Bonus : près des deux tiers des banquiers londoniens s'estiment maltraités

 |   |  620  mots
Plus du tiers (35%) des banquiers de la City n'est « pas satisfait » de ses bonus, révèle un sondage du cabinet Selby Jennings. Copyright Reuters
Plus du tiers (35%) des banquiers de la City n'est « pas satisfait » de ses bonus, révèle un sondage du cabinet Selby Jennings. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Alors que l'Union européenne veut plafonner les bonus du secteur bancaire, 64% des banquiers de la City se disent « mécontents » de leur rémunération, selon un sondage réalisé par le cabinet de recrutement Selby Jennings.

Voilà un sondage qui ne plaide guère en faveur de la City, à l'heure où le milieu financier londonien s'émeut du projet de l'Union européenne (UE) de limiter les bonus au sein du secteur bancaire. Près des deux tiers (63,9%) des banquiers londoniens se disent « mécontents » de leur rémunération globale, perçue au titre de l'année 2012, selon une enquête réalisée par Selby Jennings, un cabinet de recrutement spécialisé dans les services financiers.
Pourtant, les trois quarts d'entre eux perçoivent un salaire annuel fixe supérieur à 50.000 livres (57.274 euros), et les 25% restants gagnent plus de 100.000 livres (114.549 euros). Et il ne s'agit là que de la partie émergée de l'iceberg financier, ce fixe étant complété par une rémunération variable - le fameux bonus - pouvant représenter jusqu'à neuf fois le salaire de base chez HSBC, par exemple.

Des bonus plus de deux fois inférieurs au pic de 2008

Las ! Plus du tiers (35%) des banquiers de la City n'est« pas satisfait » de ses bonus, révèle le sondage de Selby Jennings. Certes, les bonus distribués aux banquiers de la City sont tombés à 4,4 milliards de livres sterling, en 2012, selon le Centre for Economics and Business Research. Soit un montant plus de deux fois inférieur au pic de 2008 (11,5 milliards de livres), avant que n'éclate la crise financière. Certes, 19,4% des banquiers londoniens n'ont perçu aucun bonus, au titre de 2012. Mais ils sont tout de même 13% à avoir reçu une rémunération variable représentant au moins une fois leur salaire fixe. Surtout, la crise financière, justement, est passée par là, les bénéfices des banques ont fondu comme neige au soleil et les bonus également, en toute logique.

« Une excellence insuffisamment récompensée »

Une logique qui échappe visiblement aux banquiers londoniens. Même lorsque le cabinet Selby Jennings leur demande de bien tenir compte, dans leurs réponses, de l'environnement de marché, pour le moins morose, les banquiers de la City sont encore 48,4% à juger leurs rémunérations « injustes », et à estimer que « l'excellence n'est pas récompensée. »
Des propos de nature à faire bondir les ministres des finances de l'UE, qui, à l'exception notable du chancelier de l'Echiquier George Osborne, ont conclu - le 28 février - un accord limitant les bonus annuels des banquiers à une fois leur salaire de base. Et à deux fois si une majorité qualifiée d'actionnaires de la banque l'y autorise. L'objectif : décourager les prises de risques excessives, à l'origine de la crise financière de 2008, et apaiser une opinion publique très remontée à l'égard des dérives de la finance, surtout à l'heure des politiques d'austérité au sein de l'UE.

New York est redevenue la première place financière mondiale, devant Londres

Si le gouvernement britannique admet qu'il faut réguler la finance, il ne peut cependant s'empêcher de redouter une baisse de la compétitivité de la City. Notamment par rapport à New York, redevenue en 2012 la première place financière mondiale, en nombre d'emplois, devant Londres. « La question (des bonus) est importante, il en va des intérêts britanniques. Nous voulons nous assurer que les banques internationales maintiendront leur siège en Grande-Bretagne », avait déclaré le 6 mars David Cameron, le Premier ministre britannique. Mais, bien que l'UE ait accepté de négocier quelques aménagements techniques afin de ne pas dégrader davantage les relations entre le Continent et le Royaume-Uni, l'esprit de l'accord sur les bonus, conclu le 28 février, sera gardé lors de son officialisation, courant mars. Les banquiers de la City n'ont pas fini d'être déçus par leurs rémunérations.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/03/2013 à 17:34 :
"les banquiers de la City sont encore 48,4% à juger leurs rémunérations « injustes », et estimer que « l'excellence n'est pas récompensée »"
Près d'un sur deux qui se targue de toucher à l'excellence, mazette! voilà qui explique pourquoi ils trouvent normal d'être outrageusement surpayés...
Cette stat n'est pas sans rappeler celle qui dit que 90 % des automobilistes hommes sont convaincus qu'ils conduisent "mieux que la moyenne" ;-)
On voit clairement apparaître un point commun entre ces deux paradoxes : l'excès de testostérone, qui, apparemment, affaiblit les capacités de discernement des intéressés !
a écrit le 13/03/2013 à 18:39 :
WTF ils ont de gros et bon salaire comparé à certains et ils osent encore se plaindre.. Donc moi si je gagner 1 120? j'ai le droit de demander des Bonus et une augmentation sur-démesuré?
a écrit le 13/03/2013 à 13:10 :
Bonus et salaires qui vont etre payes de nouveau avec l argent du contribuable europeen...ils sont vraiment deconnectes et on devraient leur poser la question A quoi sert votre travail à part detruire l eco reelle et quelle est votre valaur ajoutee???
Réponse de le 28/04/2013 à 19:46 :
Figurez vous cher monsieur, que sans ces personnes "déconnectées" vous ne pourriez emprunter pour payer votre maison, vous ne pourriez acheter des articles étrangers au même prix toute l'année, vous ne pourriez vous réjouir de surconsommer avec l'argent que vous ne possédez pas... Alors avant de monter sur vos grands chevaux, intéressez vous un minimum à ce métier, et cessez de vous nourrir du fantasme que nous renvois les médias.
A bon entendeur.
a écrit le 13/03/2013 à 10:34 :
Pauvres biquets, on va même finir par les plaindre ces pauvres banquiers, d'autant que (au moins en ce qui concerne les Français) ils reviennent se faire soigner les dents ou autre chose par Dame Sécu dés qu'ils peuvent
Largement au delà de la limite de la décence leur complainte
Réponse de le 31/03/2013 à 20:49 :
N'argumentez pas svp avec de fausses informations. Comme tout Européen, vous pouvez vous faire soigner dans un autre pays européen uniquement en cas d'urgence. Donc les Français de Londres ne peuvent pas se faire soigner par exemple leurs dents en France sauf soin d'attente en cas d'urgence. S'ils se font soigner en France en cas de non urgence, ce n'est pas aux frais de la Sécu (française ou anglaise) mais de leur assurance privée ou de leur propre poche. Sinon c'est qu'ils fraudent en n'ayant pas supprimé leurs droits acquis en France, dans ce cas vivement les contrôles et les suppressions automatiques des fichiers.
Depuis 10 ans, 5 pays dans le monde, et ne coûtant rien à la Sécu française...
a écrit le 13/03/2013 à 8:11 :
Que devraient dire les PEUPLES de L'UE ..!!!!!!
a écrit le 12/03/2013 à 23:40 :
PAUVRES CHOUX !!!
a écrit le 12/03/2013 à 21:55 :
Article nul et non avenu. Evidemment qu'un trader fait ce métier pour gagner un max de fric. Sauf qu'ils servent de fusibles... Bon courage, les gars.
Réponse de le 13/03/2013 à 12:07 :
Article trés intéressant bien au contraire qui montre qu'il est urgent de les faire redescendre sur terre!!!!!!
Réponse de le 13/03/2013 à 13:14 :
Plue value d un banquier à l eco reelle? pour determiner sa remuneration...(signe negatif avec eux je me mefie ils se prennent pour des 1/2 dieu) ----- qques milliards
Réponse de le 14/03/2013 à 1:07 :
Je plussoie, l'article est nul juste pondu pour faire polémique.
Pour nos TRADERS (et pas banquier), je peux concevoir qu'ils pensent ne pas bien gagner leur vie. Souvent ceux sont des personnes qui ont fait des hautes études et se sont dirigés vers ces métiers pour ramasser un max (et tout le monde ferait de même si il en avait le choix) et c'est vrai que leur rémunération fixe n'a rien d'extravagante 57ke annuel brut c'est pas la panacée (après si on compare au smicard ça peut le paraître, c'est sur)
a écrit le 12/03/2013 à 21:18 :
Royal Bank of Scotland, dont la nationalisation a couté des dizaines de milliards à l'état UK, a annoncé 6 milliards de PERTES et distribue pourtant 700 millions de bonus !!! Profondément choquant !!! Et les traders osent se plaindre et parler de leur soit-disant "excellence" !!! Alors qu'ils ont des résultats aussi minables !!!!
a écrit le 12/03/2013 à 18:47 :
La soupe populaire guette ces pauvres gens!
a écrit le 12/03/2013 à 18:25 :
Il faudrait arreter de diaboliser le mot bonus! meme si 80% des banquiers ont recu un bonus, ca ne veut pas dire que c est le jackpot. ce n'est bien souvent que quelques dizaine de millier de pounds...on est bien loin des millions annonces. Et en effet, il est tres difficile de vivre a londre avec un salaire inferieur a £150K
Réponse de le 12/03/2013 à 18:51 :
C'est a cause de commentaire comme ca que les patrons et les grands groupes nous exploitent. C'est a cause de commentaire comme ca que nous sommes dans la crise et que l'Union Europeenne est en train d'exploser. C'est scandaleux!
Réponse de le 12/03/2013 à 20:08 :
@Gonzague : Dans une économie capitaliste, le jeu de l'offre et de la demande fait s'ajuster les prix. Alors prenons le problème à l'envers, si les hauts revenus baissent, le coût de la vie finit par baisser.Mais si au contraire on dit que parce que la vie est chère, il faut continuer à augmenter les hauts revenus, on part dans un cercle vicieux.
Réponse de le 13/03/2013 à 8:28 :
"si les hauts revenus baissent, le coût de la vie finit par baisser" ? Aucun rapport, vous avez fait des études économiques ? Renseignez-vous sur la banque, elle ne résume pas aux traders, et oui les salaires sont élevés mais pour des compétences recherchées. Marre de ces préjugés à la noix venant de gens qui lisent des articles mais ne connaissent rien à ce milieu.
Réponse de le 13/03/2013 à 12:11 :
Certaines personnes ne connaissent rien au milieu mais ont vu venir la crise alors même que le milieu lui n' a rien vu venir !!! Ceci dit 50 000 euros juste pour être banquier, c'est déjà trop cher payé!!!!!!
Réponse de le 13/03/2013 à 15:04 :
Pour avoir vécu à Londres, il n'y a pas besoin de £150K !!! Je gagnais moins de £30k et pourtant je vivais plutôt bien ! Je faisais certes de la coloc' (grand chambre, ce qui signifie pas mal), mais je mangeais très bien et pouvais me payer 4 paires de levi's sans regarder ce qu'il restait sur le compte en banque ! Avec £50k, il est possible de se louer un T3 voire T4 à Canary Wharf, nouveau quartier des affaires ! Et il reste largement de quoi faire en matière de loisirs....
Réponse de le 14/03/2013 à 1:08 :
Merci cjenny7 de comparer votre niveau de vie d'étudiant (colloc et levi's) à un niveau de vie d'un père de famille. Très pertinent
a écrit le 12/03/2013 à 18:18 :
A la question: Etes vous assez payer? tout le monde a tendance a dire 'non'. Apres quand il y a des reductions de salaire de 10% du jour au lendemain les meme personnes qui disent qu'ils ne sont pas assez payer dans ce genre d'enquete restent car il ne trouvent pas ailleurs et serrent les fesses pour ne pas se faire virer, payer leur mortgage, les nouveau seins de leurs bimbos et l ecole prive des gamins... donc il y a une difference entre ce que cette enquetes dit et la realite...
La realite c'est que la city restrucuture depuis 2008 que plus de 100 000 personnes ont perdu leur emploies et ne l ont pas retrouver... des fronts offices entiers ont ferme du jour au lendemain, l'IT est massivement outsource sur l'Inde, idem pour tous ce qui est operations ... Tout les banques europeennes ont d'abord restrucurer a Londres car c'est plus facile d un point de vue du code du travail... les banque anglais on suivit pour ne pas mettre la clef sous la porte sous la pression du gouvernement qui a pratiquement tout nationalise.

on revient sur la banque traditionelle avec un activite de marche limitee a de la gestion de tresorie un peu de partout... Donc il faut arrete de fantasmer sur les banquiers de la city ...
On a trois cretins de traders qui pleurnichent, et on les associe aux 300 milles personnes qui essaient de faire leur boulot correctement et qui s en prenne plein la tete car on a eu peutetre une 50 ene de personnes clefs qui on pourrie la reputation de place pour se gaver.

Réponse de le 12/03/2013 à 21:25 :
Visiblement, le libéralisme touche la grammaire de plein fouet. Votre texte, dont l'argumentation est plus que contestabll, est illisible à cause des fautes...
Réponse de le 13/03/2013 à 3:13 :
@ Cyprinette Reflechissez, le redacteur n'est certainement pas francais mais plutot un anglais capable de fort bien s'exprimer en francais a defaut d'em maitriser l'orthographe complexe. Suffisamment rare pour etre apprecie et on comprend quand meme trs bien ce qui est dit.
Réponse de le 13/03/2013 à 12:52 :
La réalité c'est que l'austérité doit être partagée avec les banquiers !!!! Normal, non????? On a pas partagé les bénéfices, on peut bien partager un peu les dégâts!!!! Et la réalité c'est que lorsqu'on a une bulle qui se forme, les effectifs augmentent mais dégonflent avec la bulle!!!! A vous de faire gaffe ou vous mettez les pieds!!! Le probléme c'est que ceux qui passent à la trappe, ce sont les mecs d'en bas, les autres, les grands cerveaux (on l'a vu) eux sont intouchables!!! Du moins pour le moment!!!!
a écrit le 12/03/2013 à 18:10 :
Honnetement, rien a faire que des banquiers/traders/sales/structureurs & co aient des bonus a 6 ou 7 chiffres, ce n'est pas mon argent ! Ok c'est immoral et tout ce que vous voulez mais c'est tout.
Par contre, payer un fonctionnaire qui ne sert a rien dans un ministere, ca c'est avec mes impots et ca me revolte !

ps: je n'ai pas de bonus
Réponse de le 12/03/2013 à 18:50 :
Il n'est pas tout à fait exact de dire que les bonus des banquiers, "ce n'est pas mon argent". En effet, avec la crise de 2008/2009, les banques ont été renflouées avec de l'argent public, ce qui n'a pas empêché le versement de bonus.
Cependant, il faut être réaliste: avec le plafonnement des bonus envisagé par Bruxelle, les activités de trading risquent de sa barrer hors d'Europe, à HK et NY, et avec elles toutes les retombées fiscales qui en découlent.
Seule solution: l'harmonisation des règles au niveau de toutes les places financières mondiales. Il n'est pas interdit de rêver !
Réponse de le 12/03/2013 à 19:13 :
Ah bon, votre banquier n'est pas payé avec votre argent? Et l'argent il le trouve où à votre avis? Et quand il plante sa banque parce qu'il prend trop de risques histoire d'augmenter le bonus de fin d'année, c'est qui qui paye la facture à la fin? Vous êtes sincère ou c'est juste parce que vous craigniez de perdre le votre de bonus?
Réponse de le 12/03/2013 à 20:14 :
@nerik92 : Vous êtes soit Marsien, sois niais
a écrit le 12/03/2013 à 17:49 :
ah les pauvres petits! ok 50000£ sur london, c'est un peu juste vu le cout de la vie, mais bon comme dit c'est que la partie visible; meme avec un bonus miserable de trois ou 4 fois le fixe, ils arrivent a se payer leur pinte a 3 £ !
a écrit le 12/03/2013 à 17:43 :
Trop bien payés pour la plupart, pour faire en gros de l'analyse technique (méthodologie empirique accessible à un lycéen de troisième) et savoir interpréter des variances et des écart-types (programmes de terminale)...Quel gâchis de compétences lorsque l'on sait que beaucoup d'entre eux, sinon la plupart, ont une formation qui est largement sous-employée dans des fonctions somme toute simplettes, et qui pourrait les rendre plus utiles dans d'autres secteurs d'activité plus pertinents pour la société et pour le progrès...Par ailleurs, jeunes pour la plupart, qu'ils prennent garde à leurs jobs et leurs carrières, lesquels sont sur une trajectoire inévitable d'automatisation accéléree du fait des avancées de l'I.A...
Réponse de le 12/03/2013 à 19:00 :
Programme de terminal? Vous parlez en connaissance de cause? (sincèrement, la question n'est pas ironique)
En tout cas, s'il s'agit vraiment d'un gâchis de compétence, il est en train de cesser. Un amis récemment diplômé de Polytechnique et HEC et ayant fait un stage final dans une salle des marchés à Londres m?a indiqué que les embauches de jeunes traders étaient pratiquement au point mort. L?âge d?or de la finance de marché est sans doute derrière nous, et cela libère du potentiel d?ingénieur talentueux pour l?industrie.
Réponse de le 12/03/2013 à 19:17 :
@ Wisigoth +1 : exactement le principale effet de ces mirifiques bonus est de détourner des cerveaux des métiers de la science et de l'industrie vers ceux de la spéculation. Or, la spéculation n'a jamais créée aucune richesse, au contraire elle vie sur le dos de la véritable activité économique en l'affaiblissant.
Réponse de le 13/03/2013 à 2:26 :
"l'analyse technique"
Vous n'avez jamais mis les pieds dans une salle de marché visiblement.
Réponse de le 13/03/2013 à 3:16 :
Encore un Wisigoth qui n' a visiblement jamais travaille sur des produits complexes (trop d'ailleurs). Sur le reste assez d'accord.
Réponse de le 13/03/2013 à 22:11 :
@ LOG: ... Autant pour mon lapsus, et, pour moi!... En effet, veillez, dans mon commentaire, lire «analyse graphique» au lieu d'«analyse technique»...
a écrit le 12/03/2013 à 17:42 :
Un bonus, c'est variable par définition et, théoriquement, lié aux résultats meilleurs que l'évolution conjoncturelle et moyenne du secteur. Le bonus ne peut donc traduire la qualité professionnelle, l'excellence des gens, c'est le rôle du salaire.
Il est logique que ceux qui réussissent à faire des prouesses en période difficile soient peu nombreux, c'est même mathématique car il ne peut y avoir plus de la moitié des gens faisant mieux que la moyenne !
Or 80 % des banquiers ont reçu un bonus en 2012 si je lis bien !
Visiblement on confond chez les banquiers faire le travail pour lequel on est payé et le faire de façon exceptionnelle !
Cette autosatisfaction latente devrait leur permettre de se reconvertir en hommes politiques facilement.............................
Réponse de le 13/03/2013 à 6:24 :
Vous faites erreur, dans la finance mais dans bien d'autres metiers la remuneration se compose d'une part fixe et d'une part variable en general indexee sur le rapport resultat/objectif et donc incitative a realiser son objectif. La part variable peut etre une composante permanente ou exceptionnelle de la remuneration (l'interessement et la participation versees par certaines entreprises sont d'ailleurs une part variable - ou bonus- de la remuneration dependante des resultats de l'entreprise). Elle peut etre definie par rapport au fixe ou un autre repere. Si on fait son objectif on touche 100% de cette part, si on ne fait que 50% on n'en touche que la moitie. Certains recevront zero, d'autres recevront beaucoup. Le coup suivant ce peut etre le contraire.
Réponse de le 13/03/2013 à 11:15 :
Erreur messieurs en banque d'investissement et trading le bonus n'est pas payé pour les bons résultats mais pour empêcher les talents d'aller à la concurrence. Le therme exact serai t prime de 'retenue' or something like that.
a écrit le 12/03/2013 à 17:25 :
Cette vision comme quoi la banque est un secteur de golden boys est anachronique. Le secteur a connu son apogee vers 2007 mais a ete en restructuration constante depuis. L'article mentionne des salaires superieures a cinquante mille livres, ce qui est tout a fait dans la moyenne dans d'autres secteurs pour des cadres dans d autres secteurs (l'industrie en France par exemple). Quant a 9 fois le bonus, il y a aura peut etre une personne dans toute la City de Londres qui obtiendra ca, et sans doute durant une tres bonne anee et a un niveau tres senior.
a écrit le 12/03/2013 à 17:13 :
ca vole pas tres haut les commentaires...

il faut vous reveiller...la pluspart des gens qui travaillent dans la banques non pas du tout des salaires mirobolants...et ils ne sont pas tous speculateurs...

moi je suis boulanger, je ne gagne aps des miles et des cents, mais j essaye de reflechir avant crier aux scandales.
Réponse de le 12/03/2013 à 18:40 :
Entierement d'accord. Il est clair que ces commentaires tournent en eau de boudin. Chacun devrait reflechir et moi je retourne a ma boucherie.
a écrit le 12/03/2013 à 16:57 :
Ego surdimensionné?
Suffisance déplacée.
Il y a beaucoup de métiers bien plus utiles que celui pratiqué par ces charognards.
A quand une vraie régulation et une juste distribution?
Réponse de le 13/03/2013 à 6:26 :
Distribution = les autres bossent et ils partagent avec vous ? Qui est le charognard dans ce cas la ?
a écrit le 12/03/2013 à 16:19 :
S'ils ne sont pas contents de leur bonus, qu'ils fassent autre chose... s'ils en sont capables ! Le monde ne se porterait pas plus mal sans speed trading.
Réponse de le 12/03/2013 à 17:20 :
speed dating tu veux dire
Réponse de le 12/03/2013 à 17:34 :
Au dessus de 130, tu es en exces de vitesse?
a écrit le 12/03/2013 à 16:15 :
Pauvres traders. Pourtant ce sont eux qui créent de la valeur, pas les gens qui bossent dans les entreprise cotées. C'est évident pour tout le monde.
a écrit le 12/03/2013 à 16:08 :
"L'objectif : décourager les prises de risques excessives, à l'origine de la crise financière de 2008"
--> l'origine de la crise est le défaut de paiement des américains lors du remboursement de leur prêt immobilier noté AAA par les agences de notations. Agences payés par les banques pour rater ces CDO. C'est la quantification du risque et non le risque pris.
Le catalyseur, ou plutôt l'amplificateur a été le leverage des banques, x33 !
Nous sommes en 2013, il serait temps d'arreter de raconter des betises aux lecteurs.
Et que l'on ne nous resorte pas des Kerviel ou Adoboli, il ne sont pas responsables de la crise.
Réponse de le 13/03/2013 à 3:18 :
Commentaire tres lucide. Mais l'article se veut uniquement racoleur et atteint son but a en juger par els commentaires jaloux voire haineux. Petit journalisme.
a écrit le 12/03/2013 à 16:02 :
C'est inadmissible. Leurs capacités hors du commun, tout comme les miennes en technique du copier-coller sur Google et Wikipédia, ne sont plus reconnues. Les bolchéviques vont finir par faire disparaître les meilleurs
Réponse de le 12/03/2013 à 16:24 :
Oh vous pouvez disparaitre, on s'y fera.
Réponse de le 12/03/2013 à 20:54 :
oh! que oui!! les 2, d'ailleurs de J.G !!
Réponse de le 13/03/2013 à 13:03 :
@ John Galt Quoi qu'en disent certains.... j'apprécie votre sens de l'auto dérision, alors surtout restez (je parle du vrai JG bien sûr)!!!!
Réponse de le 13/03/2013 à 15:40 :
Je trouve scandaleux de limiter les bonus des banquiers alors que les banques ont le droit de faire ce qu'elles veulent. Elles n'appartiennent pas aux gouvernements. C'est anti-constitutionnel de limiter uniquement une branche réduite d'activité. Pourquoi on ne limite pas non plus les salaires des joueurs de foot...pourquoi taxer un journaliste uniquement à 15% et non à des taux conventionnels? Pourquoi la rémunération d'avocat d'affaires est élevés? Comment ca se fait que dans le secteur publique comme l'éducation la retraite est calculée en fonction de ses 2 derniers revenus annuels alors que dans le privé il faut prendre les 20 dernieres années? Je ne pense pas que limiter les bonus des banquiers et faire tout en plat est le véritable problème de la france...Notre France a peur d'avancer, à horreur de la réussite de son voisin....La france est entrain de reculer à cause de ses acquis...et ca se voit dans notre compétitivité...On doit se réinventer mais personne à le courage de prendre des initiatives

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :