L'AMF soupçonne le fonds spéculatif Elliott Management de délit d'initié

 |   |  245  mots
Le siège de l'AMF, à Paris. Copyright Reuters
Le siège de l'AMF, à Paris. Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Son entrée puis sa sortie du capital d'Autoroutes Paris-Rhin-Rhône lui aurait permis de faire monter artificiellement le cours d'APRR avant de revendre ses actions en juin 2010.

En juin 2010, le cours de l'action APRR connaissait un rebond exceptionnel. Entre le 28 mai et le 11 juin 2010, le fonds spéculatif américain Elliott Management avait acheté des actions APRR, puis les avait rapidement revendues.

>> Coup de turbo pour le titre APRR après le renforcement d'Eiffage

Aujourd'hui, le gendarme français des marchés financiers soupçonne Elliott Management de manquement d'initié. L'AMF vient de notifier ces griefs au fonds américain. D'après le Financial Times, Elliott a fait état de cette notification, adressée à sa filiale britannique Elliott advisors, dans un document transmis à ses clients ainsi qu'à l'Autorité américaine des marchés (SEC).

2,75 millions d'euros de gains

Elliott avait alors cédé à Eiffarie, société contrôlée conjointement par le groupe de BTP français Eiffage et la banque australienne Macquarie, 13,73% du capital d'APRR qu'elle détenait avec d'autres fonds d'investissement.
L'AMF estime que les manipulations supposées ont permis à Elliott d'empocher au passage 2,75 millions d'euros.

La notification de griefs n'est que la première étape d'une procédure de sanction. Elle est adressée par le collège de l'AMF mais elle ne préjuge pas de la sanction qui pourra éventuellement être prononcée au terme de la procédure par la commission des sanctions, autorité distincte du collège.

Les actions APRR ont été radiées de la cote mi-décembre 2012 à l'initiative d'Eiffarie, qui contrôlait 99,07% du capital et des droits de vote.

Avec AFP
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/01/2013 à 23:40 :
SI c'est vrai : 1) Il faut faire payer aux coupables une amende 10 fois supérieure à leurs gains (pour compenser toutes les affaires de ce type qui passent inaperçues). 2) IL faut condamner les coupables à de lourdes peines de prison, comme cela commence à se faire, enfin, aux USA. 3) L'AMF en doit en aucun cas être une juridiction qui évite d'envoyer les coupables devant la justice, il ne faut pas que l'on ait à nouveau l'impression que les coupables de délits financiers sont protégés par l'AMF.
a écrit le 06/01/2013 à 12:42 :
La commission des sanctions de l'AMF c'est la commission des exonérations, c'est comme les listes de fraudeurs et d'évadeurs fiscaux de l'establishment grec trafiquées par certains ministres des finances en Grèce, on élude, on écarte, on donne des infos pour que l'on puisse trouver tous les vices de forme possibles...et ensuite on va bouffer ensemble hein, avec les conseils des uns et des autres bien sur. De ce point de vue là et d'autres on est plus près des pays de l'Est de l"ancien communisme mais il y a de beau restes, des républiques bananières d'Amérique du Sud et d'Afrique et des pays producteurs de pétrole du Moyen Orient que des USA qui malgré tous leurs travers et limites, sanctionnent et dur au moins de temps en temps (ils pourraient largement faire un effort tant les affaires pullulent). Quant à nous c'est pas avec Hollande que ça va changer, Hollande c'est un produit du système: Science Po, ENA, HEC alors on l'a bien vu, on a rien vu, concernant la réforme bancaire, de la bibine à même pas 2 balles, alors la répression de la délinquance financière et du n'importe quoi des dirigeants mon ?il. Et les affairistes qui rodent et frétillent avec les pouvoirs en place en France, on en parle même pas.
a écrit le 05/01/2013 à 23:56 :
Si jamais, Elliot Management est coupable, ils doivent être punis sans ménagement. Les lois sont faites pour être respectées!
a écrit le 05/01/2013 à 23:04 :
Et qui sont donc nos brillants gouvernants qui ont vendu en 2005 les sociétés d'autoroutes ; au bénéfice de qui , on peut en voir ici les effets secondaires
a écrit le 05/01/2013 à 18:49 :
Avez vous vu une procédure de l'AMF sanctionner quiconque sauf des lilliputien et avec des sanctions de pacotille. L'autorité des marchés financiers française c'est de la bibine à 2 balles, c'est honteux ça ne sert à rien en fac m^me les USA sanctionne dur surtout les fonds et les banques étrangères mais pas seulement de temps en temps pour montrer que des américains sont sanctionnées et pas des sous fifres, elle frappe aussi quelque gros. J'ai honte de l'AMF comme j'ai honte de l'ACP qui ne sont que des faire valoir dirigées par des technocrates et donc on comprend pourquoi ça n'aboutit jamais on ne va pas sanctionner l'establishment mais la justice française c'est pas mieux tout ce qui financier on sait comme elle juge elle tire sur le lampiste et les gros rigolent.
a écrit le 05/01/2013 à 18:36 :
Les privatisations des autoroutes sont purement scandalleuses, et si Hollande ne fait pas annuler ces opérations mafieuses c'est qu'il en est complice pleinement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :