Lundi, la France va emprunter entre 4,3 et 5,5 milliards d'euros... et gagner de l'argent

 |   |  194  mots
Exemple concret des taux négatifs dont bénéficie la France actuellement : s'agissant de l'emprunt entre 0,9 et 1,3 milliard d'euros à six mois (21 semaines) que souhaite lever l'AFT, le taux pour cette échéance avait atteint le 14 août -0,644%.
Exemple concret des taux négatifs dont bénéficie la France actuellement : s'agissant de l'emprunt entre 0,9 et 1,3 milliard d'euros à six mois (21 semaines) que souhaite lever l'AFT, le taux pour cette échéance avait atteint le 14 août -0,644%. (Crédits : Tobias Schwarz)
La France emprunte à des taux négatifs sur des échéances à court terme car les investisseurs, qui cherchent à tout prix des placements sûrs, sont prêts à perdre de l'argent en prêtant à la France. Cette situation n'est pas nouvelle, elle dure depuis l'été 2014.

L'Agence France Trésor a annoncé vendredi que la France compte emprunter lundi prochain sur les marchés entre 4,3 et 5,5 milliards d'euros à court terme.

Dans le détail, a précisé l'Agence chargée de placer la dette française auprès des investisseurs, le pays a l'intention de lever entre 2,6 et 3,0 milliards d'euros à trois mois (12 semaines), échéance pour laquelle il avait accordé un taux de -0,627% lors de la dernière opération comparable le 14 août.

Appétit pour... la sécurité

Le Trésor veut également emprunter entre 0,9 et 1,3 milliard d'euros à six mois (21 semaines). Le 14 août, le taux avait atteint -0,644% pour cette échéance.

Enfin, la France souhaite également emprunter entre 800 millions et 1,2 milliard d'euros à un an (51 semaines), échéance pour laquelle elle avait accordé un taux de -0,568% le 14 août.

La France emprunte depuis fin août 2014 à des taux négatifs sur des échéances de court terme, ce qui signifie que les investisseurs, qui cherchent à tout prix des placements sûrs, sont prêts à perdre de l'argent en prêtant à la France, pour qui emprunter sur ces échéances devient rémunérateur.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/08/2017 à 13:08 :
ces facilités de " caisse" laisse songeur. les créanciers ,dont on ne connait pas l' origine
de leur épargne, ne prennent pas beaucoups de risque avec la France.. vu que l' ensemble de l' épargne privée équivaut à + de 2 fois l'endettement du pays..quand à l' endettement privé il est un des moins élevé d' europe..la France est riche mais l' état devient pauvre.
Ne pourrait on pas jouer sur ce mécanisme incongru pour isoler les gains et les reversés aux 800 millions manquants au budget de l' armée par ex?
a écrit le 21/08/2017 à 8:41 :
La France et les français peuvent remercier Monsieur Draghi qui a progressivement baissé les taux d emprunts. C'est grâçe à lui seul ( les allemands le detestent ) que les pays plus endettés peuvent se refinancer à des coûts très très bas.
a écrit le 21/08/2017 à 5:36 :
Comment votre journal, specialise en eco, peut-il accepter un pareil titre ? A terme c'est de la dette, pas un gain.
a écrit le 20/08/2017 à 20:00 :
blanchiment d'argent des "preteurs inconnus"?
a écrit le 20/08/2017 à 13:21 :
C'est une anomalie économique qui quand elle perdure peut mal se terminer vu le très fort endettement mondial qui a atteint des records et dépassé la situation de 2008 et qui signifie qu'il y aura des défauts de remboursements. Les crises économiques reviennent régulièrement mais on a tendance à les oublier un peu trop vite et elles ne préviennent pas d'où va venir la départ de crise.
a écrit le 20/08/2017 à 11:37 :
Et si on empruntait à taux négatifs... pour prêter à la Grèce à taux nul ?? Comme la Grèce a un budget positif (hors emprunts), leur endettement diminuerait naturelllement ! Et au passage (comme c'est d'ailleurs déjà le cas avec la Grèce) la France gagnerait la différence de taux !!!
Allez, pour une fois : faisons une bonne action, qui en plus ne nous couterait rien !
Réponse de le 21/08/2017 à 16:50 :
@Lyonnnais 20/08/2017 11:37
Franchement, en tant que particulier, vous achèteriez, avec vos propres sous, des obligations ou actions Grecques ?
Cordialement
a écrit le 19/08/2017 à 21:26 :
Vivement qu'on me prète sur 15 jours 20 millions ou plus et que j'en rembourse 4 de moins...
a écrit le 19/08/2017 à 15:44 :
Voilà qui confirme la peur des investisseurs !
Réponse de le 21/08/2017 à 5:41 :
Ceux qui sont cousu d'or vivent dans une angoisse permanente, de la perte, de mourir, en psy on nomme cela la peur de la finitude.
Personne a ce jour n'est mort riche, un linceul n'a pas de poche.
D'ou le proverbe bien connu, l'argent ne fait pas le bonheur, la paix interieure est dans l'esprit pas le portefeuille.
a écrit le 19/08/2017 à 9:21 :
Acheter de l'argent à taux négatifs pour rembourser les dettes à taux positifs.
a écrit le 19/08/2017 à 8:52 :
Une famille avec un entêtement de 1200 milliards d'euros comme l'est la France, on ne lui prêterait rien du tout.
Réponse de le 19/08/2017 à 9:44 :
T'as tout, un État ne se gère pas comme un foyer. La première des raisons étant la temporalité qui est différente. Enfin en France la dette privée est supérieure à la publique etc.
Réponse de le 19/08/2017 à 19:46 :
Vous confondez la situation d'un particulier avec celle d'un Etat.
Les français sont les recordman d'europe de l'épargne (assurance vie, livrets, immobilier)...
Réponse de le 21/08/2017 à 14:20 :
Non ! 2200 M eur, 100% du total du labeur Annuel des Fr
a écrit le 19/08/2017 à 7:12 :
Ça reste toujours de la dette.
Je conseille à nos politiques de regarder : https://www.youtube.com/watch?v=ADrazPRLz-Y
Ils sauront qu'il y a un moyen de la réduire parce que près de 60 % de cette dette est illégale, illégitime et engraisse les banksters.
a écrit le 18/08/2017 à 23:33 :
Il serait bien de savoir qui sont ces généreux créanciers
a écrit le 18/08/2017 à 20:44 :
On pourrait peut-être emprunter 500 milliards d'euro ??? ça permettrait de financer une partie des emprunts à long terme...
En plus, l'état pourrait re-prêter ces mêmes sommes à des collectivités locales qui le souhaiterait... à des taux bas... mais rémunérateur également pour l'état !!! Bercy serait gagnant sur les 2 tableaux !
Allez : on emprunte 50 milliards de plus à taux négatifs, et on re-prête à cofinoga à taux réduits... positifs !!
a écrit le 18/08/2017 à 20:19 :
Ce serait intéressant de savoir quelle proportion de la dette française est concernée par des taux négatifs (et donc a priori illogiques). Etant donné qu'il faut payer plus de 40 milliards d'euros par an simplement pour rembourser les intérêts de la dette, j'imagine que cette fameuse dette à court terme doit être rarissime, comparée à la dette dans son ensemble.
a écrit le 18/08/2017 à 17:37 :
bah au moins ça aidera a baisser a dette !
a écrit le 18/08/2017 à 16:29 :
meme si ca fait du bien au budget de l etat, il faut quand meme se demander dans quel monde on vit... preter de l argent pour en perdre est quand meme pas tres sain economiquement et cet afflut d argent de la BCE nourri les bulles (que ca soit les actions ou l immobilier, cette derniere etant bien plus grave car elle plombe la jeune generation et l industrie francaise)
a écrit le 18/08/2017 à 15:54 :
La France emprunte pour quel budget et quel secteur ?
C'est dommage qu'il n'y a pas ces informations.
Réponse de le 19/08/2017 à 21:46 :
les emprunts à court terme sont en général pour de la trésorerie. Un emprunt ponctuel pour faire face à une dépense ou un besoin également de court terme qui devrait être couvert par une rentrée soit fiscale soit par taxe ou une croissance qui implique un plus forte rentrée par exemple de TVA.
a écrit le 18/08/2017 à 14:45 :
Donc on continue à augmenter la dette. Rien de nouveau. Ca marche !
a écrit le 18/08/2017 à 14:06 :
Pourquoi le prêteur prête-t-il de l'argent à un taux négatif?
Il ferait mieux de le garder et de le laisser dormir, et au moins il ne perdrait rien!?
A moins qu'il prête de l'argent qui n'existe pas et l'opération lui permet de créer de l'argent quand il sera remboursé?
Comprenne qui pourra mais ça m'étonnerait que les banques me prête à taux négatif malgré que mon niveau d'endettement soit 0.
Réponse de le 18/08/2017 à 20:34 :
Le prêteur veut être sûr de récupérer l'essentiel de ses avoirs dans 6 mois. Deux banques italiennes on fait faillite cet été, si c'est le début d'une nouvelle crise, il y a moyen de perdre plus que ça à laisser dormir dans une banque....
a écrit le 18/08/2017 à 13:49 :
Ont-ils lus la mention "Un crédit vous engage et doit être remboursé."?
Parce que vu l'accumulation des dettes, j'ai des doutes.
a écrit le 18/08/2017 à 13:38 :
C'est sur avec la garantie des dépôts privé des français!!!!
Réponse de le 18/08/2017 à 17:26 :
tout a fait ce n'est pas comme les emprunts Mexicains sur 100 ans !!!
On marche pour le moment sur la tete !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :