Les assureurs traditionnels en guerre contre Benoît Hamon

 |   |  535  mots
Benoït Hamon, ministre de l'économie sociale et solidaire, en charge de la consommation Copyright Reuters
Benoït Hamon, ministre de l'économie sociale et solidaire, en charge de la consommation Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Porté par Benoît Hamon, le projet de loi sur la consommation devrait permettre aux assurés de résilier à tout moment leurs contrats d'assurance auto, ou habitation. Les compagnies traditionnelles s'opposent à cette nouvelle disposition dont pourraient profiter les assureurs en ligne

Les assureurs ne sont pas seulement en lutte contre le projet de loi sur l'emploi, et les conditions de la généralisation des complémentaires santé, qui risquent fort de privilégier les institutions de prévoyance. Un autre front s'est ouvert, pour eux, avec le projet de loi sur la consommation, défendu par le ministre de l'Economie sociale et solidaire, Benoit Hamon, projet qui devrait être présenté en conseil des ministres courant mai.

Résiliation à tout moment

Ce texte prévoit la possibilité pour les consommateurs de résilier leur assurance à tout moment, après une année entière sous contrat. Une possibilité qui serait offerte pour l'auto comme pour l'habitation. Les assureurs traditionnels sont vent debout contre cette nouveauté, qui risque de leur faire perdre des clients.
Aujourd'hui, en effet, les assurés ne peuvent résilier que dans les deux mois précédant la date d'échéance de leur contrat. Après, c'est trop tard. Du coup, nombre de consommateurs restent chez leurs assureurs, même s'ils voient passer, à l'occasion, des offres plus intéressantes. Ainsi, les Français conservent pendant six ans leur assurance, contre deux ans seulement dans les pays comme la Hollande, où la résiliation est autorisée à tout moment. Les Hollandais bénéficient ainsi de prix plus bas.

Les assureurs traditionnels perdants
C'est l'un des objectifs de la future loi Hamon : il ne sera plus question de date limite. Les assureurs traditionnels risquent d'y perdre des plumes. Car, entre les tarifs qu'ils proposent et les offres des assureurs en ligne, visibles sur des comparateurs, l'écart de prix serait en moyenne de 229 euros par an (-34%) pour une assurance auto, selon une étude Ipsos. Une étude bien sûr mise en avant par les sites internet comparateurs et les assureurs en ligne, qui verraient les clients affluer.
Outre le risque de perdre des contrats, les assureurs traditionnels verront leurs coût de gestion augmenter fortement (de 15 à 20%, selon l'un d'entre eux), avec l'accroissement du turnover de leurs clients. Selon un courrier interne à la Fédération française des sociétés d'assurance, un point de turnover annuel des clients représenterait un coût équivalent à 0,8% des primes perçues. Pas négligeable.

Tous les arguments utilisés
Face au danger, les assureurs traditionnels utilisent tous les arguments, comme la menace d'une multiplication du nombre d'automobilistes roulant sans être couverts, alors même que le projet imposera en fait au consommateur d'établir la preuve de la souscription d'un nouveau contrat avant de résilier l'ancien. D'autres sont plus modérés dans leur dénonciation du projet. Ainsi, la position d'Axa, qui critique la future loi Hamon, est peut-être plus ambiguë que le groupe veut bien le dire : sa filiale, Direct Assurance, est en plein boom. Son chiffre d'affaires a augmenté de 15,6% en 2012, avec une des meilleures rentabilités du secteur. Direct Assurance devrait profiter de la loi Hamon, et accroître encore fortement son activité, pour le plus grand bénéfice de sa maison mère: les contrats que perdraient les Assurances Axa seraient bien plus que compensés par les gains de la filiale low cost.

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/07/2013 à 16:04 :
Je rigoles quand je vois AXA, car Mr Henri DE CASTRIES, quel candidat a-t-il soutenu en 2012 en don au maxi ? Mr HOLLANDE, donc ils sont une petite poignée (10%) des Assureurs et détiennent 90% du chiffre d'affaire de l'activité. Comment en ayant racheté totalement, ou partiellement des actions des autres petits et étant au Conseil Administratif. Mon directeur qui m'a envoyé en 2009 à la guerre en médiation après vu du contrat Nov'Actifs d'ALLIANZ (AGF), m'a précisé nous les connaissons, ils sont actionnaires mais pas majoritaire il la ferme. Donc AXA n°1 Mondial en possèdent d'autres, coté Banque à qui croyez-vous qu'est le LCL, Bforbank au Crédit Agricole. BNP vient de se mettre en Banque en ligne "Hello Bank" et je dénonces un Livret CSL à seulement 2% (les autres sont à +5%), pas de période Boostée pour nouveaux Clients. En Allemagne regardez les constructeurs automobile comme Wolsvagen "Das Auto" il ont Porsche, Volvo etc.. Renault a Nissan l'étiquette ils en ont que faire "LOGO" ce qui compte c'est le chiffre d'affaire et les Benefs. La Société Générale de Mr OUDEA a fait un bébé, en Russie mais ici aussi c'est Boursorama. Le problème c'est que ce n'est pas que d'aujourd'hui et Mr HOLLANDE ne stoppera pas cela, quand une entreprise coule c'est l'Etat qui vient Nationaliser ou capitaliser comme l'ont fait Mr SARKOZY (Alsthom), Mr OBAHAMA (Voiture Détroit) mais pour revendre après (privatiser). Avec l'argent pubic qui est nos impôts. Mr MOSCOVICI a lui été envoyé pour DEXIA et pas nationaliser mais capitaliser. Regardez j'ai lu quelqu'un en colère contre CAHUZAC (moi je le remercie CAHUZAC grâce à lui je sais qu'il y a 21 sur 39 au Gouvernement qui ont de l'Assurance-vie, les montants ne m'intéressent pas). Simplement je sais à qui je parles si je les croises. Les accords sociaux de Mr SAPIN, à qui profitent-ils avec le chapitre d'obligation de Santé complémentaire (à la ffsa et aux gros). Moi je n'ai pas voté Mr HOLLANDE (vu en 2011 à Clichy 92 avec SAPIN fermé au dialogue après son absence du FISCAP 2011 volontaire) et d'autres. Ni Mr SARKOZY qui promet 2007 et refuse, mais le signe par les loi finances 2011 (taxation annuelle des Multisupports comme Monosupports). L'Etat veut de la liquidité, qu'il nous envoient ces vieux contrats vers le vrai Multisupport, il récoltera les 15.5% des intérêts de l'EURO
a écrit le 28/04/2013 à 17:46 :
Je crois qu'un client n'est jamais forcé de signer un contrat d'assurance et a tout le loisir de se renseigner auprès des divers groupes d'assurance pour faire une comparaison des prix. Toute entreprise a besoin d'établir des contrats avec des clients ou même des fournisseurs pour avoir un minimum de visibilité sur les rentrées et sorties d'argent ; Quoi de plus logique qu'un contrat soit au minimum établi sur 12 mois. Sauf erreur, Mr HAMON a une licence d'histoire et a toujours été membre du partie socialiste en y exerçant plusieurs fonctions. Sauf erreur, Mr HAMON a donc toujours eu des revenus issus de ses différents postes au sein du partie socialiste. Quelle est la légitimité de ce Monsieur pour prendre des décisions liées aux entreprises et aux consommateurs ; Je n'ai rien contre ce Monsieur mais je pense qu'il n'a pas les compétences requises pour prendre ce type d'initiative. Mon dieu, que font-ils de notre pays ?
a écrit le 11/04/2013 à 18:46 :
Facile de tirer sur les assureurs alors que l'assurance est un marché où la concurrence fait rage, suffit d'allumer sa télé pour s'en rendre compte. Cette loi va profiter aux fraudeurs qui pourront se sous-assurer en résiliant juste après avoir reçu leur attestation , pendant ce temps ls honnnêtes paieront pour les magouilleurs
a écrit le 10/04/2013 à 21:55 :
toujours le meme comportement, ils veulent des rentes, mais pas de concurrence. des clients captifs....pourquoi les hollandais ont plus de droits que les français! cela ressemble aux discours des opérateurs mobiles qui empechaient les clients de partir avant 24 mois. il s'agit de fermer le marché et de conforter des rentes!!!!!
Réponse de le 04/07/2013 à 14:09 :
jp Bonjour vous expliquez que les Hollandais (ING ABN...) ont plus de droit que nous les Français. Moi je combat dans l'Assurance-vie pour l'obtention du droit de transfert (pas l'amendement FOURGOUS 2005), mais pour tous les contrats regardez la proposition du 03/04/13 889 sur le Député Mr SUGUENOT (plus seul). Aux Pays-Bas ont-ils ce droit, car chez nous depuis crise 2008 il se passe des spoliations (moi chez ALLIANZ) donc il n'y pas que la déshérence, et la médiation n'est pas possible de même que la Justice. Ce qui n'est pas le cas en RFA et Belgique ALLIANZ et AXA condamnés sur de l'Assurance-vie dont un qui ne fait pas appel.
a écrit le 10/04/2013 à 19:10 :
mais par contre lorsque les assurances ont changé les modalités de résiliation (prolongation), il n'y a aucun courrier, mon courtier m'a dit que le code des assurances s'appliquait et qu'il n'y avait donc aucune communication à assurer. tant pis pour le client;
je ne plaindrai jamais une assurance, pour moi, leur principe est de toujours exclure de cas de remboursement et d'exclure les gens pas assez rentables (ex , si des dégâts des eaux qui ne sont pas de votre fait surviennent je crois plus de 3 fois, vous n'etes plus couvert. et tout à l'avenant)
a écrit le 10/04/2013 à 15:43 :
voilà une bonne initiative mais Hamon devrait prouvé son courage à s'attaquer aux monopoles comme l'ensemble de son gouvernement tel que SNCF/RATP, notaires, pharmacie etc ...
Réponse de le 10/04/2013 à 18:58 :
+1, mais hamon aboie, les caravannes passent !!
Réponse de le 11/04/2013 à 16:44 :
+1, mais je ne peux vous suivre sur toutes vos remarques. En effet, la vente de médicaments, d'après ce que je sais, n'est pas sous-tendue uniquement par le diplôme de pharmacien, mais surtout par l'obtention d'une licence de pharmacie, qui ,elle, est délivrée, après vérification d'un certain nombre de critères (population résidente, etc..) par les services de l' Etat, représenté par le Préfet du département d?implantation de l?officine. Ce dernier veille, in fine, par le respect de la loi, au bon maillage territorial des pharmacies, pour que partout en France, des gens comme vous et moi puissions avoir accès ,en moins de 15mn en voiture, à un point de vente 24h /24.
a écrit le 10/04/2013 à 11:17 :
Une fois encore l'ultra libéralisme marche dans le sens du profit et interdiction est faite au client captif de quitter son assurance à tout moment ! Ce protectionnisme des contrats est contraire à la libre circulation des services et doit en conséquence être aboli ! Cela permettrait une saine concurrence qui ferait baisser les prix et, cerise sur les gâteux ,donnerait à plus de gens la possibilité de prendre une assurance devenue moins chère !!!
Réponse de le 10/04/2013 à 11:38 :
La concurrence existe et joue son role en multipliant l'offre de services et de garanties ce qui a pour effet de tirer les prix vers le bas ,la prime moyenne en assurance auto est en baisse constante depuis plusieurs années .Les intervenants comme des banques ou les courtiers en ligne sont trés virulants en bousculant le marché en permanence .
Réponse de le 10/04/2013 à 15:45 :
une concurrence inexistante comme dans le secteur bancaire puisque les clients sont menottés pendant X mois...
Réponse de le 10/04/2013 à 16:43 :
lory vous pensez changer d'assureur combien de fois par an , tous les 3 ou 6 mois ? ce n'est pas ce que prévoit b. hamon , si sa loi est adoptée vous pourrez changer à tout moment une fois passé un an chez le meme assureur !!!!!
a écrit le 10/04/2013 à 10:14 :
si cette loi passe, l'inverse sera possible aussi, virer un client a tout moment...
je ne suis pas sur que les assurés vont s'y retrouver
Réponse de le 10/04/2013 à 12:22 :
Vous êtes assureur ou quoi ?
Je vous signale que c'est déjà le cas : assureurs et banquiers peuvent virer les clients qui ne les intéressent plus.
Réponse de le 10/04/2013 à 14:23 :
Ah bon , Un contrat quel qu'il soit peut etre dénoncé par l'une ou l'autre des parties et les modalités figurent par écrit mais habituellement cela se fait à échéance fixe ,que ce soit un bail , un contrat d'assurance; , de téléphonie etc.... il n'y a là rien de scandaleux .
En ce qui concerne la nouvelle loi je ne suis pas persuadé que le consommateur soit gagnant ,mais seul l'avenir le dira .
Quand la loi chatel est entrée en application les assureurs s'attendaient à un flot de résiliations mais il n'en a rien été .
Réponse de le 11/04/2013 à 18:52 :
non l'assureur ne pourra pas résilier à tout moment sans préavis... A mon avis cette loi est incostitutionnelle
a écrit le 10/04/2013 à 10:10 :
Pour information la situation de concurrence pour les assurances en france est aujourd'hui très favorable au consommateur. A titre de comparaison, en suisse la durée d engagement est généralement de 5 ans. De plus un contrat d assurance génère des frais fixes ( administratifs ). Le sans engagement aura sûrement comme conséquence une augmentation des primes ....
a écrit le 10/04/2013 à 8:35 :
Pour une fois bravo M.Hamon car les assureurs selon le code des asqsurances c'est à dire LEUR CODE peuvent résilier sur leur simple volonté un contrat cela se nomme de l'abus de pouvoir mais cela concerne également les assu en ligne qui pour un bon nompbre son fililae des assu traditionnels. Le code des assurances est encore un machin à la française dont l'assuré est le "cocu"
Réponse de le 10/04/2013 à 9:23 :
Le client peut résilier son contrat dans les 20 jours aprés réception de l'avis d'échéance annuel comme le prévoit la loi Chatel !!! .La mention figure sur les avis d'échéance .
En ce qui concerne les résiliations elles sont le fait des assurés dans plus de 90% des cas et de seulement 10% du fait des assureurs .... pour non paiement de prime dans la majorité des cas et plus rarement en raison de la fréquence sinistre !!!!
L'assuré n'est pas cocu bien au contraire car la concurrence tire les prix vers le bas en multipliant les offres de garanties et de services .
Réponse de le 10/04/2013 à 12:24 :
encore faudrait-il que les assureurs respectent la loi Chatel
a écrit le 10/04/2013 à 0:20 :
Les mêmes qui crachent à la figure de free en expliquant qu'en cassant le bal arrangé entre les opérateurs cela a entrainé du chômage, nous disent maintenant qu'il faut augmenter la concurrence dans un autre secteur tout aussi constipé au niveau des prix. En tant que consommateur je dis tant mieux, mais je ne serai pas surpris que les assureurs y trouvent la bonne raison à invoquer pour dégraisser...
Réponse de le 10/04/2013 à 17:47 :
Les assureurs n'ont pas besoin d'un tel prétexte pour "dégraisser", pas plus que les banquiers, il leur suffit de jouer sur la pyramide des ages et de ne pas remplacer tous les départs en retraite des baby-boomers, et ils ne s'en privent pas, ce qui est d'ailleurs parfaitement logique - on ne peut pas vouloir le beurre (la concurrence donc les prix bas) et l'argent du beurre (le plein emploi)
a écrit le 10/04/2013 à 0:10 :
Il faudrait aussi pouvoir transférer un contrat d'assurance-vie comme un Pea car les assureurs se moquent du monde avec des anciens contrats ringards et chargés en frais par rapport aux contrats internet types Linxea, Abivie etc. De même la garantie qui est de 70.000 euros par assureur et assuré en cas de défaut de l'assureur n'a pas été reévaluée depuis très longtemps, elle devrait être portée à 100.000 euros.
Réponse de le 10/04/2013 à 9:20 :
un PEA est un plan d'épargne en actions, rien à voir avec un contrat d'assurance vie.
PEA = compte titre avec des avantages (plus de fiscalité à partir de 5 ans de détention) et des inconvénients (minimum 75% de titres européens).
Réponse de le 10/04/2013 à 9:28 :
"contrat d'assurance vie comme un PEA" Désolé mais un PEA n'est pas un contrat d'assurance vie ,vous etes mal informé !!! c'est un placement financier commercialisé par les banques et les assureurs mais il n'entre pas dans le cadre fiscal de l'assurance vie .
Je vous invite à vous renseigner auprés de votre conseiller habituel !!!
a écrit le 09/04/2013 à 23:11 :
Enfin la fin de cette arnaque de l'impossibilité de résilier quand on veut.
Réponse de le 10/04/2013 à 11:46 :
Lisez votre contrat , chapitre résiliation et vous verrez que vous avez déjà une large possibilités de résilier .
Parler d'arnaque alors que le consommateur est suffisamment informé et protégé ! !! encore faut il se donner la peine de lire ce que vous signez ( voir les crédits revolving avec la commission de surendettement ) .Désolé mais aujourd'hui bon nombre d'arnaqués le sont parce qu'ils le veulent bien !!!
Réponse de le 10/04/2013 à 22:09 :
D'accord avec toi pnv !!! c'est le reflet de la France !!!
Réponse de le 11/04/2013 à 18:44 :
Facile de tirer sur les assureurs alors que l'assurance est un marché où la concurrence fait rage, suffit d'allumer sa télé pour s'en rendre compte. Cette loi va profiter aux fraudeurs qui pourront se sous-assurer en résiliant juste après avoir reçu leur attestation , pendant ce temps ls honnnêtes paieront pour les magouilleurs
a écrit le 09/04/2013 à 22:39 :
C'est une tr?s bonne nouvelle pour les consommateurs!
Il y a quelques milliards d'euros de pouvoir d'achat à rendre aux français!!
Pourvu que le gouvernement ne cède pas aux lobbies des assureurs et de la finance.
Réponse de le 10/04/2013 à 8:44 :
bonne nouvelles mais attention par exemple je suis passé chez direct assurances on y gagne mais la seconde année augmentation moyenne sur mes contrats de plus de 11% je changerais d'assurances tous les ans si les prix flambent anormalement
a écrit le 09/04/2013 à 22:17 :
Il faut construire un mur autour la RDF (République démocratique de France) tel il en a existé en RDA. Ainsi le pouvoir en place évite la fuite des capitaux mais aussi des contribuables riches qui s'établissent à l'étranger ("paradis" fiscaux)
Un autre effet bénéfique sera aussi la création d'emploi afin de construire le mur parfait.
a écrit le 09/04/2013 à 22:10 :
Enfin ! Les assurances c'est l'arnaque. Impossibilité de changer facilement, nouveaux tarifs jamais ennoncés clairement, augmentations fortes sans raison...
a écrit le 09/04/2013 à 22:00 :
Alors là bravo M r Hamon !!je ne suis pas de gauche mais votre proposition est formidable!!fini d oublier la LR avec AC en temps voulu ,enfin pouvoir profiter des prix bas à tous moments ,envoyer promener votre assureur qui vous mène en bateau etc!!!mais aurez vous la volonté d aller au bout de votre proposition???
Réponse de le 11/04/2013 à 18:47 :
votre post met tout à fait en lumière la démagogie de cette loi HAMON
a écrit le 09/04/2013 à 20:47 :
Nos politiques sont atteints d'une forme assez rare d'autisme !!
Réponse de le 10/04/2013 à 9:21 :
et pourquoi donc ?
M. Hamon a là une très bonne idée, vous devez être assureur.
a écrit le 09/04/2013 à 20:46 :
Une excellente nouvelle ! On va enfin pourvoir arrêter de se faire pigeonner ! Faudrait adapter cette loi à tous les secteurs, comme canalsat par exemple, où c'est une véritable galère pour se désabonner !
Réponse de le 10/04/2013 à 11:33 :
moi aussi je suis d accord pour resilie a tout moment assure a carrefour 510 euros a l annee je pourrais economiser 200 euros sur mon contrat ailleur , ou a ce jour je suis oblige d attendre la fin de l annee pour resilie.
a écrit le 09/04/2013 à 20:37 :
Accepter qu'un contrat d'assurance soit résiliable à tout moment est une grossière erreur : celà veut dire qu'il n'y a pas d'engagement donc un contrat sans engagement est il encore un contrat ; Mr Chatel a déjà bien amélioré les possibilités de renouvellement et de non renouvellement il suffit de lire ce qui en est de cette avançée , la démagogie a des limites
Réponse de le 09/04/2013 à 22:12 :
Pour la téléphonie il est facile de résilier, pour l'assurance auto ou habitation c'est un calvaire !
Réponse de le 09/04/2013 à 22:17 :
Non monsieur ce n est pas de la démagogie ,c est du réalisme et enfin les assureurs vont être obligés de se remuer !!!!tout bénéfice pour le petit peuple!!!énorme!!!
Réponse de le 09/04/2013 à 22:33 :
Il n'a pas de *durée* d'engagement, nuance lourde de sens...
Réponse de le 09/04/2013 à 23:37 :
C'est enfoncer des portes ouvertes, la loi Chatel oblige l'assureur de vous informer de la fin prochaine de votre contrat or AUCUN assureur ne vous envoie ce courrier en recommandé, donc pas recu donc dénonciation sur simple courrier AR de votre part et ce quand vous le voulez ...Bientot vous découvrirez que l assurance maladie "la sécu et le RSI" sont en concurrence ...Mais vous n'etes pas encore pret à entendre TOUTE la vérité ...
Réponse de le 10/04/2013 à 10:17 :
La loi Chatel n'oblige pas l'assureur à adresser l'information par lettre recommandée. Merci d'adresser votre demande au législateur...
Après, avec des yeux et un apprentissage de la lecture, suffit de lire l'avis d'échéance et de s'organiser tout seul comme un grand pour ne pas "louper" le délais...
Quant à la concurrence, il y a peu de secteurs où la concurrence est aussi féroce... Quand on sait que les primes d'assurance auto en France son parmi les moins élevées de la zone euro, on rigole déjà de ceux qui croient faire de grosses économies...
Quant on est pas foutu de lire un avis d'échéance, la vie d'adulte doit forcément être compliquée...

Pour l'augmentation de la cotisation, avec les mêmes yeux (je sais c'est dingue !) et un apprentissage de la lecture qui s'installe dans le temps , on trouve dans les conditions générales "comment résilier votre contrat" (il y a , au tout début dans les premières pages, un sommaire avec les pages où trouver l'info (c'est dingue aussi non ? ) , le motif résiliation pour augmentation de la cotisation... Et c'est tout expliqué comment faire comme pour le coloriage en maternelle...
Bon , la pub entre deux bouses de téléréalité suffira pas à tous lire, je vous le concède...

Je trouve que Hamon ne va pas assez loin, je propose la création d'un poste de fonctionnaire pour assister chaque foyer dans ses démarches... Voir d'un poste supplémentaire de fonctionnaire pour assister le fonctionnaire...
Réponse de le 11/04/2013 à 10:40 :
@CED : LOL
Réponse de le 16/04/2013 à 12:24 :
excellent ced , belle description du pequin moyen franchouillard
a écrit le 09/04/2013 à 19:58 :
On a souvent de douleureuses surprises par le montant des échéances d'assurances d'une année à l'autre, il y a des abus et je trouve que dès que l'on reçoit le relevé de cotisation on devrait pouvoir résilier sans pénalités
Réponse de le 09/04/2013 à 23:41 :
La loi Chatel, oblige l assureur a vous informer de l echeance prochaine de votre contrat, jamais fait en recommandé: dénoncer le.Si il y a une augmentation il y a modification des termes du contrat vous pouvez y renoncer, quel que soit les dates...
a écrit le 09/04/2013 à 19:39 :
Les contrats santé de certains assureurs sont mensongers. Ils annoncent uneprise en charge à 150%...mais oublient de préciser qu'ils déduisent le remboursement sécu. Ce qui à abouti à 66%. Quant à leur médiateur (Groupama), c'est..un salarié de la compagnie. Autant dire que les carottes sont cuites pour l'assuré..
Réponse de le 09/04/2013 à 20:49 :
Veuillez bien lire votre contrat , ça doit être noté 150% du TC.
Réponse de le 11/04/2013 à 18:50 :
Les contrats santé individuelle ne sont pas concernés par la loi HAMON
a écrit le 09/04/2013 à 19:32 :
Il y a aussi les contrats de carte bancaire, elle-mêmes lié à des assurances. Il y a a les assurances automatiques des moyens de paiement (banques en ligne aussi), où on ne vous demande pas votre avis (même si la carte bancaire est gratuite) et et vous avez 7 à 14 jours pour la supprimer. Pour ma part, j'ai divisé par 3 mon assurance auto, simplement parce que mon contrat était mieux adapté à mon cas (et plus complet avec assistance juridique) en faisant jouer la concurrence. Attention, ces assurances en ligne ne prennent que les bons risques : un travail (déclaration), pas d'accident responsable les 2 dernières années (relevé d'assurance de votre compagnie), ...
a écrit le 09/04/2013 à 19:15 :
Enfin ! et il faut aussi faire la même chose pour les abonnements Canalsat et autres... comme dans le téléphone depuis l'"arrivée de Free.
Réponse de le 09/04/2013 à 19:54 :
Oui, on parle beaucoup des rigidités des institutions mais beaucoup moins de celles des situations de rente de certaines entreprises sous la bienveillance de l'Etat dont on déplore les excès. Concernant les assurances, il est inadmissible que certaines soient obligatoires (voiture, habitation, etc) et qu'en même temps la compagnie d'assurance (dont les mutuelles!) aient la possibilité de résilier votre contrat à tout moment si l'assuré regimbe (j'ai des noms...) et n'a d'autre choix que d'aller vers d'autres qui profitent de l'intransigeance des premiers (ben oui, quand vous êtes fiché au fichier des assurances et que vous n'avez pas accès à votre dossier). Banques-assurances, tous unis dans le même combat contre le "client" vache-à-lait. Tous des bandits.
Réponse de le 09/04/2013 à 20:53 :
1. Si l'assurance Auto ne serait pas obligatoire , en cas de choc corporel avec un piéton de 10ans qui deviendrais invalide à vie auriez vous les moyens financiers pour payer toute votre vie. Ah moins d'avoir une boule de cristal je ne vois pas comment vous pouvez être sur de ne pas faire un accident de voiture ?
2. L'assureur ne peut vous résilier à tout moment , le fameux est indiqué dans vos conditions générales , en général c'est deux mois avant la date d'échéance comme les particuliers.
Réponse de le 09/04/2013 à 22:14 :
Assurance obligatoire soit mais les prix sont devenus hallucinants. Bientôt on finira par ne plus pouvoir se payer une assurance auto qui coûtera presque plus cher que la voiture !
Réponse de le 10/04/2013 à 8:05 :
Où sera la notion de contrat si cette loi passe ?
Contrairement à ce que certains disent, on peut toujours résilier un contrat d'assurance en cas d'augmentation de cotisation (1 mois à réception de l'avis d'échéance) ou qu'elle qu'en soit la raison avec la loi Châtel (20 jours à réception de l'avis d'échéance) ce qui est déjà très protecteur.
Il est donc inutile de venir mettre la pagaïe dans le secteur .
Il faut voir un peu plus loin que le bout de son nez...
Réponse de le 10/04/2013 à 9:28 :
Quel archaïsme : laissons les rentiers vivre et prospérer sur le dos des consommateurs (ou du peuple, c'est selon).
Bref, la devise de la droite.
Réponse de le 10/04/2013 à 10:38 :
Pour répondre à Laurent... Regardez aussi le prix des voitures, leur conception où le moindre accrochage plombe la facture et le prix de leur pièces détachées Vous aurez une partie de la réponse.
Contrairement à ce que vous dites les primes n'explosent pas. Les primes d'assurance auto ont augmenté en moyenne d' à peine 10% en 10ans quand l'IPC lui a fait 20%...

"Les tarifs de l?assurance automobile ont connu une phase d?inflation
nulle ou très modérée de 2000 à 2004. Ils ont ensuite baissé de 2005 à 2008 : la très grande majorité des entreprises d?assurance a en effet répercuté dès 2005 dans leur politique tarifaire la nette amélioration constatée en matière d?accidentalité routière4. Les tarifs de l?assurance automobile augmentent de nouveau en 2009 de manière relativement modérée, si bien que l?indice de prix de l?assurance automobile a retrouvé en janvier 2010 son niveau de décembre 2004." dit un rapport des Finances de 2011.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :