 :
Effectivement MDR ! Mais ce-là est peut-être voulu pour réorienter l'épargne encore possible de certains Français vers le système financier. A ce rythme endettés par l'intervention de l'Etat il ne reste plus qu'à flamber notre épargne.
Réponse de le 10/12/2012 à 20:16 :
SI vous voulez supprimer ces taxes, supprimez aussi les 40 milliards de subvention, sous forme de PTZ, Scellier, APL et autres défiscalisations, subventions. Vous y serez perdants, vous les propriétaires assistés.
a écrit le 10/12/2012 à 17:57 :
Lorsqu une personne telle que CECILE DUFLOT aussi INCOMPETENTE, n?ayant aucune vision de l eco-systeme de l?immobilier, agite reformes et projets mal fagotés ou rien ne s?inscrit dans la durée, l on peut prédire un effet contraire à l?effet désiré.
a écrit le 10/12/2012 à 17:49 :
"Cécile Duflot concentre sur elle bien des attentes": c'est certain avec elle on peut s'attendre à tout!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :