Les banques françaises s'alarment du plafonnement de certains frais bancaires

 |  | 492 mots
Lecture 3 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les patrons de six grandes banques françaises ont écrit au gouvernement pour alerter sur les conséquences, notamment sur l'emploi, de certains amendements à la loi bancaire. Cette dernière devrait être adoptée mardi.

Attention à l'emploi ! Tel est l'argument brandi par les banques pour tenter de faire retirer un amendement de la réforme bancaire, qui pourrait être adopté à l'Assemblée nationale mardi.

Car, déposé par le député PS Christian Paul, un amendement prévoit de plafonner les frais bancaires en cas de découvert. Il reviendra au gouvernement de fixer les plafonds. Christian Paul souhaiterait les limiter à 5 euros par opération, et 40 euros par mois. Le projet gouvernemental proposait initialement les plus fragiles et les plus endettés, il sera finalement étendu à l'ensemble des clients des banques.

Un coût "considérable" pour les grandes banques

Une inquiétude supplémentaire pour les banques. Alors samedi, six d'entre elles, Crédit Agricole, Crédit mutuel, BPCE, la Banque postale, Société Générale et BNP Paribas, ont écrit au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault et au ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, pour leur faire part de ces inquiétudes.

"Une telle mesure coûterait des sommes considérables pour les principales banques", "or la banque de détail, une industrie qui emploie plus de 300.000 personnes en France, doit affronter une conjoncture historiquement difficile", écrivent les patrons, selon un extrait publié par Le Figaro samedi.

"Pas de chantage à l'emploi"

"Déjà en 2012, le nombre de recrutements a fléchi passant de 30.000 à 23.000, chiffre qui fait encore de la banque l'un des plus grands recruteurs privés", poursuivent-ils. Dans leur lettre, les banques proposent d'introduire deux plafonds, "l'un pour la clientèle plus fragile, l'autre pour le reste de la clientèle", ajoute Le Figaro.

Invité de BFM Business lundi matin, François Pérol, le président du directoire de Banques Populaires Caisses d'Epargne (BPCE) et l'un des signataires de cette lettre, se défend de tout chantage à l'emploi. Selon lui, cette lettre a essayé "de sensibiliser le gouvernement sur cette question. Nous disons simplement que les décisions prises ont des conséquences".

 "Protéger les particuliers"

Interrogé par l'AFP samedi, Matignon a confirmé la réception de cette lettre et a précisé que le montant du seuil des plafonds "sera fixé par décret" par le gouvernement. "Le soucis du gouvernement est de protéger les particuliers" tout en ayant conscience que le secteur de la banque de détail "représente 300.000 salariés", explique-t-on à Matignon où l'on souhaite "préserver l'équilibre".

La FBF s'était déjà inquiétée en début de semaine des effets de certains amendements de la loi sur le financement de l'économie, son président Jean-Paul Chifflet parlant de "dérapage très fort". "Si on réduit les frais, les banques doivent rééquilibrer avec plus de marges sur les crédits", avait alors souligné M. Chifflet, par ailleurs directeur général de Crédit Agricole SA.

>> La réforme bancaire donne des pouvoirs étendus à Bercy

>> Réforme bancaire : Moscovici affiche sa fermeté vis à vis des banquiers

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/08/2014 à 12:20 :
je vois beaucoup disent nawak ici, surement des banquiers.
il ne devrait y avoir aucun bénéfice avec les comissions, juste se faire rembourser ce qui es payé pour les traiter ce qui est normal.
mais le compte nickel ne prend aucun frais bizarre non? ils sont philantropes? non c'est les autres qui volent.
a écrit le 02/03/2013 à 23:16 :
Fonctionnaires ou professions libérales réglementées seront les seules portes de sortie ....
Ce pays est devenu COMMUNISTE, c'est la décadence.
Réponse de le 14/03/2013 à 13:55 :
pas cerdible sinon les 75% serait passé
a écrit le 23/02/2013 à 9:30 :
Si les banques se mettent à pleurer, ce sont des larmes de crocodiles. Elles ont vraiment la mémoire sélective et de courte durée, poussant l'hypocrisie en termes d'emploi !! : souvenez-vous, quand ces mêmes banques déclaraient leur projet d'embauches sur telle année, elles affichaient un nombre en brut, c'est-à-dire sans préciser la sortie des futurs retraités, donc un solde net qui est en réalité presque neutre ! Autrement dit, quand elles menacent leurs propres emplois, elles se "prennent les pieds dans le filet" de leurs propres déclarations antérieures, c'est le comble de la mauvaise foi...Cela mérite la correctionnelle.
a écrit le 18/02/2013 à 17:49 :
BNP 6 milliards de benefice vous l'expliquez comment?
a écrit le 18/02/2013 à 17:48 :
Vous etes jaloux Zek? Pourquoi ne pas postuler dans une banque??
a écrit le 18/02/2013 à 17:01 :
Les decouverts sont mis en place selon les revenus du client et en rapport avec son fonctionnement de compte, ce n'est pas un jeu de loterie! Ce n'est pas non plus une pratique honteuse. Il y a des regles deontologiques a respecter dans chaque etablissement bancaire
a écrit le 18/02/2013 à 16:58 :
Les tarifs des banques sont presentes dans le livret des conditions generales, chacun est libre de les lire!
Bnp Paribas reste une des banques les plus solides, et oui elle a fait 6,6 milliards de benefice, et alors?
Réponse de le 18/02/2013 à 18:19 :
Oui, en effet les tarifs des banques sont affichés et alors ? Peut-on échapper à la banque ? Réponse : non.
Réponse de le 19/02/2013 à 21:38 :
oh que si... pas de service pas de cb , juste un compte et un chéquier et pas de découvert... oui la banque peut ne rien vous couter encore faut il se responsabiliser
Réponse de le 22/02/2013 à 23:48 :
@ marie
C'est faux. Avec le sur développement du e-commerce, le refus de prendre des chèques de la part de plus en plus de commerçants et la disparition des agences à caisse traditionnelle (agences maintenant automatisées) le chéquier devient obsolète et la CB quasi obligatoire pour qui veut utiliser son compte ! Rajoutons à cela les prêts car la majeure partie des gens aujourd'hui n'a pas la capacité financière d'acheter une voiture cash, voiture indispensable pour se rendre au travail pour ceux qui n'habitent pas en ville. On peut également ajouter les assurances qui sont obligatoires et aujourd'hui les banques font de l'assurance et vice versa ... Donc non, aujourd'hui on ne peut pas vivre sans la banque !
Réponse de le 25/02/2013 à 10:29 :
si vous pouvez, la CB n'est pas obligatoire vous avez le choix, je n'en ai pas je ne suconsomme pas, j'économise et je ne fais pas de prêt. Et pour info la seule assurance obligatoire par la loi est l'assurance auto quand on en a une et la responsabilité civile pour la maison... toutes les autres ne sont pas obligatoires par la loi... oui on peut vivre sans banque. Pour votre info j'ai 36 ans et je suis propriétaire de mon logement payé cash après 20 ans d'épargne.
Réponse de le 25/02/2013 à 13:03 :
Tout dépend le prix d'achat de votre logement. Parce qu'ici, par exemple, à Marseille le moindre appartement "potable" coûte 150.000? ! Alors pour pouvoir payer ça cash à 36 ans il faut soit avoir un salaire mirobolant ou des parents riches qui vous ont mis beaucoup d'épargne de côté ! Et je ne pense pas que la majorité des français soit dans votre cas ! Pour en revenir à la banque, aujourd'hui vous êtes obligé d'avoir un compte bancaire, même si vous ne souscrivez aucun produit. Rien que le salaire et les prélèvements nécessitent d'avoir un compte en banque ... Vous pouvez très bien vivre sans CB mais ça devient de plus en plus compliqué. En revanche, si vous gérez bien votre budget, la banque n'est pas si chère que ça. Il est vrai que les frais bancaires, pour certains d'entre eux, sont vraiment très chers ; je prendrais pour exemple les frais d'Avis à Tiers Détenteur (ATD) qui sont en moyenne autour des 105? !
Réponse de le 25/02/2013 à 16:51 :
T2 Bordeaux 120000e j'ai fait les travaux moi meme, je touche 1280e sur 13 mois et je n'ai pas de parents je suis pupille. J'ai un compte mais qu'un chéquier et je n'ai jamais eu de surprise. Un ATD sous entend déjà de ne pas avoir payé ses dettes souvent ses amendes, parfois ses impots. Un peu d'autonomie, beaucoup de responsabilité et ça peut le faire.
a écrit le 18/02/2013 à 16:49 :
Même avec un plafonnement des frais bancaires, les banques feront toujours du bénéfice ! Le problème aujourd'hui est que les bénéfices des banques sont aspirés intégralement pour éponger les conneries de leurs dirigeants, notamment les mauvais investissements réalisés en Grèce ... Alors qu'une entreprise réalisant un chiffre d'affaire plus que positif menace de licencier, va falloir qu'elle en explique le motif ! Parce qu'il ne faut pas oublier que ce sont les commerciaux dans les agences qui triment sous la pression commerciale qui permettent aux banques de s'en sortir !
Réponse de le 28/05/2013 à 20:05 :
+++++++1000
a écrit le 18/02/2013 à 16:49 :
Pourquoi ne pas installer sur les comptoirs des banques un tronc,comme dans les églises,pour le denier du banquier,non ? ils nous font tellement de peine,que pour alléger leurs souffrances nous devrions fermer nos comptes,quant je vais à ma banque j'ai honte d'être un salop de client qui refuse de se faire tondre,bon,la stop je pense en faire un peut trop.
Réponse de le 23/02/2013 à 9:33 :
Il ne faut plus entrer dans l'agence, mais tout faire (ou presque) sur Internet = quel soulagement de maîtriser, en partie et sans discuter, le baratin des vendeurs aux ordres.....
a écrit le 18/02/2013 à 16:29 :
le vrais probleme est que pour cette banque régionale, les frais de dépassement représente la moitié de leurs commissions, donc deux conséquences : soit il y aura une augmentation de l'ensemble des autres prestations bancaires, soit il y aura un rejet d'opération en dépassement plus massif : si payer une opération en dépassement de découvert coute 8 euros la rejeter coute en revanche 20.....
a écrit le 18/02/2013 à 16:08 :
L'idée est que les banques ne poussent pas leurs clients à la surconsommation de découverts. Lorsqu'elles n'y auront plus d'intérêt financier, les banques cesseront ces pratiques honteuses. Quand les banques cesseront d'accorder des découverts, les frais bancaires se calmeront. Une autre manière de faire est donc directement de plafonner les frais bancaires, pour que les banques cessent de jouer à endetter leurs clients.

Quant au chantage à l'emploi, il est risible lorsque l'on examine les bénéfices que viennent de publier les principales banques françaises. Au regard de ces bénéfices, si elles licencient, ce ne sera en aucune façon en raison du plafonnement mais bien par pur chantage. Par ailleurs, les banques n'ont pas attendu ces mesures pour procéder à des licenciements boursiers.
Réponse de le 18/02/2013 à 17:49 :
Je ne sais pas dans quelle banque vous êtes mais dans la mienne, l'autorisation de découvert est payante.
Réponse de le 19/02/2013 à 15:48 :
"pour que les banques cessent de jouer à endetter leurs clients". bonjour l'ambiance si les banques adoptent cette politique. Si c'est le cas le nombre de refus de chèque va exploser, et tous les clients en découvert seront interdit bancaire!!!!!
a écrit le 18/02/2013 à 15:25 :
Toujours la faute des banques, toujours la faute des conseillers etc etc. Quand une personne gagne 1500e et qu'elle en depense 2000, ya un souci. Ces gens là vivent sur le decouvert, font credits sur credits et se plaignent de payer trop de frais!!
Réponse de le 18/02/2013 à 16:12 :
@toujours pareil : pour rappel, la BNP vient de publier ses bénéfices pour 2012 : 6 milliards d'euros. Alors, c'est peut-être pas toujours la faute des banquiers, mais ils font du gras quand même... et sans être devin, je pense que c'est en grande partie sur le dos de leur clientèle de proximité (peu volatile et obligée d'avoir une banque). L'opacité de leurs frais de gestion a d'ailleurs été déjà mise en cause par le gouvernement précédent, et à juste titre !
Réponse de le 18/02/2013 à 16:39 :
d'un autre coté, les banques poussent à de tels comportements : autorisation de découvert : altruisme ou intérêt débiteur à 15 % ? cartes bancaire avec réserve d'argent (et courrier publicitaire incitant à l'utiliser tous les mois avec les relevés) pur devoir d'information ou intérêt commercial ? combien de temps par jour prenez vous pour anticiper les difficultés des clients et les accompagner dans la gestion de leur compte (dans un e véritable démarche d'accompagnement) en rapport du temps passer à tenter de vendre des produits et services ? je suis d'accord le banquier n'est pas responsable de l'acte du client, autant qu'un gourou n'est pas responsable du suicide collectif de sa secte...
Réponse de le 19/02/2013 à 15:45 :
Soyez objectif. Quand les banques prêtent à des personnes non solvables, si elles ne remboursent pas les échéances, c'est de la faute des banquiers. Si elle ne prêtent pas parce que la personne n'est pas solvable c'est scandaleux elles ne font pas leur métier. La banque est un entreprise privée, qui a beaucoup de contraintes ( Bale III réduit leur capacité de prêt) et a le droit d'avoir sa propre politique. Pour info, je ne suis pas banquier.
a écrit le 18/02/2013 à 14:39 :
Ils s'inquiètent surtout pour leurs privilèges et leur rénumération....
Réponse de le 18/02/2013 à 16:44 :
Pour y travailler je sais ce que c'est, faudrait que vous m'expliquiez quels privilèges ont encore les employés de banque ? On a rien de gratuit, on paye nos CB comme tout le monde, on paye également nos frais comme tout le monde ! Et aujourd'hui un employé qui commence à travailler à la banque gagne autant qu'un plombier ou un maçon (13e mois et prime d'intéressement compris !) ... Le seul avantage qu'on ait encore c'est 1 point de moins sur le taux de prêt immobilier ! Je prends mon cas pour le citer : 7 ans d'ancienneté 1250? de salaire mensuel ! Alors avant de dire n'importe quoi faudrait un peu se renseigner :)
Réponse de le 22/02/2013 à 1:40 :
@Ach Je n'ai pas connaissance de votre employeur mais je travaille dans une banque et je suis gracieusement payée. J'ai notamment travaillé dans plusieurs banques et j'ai toujours été payé bien au delà de la somme annoncée dans votre commentaire, même en ayant commencé "au guichet"...

Je n'ai pas honte de dire que mes comptes se trouvent dans une banque en ligne avec des frais réduits. Les prix pratiqués dans les banques classiques sont trÚs élevés et il est parfois difficile d'exercer son métier sans avoir des problÚmes de conscience. On fait au mieux...
Réponse de le 22/02/2013 à 17:39 :
Et bien je ne sais pas non plus dans quelle banque vous travaillez mais c'est bel et bien une réalité dans la mienne ! J'ai commencé au guichet il y a 7 ans à Paris pour un salaire de 1.100? net par mois. Je suis maintenant télé conseiller pour 150? net de plus par mois au bout de 7 ans d'ancienneté. Ma première directrice d'agence avec qui j'ai travaillé avait 36 ans d'ancienneté, n'était pas cadre et touchait un salaire de 1750? mensuels ! Pour connaître pas mal les salaires de base des principales banques françaises, et vu que vous écrivez être "grassement payée" vous devez sans doute être salariée d'une banque suisse ! lol Après tout dépend quel montant vous touchez en salaire et à quel poste vous êtes ...
Réponse de le 08/03/2013 à 17:45 :
ach a tout a fait raison j ai 57 ans 39 ans d anciennete
salaire 1700 euros net
dans quel banque travaille sophie?
OU A T ELLE EVOLUE PAR PISTON.......
Réponse de le 08/03/2013 à 17:49 :
TOUT A FAIT D ACCORD AVEC VOUS ACH
NOUS PAYONS TOUT LES CB ETC
CONTRAIREMENT A CERTAINS QUI SE FONT RETROCEDER CARTES AGIOS ETC
FAIRE PAYER LES CHEQUIERS COMME DANS TOUTE L EUROPE
EVITERA PEUT ETRE AUX FRANCAIS DE FAIRE DES CHEQUES POUR 3 OU 4 EUROS
a écrit le 18/02/2013 à 13:32 :
Le plus inquiétant est quand même que les mesures sont prises, non seulement sans concertations, mais aussi sans RÉFLEXION ! Après on s'étonnera des suppressions de postes (sur les 300 000 actuels)....
Réponse de le 18/02/2013 à 13:54 :
Arrêtez d'écrire sans constater. Les banques, au niveau MONDIAL sont DEJA depuis longtemps en train de réduire leurs effectifs car la titrisation est morte, donc la rentabilité facile en berne. Que ce secteur licencie est donc une bonne chose pour l'économie réelle. Au moins, sa bulle dégonfle.
Réponse de le 18/02/2013 à 14:33 :
yvan, Vous pourriez penser :1) qu'il est inopportun d'aggraver actuellement les difficultés des banques françaises ; 1) qu'il serait bienvenu d'un gouvernement de gauche de demander l'avis des travailleurs du secteur.
Réponse de le 18/02/2013 à 18:22 :
yves, Vous pourriez penser aussi, ça ne me dérange pas. Sinon, sachez que j'ai une personne TRES proche de ma famille qui bosse dans une banque. Elle est consciente (et même plus par les infos que je lui apporte "par la bande") consciente, donc, qu'il lui était difficile de constater au moment de son entrée qu'elle entrait dans un milieu à risque. Les banques sont allées trop loin, et elles le savent. Hors cela, citez-moi un gouvernement quelque part dans le monde qui fasse une REELLE politique de gauche, soit ne pas privilégier le capital, qu'on se marre...
a écrit le 18/02/2013 à 13:16 :
Les banques ne sont pas contre les plafonnements des frais pour les plus fragiles comme prévu initialement. Elles sont contre le plafonnement des frais pour tout le monde !
Et pour les impôts le gouvernement il devrait aussi les plafonner, non ?? C est plus facile d'obliger les autres, mais d'abord faudrait balayer devant sa porte.
a écrit le 18/02/2013 à 11:47 :
Clairement du chantage à l'emploi, mais ce n'est pas le principal. Le révélateur dans cette histoire, est que les banques se font juste 45 milliards annuels par leurs "services". Et un endetté rapporte GROS...
Réponse de le 18/02/2013 à 12:17 :
c est la mode de taper sur les banques mais un service ca se paie vous voulez pas payer d agios ne faites pas de découverts je dois avoir 15-20 euro par trimestres mais je fais mes comptes aussi...Y aurait moins d accros aux credits pour tout et n importe quoi aussi...Je dénie pas qu il y ait des incidents de parcours décés chomage (surtout en ce moment ) mais si tout le monde tenait mieux ses comptes ca irait mieux Remarquez c est vrai que c est pas le gouvernement qui donne l exemple !
Réponse de le 18/02/2013 à 12:21 :
"Et un endetté rapporte GROS..." et le plus gros d'entre eux c'est ....l'état. Retour à notre souveraineté monétaire, vite, vite, vite.....
Réponse de le 18/02/2013 à 13:43 :
@mordrakheen. c'est vrai les pauvres c'est dégueulasse .on pourrait ,pour s"en débarrasser ,demander ,que dis-je ,exiger ,des patrons d'augmenter considérablement les salaires .
Réponse de le 22/02/2013 à 12:14 :
je suis pas riche lili un petit employé de la classe moyenne mais je fumes pas je bois pas je fais attention a mes comptes et j economise quand je veux un truc

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :