La Maif met le cap sur les gains de productivité

 |   |  445  mots
DR
DR (Crédits : Alexandre GIRAUD)
L'expérience pour améliorer l'efficacité opérationnelle de la Maif dans la région Rhône-Alpes a permis de gagner 25% en productivité, elle sera étendue à la moitié de la France en 2013 et généralisée d'ici à 2015, selon le directeur Pascal Demurger dans un entretien à la Lettre de l'Assurance.

Depuis deux ans, la Maif menait dans la région Rhône-Alpes une expérience basée sur un "schéma directeur opérationnel" visant gagner en efficacité. Le résultat s'avère très positif. Selon Pascal Demurger, directeur du groupe Maif à La Lettre de l'Assurance datée du 13 décembre, "la mise en place de SDO nous a déjà permis de gagner 25% en productivité sur l'ensemble de la chaîne de règlement de sinistres dans la région Rhônes-Alpes. Nous pensons pouvoir aller plus loin".

La généralisation de la réorganisation a commencé

Ce "schéma" qui vise à spécialiser les salariés et plus précisément à dédier les agences à l'accueil des assurés sociétaires en réorganisant en parallèle les tâches administratives et de gestion des sinistres a commencé à être généralisé dans tout le réseau depuis le mois d'octobre 2012 "avec un premier déploiement sur Bordeaux, Rennes et Nantes. Cela représente 10% du réseau en 2012. A fin 2013, nous aurons atteint 50% avec l'Ile-de-France notamment, et le déploiement total s'achèvera début 2015", indique Pascal Demurger.

A l'instar de la Macif qui vient de présenter son plan stratégique pour les trois ans venir, l'optimisation des processus fait donc partie de la priorité de la Maif. Les deux mutuelles qui appartiennent au côté de la Matmut à la société de groupe d'assurance mutualiste Sferen vont d'ailleurs dès 2013 partager le même réseau de réparateurs automobiles pour mieux maîtriser leurs coûts de gestion des sinistres auto.

Cap sur les partenariats

Et comme la Macif, la Maif intensifie ses partenariats et mise sur la santé et la prévoyance. En partenariat avec la mutuelle santé de l'Education nationale, la MGEN, la Maif a lancé une offre santé début 2011 dont 20.000 contrats ont déjà été vendus."Nous explorons ensemble (avec la MGEN, ndlr) d'autres pistes, comme celles de la prévoyance et de la dépendance", annonce Pascal Demurger dans son entretien avec la Lettre de l'Assurance. Thierry Beaudet, président de la MGEN a d'ailleurs été élu au Conseil d'adminsitration de la Maif, signe de "l'alliance stratégique et opérationnelle" entre les deux groupes mutualistes.

Par ailleurs, un accord est en cours de négociation avec la Matmut. La Maif doit en effet reprendre le portefeuille d'assurance vie de la Matmut et celle-ci va distribuer à l'avenir des produits d'assurance vie conçu par Parnasse Maif, la filiale de la Maif. "Pour la Maif, c'est un relais de croissance qui va lui permettre d'augmenter son chiffre d'affaires en assurance vie", estime Pascal Demurger.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/12/2012 à 11:02 :
je ne comprends pas la nécessité de mélanger les métiers. La devise de la MAIF n'était-elle pas "assureur responsable". Vouloir tout vendre ne me semble pas un bon plan. Quant à l'asociation avec la mgen, si MAIF doit se dégrader autant que MGEN ces dernières années, nous allons y perdre.
a écrit le 13/12/2012 à 10:54 :
Oula mais c'est la révolution culturelle là... Je me souviens de mes parents enseignants pour qui la maif était l'alpha et l'oméga de l'assurance du fonctionnaire... et la MGEN qui vous offrait une couverture minable en vous prenant 3% de votre salaire brut ! Et oui, même les dinosaures finissent par disparaître et à être remplacé par des espèces plus adaptées à leur environnement !
a écrit le 12/12/2012 à 21:57 :
je suis outré de constater que la maif (ma maif) est rentré dans le systeme capitaliste que j'ai toujours combattu, et le pire elle semble très fière de ce résultat.
je vais dès demain cloturer tous mes contrats.
Réponse de le 13/12/2012 à 5:34 :
la maif reste l'un des assureurs mutualistes les plus honnetes et le moins cher du marché.Ce qui m'inquiète c'est qu'ils se sont lancés dans les placements financiers depuis des années.Ils vont donc etre obligés de faire payer leurs pertes par les cotisations d'assurés comme les autres.j'aurais préféré qu'ils restent assureurs purs
Réponse de le 13/12/2012 à 7:36 :
Si optimiser ses procédures afin d'éviter des coûts plus élevés à la charge de la collectivité des assurés et de rester compétitif pour eux c'est être "capitaliste" pourquoi pas...
Quand les placements financiers rapportent des plus values qui permettent à la société de baisser ou maintenir ses cotisations, il y a peu d'interrogation métaphysique...
Faites donc la révolution ou atterrissez en regardant votre calendrier et le monde qui vous entoure.
Réponse de le 13/12/2012 à 8:51 :
@ dago: vous allez quitter la MAIF pour AXA ou Allianz ?
Réponse de le 13/12/2012 à 9:21 :
voir la gmf avec des prix en dessous de ceux de la maif!!le seul point noir de la gmf : ils sont peu reactifs et on se demande parfois s ils veulent vendre leurs produits!!
Réponse de le 13/12/2012 à 10:58 :
Apparemment il y a des gens qui aiment payer plus cher les services qu'ils utilisent. Le problème c'est que c'est souvent les mêmes qui vont trouver qu'on ne les paye pas assez pour leur travail mirifique.
Réponse de le 26/01/2013 à 23:42 :
La Maif est un "petit" dans le monde de l assurance et tente de survivre. Néanmoins des choix stratégiques qui laissent perplexe

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :